Wonder Woman comes back

Souvenez vous de Wonder Woman, la série bien kitsch des années 70 avec l'actrice Lynda Carter dans sa tenue sexy (d'une certaine façon) aux couleurs des Etats-Unis qui faisait "mumuse" avec son fameux lasso de vérité fabriqué dans la ceinture d'or de Gaia (si ! si !). Avant d'être une série TV à succès, Wonder Woman était aussi un comics créé par William Moulton Marston dans les années 40.
Avec les adaptations sur grand écran de Batman, Superman et consorts, il manquait une vraie super-héroïne au panthéon cinématographique. Joss Whedon (créateur de Buffy et d'Angel) est chargé de l'adaptation au ciné de Wonder Woman en tant que scénariste et réalisateur.

Joel Silver (coproducteur) : Cest tout simplement génial, cest une réinvention du personnage incarné par Linda Carter dans la série des années 70. Tim Burton a réinventé Batman après Adam West, Richard Donner a réinventé Superman après George Reeves. Il est temps de faire la même chose avec Wonder Woman. Je pense que Joss a eu une brillante idée, tout simplement parce qu'il comprend le concept d'héroïne féminine.

Pour incarner la belle amazone, on parle notamment de Kim Basinger et Jessica Biel (Blade).

Partager cet article

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • KalistoR

    17/03/2005 à 15h28

    Répondre

    Aaaaah Lynda Carter dans sa magnifique petite combinaison...
    Tout cela semble bien loin car quand on voit ce que devient Wonder Woman de nos jours, on se dit qu'il y a du laisser aller...

    C'était mieux avant...


    Subitement, j'ai honte mais tant pis...

  • Daggy

    17/03/2005 à 22h01

    Répondre

    Monsieur Silver a dit :
    Tim Burton a réinventé Batman après Adam West, Richard Donner a réinventé Superman après George Reeves. Il est temps de faire la même chose avec Wonder Woman.

    Ouais. Enfin bon : Joss Whedon, en toute modestie, c'est pas non plus the super référence pour faire aussi bien que les deux grands bonhommes cités par Silver. Et pis WW n'est pas un personnage tellement intéressant pour un passage au cinéma...
    A part ses bracelets pare-balles ,
    son diadème boomerang ,
    et le lasso sadomaso dont parle Selena plus haut,
    elle manque de consistance.

    Encore l'initiative d'un producteur qui veut surfer* sur la nostalgie ambiante pour remplir son porte-feuille en vue de produire un véritable film d'auteur .

    Sinon, malgré mon intérêt insondable pour ce projet cinématographique, Jessica Biel pourrait faire une jolie Wonder Woman. Par contre, Kim Basinger est un peu trop... heu... blonde, nan ?


    * surfer > Silver > Silver Surfer (Surfeur d'Argent)

  • Keenan

    17/03/2005 à 22h22

    Répondre

    Personne n'égalera les sublimes épisodes de "la vie quotidienne des super-héros" des nuls, avec Chabat en superman, Carette en spiderman et Chantal Lauby en wonderwoman (ah vous voyez que je suis dans le sujet).
    CA, c'était une adaptation des comics messieurs dames!

  • Daggy

    28/03/2005 à 15h17

    Répondre

    Je viens de me souvenir que Wonder Woman avait aussi un AVION INVISIBLE !!! Je me rappelle de ces plans magnifiques où la belle, cheveux au vent, volait dans les nuages avec un naturel incroyable ! C'était beau ! Et loin d'être ridicule !!!

    Vous croyez qu'ils vont oser le lui supprimer dans la version ciné ?

  • Anonyme

    26/04/2009 à 23h46

    Répondre

    Nostalgie, quand tu nous tiens...


    Personne, à part Lynda Carter, ne peut "réendosser" le costume de Wonder Woman. Lynda vivait son personnage, comme si il était réel. Quand jétais gamin, je n'avais qu'à la voir tourner sur elle même pour me dire, mon dieu, elle arrive, voilà Wonder Woman. Une créature dotée d'une intelligence et d'une force, que lui confère ca ceinture secréte du pouvoir... Lynda Carter, tout comme wonder Woman, n'avait qu'un seul but : faire comprendre à l'être humain, que si on le veut, si on se donne les moyens, alors on peut etre ce que l'on veut...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques