6.5/10

Wanted : choisis ton destin

Timur Bekmambetov est un nom difficile à retenir. Essayons pourtant de le faire, car transformer un tel étron en divertissement jubilatoire est un tour de force qui lui ouvrira sans doute les portes du succès.

Evacuons immédiatement la question de la fidélité au comic book d'origine : les deux personnages principaux ont le même nom, et le point de départ de l'histoire présente une ressemblance. Point barre. N'espérez retrouver ni l'intrigue cynique, ni la débauche de sexe et de provocation, ni le racisme latent du héros, ni le côté scatologique, ni l'hommage à la mythologie des super-héros... S'il fallait évaluer le film sur son respect de l'œuvre d'origine, on lui mettrait un bon gros zéro et on lui demanderait de le faire signer par ses parents. Ayons donc la simplicité de le regarder pour ce qu'il est : un gros shoot ‘em up sans substance, consensuel et hollywoodien, qui donne l'occasion à un réalisateur russe de faire ses preuves chez les ricains...

Wesley Gibson (James McAvoy) est comptable dans une grosse société, où sa patronne obèse lui mène la vie dure. Il fait des crises d'anxiété et son meilleur ami saut sa copine. Jusqu'au jour où Fox (Angelina Jolie), bombasse tatouée armée de flingues démesurées, vient lui apprendre qu'il est le fils d'un assassin exceptionnel, que ce dernier vient de mourir et qu'il va falloir le remplacer. Jusqu'ici, les lecteurs
"C'est comme ça qu'on tient un flingue ?"
de la bande dessinée sont en terrain connu. Au-delà, c'est plus délicat : la Fraternité, guilde millénaire à laquelle appartiennent Fox et feu le père de Gibson, reçoit ses ordres d'assassinat d'une tapisserie, qui lui donne les noms des gens à abattre pour faire du monde un endroit meilleur. La Guilde est dirigée par Sloan (Morgan Freeman), et ses membres sont de joyeux lurons qui ont chacun leur spécialité : le couteau, la souris explosive... Tout ceci n'est évidemment qu'un prétexte à un feu d'artifice de scènes d'action.

Affligé d'un scénario crétin et prévisible jusque dans ses rebondissements les plus "audacieux", d'un casting de bons acteurs venus payer leurs impôts, et d'une bande originale qui confirme que Danny Elfman ne fait plus que s'empâter depuis quelques années, le réalisateur Timur Bekmambetov était en bien mauvaise posture pour faire des étincelles. Le fait que le film soit finalement si divertissant est donc une belle victoire à porter au crédit de ce talentueux artisan de 46 ans, remarqué par les producteurs américains avec ses films de vampires Night Watch et Day Watch. Transformant en atout la simplicité du produit qu'on lui demandait, il a pris le parti de développer avec énergie les gimmicks les plus ébouriffants, comme la balle dans laquelle les tireurs « mettent de l'effet », ou les cascades automobiles les plus insensées : Matrix et les films de super-héros sont suffisamment entrés
"Non, comme ça, avec l'air constipé."
dans les mœurs pour que le spectateur ne s'émeuve pas d'un spectacle aussi extrême, franchissant régulièrement la frontière qui sépare la vraisemblance du ridicule. Le résultat est un tour de grand huit esthétisant et soigneusement rythmé, aux scènes d'action parfaitement lisibles (Dieu sait, s'il existe et qu'il va au cinéma, que ce n'est pas toujours le cas) et au scénario idiot mais mis en scène avec sérieux (on aurait pu se manger une collection de vannes déprimantes qui pourrissent le premier degré du film).

Apprécions à sa juste valeur cette couillonnade sans épine dorsale, qui ne sert que de formulaire d'entrée à un réalisateur investi du feu sacré. Ce dernier, tel Wesley Gibson débarquant parmi les assassins, parvient à se fondre dans le moule et même à rendre le film assez furieux par moments ; désormais, il n'attend manifestement qu'une chose : se lancer dans un nouveau long métrage plus ambitieux. Espérons juste qu'il ne s'agira pas de Wanted 2, actuellement en cours d'écriture...

Partager cet article
A voir

Spartatouille

A propos de l'auteur

20 commentaires

  • Guillaume

    16/07/2008 à 23h17

    Répondre

    Ce film ne tient pas la route une seule seconde. Des ralentis en marche arrière, des morts à la pelle, des séquences qui feraient tiquer John Woo, un scénario délabré avec un twist ayant un faux air d'assassin's creed, des acteurs franchement peu inspirés, des séquences façon série tv au bureau, un gars qui ressemble de loin au stagiaire de The office US, des loopings latéraux en voiture... que du mauvais, du surprenant, à la limite du bon goût. Et pourtant ça marche.


    Surement que le rythme parfaitement maitrisé n'y est pas pour rien. Un très bon film d'action blockbuster... On l'apprécie énormément le temps d'écouler son cornet de popcorn. Mais on l'apprécie tout de même.

  • Aurélie

    16/07/2008 à 23h25

    Répondre

    J'attends la critique officielle pour me prononcer, mais petit teaser : "ce film est une m*rde" ! Mention spéciale pour toute la salle 1 de l'UGC des Halles qui a applaudi. Public, je t'aime.

  • Bung

    19/07/2008 à 00h51

    Répondre

    Tu vas lui eriger une statue Guillaume ^______^?

  • kou4k

    19/07/2008 à 10h26

    Répondre

    N'empêche, il est hyper jouissif ce film


    Un gros defouloir portenawaquesque, qu'on apprécie comme tel. Bien amusé pour ma part, avec un petit sourire en coin de temps en temps pendant les scenes d'action grandiloquentes, hyper exagérées et à la limite du matrix... 

    Impec, puisqu'en entrant dans la salle, c'est précisément ce que j'étais venu chercher (loin d'un woody allen indigeste ou d'un drame pompeux d'orgueil gnangnan).



    A voir absolument pour se changer les idées et ne pas reflechir,et en plus, il y a un humour bien dosé, un univers déjanté, et une scene avec angelina (quazi-)dénudée.

  • Bung

    19/07/2008 à 14h48

    Répondre

    Un bon nanar quoi.

  • riffhifi

    19/07/2008 à 16h45

    Répondre

    Désolé de te décevoir, kou4k, mais il est à peu près certain que les fesses impeccables vues dans le film n'appartiennent pas à Angelina Jolie, qui a signé pour les siennes un contrat d'exclusivité avec Brad Pitt.

  • Bung

    19/07/2008 à 20h03

    Répondre

    Hum, sa poitrine est encore à vendre ?

  • kou4k

    19/07/2008 à 21h28

    Répondre

    Ah ouais, carrément...


    Ca en devient complètement débile, d'autant plus qu'on a tous déjà vu son cul dans une bonne moitié de ses films.


    Un bon nanar quoi.


    Presque, mais les repliques sont pas assez kitsch ^^

  • kou4k

    19/07/2008 à 21h30

    Répondre

    ...bien la peine que j'me fasse chier à mettre des balises

  • Anonyme

    25/07/2008 à 17h00

    Répondre

    Cliché, redondant, sans surprises, arrogant, mesquin... mais bien gaulé.


    C'est un peut comme ces filles en maillot de bain (ou pas) sur fond de couché de soleil (ou pas) que l'on trouve parfois en fond d'écran d'un ordinateur de geek.


    Une jouissance purement...physiologique...

  • RicePudding

    31/07/2008 à 17h53

    Répondre

    Oui, il y a des passages qui prêtent à sourire tant ils sont irréalistes. Oui, le coup des balles qui dévient, c'est gros. Oui, il n'y a que des explosions, des cascades invraisemblables et du sang. Mais personnellement, et bien que je n'aime pas du tout les films d'actions, j'ai adoré celui-ci.


    Le scénario, ridicule? Je ne suis pas d'accord : Qui se serait attendu à la vérité - dévoilée à la fin?

    Les ralentis en "à l'envers" sont originaux et donnent du rythme au film; tandisque les répliques cinglantes l'allègent.

    A noter aussi le charisme du héros, James McAvoy.


     En bref, je trouve que qualifier Wanted de "nanar" est trop poussé, et j'avoue ne pas comprendre les critiques que j'ai lues, même si j'approuve certains points.

  • Anonyme

    03/08/2008 à 19h26

    Répondre

    J'avous avoir été assez daçus par Wanted... je trouve, vraiment, que le scénario ne casse pas trois pattes à un canard et est tiré par les cheveux


    Sinon il possède de très beau effets spéciaux. Je vous conseil de le voir une fois, chez un ami, avant d'acheter le DVD.

  • Anonyme

    05/08/2008 à 00h16

    Répondre

    quelle sont les musiques de la BO ? merci

  • riffhifi

    05/08/2008 à 00h51

    Répondre

    "Happy Birthday"

    by Mildred J. Hill and Patty S. Hill


    "Every Day is Exactly the Same"

    by Nine Inch Nails


    "The Little Things"

    by Danny Elfman


    "Time to Say Goodbye"

    by Andrea Bocelli & Sarah Brightman

  • athanagor

    08/08/2008 à 09h44

    Répondre

    Excellent film Wu Xia Pian, totalement assumé dans sa débauche d'invraisemblances chorégraphiées. Le seul point qui m'a empêcher de mettre un "très bien" est que le spectateur lambda ne sachant pas que le point de départ est une BD (même si celle-ci, selon riffhifi, est très différente), se trouve complètement sécher devant cette jouissance n'importenawesque, dont ce métier à tisser qui donne les ordres, qui serait totalement à sa place dans n'importe quelle BD qui veut se la péter un peu avec une idée mystique originale, et ce gimmick de la balle courbe, qui vaut, à mon sens, tout autant que le kata de flingue d'"Equilibrium". Ceci dit, ma part féminine me sussure qu'entre les fesses d'A. Jolie et les 6 tonnes 12 de flingues plus gros et plus sentimentalement attachés à leurs propriétaires les uns que les autres, il s'agit surtout d'un film de mecs, de vrais.

  • athanagor

    08/08/2008 à 09h47

    Répondre

    Et d'ajouter, ça vaut s'que ça vaut, que la musique de Elfman ma bien bottée, même si je ne l'ai pas reconnu et dû attendre le générique de fin.

  • riffhifi

    08/08/2008 à 09h57

    Répondre

    Je ne sais pas à quel point j'ai été clair sur la dissemblance entre la BD et le film, donc je reprends les deux points évoqués par athanagor : le métier à tisser et les balles qui font du slalom sont entièrement absents des comics d'origine. Le côté nawak est relativement indépendant du matériau d'origine, qui est bien fou aussi mais plutôt trash, et plus ancré dans la "culture comics" (super-héros, super-vilains).

  • Anonyme

    11/08/2008 à 16h54

    Répondre

    Y avait du sexe dans la bd? Merde!!! Ca me déprime ce que tu me dis. Etant donné le casting, je suis énervé qu'ils aient pas été un peu plus fidèle. Enfin, effectivement, grosse couillonnade complètement d'accord, mais la réalisation est pas mal. Sinon, effectivement, transparait dnas le film que la bd a l'air d'être intelligente. Rien de plus à dire... J'étais venu voir un popcorn movie, j'ai pas été déçu.


     


    Je me doutais pas qu'il y avait mieux à faire de cette bd en terme de scénario. Merci du renseignement, j'essaierai de la lire

  • Lestat

    11/08/2008 à 20h19

    Répondre

    Un film complètement irresponsable mais qui bourrine bien. J'ai pas eu mon Michael Bay de l'été, mais Timur Truc s'est proposé comme un excellent substitut.

    Le morceau de bravoure du film reste la scène du train (et celle du clavier "Fuck You", en chouchou perso ^^ ).


    Un film présentant un pistolet qui tire dans les coins ne peut pas être mauvais, de toute façon.


     

  • Anonyme

    30/06/2009 à 13h54

    Répondre

    C'est vrai qu'il n'y a rien de vrai dans ce film mais, j'aime beaucoup les répliques xD


     


    L'histoire du clavier aussi et de la balle vers la fin du film avec "Goodbye" écrite dessus ou encore la balle tirée par Wesley et qui traverse le beignet de sa "patronne anorexique". Clin d'oeil aussi à la table Ikéa... Bref, il a réussi à me faire rire quand même. 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques