5/10

Yamakasi

Les Yamakasi sont pour le moins surprenants. Ils escaladent les façades (immeubles ou maisons), parcourent les toits avec aisance, sautent dans tous les sens, de toutes les hauteurs, rebondissent sur les murs, les escaliers, les voitures (de la police essentiellement), se livrent à des acrobaties fantastiques : jonglerie avec 3 citrons (véridique!), course-poursuite avec des dogues... Amusant et captivant !

Mais tout n'est pas si rose pour les Yamakasi, les samouraïs des temps modernes, en effet, dans une cour de récréation, Djamel, un gamin au coeur fragile tente, par défi, des les imiter en escaladant un arbre. Malheureusement, un malaise le surprend dans son ascension, et il se retrouve sur le bitume, inconscient.
Hop, direction l'hôpital : il faut un nouveau coeur pour le sauver, et qui dit nouvel organe dit aussi quatre cent mille francs à trouver en quarante-huit heures!
Dès lors les Yamakasi, qui se sentent pleinement concernés, font tout pour réunir l'argent... allant même jusqu'à enfreindre la loi en s'investissant dans le cambriolage. Comment peut-on espérer faire un bon film avec un scénario comme celui-ci ? Trop peu crédible, presque risible; trop courant, presque banal dans une fiction.

Pourquoi vouloir toujours placer une intrigue dans un film ? Pour ceux qui connaissent un peu le travail des Yamakasi hors caméras, il est étonnant de les trouver acteurs (d'ailleurs, ils sont bien meilleurs cascadeurs que comédiens...), on pouvait plutôt s'attendre à une production plus démonstrative : faire un "show Yamakasi", sans scénario, aurait été sans aucun doute plus intéressant. Le rythme, déjà bien soutenu dans certaines séquences, aurait ainsi pu coller le spectateur à son fauteuil pendant la totalité du film. Dommage.

Allongeons encore la liste des griefs. Je cherche toujours la raison pour laquelle les policiers et les médecins sont tous des salopards (enfin presque tous); pourquoi les Yamakasi ne sont jamais considérés comme des malfaiteurs alors qu'ils cambriolent les maisons des médecins cités ci-avant, pourquoi? C'est vraiment trop facile et tentant mais c'est indubitablement injuste !

Finalement, on peut dire que Yamakasi, les samouraïs des temps modernes est un film d'action enrobé d'une intrigue piteuse. On peut éviter de le voir, on manquera seulement quelques acrobaties. J'ajoute un dernier mot : on tenait enfin une distribution capable de faire un Matrix à la française, et on gâche cette chance. Navrant!

A découvrir

Volte/Face

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

14 commentaires

  • Anonyme

    21/04/2003 à 00h00

    Répondre

    Juste un petit commentaire du commentaire précédent. Un commentaire qui catalogue les films pop-corn au rayon des déchets du cinéma. Le cinéma est fait pour détendre, pas besoin d'aller chercher un scénario prise de tête et des acteurs bien lourds pour faire un film sympa. Yamakasi est un film de détente. C'est un film !! Alors arrêtons avec les commentaires du style "ça donne une mauvaise image de la police, c'est pas bien ce qu'ils font !". Faut pas confondre cinéma et réalité !!!
    Moi ce film m'a fait passer un bon moment et c'est franchement tout ce qui compte !

  • Anonyme

    10/05/2003 à 00h01

    Répondre

    Yamakasi c'est un film vraiment génial (je l'ai vu trois fois) ! Le scenario et bien et en plus ils se battent pour une bonne cause !
    Ca existe les pourris qui demandent du fric et qui sont incapables de sauver des vies ! Croyez-moi !

  • Anonyme

    02/06/2003 à 00h02

    Répondre

    Un navet comme la plupart des Besson actuels. Je suis d'accord avec la critique du haut.
    Pour revenir au commentaire au dessus. Le cinéma est un art ayant une puissance bien supérieure à ce que tu peux imaginer. La cinéma peut créer des modes, etc... Et un "truc" comme Yamakasi peut véhiculer des idées néfastes tout comme le fait Taxi 1 et 2.
    Et comme le cinéma est un art, certains "truc" comme cette chose dont on parle ne devrait pas être considéré comme une oeuvre...
    Et comment oser donner du fric à Besson pour des navets pareil ?...
    Et si je m'ose à mettre 0.5 point à cette farce c'est bien parce que objectivement, l'insignifiance tout autant que la perfection artistique (même si le terme est inapproprié dans ce cas là) n'existe pas.

  • Anonyme

    25/06/2003 à 00h03

    Répondre

    Ce film est vraiment super, je l'ai vu au moins cinq ou six fois, et puis Tango et Baseball ils sont trop beaux ! Je sais, on doit leur dire souvent, dans les livres d'or et les forums, mais vraiment ils sont trop beaux !

  • Anonyme

    28/09/2003 à 00h04

    Répondre

    Juste un petit commentaire du commentaire précédent.Il est de plus en plus inquiétant de constater que les gens acceptent de plus en plus n'importe quoi en terme de cinéma... Le mot qualité n'a t'il plus aucun sens ?
    En tout cas je condamne moi cette horreur de plus au crédit de Besson qui plonge le cinéma français dans l'abime des films commerciaux sans ame.
    Yamakasi c'est un foutage de gueule intégral : "tourné" à la va-vite avec des "acteurs" sautillants qui font n'importe koi au fil d' un "scénario" dont la morale est bien douteuse...Mais bon on ne compte plus les navets tels riders,samurais,le baiser mortel du dragon et autre taxi (pfff)
    Merci Besson....

  • Doom

    10/08/2005 à 18h45

    Répondre

    up

    J'ai vue ce "film" hier soir sur TF1 ( ce genre de...daube va très bien a TF1). C'est vraiment honteux de voir de tel conneris pareil, un scenario vraiment pitoyable, risible, grotesque.
    Vouloir sauver un pauvre petit gamin est tout a fait légitime mais ça n'excusera jamais l'agression de personne, le vol et cambriolage d'autant plus que les victimes n'on rien a ce reprocher, les 7 chirurgiens ont honnêtement gagner leur vie et ne sont pour rien en ce qui concerne le probleme de coeur de l'autre gamin.
    La haine du bourgeois ce fait bien resentir, ou plutot la jalousie, j'oserais dire que ce film a été tourné pour une certaine catégories de personne.

    Encore une bel daube produit par l'autre gros porc, vive le cinema Français. (oui je sais, il en faut pour tout les gouts.. et aussi les dégouts)

  • kou4k

    10/08/2005 à 20h27

    Répondre

    bah... pour citer Télé 7 Jours: "construit autour de postulats d'une démagogie douteuse...".
    il est vrai que pour un film destiné aux petits jeunes de banlieues:
    un flic ripoux qui cours apres la pauvre bande de copains qui ne font que se moquer des filcs...ca aide pas pour l'image non plus, mais c'est pas grave parceque les gentils pauvres vont cambrioler les mechants riches pour sauver le môme qui est en train de mourir a cause des gentils Yamakasis...(et je ne suis pas riche ^^).

    m'enfin, moi j'ai trouvé ce film regardable, un pitit 6, c'est pas enorme mais c'est pas non plus un bon film .
    parceque quand je compare Yamakasis à "le transporteur", "taxi3" ou encore "Samourais" (pas un besson, mais quelle Merde-avec un grand "M"-!!!)... je me dit que ca va au niveau de la musique ou des actions pas trop exagérées. deja on ne se tappe pas du rap pourri toutes les 5 sec(j'aime le rap mais pas dans les films) ni d'effets spéciaux inutiles... c'est une bande d'acrobates qui joue son role pour plaire aux jeunes qui les admirent et pour leur dire de ne pas faire comme eux. c'est pour les jeunes koâ.

  • hunt

    10/08/2005 à 22h37

    Répondre

    Encore une bel daube produit par l'autre gros porc


    ne te sens pas obligé de l'insulter, non plus.

  • Doom

    11/08/2005 à 11h21

    Répondre

    Certes...

    Mais j'ai cru qu'il m'insultais, en tant que telespactateur, a travers ce "film"

  • hunt

    13/08/2005 à 14h31

    Répondre

    Doom a dit :
    Certes...

    Mais j'ai cru qu'il m'insultais, en tant que telespactateur, a travers ce "film"


    mouais.

    perso je l'ai vu au ciné, j'avais apprécié à l'époque (depuis mon échelle de valeurs a quelque peu évolué il est vrai), enfin ca reste du besson, nippon ni mauvais. je pense qu'il est inutile d'essayer d'étayer mon propos ....

  • Protos

    13/08/2005 à 14h38

    Répondre

    Un film ni mauvais, ni trés bon. Ca passe, mais sans plus.
    A quand le retour du grand Besson du 5ème élement?
    De toute façon, respects à Besson, il fait ce qu'il veut, et c'est bien.
    C'est pas donné à tout les réalisateurs français de faire de grands films (je ne parle pas de Yamakasi).

  • Anonyme

    14/08/2005 à 09h18

    Répondre

    Ouai un produit pour ados,

    Besson tente vainement de redeéfinir les codes du mythe du justicier mais c'est tellement lourd qu'on y crois pas trop, en plus c'et un peu niais et le scénario manque de finesse

  • Anonyme

    02/12/2008 à 20h06

    Répondre

    sa passe trop bien

  • Anonyme

    16/01/2010 à 13h48

    Répondre

    le film est trop cool!!!!!!!!!!!!!!!!!!c'est trop fort

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques