8/10

Wallace et Gromit : Le mystère du lapin-garou - DVD

Critique du DVD

LE FILM

Le Mystère du lapin-garou est le premier long métrage mettant en scène les célèbres personnages de pâte à modeler Wallace et Gromit. Nick Park, leur créateur, ne leur avait en effet accordé que trois courts métrages auparavant : Une grande excursion, Un mauvais pantalon et Rasé de près (les deux derniers ayant par ailleurs remporté l'Oscar du meilleur court-métrage d'animation, respectivement en 1994 et 1996). Il aura fallu cinq ans d'efforts ininterrompus pour que les studios Aardman et DreamWorks Animation offrent enfin un successeur à l'inénarrable Chicken Run : une collaboration qui offre enfin la possibilité à Wallace et son célèbre animal de compagnie d'entreprendre, une bonne fois pour toutes, de véritables carrières d'acteur.

Nous retrouvons donc nos deux compères à la tête d'une entreprise spécialisée dans la protection contre les nuisibles. Wallace a mis au point une machine permettant de les capturer vivants les lapins en liberté. Et il faut bien avouer qu'à quelques jours du grand concours annuel de légumes géants, alors que les lapins se font de plus en plus nombreux et que la tension monte au sein des participants, les affaires de Wallace et Gromit n'ont jamais été aussi florissantes.

Souhaitant à tout prix épater l'une de ses clientes, Lady Tottington, Wallace décide alors de soumettre les lapins récemment capturés à une expérience scientifique, visant à leur faire oublier leur appétit pour les légumes. Malheureusement, l'expérience tourne mal. Dès le lendemain, un lapin-garou terrorise le voisinage en s'attaquant à ses sacro-saints potagers. Lady Tottington se tourne alors vers les deux spécialistes en la matière et leur demande d'appréhender ce monstre d'un nouveau genre.

La plus grande prouesse réalisée par Nick Park et les siens réside à coup sûr dans l'écriture d'un véritable scénario de long métrage (après ne s'être consacrés qu'à des épisodes de moins d'une demi-heure). Avec une telle densité, il va sans dire que les quatre-vingt-cinq minutes de ce récit filent à une vitesse déconcertante. Entre les inventions folles de Wallace, les grimaces de consternation de son chien et la manière dont est ensuite détourné le mythe du loup-garou, le scénario fourmille d'idées saugrenues. La qualité de l'animation est toujours aussi impressionnante. Ce n'est plus vraiment une surprise. Que dire de la minutie avec laquelle chaque petit détail semble avoir été mis au point ? La technique dite d'image par image est identique à celle employée pour les épisodes précédents (ainsi que pour les Noces Funèbres de Tim Burton, le véritable adversaire de nos deux héros), mais si les studios Aardman disposent aujourd'hui de ressources plus confortables qu'autrefois, ce quatrième épisode conserve cet aspect artisanal qui faisait le charme de ses prédécesseurs. Les imperfections de peau, par exemple.

Comme à son habitude, Nick Park se permet quelques pointes d'humour tendrement corrosives à l'égard de la société anglo-saxonne et de ses valeurs. Dès son entame, il fait de son film une brillante parodie des films d'horreur à petit budget autrefois réalisés par Terence Fisher au profit de la Hammer. Au-delà des références évidentes faites à Frankenstein et King King, le film n'en demeure pas moins pétri d'optimisme et farci de bons sentiments. Tout est bien qui finit bien, comme dirait l'autre. L'amitié qui unit nos deux héros est à nouveau au coeur de cette aventure. L'amour y occupe une place prépondérante. Ses enseignements tournent irrévocablement autour du don de soi-même, illustré par un certain nombre de numéros de haute voltige, de la solidarité, du respect d'autrui et de la nature. Pour reprendre les propos de Nick Park, "Wallace et Gromit et le Mystère du lapin-garou est devenu le premier film d'horreur végétarien de l'histoire du cinéma". Pour toutes ces rasions, il gagne bien évidemment à être visionné en famille.

LE DVD

Le DVD est constitué de menus animés, faciles d'utilisation et particulièrement esthétiques. L'image ne souffre d'aucun défaut notable. Les empreintes de doigts sont toujours aussi visibles sur la "plasticine" utilisée pour fabriquer les personnages. Les contrastes entre zones sombres et colorées sont extrêmement bien restitués (une grande partie du film a lieu de nuit). La fluidité est au rendez-vous et le son n'a pas à en rougir.

LES BONUS

Le commentaire épatant : Le commentaire audio des deux réalisateurs, Nick Park et Steve Box, s'apparente à une véritable leçon de cinéma. Tous deux s'attardent longuement sur les difficultés rencontrées pendant la réalisation et le montage du film, tout en glissant une foule de petits détails tous plus croustillants les uns que les autres. Enthousiastes et bavards au possible, ils ne manquent pas d'humour ! 

Les scènes inédites (13 min env.) : Le DVD comprend neuf scènes inédites, qui sont également passées au peigne fin par nos deux réalisateurs. Leur intérêt est incontestable, bien que certaines n'existent que sous forme de storyboard. Au programme : plusieurs fins alternatives et une séquence musicale au cours de laquelle Wallace imagine un hymne vantant les mérites de sa société. Hilarant !

L'histoire de Wallace et Gromit (20 min env.) : Voici là une très belle rétrospective sur l'univers de Wallace et Gromit, des tout premiers traits esquissés par Nick Park à la réalisation du Lapin-garou, en passant par l'alliance avec Aardman et les trois courts-métrages qui en découlent : Une grande excursion, Un mauvais pantalon et Rasé de près. Le documentaire fait également référence au récent incendie des studios Aardman, ayant fait disparaître une foule d'archives et de maquettes.

Les coulisses du "Mystère du Lapin-Garou" (13 min env.) : Ce petit document promotionnel illustre de façon très pédagogique (mais aussi très succincte) chaque étape de la conception du film.

Une journée dans les studios Aardman (8 min env.) : Encore une fois assez succinct malgré le nombre d'informations croustillantes dont il regorge. Ce bonus consiste en une véritable visite guidée aux quatre coins du studio. Un assistant réalisateur, pour le moins décontracté, nous emmène à la rencontre de tous ceux qui ont apporté leur contribution au film, en confectionnant les personnages ou en peignant les maquettes... Dommage que cette petite balade insolite ne de prolonge au moins au-delà de la dizaine de minutes !

Comment construire un lapin ? (3 min env.) : Il s'agit là d'une petite séquence amusante où l'on apprend à élaborer un des nombreux lapins qui parsèment le film. Quelques centimètres de fil de fer, un segment de scotch double face, une portion de pâte à modeler (ou plus exactement de "plasticine", plus malléable), un peu d'imagination, et hop ! Le tour est joué ! Il y a là de quoi donner des envies de travaux manuels à certains.

CONCLUSION

Je passe sur les bandes annonces, la galerie de photos et les quelques jeux interactifs (qui n'ont pas été négligés, contrairement à ce que l'on pourrait croire). Le film est un petit bijou de bonne humeur, que le support DVD immortalise de fort belle manière. L'image est absolument parfaite. L'animation n'est en rien dégradée. Les bonus sont nombreux. Petits et grands devraient y trouver leur compte. Un incontournable du genre !

A découvrir

Scary Movie 4

Partager cet article

A propos de l'auteur

20 commentaires

  • Protos

    03/03/2005 à 18h03

    Répondre

    Si c'est pas de la bonne nouvelle ça
    Reste plus qu'à attendre le 12 octobre maintenant.

  • Danorah

    03/03/2005 à 19h22

    Répondre

    Oh ma famille anglaise m'avait fait regarder ça cet été et j'avais trouvé ce truc trop génial ! Les personnages sont trop mignons et les histoires sont vraiment drôles (même quand on comprend pas bien l'anglais ).

  • lejum

    03/03/2005 à 19h39

    Répondre

    Danorah a dit :
    Oh ma famille anglaise m'avait fait regarder ça cet été et j'avais trouvé ce truc trop génial ! Les personnages sont trop mignons et les histoires sont vraiment drôles (même quand on comprend pas bien l'anglais ).


    Moi j'avais regardé dans le même style le film d'animation sur les poules qui faisaient des plans pour s'evader (je crois que c'est le même studio qui a fait le film), et en angleterre aussi, et c'est vrai que j'ai rien compris , mais ça avait l'air bien aussi

  • nirnaetharnoediad

    03/03/2005 à 19h48

    Répondre

    lejum a dit :
    Oh ma famille anglaise m'avait fait regarder ça cet été et j'avais trouvé ce truc trop génial ! Les personnages sont trop mignons et les histoires sont vraiment drôles (même quand on comprend pas bien l'anglais ).


    Moi j'avais regardé dans le même style le film d'animation sur les poules qui faisaient des plans pour s'evader (je crois que c'est le même studio qui a fait le film), et en angleterre aussi, et c'est vrai que j'ai rien compris , mais ça avait l'air bien aussi

    Chicken Run, peut-être ?

  • lejum

    03/03/2005 à 23h50

    Répondre

    nirnaetharnoediad a dit :
    Oh ma famille anglaise m'avait fait regarder ça cet été et j'avais trouvé ce truc trop génial ! Les personnages sont trop mignons et les histoires sont vraiment drôles (même quand on comprend pas bien l'anglais ).


    Moi j'avais regardé dans le même style le film d'animation sur les poules qui faisaient des plans pour s'evader (je crois que c'est le même studio qui a fait le film), et en angleterre aussi, et c'est vrai que j'ai rien compris , mais ça avait l'air bien aussi

    Chicken Run, peut-être ?

    voilà c'est ça

  • Anonyme

    04/03/2005 à 01h05

    Répondre

    en voilà une excellente nouvelle que ce nouvel épisode des aventures de Wallace et Gromit
    il ne reste plus qu'à patienter.

  • Daggy

    28/03/2005 à 15h24

    Répondre

    Un petit Making Of (quicktime) pour patienter : c'est par là...

  • Selena

    18/05/2005 à 11h53

    Répondre

    Nouvelle bande-annonce

  • hiddenplace

    18/05/2005 à 19h47

    Répondre

    Toujours aussi serviable ce Gromit (il aime tricoter, faire la cuisine... j'en veux un comme ça moi aussi!)

    Ca promet un grand moment, et en plus en long métrage, j'ai vraiment hâte! Il faut davantage de films d'animation autres que numériques, j'espère que d'autres petits bijoux comme ça suivront!

  • Protos

    13/10/2005 à 22h46

    Répondre

    Réaction à chaud : c'est sympatique.
    On ricanne plus qu'on ne ris vraiment. Ce n'est pas du rire à chaude larme, car les gags s'enchaînent, mais restent de petits gags, quoi qu'il y en a d'assez phénoménales, mais plutôt sur la fin.
    J'ai passé un bon moment, car ça reste assez original.
    C'est de la même veine que Chicken Run, mais en s'adressant d'avantage à un public des plus jeunes (disons... 8-11 ans pour les gars, et 10-20 ans pour les filles... (ok, je sais... la première porte à droite...)), car les gags sont légers et presque dénués d'irronie social, quoi que à un moment... bref... c'est pas mal, mais léger.

  • malorn

    14/10/2005 à 11h09

    Répondre

    Je suis allé me faire ma petite idée du film hier soir et j'avoue avoir été agréablement surpris.
    Passons sur le coté technique tres impressionnant, mais qui n'est pas à mon sens l'essentiel, pour nous concentrer sur le recit en lui-même.
    Première bonne surprise, le film ne s'enlise pas, et le passage de nos héros du court au long métrage se passe sans une once de longueur. Le film rebondit, l'histoire s'enchaine impecablement, le tout saupoudré de clins d'oeil visuels et de réferences sur presque tout les plans.
    Certes l'humour est tres anglais, et somme toute bon-enfant, mais est-ce pour cela que le film serait déstiné uniquement a un public enfantin ?
    J'ai pour ma part (et c'est la 2ème bonne surprise) apprécié de profiter d'un humour qui (et c'est trop rare) ne s'appuie pas sur la moquerie et le cynisme.
    Le film est tendre et drole, sans doute un petit peu trop en retenu (but it's so british !) mais on se regale.

  • Lestat

    16/10/2005 à 14h02

    Répondre

    Je suis allé le voir complètement par hasard - à la base j'allais voir The Descent, mais le projo était cassé, c'est vous dire si j'était en condition -.

    Ben j'ai trouvé ça sympathique. Pas exceptionnel, mais plein de charme. Un petit manque de rythme peut être ? Ceux qui ne sont plus des enfants apprécieront les clins d'oeils et la plupart des clichés du film d'horreur, rejoué là en pâte à modeler. Un bon petit moment, amusant sans être hilarant.

  • ;-)

    04/11/2005 à 12h42

    Répondre

    Je suis d'accord avec la critique de Figo...
    Je voulais juste rajouter que par rapport aux autres Wallace et Gromit, on trouve dans celui-ci des gags salaces que les enfants ne comprendront pas, ce qui m'a pas mal surpris.
    Attention : le Mystère du lapin-garou reste un film pouvant être vu en famille, je constate juste qu'il se permet un humour différent des court-métrages précédent.

    Par exemple : à un moment wallace se retrouve à poil et utilise en guise de cache-sexe une boîte sur laquelle est écrit "contient des noix".

    Sinon, le film bénéficie d'une animation très belle et très fluide, les personnages en pâte à modeler ont un côté plus chaleureux que leurs collègues en image de synthèse, les lapins sont mignons comme tout et je ne me suis pas ennuyé une seconde...

    Bref, ce n'est peut-être pas la merveille du siècle mais un divertissement qui m'a fait passer un bon moment.

  • hiddenplace

    04/11/2005 à 18h40

    Répondre

    Personnellement, j'avais surtout peur que [i]Wallace et Gromit ne tienne pas la route sur une durée d'1h30, et finalement, j'ai été très agréablement surprise de ce côté-là. Pas de surprise sur la géniale maîtrise technique des personnages en pâte à modeler et des décors, elle n'a pas bcp changé par rapport aux courts métrages.
    Les sourires sont tjs aussi désarmants (cf Mrs Tottington), les inventions sont tjs aussi ingénieuses, et les expressions et sentiment tjs aussi bien rendus (surtout sur Gromit)
    Les références sont amusantes à déceler, et joyeusement détournées, les personnages même stéréotypés sont mignonnement croqués (le vilain et son chien qui s'opposent à Wallace ET Gromit), et la musique se fait discrète et efficace...

    Ce qui est drôle c'est que j'ai vu ce film et Les noces funèbres à 2 jours d'intervalles, je n'ai pas pû m'empécher de les comparer , alors que les deux univers sont complètement à l'opposé. Je crois bien qu'ils sont aussi impressionnants l'un que l'autre, mais on s'attache peut-être davantage à des personnages comme Gromit (et les petits lapins^^), tandis qu'on est plutôt fasciné par la beauté des personnages de Burton.

    En tout cas, Wallace et Gomit et le mystère du lapin garou a fait la joie de ma semaine ... à laquelle s'est ensuite ajoutée celle du magnifique Noces funèbres[/i]. Deux grands moments dans le cinéma d'animation, qui me réjouissent de ne pas retrouver constamment et partout des effets en numérique.

  • Anonyme

    06/11/2005 à 10h11

    Répondre

    Les créateurs de chicken run reviennent à ceux qui les ont fait connaitre.

    Ca donne quoi???Ben un superbe film d'animation comme on en voit plus beaucoup, un pastiche de films d'horreur pour enfant à l'humour souriant.

    On ne peut pas détester de dessin animé, c'est certes très british dans l'esprit (pas étonant), mais sincère et passioné, Dreamworks devrait en prendre de la graine plutôt de de ne mettre lses produits formatés tout juste bon à en mettre plein la vue.

  • nazonfly

    07/11/2005 à 11h15

    Répondre

    Bon ben voilà je me suis fait traîné par ma copine au cinéma pour aller voir Wallace et Gromit. Je partais donc avec un a priori énorme sur ce genre de film.
    Alors oui la technique est fabuleuse (rassurez-moi les décors ne sont pas en pâte à modeler quand même). Oui il y a quelques petits moments drôles (j'ai beaucoup aimé notamment les petits lapins).

    Mais comme nombre de films voulant à la fois plaire aux plus jeunes et aux plus vieux (genre Shrek), on regarde Wallace et Gromit sans déplaisir mais sans non plus s'enthousiasmer à la folie. Toute l'histoire reste définitivement banale, l'humour moyen (le plus drôle du film a été le rire d'un enfant dans la salle qui lui a passé un excellent moment apparemment).

    En bref Wallace et Gromit c'est bien mais pas top. De quoi mettre un 7/10 tout de même.

  • Anonyme

    07/11/2005 à 18h57

    Répondre

    nazgul666 a dit :

    En bref Wallace et Gromit c'est bien mais pas top. De quoi mettre un 7/10 tout de même.


    ça reste bien quand même 7/10..

    Faut aussi accepter le fait que W&G n'a pas d'autres prétention que de divertir en faisant un jolie hommage au cinéma d'horreur (ce qui plait souvent au cinéphile de ce genre), dans cette optique, faut avouer qu'ils ont complètement réussit leur oeuvre.

  • Bulle

    11/11/2005 à 22h46

    Répondre

    J'ai trouvé le film assez chouette mais tout de même inférieur aux courts-métrages, qui étaient à mes yeux des petits bijoux : cf "Le mauvais pantalon" avec un pingouin fou vraiment effrayant, ou autre avec une histoire de moutons très drôle, et à chaque fois un rythme incroyable ; le film est aussi bien dynamique, mais souffre peut-être de son format "long".

  • Anonyme

    12/11/2005 à 09h05

    Répondre

    c'estsur que le format court permet d'éviter une intrigue et quelques difficultés que le format long impose, mais pourtant le dessin animé est mieux travaillé que chicken run à ce niveau et c'est tant mieux.

  • nazonfly

    11/04/2006 à 14h17

    Répondre

    Quand la réalité rejoint la fiction :

    LONDRES (AFP) - Un lapin géant dévaste les potagers de Felton (nord-est de l'Angleterre), ce qui a poussé les propriétaires à embaucher des gardes pour abattre la bête mystérieuse, rapporte la presse locale.
    Surnommé "lapin-garou" par les habitants de la région d'après le film d'animation Wallace et Gromit, l'animal aurait déjà décimé des théories de poireaux, de navets, d''oignons, de panais et de carottes. Les seuls indices de son existence demeurent des traces surdimensionnées et des témoignages d'habitants décrivant la bête comme un croisement de lapin et de lièvre, mais en plus grand, et avec une oreille plus grande que l'autre. "Ce n'est pas un lapin ordinaire, nous avons affaire à un monstre", a déclaré à la Northumberland Gazette Jeff Smith, 63 ans. "J'ai vu ses traces, elles sont plus grandes que celles d'un cerf !", a soutenu M. Smith, qui a aussi affirmé avoir aperçu l'animal deux mois plus tôt. Si les héros de Wallace et Gromit se débarrassent des nuisibles avec un "aspirateur à lapin", les jardiniers de Felton ont opté pour la solution plus traditionnelle du fusil, ce qui leur a valu des plaintes de la société de protection des animaux. "On nous a dit de tirer à vue mais pour l'instant, nous n'avons pas eu beaucoup de chance", a indiqué Mark Cadman, un des gardes embauchés pour protéger les jardins.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques