7.5/10

Watchmen - Les gardiens

Une adaptation ultra-fidèle mais purement décorative de la bande dessinée culte d'Alan Moore et Dave Gibbons. Zack Snyder est un formaliste, et son film est un morceau de pop-culture curieusement original et divertissant. Pari réussi ? Pas si sûr.

Le film aurait pu être réalisé par Terry Gilliam, Michael Bay, Paul Greengrass ou Darren Aronofsky. On aurait pu y voir Tom Cruise, Sigourney Weaver, Jude Law, Rorschach (Jackie Earle Haley)
Rorschach (Jackie Earle Haley)
Robin Williams, Kevin Costner, Daniel Craig, Joaquin Phoenix, Simon Pegg, Hillary Swank, Arnold Schwarzenegger, Ron Perlman ou encore John Cusack. Watchmen est une arlésienne dont Hollywood parle depuis plus de vingt ans, l'adaptation d'une bande dessinée déclarée inadaptable par son scénariste lui-même : Alan Moore est d'ailleurs plutôt fâché avec l'industrie cinématographique, et n'assume en aucun cas la paternité des films dérivés de ses autres œuvres From Hell, La ligue des gentlemen extraordinaires et V pour Vendetta. Il se refuse donc à participer à ce Watchmen, dont il assure encore aujourd'hui qu'il ne fera jamais l'effort d'en regarder la moindre seconde. L'adaptation de Zack Snyder, fraîchement couronné du succès de cet autre comic book film qu'est 300, mérite-t-elle ce dédain ?

Fidèle

Après plusieurs versions annoncées comme des trahisons, le scénario définitif s'avère incroyablement fidèle à celui de la bande dessinée ; au point que les évènements se déroulent à la même époque, dans un 1985 fictif où les USA ont gagné la guerre du Vietnam grâce à l'aide des super-héros, désormais tous mis à la retraite. L'agencement des séquences est globalement identique, la narration Le Comédien (Jeffrey Dean Morgan)
Le Comédien (Jeffrey Dean Morgan)
s'ouvre donc sur l'assassinat du Comédien, un des ex-justiciers masqués. D'emblée, on sait que le film sera à la fois fidèle (les plans sont parfois des transpositions exactes des cases de Gibbons) et boosté à la voracité visuelle de Snyder : la baston qui oppose Edward Blake à son agresseur dure plusieurs minutes, ponctuées de ralentis poseurs et d'excès quasiment gaguesques. Le reste du métrage est à l'image de cette ouverture : Watchmen possède un scénario en or, extrait directement de la bande dessinée dont on ne perd que quelques subtilités (l'histoire périphérique des pirates, la description du premier groupe de héros dans les années 40 - toutes sortes de choses que l'on retrouvera dans la version longue en vidéo), mais se contente de le présenter comme un spectacle épique, avec de jolies images et d'impressionnants effets spéciaux. Il convient donc de saluer le respect apporté à l'œuvre, dont personne ne pensait qu'elle pouvait tenir fidèlement dans un seul long-métrage (2h46 tout de même, et ce n'est que la version courte).

Vain

Zack Snyder n'a pas su éviter complètement les fautes de goût : les fausses bonnes idées que sont l'assassinat de Kennedy par le Comédien ou l'omniprésence de Nixon joué par un acteur affublé d'un faux nez ; le côté "juke-box" de la bande originale, qui s'emploie à déployer des standards musicaux avec une régularité de métronome ; l'animal en images de synthèse super-pourries à la fin du film... Mais le moins pardonnable, c'est l'absence totale d'initiative du Nite Owl (Patrick Wilson) et Silk Spectre (Malin Akerman)
Nite Owl (Patrick Wilson) et
Silk Spectre (Malin Akerman)
réalisateur et de ses scénaristes. Afin de s'approprier les fans, et d'éviter la boulette de passer à côté du sujet, Snyder recopie les dialogues avec application, en tirant la langue comme un écolier studieux, et se refuse à toute interprétation personnelle du propos. C'est à la fois la force et la faiblesse d'un film qui préfère refléter les préoccupations de 1985 plutôt que de tenter d'imaginer un équivalent pertinent en 2009. La fin offre même une vision quasiment optimiste, là où la bande dessinée laissait en bouche une amertume durable, malgré des évènements quasiment identiques. La "vision" du cinéaste est uniquement graphique, et consiste à enrober une très bonne histoire (dont il ne comprend peut-être pas un traître mot) dans un écrin technique si sophistiqué qu'il en devient un divertissement. Il suffit de confronter le cinémascope du film aux cases verticales et étouffantes du comic book pour se convaincre d'une évidence : la version papier est un drame intimiste, la version ciné est un spectacle pyrotechnique. Les deux racontent la même histoire, avec les mêmes images, mais procurent des sensations radicalement différentes.

Cool

Adaptation fidèle mais refusant de transcender le matériau d'origine, Watchmen offre tout de même au spectateur (et là on parle du néophyte, qui était absent du reste de la page) un excellent moment, une épopée de près de trois heures qui Dr. Manhattan (Billy Crudup)
Dr. Manhattan (Billy Crudup)
s'avale sans ciller et compte même quelques scènes très fortes (notamment grâce à l'excellent personnage de Rorschach). Les personnages sont complexes et leurs interprètes convaincants, tandis que leurs costumes parviennent à marcher sur la corde raide qui sépare la classe du "too much parodique" (Nite Owl n'est jamais loin du pseudo-Batman assumé, thème musical à l'appui). La version complète devrait être encore plus excitante, mais ni celle-ci ni la version cinéma ne remplacera la lecture de l'album, dont l'adaptation n'était sans doute pas indispensable. Réalisateur tape-à-l'œil et malin, pas forcément dénué de courage mais peu enclin à faire montre d'une réelle personnalité, Zack Snyder a surtout eu le bon goût de choisir des projets sur lesquels il ne pouvait pas réellement se planter du moment qu'il restait fidèle à un modèle en ne lui appliquant qu'un cocon d'enluminures. On attend de voir ce que donnera Sucker punch en 2011, tourné sur un scénario original coécrit par Snyder...

A découvrir

Gran Torino

Partager cet article

A propos de l'auteur

26 commentaires

  • Lestat

    06/03/2008 à 16h02

    Répondre

    Un vibrant hommage aux Batman's de Joel Schumacher !

  • Veterini

    06/03/2008 à 17h18

    Répondre

    Oh, il n'y a pas le schtroumpf géant !

  • Anonyme

    05/03/2009 à 13h03

    Répondre

    Je trouve la critique un peu dure : j'ai vraiment trouvé le film très bon.


    Oui les préoccupations abordées sont celles de la BD, et donc celle d'un contexte de 1985 ... et pourtant, pas tant que çà, notamment la préoccupation écologique / énergétique qui dans mon souvenir n'est clairement pas (aussi / autant / du tout) mise en avant dans la BD (le personnage de Veidt oeuvrant pour trouver une alternative au pétrole, plusieurs références à l'appauvrissement des ressources pétrolifères ou non).


     Quant à l'adaptation de la bd, elle est effectivement hyper fidèle et c'est tant mieux. Oui il y a des scènes en plus (souvent de baston, comme celle du début), mais elles ne m'ont pas gênées et donnent plutôt du rire au film. 


    Ok la bande annonce fait en effet un peu jukebox, mais il y a au moins 2, 3 morceaux titres qui sont très bien trouvés et collent bien aux scènes,  "All along the watchtower" (!) d'Hendrix, "The Sound of Silence" pendant l'enteremment, le morceau de Mozart à la fin ... et puis à côté de ces titres connus, le reste de la bande originale est quand même pas mal et colle bien au film.


     En tout cas pour ma part, alors que j'ai détesté l'immense majorité des films de super-héros (qui sont tous pareils à mes yeux, formatés, sans originalité, toujours la même histoire / construire de la même façon), et alors que j'aimais bien la BD de Watchmen (mais moins que "V pour Vendetta"), j'ai adoré le film, et je n'ai pas vu passer les 2H46 de la séance.

  • Anonyme

    05/03/2009 à 13h04

    Répondre

    Il faut lire ci-dessus "... et donnent plutôt du rythme au film" et pas du "rire" (! )

  • Wax

    05/03/2009 à 13h43

    Répondre

    7.5 pour un film qui est de toutes façons plus ou moins forcé de décevoir c'est quand même pas dégueu.

  • protoss

    05/03/2009 à 22h56

    Répondre

    Encore un film de superheros ? C'est la question que tout le monde, hormis les surfeurs puristes, à priori dois se poser vu la pléthore de film de superheros sortis ces dernieres années.


    Bon.


    Faut y mettre du sien quand même pour retourner voir un film de superheros costumés.


     

  • Sylvain

    06/03/2009 à 07h37

    Répondre

    Surtout que ceux en costumes ne sont pas des superhéros, et celui à poil en est un !

  • riffhifi

    06/03/2009 à 09h49

    Répondre

    Ah non, je proteste ! Le statut de super-héros n'est pas inféodé à la possession de pouvoirs surhumains. Sinon Iron Man et The Dark Knight ne seraient pas des films de super-héros...

  • Luz

    06/03/2009 à 13h20

    Répondre

    Surtout que ceux en costumes ne sont pas des superhéros, et celui à poil en est un !

    Pour un mec à poil(s), il en a peu !

  • Mandark

    06/03/2009 à 18h33

    Répondre

    Pour être franc, j'ai fini de lire cette BD extraordinaire il y a deux jours à peine, et connaissant le nombre de réalisateurs qui se sont attelés au projet le moins qu'on puisse dire est que je suis curieux de voir le résultat à l'écran. Le plus important Riff, c'est que ton papier donne vraiment envie d'aller se rendre compte par soi-même du résultat. Bravo.

  • protoss

    06/03/2009 à 22h47

    Répondre

    Le superhéros à poil est quand même bleu comme un schtroumpf, c'est tout comme un costume, genre peinture sur corps nu, c'est pas vraiment nu. Quand aux autres, ils portent des costumes, n'ont peut-être pas de super-pouvoirs, mais sont tout de même considérés comme des superhéros.


    Bref : qu'est-ce qu'un superhéros ?


    A priori, c'est un héro, donc doué d'héroïsme, voir e d'hérotisme le plus souvent (post'it : à developper lien héroïseme et hérotisme), et même que c'est un héro super baleze que les autres héros font figuration en comparaison. Par exemple, on peut citer :


    Conan le barbare, supermusclé, toujours de marbre, pas de sentimentalisme (ou si peu), et une bonne arme qui impressionne.  


    ... bon je m'égarre, c'est la fievre du samedi soir.


    ... sinon... ha oui... watchmen...  


     

  • Wax

    06/03/2009 à 23h49

    Répondre

    Misère...

  • Anonyme

    07/03/2009 à 02h18

    Répondre

    Suis d'accord avec toi dans l'ensemble. Pour résumer, c'est bien, mais était-ce vraiment nécessaire? Le film marche, y a rien à dire la dessus, c'est visuellement stimulant et Snyader a relevé une gageure. Mais ça ne sert à rien, le seul engagement étant de faire correspondre ground zéro à la guerre atomique, à la rigueur. Je passe volontairement sur l'absence du poulpe géant que j'attendais avec impatience. La réussite tient surtout de la qualité des acteurs et de cette ambivalence à toujours cotoyer le kitsh sans vraiment tomber dedans. Un bon divertissement, mais la bd a tout de même plus de portée. 

  • Anonyme

    14/03/2009 à 23h15

    Répondre

    Fantastique, derrière un certain côté kitsch trop appuyé pour ne pas être voulu. Snyder aime, mais se moque, et nous demande de le suivre dans la parodie (scène d'amour drôlissime dans la capsule du Hibou, BO à l'avenant, conclusion de l'acte parodiant à la perfection tous les poncifs et toutes les métaphores du genre). Un film BD annoncé par les frères que sont "Sin City" et "the Spirit". On aime, ou pas, le genre.


    Franchement, j'aime.

  • Umbriel

    24/03/2009 à 14h21

    Répondre

    Je suis allé le voir, tout en sachant que la fin de la BD m'avait laissé un gout d'inachevé... Donc, j'avais un peu peur du film, un peu peur d'être déçu, sans compter sa longueur.


    Mais, j'avoue que les 2h45 sont passés comme une lettre à la poste. C'est fluide, agréable, un peu fumeux parfois, mais ça se laisse regarder.


    Je ne vais pas entrer dans le débat de l'adaptation en elle-même, je pense que tout a déjà été dit.


    Par contre, il y a quelque chose qui me choque :


    Ce film est interdit au moins de 12 ans!!! C'est une blague non ??? il devrait être interdit au moins de 16 ans non ??


    Scène très violente (découpage à la scie, fracture ouverte et j'en passe, sans compter divers meurtres) et une scène des plus osées digne des films que M6 diffusaient dans les années 90 le dimanche soir en 2ème partie de soirée. 


    Je ne suis pas spécialement puritain, mais je trouve que pour un gamin de 12 ans c'est un peu hard quand même.

  • Anonyme

    26/03/2009 à 11h45

    Répondre

    Bref : qu'est-ce qu'un superhéros ? A priori, c'est un héro, donc doué d'héroïsme, voir e d'hérotisme le plus souvent (post'it : à developper lien héroïseme et hérotisme), et même que c'est un héro super baleze que etc ...


     


     C'est amusant car la B.D met l'accent sur cette différence, dans une sorte de sous chapitre, d'ailleur la B.D tourne justement autour de cette image, ça se ressent un peu moin dans l'adaptation. Sinon bravo Snyder !

  • Wax

    26/03/2009 à 12h13

    Répondre

    Très franchement je n'ai pas boudé mon plaisir devant cette adaptation plutôt réussie, mais j'aurai bien aimé voir Snyder y imprimer une vision un peu originale, sa propre personnalité, à la manière de ce que Jackson a fait pour Le Seigneur des Anneaux par exemple. Là il "se contente" de décalquer la BD.


    Je me demande aussi comment les spectateurs n'ayant pas préalablement lu la BD digèrent une histoire aussi dense. Je salue le tour de force d'avoir quasiment tout fait tenir en moins de 3 heure mais ça doit être chaud à suivre quand on connait pas.


    C'est cool aussi que Snyder n'ait finalement pas fait de concession en édulcorant le propos (enfin je crois pas, j'ai lu la BD il y a longtemps et je ne me souviens pas des détails).

  • el viking

    27/03/2009 à 12h04

    Répondre

    et bien, pour qui n'a pas lu la BD, c'est un plaisir de voir ce film! libéré de la contraire de comparer les deux oeuvres, on passe un excellent moment (long certes, mais néanmoins sublime), en grande partie grâce au charisme des protagonistes (à savoir le comédien et Rorchart principalement) et à l'intrigue un brin prévisible mais divertissante tout de même...


    Celà dit, je ne peux pour ma part apporter d'avis très objectif sur la question, tant je fus bluffé par le comédien qui compte désormais parmi mes (nombreuses) idoles... bref, je ne peux que conseiller d'aller voir ce film,que l'on soit néophyte ou fan de la BD...


    bon, sur ce, je vais manger!

  • Veterini

    05/04/2009 à 13h35

    Répondre

    Quelque part j’ai envie de dire que Viking résume bien le Binz. Dans le film le Comédien est plutôt cool. Alors que c’est en réalité un assassin, un violeur et un fasciste.



    Sinon, dans l’ensemble je suis d’accord avec Rififi, c’est une adaptation sans saveur, et qui évite tout risque que ce soit dans le choix de  musique ou dans le script -la modification de la fin, qui retire beaucoup du sel de la BD et qui rend le début assez absurde.-



    Le comédien il a surpris quoi au juste ? Veidt est-il vraiment stupide pour dévoiler son plan en tout l’être dans un fichier .Doc ? Le fait que Manhattan puisse détruire la terre en claquant des doigts ne pue-t-il pas le coup monté ? Et puis plus généralement un Cthlhu qui s’étale sur  8 pages dans une atmosphère de carnage et putréfaction, on ne m’ôtera pas de l’idée que c’est plus « achevé » qu’une minable explosion à la Inderpence Day / sans compter l’idéologie fasciste qui s’en suit.  



    La psychologie de Roscharz qui n’est qu’un dirty harry.. En fait toute l’enfance des héros est laissée de coté, ce qui rend le Spectre Soyeux complètement insignifiante. On n'aura pas non plus le coté d'apocalyspe imminente -mais on rigolera sur le nez de Nixon- Bref, ça m’a semblé un peu le même problème qu’avec V for Vendetta, c’est vraiment du produit dérivé simplifié et sans intérêt.



    Note : 45/100

  • nazonfly

    11/09/2011 à 09h19

    Répondre

    Je me place dans la catégorie des néophytes dont parle riff à la fin du message. Et je me dis : "mais quoi ? c'est ça les Watchmen dont tout le monde parle ?". Apparemment c'est une adaptation fidèle de la BD, ben elle est daubée alors la BD (bon faudrait que je la lise, ça serait pas mal).

    Alors ce qui m'a déplu dans ce film :
    - ces super-héros qui n'en sont pas, mais bon qui en sont quand même parce qu'ils dérouillent à peu près tout le monde, sauf leurs copains superhéros très forts (si Nite Owl et Silk Spectre qui mettent à terre 30 vilains de prison à eux deux ne sont pas des superhéros... Je parle même pas de Veidt capable d'arrêter une balle à la main (j'ai pas essayé mais je doute d'en être capable). De ce point de vue là, Kick ass est plus cohérent.
    - les personnages ont un charisme de moule, mention spécial à Nite Owl, Veidt et Silk Spectre.
    - la bande son détestable à souhait (Killing Joke dans les anciens commentaires parlait de All along the watchtower qui colle bien aux scènes, je n'ai pas du tout la même vision. Oh pour les anciens commentaires c'est par là : http://www.krinein.com/forum/watchmen-l ... 15047.html)
    - l'espèce de happy end final entre la mère et la fille. Au secours quoi.
    - les effets spéciaux très moche. J'ai dû vérifier que le film était bien de 2009 ! (ce tigre ! cet engin daubé sur Mars !)
    - les scènes de baston too much à la Snyder (ça passait encore mieux dans 300, c'est dire !)
    - le final d'ailleurs est ridicule de tous les points de vue : cohérence (*attention je spoile dans l'étoile), morale

    Pour toutes ces raisons, j'émets un énorme bof !

    * Comment un être aussi intelligent que Jon peut se faire blouser par la "termite" Veidt ?
    * Comment Rorscach qui aime bien tuer les gens pour sauver les autres peut ne pas comprendre Jon qui prend la même décision ?
    * Comment Jon, qui marche à la surface du soleil et peut se multiplier, ne peut pas tout simplement désenclencher toutes les armes nucléaires dans le monde, et hop c'est la paix, tout le monde est content ?http://cinema.krinein.com/watchmen-les- ... -8625.html

  • gyzmo

    11/09/2011 à 10h46

    Répondre

    Oh t'es dur Naz !*

    Parmi les films de superhéros qu'on nous sert habituellement, niveau scénario et richesse des personnages, c'est tout de même largement au-dessus des X-Men et autres bourrins sans cervelles. Ca mérite amplement que l'on est ce genre de visions sur grand écran - n'en déplaise à Moore^^

    Perso, j'aime bien le côté kitch du film et le fait qu'il ne tente pas d'adapter son propos à notre époque. Le casting est vraiment très sympa. Watchmen fait parti des films que je regarde toujours avec autant de plaisir (dans le genre, Kick Ass n'a jamais supporté un second visionnage, pourtant j'avais beaucoup aimé).













    Edit :
    *Je me rend compte à l'instant combien cette réplique peut paraître limite sortie de son contexte

  • sven

    11/09/2011 à 20h23

    Répondre

    nazonfly a dit :
    Je me place dans la catégorie des néophytes dont parle riff à la fin du message. Et je me dis : "mais quoi ? c'est ça les Watchmen dont tout le monde parle ?". Apparemment c'est une adaptation fidèle de la BD, ben elle est daubée alors la BD (bon faudrait que je la lise, ça serait pas mal).

    Tu viens de décrédibiliser tout le reste de ton message!

  • nazonfly

    11/09/2011 à 21h29

    Répondre

    Une adaptation fidèle qui est nulle, ça veut dire que l'original est pas top. Mais j'imagine bien qu'elle n'est pas si fidèle que ça.

    Pour gyzmo, je n'ai même pas trop noté le côté kitsch tellement plein de petits trucs m'ont déplu.

  • sven

    11/09/2011 à 22h15

    Répondre

    Lis la BD, tu te rendras compte que même si elle est fidèle, l'adaptation est bien moins bonne que l'œuvre originale!

  • el viking

    12/09/2011 à 19h29

    Répondre

    Arf. Moi qui ai adoré le film, je suis d'accord sur un point toutefois: Night Owl, Silk Spectre et Veidt ont vraiment un charisme de moule... Mais je trouve que le comédien et Rorschar rattrapent bien le coup! (surtout le comédien!)

  • nazonfly

    12/09/2011 à 20h40

    Répondre

    Pour ces deux persos, je peux parfaitement comprendre qu'ils aient plu. Je suis resté par contre complètement en dehors, même de Rorschach.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques