2/10

Zombie Diaries 2 : vous préférez la diarrhée !

Si les zombies ont le vent en poupe, certaines productions sentent quand même le cadavre à plein nez. C'est ici le cas avec Zombie Diaries 2, qui au-delà d'un problème de moyens, est un film où la bêtise est loin d'être morte et enterrée. C'est simple, toutes les absurdités à faire quand on est dans un film d'horreur, vont être réalisées par les personnages du film. A éviter donc.

Avant la fin du mois d'août, un direct to video a débarqué pour occuper nos soirées plombées par les énièmes rediffusions de l'été. Il n'y avait même pas un Steven Seagal à se mettre sous la dent. C'est alors que Zombie Diaries 2 m'est proposé. Chic ! Les zombies ont la cote et The Walking Dead a montré que le genre a encore un bel avenir devant lui. Le titre de ce DTV me rappelle le film Diary of the Dead qui m'avait distrait un jour de pluie. Sautons donc sur l'occasion pour lancer le DVD ou le Blu-Ray.


La drogue, c'est mal !
Pour ceux qui n'auraient pas vu le premier opus, rassurez-vous, on trouve vite ses marques. Pour faire simple, une bande de journalistes suit de près une épidémie qui transforme les gens morts en zombies amateurs de chair fraîche. L'équipe du film se fait aussi bien maltraiter par les revenants que par des psychopathes. Voilà pour le résumé du 1er film. Ici, nous retrouvons Jones, un journaliste britannique qui suit le quotidien d'une caserne composé de réservistes. Dans ce campement, des civils sont également présents mais pas en grandes formes. Très vite, la base est submergée de zombies et les survivants : 5 personnes dont le journaliste, une civile qui est une rescapée du premier film, le lieutenant et deux soldats (un homme et une femme). On subit dans cette séquence notre deuxième choc. En effet, le premier avait été de voir le jeu d'acteur ras les pâquerettes. Le second choc donc est l'immense bêtise des personnages. Qui a laissé la porte de la caserne ouverte ? Pourquoi tirent-ils des rafales n'importe où alors qu'ils savent tous qu'il faut tirer dans la tête. Une chose est sûre : personne n'avait lu Max Brooks avant l'épidémie (Guide de survie en territoire zombie).


Le bon chasseur et le mauvais chasseur...
Ainsi, plus que les moyens très limités du film, c'est le grotesque des situations qui va nous donner envie d'arrêter le DVD. C'est simple, chaque ordre du chef mène à la mort idiote d'un personnage. Il vaut mieux se débrouiller seul que d'être avec lui. Nos "héros" se retrouvent donc à aller droit sur des fous furieux plutôt que de faire le tour, explorer une cave lugubre seul, se disperser au milieu de la nuit. Descendre d'un endroit sûr pour se balader dans une plaine. Le top des situations débiles est : faire un feu au milieu d'une prairie histoire d'échapper aux fous et aux zombies. On retrouve même des classiques comme tirer au fusil à pompes à 200m de sa cible ou tabasser de coups de poing un mort quand on a ses "amis" autour de soi.


Encore un qui dort au boulot ! pffffffffffffff !
Comme nous le disions, les moyens sont limités mais ce n'est pas le pire. On est en présence d'un film où les zombies ou les personnages font strictement n'importe quoi dans un monde où le suspense a pris la tangente. Pourquoi personne ne remarque un cadavre sur une banquette arrière et pourquoi sa position est-elle aussi absurde ? Pourquoi il y a-t-il autant de mouches qui volent alors qu'il fait -5°C et qu'il neige ?!!! (ah oui ! la fameuse mouche des neiges du Pays de Galles ?). On est donc spectateur d'une série de séquences où l'on s'ennuie la plupart du temps.

Zombie Diaries 2 : World of the Dead n'a sa place que dans une soirée nanar, et encore, en début de soirée pour ne pas que votre coloc' ivre ne se jette par la fenêtre de désarroi.


"Seul sur le sable ...
"

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Plax

    10/09/2011 à 00h41

    Répondre

    "... les yeux dans l'eau..."http://cinema.krinein.com/zombie-diarie ... 17037.html

  • nazonfly

    10/09/2011 à 07h04

    Répondre

    Tu as de la chance d'avoir vu ce film on dirait

  • Canette Ultra

    10/09/2011 à 11h38

    Répondre

    j'ai souffert, c'était d'une rare bêtise...

  • enihprom

    10/09/2011 à 15h41

    Répondre

    Mince, AC en avait la promo dans leur émission concernant les D2DVD et ça avait l'air d'être pas trop mal pourtant.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques