Visitez Wonka Industries avec Tim Burton

Le prochain film de Tim Burton (Batman, Edward aux mains d'argent, Mars Attacks, Sleepy Hollow) adaptant Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl sort le 13 juillet prochain en France.
Un nouveau poster haut en couleur et le site de Wonka Industries sont apparus sur le net: l'occasion-prétexte pour faire plaisir aux Burtonphiles et chocophiles en reparlant de ce film. On y retrouvera 2 habitués des films Burton (dont sa compagne) : Johnny Depp / Willy Wonka et Helena Bonham Carter (Fight club, Big Fish) / Mrs Bucket ainsi que Freddie Highmore (Deux frères, Neverland)/Charlie Bucket, David Kelly / Grandpa Joe, Christopher Lee / le père de Willy Wonka. De même, son compositeur attitré est aussi présent : Danny Elfman.

Rappel de l'histoire :
Charlie est un enfant issu d'une famille pauvre. Travaillant pour subvenir aux besoins des siens, il doit économiser chaque penny, et ne peut s'offrir les friandises dont raffolent les enfants de son âge. Pour obtenir son comptant de sucreries, il participe à un concours organisé par l'inquiétant Willy Wonka, le propriétaire de la fabrique de chocolat de la ville. Celui qui découvrira l'un des cinq tickets d'or que Wonka a caché dans les barres de chocolat de sa fabrication gagnera une vie de sucreries.

Site de Wonka Industries dont on peut faire un rapide tour du propriétaire ^-^
Site du film (avec le trailer)
Spot TV en bonus sur le site TheMovieBox

Partager cet article

A propos de l'auteur

31 commentaires

  • Sphax

    05/04/2005 à 17h52

    Répondre

    Johnny Depp a l'air beaucoup moins inquiétant que dans l'affiche précédente pour le même film.
    Bon allez j'essaie de deviner, de gauche à droite, Mike Teevee, Augustus Gloop, Charlie Bucket, Violette Beauregard et Veruca Salt .

  • Selena

    05/04/2005 à 23h22

    Répondre

    Depuis peu: spot TV en bonus sur le site TheMovieBox (Quicktime)

  • Veterini

    06/04/2005 à 00h44

    Répondre

    Oulala ça quand même l'air destiné pour très jeune publique cette histoire mine de rien.

  • hiddenplace

    06/04/2005 à 02h36

    Répondre

    Veterini a dit :
    Oulala ça quand même l'air destiné pour très jeune publique cette histoire mine de rien.


    Oui mais bon, à la base Charlie et la chocolaterie, même si apprécié par les adultes, est quand même destiné au enfants. Je sens que ma fringale de chocolat va s'accroîte d'ici juillet

    edit: n'empèche, même si ça me fait bien plaisir de retrouver le sensible duo Jonnhy Depp/ Freddie Highmoore (après Neverland), ça me fait un peu bizarre de découvrir un Willy Wonka si jeune! A mon souvenir, y avait pas un passage qui disait qu'il était à la veille de la retraite ou un truc du genre?

  • Jade

    06/04/2005 à 15h29

    Répondre

    Je me disais aussi que Johnny Depp en Willy Womka ça aurait du mal à le faire (ceux qui ont les livres illustrés savent de quoi je parle ), mais l'affiche m'a convaincu. On verra bien. Pis Johnny Depp n'est plus tout jeune lui-même après tout

  • Sphax

    06/04/2005 à 18h58

    Répondre

    Willy Wonka est un homme sans âge il me semble...et c'est ce que semble être Depp sur cette image.
    Mais il est vrai que WW n'est pas non plus un jeunôt puisque il organise le concours pour se chercher un successeur.
    L'ambiance est relativement fidèle au roman.

  • Anonyme

    08/04/2005 à 17h07

    Répondre

    Enfin, beaucoup de films ce burton ont cette image très puérile, je vois pas ou est le problème !!!

  • Daggy

    08/04/2005 à 17h49

    Répondre

    Mais heu... Les films de Burton y sont pas immatures
    Les films de Burton y sont tout jolis, plein de poésie et en disent long sur les travers de la société humaine

  • Anonyme

    08/04/2005 à 17h53

    Répondre

    Daggy a dit :
    Mais heu... Les films de Burton y sont pas immatures
    Les films de Burton y sont tout jolis, plein de poésie et en disent long sur les travers de la société humaine


    oui je suis daccord, je parle visuellement surtout !!!

    suffit de regarder le village de eward sissorhands pour s'ne convaincre !!!

  • Selena

    09/04/2005 à 20h54

    Répondre

    Quelques photos et posters représentant les enfants sur [url=http://movies.yahoo.com/shop?d=hv&id=188403419&cf=pstills" title="yahoo movies">yahoo movies, tels que:

    [url=http://us.movies1.yimg.com/movies.yahoo.com/images/hv/photo/movie_pix/warner_brothers/charlie_and_the_chocolate_factory/annasophia_robb/violetposter.jpg" title="Violet Beauregarde">Violet Beauregarde
    Mike Teevee
    Charlie Bucket

  • hiddenplace

    09/04/2005 à 21h21

    Répondre

    Ooooh j'ai hâte!! le casting est relativement à l'image de ce que j'imaginais, et les affiches (avec les sous-titres qui, pour une fois, ne sont pas trop débiles) sont plutôt belles.

    Je crois que cette fois-ci, Tim Burton ne me décevra pas.

  • pitite lutine

    10/04/2005 à 15h04

    Répondre

    Sphax a dit :
    Willy Wonka est un homme sans âge il me semble...et c'est ce que semble être Depp sur cette image.
    Mais il est vrai que WW n'est pas non plus un jeunôt puisque il organise le concours pour se chercher un successeur.
    L'ambiance est relativement fidèle au roman.

    Il me croit bien me souvenir (je l'ai lu en CM1) qu'il faisait des roues mais que justement il avait l'air fragile suir sa canne...
    Je l'imagine plutot agé mais souple...
    Puis je suis tout de même impatiente de voir ça !!

  • popsy999

    27/05/2005 à 21h30

    Répondre

    Les films de Burton sont génialissimes. Un peu bizarres mais tellement beaux. La promo de ce film a commencé il y a assez longtemps je crois, et tous les fans de Burton sont pressés qu'il sorte enfin en salle. En plus la bande annonce est terrible. Vivement juillet, pourvu qu'il passe pas loin de chez moi...

  • Selena

    06/07/2005 à 11h16

    Répondre

    Le tout nouveau tout beau site du film est en ligne.
    On peut faire une visite à 360° de certaines pièces de la célèbre chocolaterie: la Chocolate Room, l'Inventing Room, la Nut Room et la TV Room.
    (il y a aussi quelques petits jeux comme celui de Fudge Frenzy, dans lequel il faut réajuster les tuyaux de la chocolaterie pour fabriquer des plaques de chocolat et nourrir Augustus affamé)

    ICI

  • Aliak

    06/07/2005 à 20h19

    Répondre

    Que la voix française de Johnny Depp me parait fade.
    Dans le premier teaser qu'on avait pu voir en anglais où on entends Johnny Depp faire un "d'oh".
    Eh bien en français, le d'oh équivalent me plait carrément moins :/
    J'irai le voir en vo du coup. Et y'a pas que le d'oh qui me fait dire ça (de plus quand il dit un truc du genre : "les chewing-gums ça m'exaspère"...)


    Sinon, je lisais dans premières que pour le film 40 écureils avaient été dressé (et vous saviez qu'ils se reproduisent en mars ?).

  • nirnaetharnoediad

    14/07/2005 à 11h38

    Répondre

    Etrange critique que celle-ci. Je ne peux être que d'accord avec la plupart des arguments avancés par Lestat, qui soulignent des aspects m'ayant quelque peu "dérangé" (clichés, côté manichéen, peu de surprises quant au déroulement des événements, etc), et pourtant...

    Pourtant j'ai apprécié de voir ce film, qui m'a fait passer un très bon moment, même si je m'attendais à quelque chose de plus, de plus farfelu, étonnant. Johnny Depp est impeccable, tout de même, et son seul jeu vaut le tour. D'ailleurs, pour moi, il fait le film. J'ai très peu regardé Charlie, finalement, et ne me suis pas arrêtée à la morale facile (et si bien pensante) qui émerge du film dans l'ensemble. Je me suis contentée d'apprécier les séquences, les petites scènes qui peuplaient aussi Big Fish.

    Bref, pas le meilleur Burton, peu surprennant quand on connaît l'histoire et le monsieur, mais tout de même valant son pesant de cacahuètes.

    Un 7.5-8 serait d'après moi plus adapté, quelques heures après le visionnage.

  • m.o.r.g.a.n.e

    16/07/2005 à 18h02

    Répondre

    En tant que fan "de la première heure", je m'attendais au pire concernant Charlie et la chocolaterie. D'une part parce que Burton est incroyablement moins percutant quand il adapte les histoires des autres (une habitude qu'il devrait perdre un peu). D'autre part car le côté ultra kitsch de Tim Burton me fascine moins que son côté gothique. Qui plus est, la promo du film étant uniquement dédiée aux enfants, et n'offrant aucun aspect "déviant" (la promo de l'étrange noel de mr jack était pour les enfants mais les images faisaient peur), je finissais par prendre peur d'un virage définitivement moyen de mon réalisateur préféré.
    charlie et la chocolaterie fut donc une très bonne surprise. Bien sûr, nous n'atteignons pas le chef d'oeuvre burtonnien, mais ce film reste quand même, à mon humble avis, un petit ovni. Lestat n'évoque pas, dans sa critique, ce qui m'a le plus marqué dans ce film : son humour. Quel délire, du début jusqu'à la fin ! C'est certain, il faut accepter de rentrer dedans. La première chanson des Oompa-loompas doit être prise à la rigolade si on veut éviter le pathétique total. Mais une fois l'esprit cerné, on se délecte de cet humour décalé servi par un Johnny Depp qui s'en donne (encore une fois) à coeur joie. Tim Burton se lâche aussi, se prend moins au sérieux et n'hésite pas à disperser quelques blagues de très bas niveau qui, finallement, rendent le film encore plus surprenant et délicieux.

    Maintenant, celui que j'attends vraiment, et qui pourrait s'avérer être LE nouveau chef d'oeuvre de Tim Burton est "Les noces funèbres" ("corpse bride"). A suivre, en décembre 2005.

  • hebus

    17/07/2005 à 23h56

    Répondre

    Quelle déception ! Si techniquement et dun point de vue de mise en scène, le film est irréprochable, je nen dirais pas autant de lhistoire, tant sur le contenu que sur la construction. Si le roman de Roald Dahl est un petit chef duvre, le scénario écrit par John August ne tient pas compte de la dramaturgie. Il a oublié quun roman sadapte aux règles cinématographiques. Du coup, dès que les enfants pénètrent dans la chocolaterie, le film nest plus quune démonstration visuelle. Si lobjectif reste intact, par le manque dactions, de péripéties et dobstacles, on en oublie son existence. Que dire du protagoniste ? Le statisme de Charlie ne fait pas progresser lintrigue et ennuie le spectateur que je suis. Il ne cherche pas à atteindre son objectif. Il attend que les autres « chérubins » séliminent deux-mêmes par leurs défauts. Heureusement que le charisme de Johny Deep, les apparitions de Christopher Lee pour expliquer le passé de Willy Wonka et le génie visuel et sonore de Tim Burton sont là pour capter le peu d attention qui me reste. Les chansons des Oompa-loompas, tout comme la famille Bucket, notamment le grand-père Joe, amènent un autre bol dair et animent le film de leur présence et de leur drôlerie.

    En ce qui me concerne, je préfèrerai lire le roman ou revoir la version signée Mel Stuart en 1971 pour me plonger à nouveau dans lunivers de Roald Dahl. Il y a des chocolats indigestes.

  • nazonfly

    20/07/2005 à 10h00

    Répondre

    Ayé moi aussi je l'ai vu... quelques semaines après avoir relu rapidement et en anglais le livre original.

    Alors que dire de ce film? Qu'il est trop axé sur le public des moins de 12 ans?? Le livre est axé sur un public jeune.
    Que dès que les enfants rentrent dans la Chocolaterie, on assiste à une succession de scénettes certes magnifiques, mais un peu sans liens? Le même problème ressort du livre.
    Que le film est purement manichéen? Encore une fois, le livre part de ce principe. D'ailleurs en tant que conte de fées, il faut qu'il y ait ce aspect manichéen où les gentils s'en sortent toujours et où les méchants ramassent dans la tête!

    Finalement les aspects les plus intéressants du film sont ceux qui s'éloignent le plus du livre : le personnage de Willy Wonka déjà fortement étrange prend une autre dimension (qui n'est pas sans rappeler parfois les errements extravagants d'un Michael Jackson), l'étrange fin du feu d'artifice du début...

    Mais Charlie et la Chocolaterie, sans enthousiasmer plus que ça, est un bon divertissement. Et l'univers coloré et délirant de Roald Dahl est parfaitement mis en scène avec une étonnante profusion de couleurs (on est loin des autres films burtonien). Et sous un univers souriant, on sent quand même une petite patte typiquement burtonienne qui aurait méritée d'être développée! Mais une adaptation est ce qu'elle est, et Burton a choisi de rester fidèle au roman.

  • m.o.r.g.a.n.e

    21/07/2005 à 16h12

    Répondre

    étonnante profusion de couleurs (on est loin des autres films burtonien)


    Heu.... tu oublies un peu vite Mars Attacks, par exemple...
    Il y a deux aspects chez Tim Burton, le côté gothique, et le côté kitsch.
    Ce dualisme se perçoit très bien dans Beetljuice, Edward aux mains d'argent, Big Fish ou l'étrange noël de Mr Jack par exemple (ce dernier étant pour moi le film le plus représentatif de l'esprit burtonnien). Mais parfois, ses films ne sont que sur un seul registre. Le kisth, pour Mars Attacks ou Pee wee ; et le gothique, pour Sleepy Hollow et sans doute aussi pour le futur "corpse bride" (les noces funèbres)... Par contre, Ed Wood est plus difficile à classer. Le noir et blanc ainsi que le thème des films de son héros le font pencher du côté gothique. Mais le travestissement d'Ed Wood et le survoltage de son personnage dérivent du côtéé kitsh.
    Quant à la planète des singes, j'ai du mal à le considérer comme un Burton (et je crois que lui aussi...)..
    Fin de la leçon

  • Guillaume

    21/07/2005 à 17h16

    Répondre

    Charlie et la chocolaterie m'a déçu par la trame qui fonctionne par à coup et répétition : entrée dans une salle : élimination d'un enfant... et ainsi de suite.

    Par contre j'ai été très heureux de voir que Burton avait conservé sa patte intacte. L'introduction est pour moi une réussite de ce point de vue : la musique très burtonnienne, inquiète, un peu lourde en adéquation avec des images d'une fabrique qui n'est pas si sympathique que ça...
    On retrouve cet aspect tout au long du film, le poisson mort, les plans un peu glauque...
    Pour moi c'est du bon burton, fidèle à son univers. Pourtant on aurait pu craindre une adaptation acidulée, mais pas du tout... au contraire, c'est finalement un conte très cruel (les enfants sont purement et simplement punis, voire torturés, tout comme les adultes qui les accompagnent... les poupées qui brûlent, c'est horrible comme image !), avec un J.Depp livide, dérangeant, un peu comme dans son rôle d'edward au mains d'argents.
    Je ne regrette que les effets spéciaux un peu justes et les oumpah loumpa qui sont trop peu crédibles à cause de leurs faciès clonés. Quant aux chansons... elles sont très caricatural. Un véritable groupe de new wave astonaute

  • Kei

    29/07/2005 à 09h25

    Répondre

    C'est a reculons que je suis allé voir ce film (papa-maman voulaient emmener toute la famille au cinema ) mais j'en suis ressorti content.
    Je ne suis pas un grand amateur de cinéma : j'aime ca, mais de là a dire pourquoi j'aime, c'est autre chose.
    Dans Charlie, le coté manichéen m'a énervé, tout comme la morale trop bien pensante déjà décriée par Nirna. En revanche, graphiquement je trouve que c'est une réussite : le coté kitsch greffé sur le look pseudo XIX°de wonka est magnifique. De plus, même si il manque un deuxieme niveau de visionage plus adulte, on ne peut pas dire que ce film est uniquement pour les enfants. Entre 2001 l'odyssée de l'espace, les beatles ou encore la pub évian (qui n'est pas que la pub évian d'ailleurs), il y a suffisament de référence pour qu'un adulte puisse y trouver son compte.

    Même si ce film n'est pas génial, on ne s'y ennuie pas et c'est déjà pas mal.

  • hiddenplace

    04/08/2005 à 00h00

    Répondre

    Kei a dit :

    Dans Charlie, le coté manichéen m'a énervé, tout comme la morale trop bien pensante déjà décriée par Nirna.


    N'oublions pas que le roman de Roald Dahl s'adresse d'abord à un public de 8/ 10 ans! C'est comme si vous reprochiez à Blanche Neige et les 7 nains d'être trop manichéen!

    Pour ma part, j'ai vraiment apprécié le film, qui m'a délicieusement remémoré ce joli conte qui me donne d'insatiables envies de chocolat...^^
    L'univers de Burton est même fidèle à l'image que je m'en faisais en lisant le livre (la rivière en chocolat, les diverses sortes de bonbons, les barres chocolatées Willy Wonka que l'on trépigne d'impatience d'ouvrir pour y trouver le ticket d'or, l'ascenceur de verre...) , et même si j'appréhendais de voir ce Willy Wonka que j'imaginais bcp plus agé, Johnny Depp bat tous les records d'interprétation dans le rayon du bizarre. Il est agaçant, séduisant, imprévisible, cynique et attachant, bref (j'en fais trop?), encore un rôle sur mesure que lui offre Tim Burton.

    Cela dit, je reste sceptique quant à l'ajout de l'aspect psychanalytique du comportement de Willy Wonka
    (père dentiste qui refuse que son fils mange des sucreries, coupage de pont avec ledit père, etc etc, et du coup une fin un chouia différente dans le film)
    Mais l'esprit du livre est pour le moins respecté dans l'ensemble, donc je n'en tiendrai pas rigueur.

    Je suis maintenant réconciliée avec Mr Burton, après la petite déception de Big Fish. Et je recommande sans hésitation d'aller voir ce petit film en chocolat.

  • Anonyme

    26/08/2005 à 20h57

    Répondre

    Après avoir vu la bande annonce, je n'avais aucune envie d'aller voir le film : Depp semblait surjouer dans un rôle insupportable, tout semblait niais, ridicule, vide. c'est donc presque par hasard que je me suis retrouvée dans la salle il y a quelques jours, faute de mieux.

    pour moi, ce qui ressort du film, c'est tout simplement le plaisir qu'il donne aux spectateurs. on sort de la salle le sourire bloqué sur les lèvres, après avoir été transporté dans un monde féérique, kitsch et pas si politiquement correct que ça.
    les chansons des Oompa-Lumpa sont à la limite du trash, les "punitions" que reçoivent les enfants sont effrayantes et bien cruelles, limite sadiques... d'aileurs, le visage de Wonka ne laisse aucun doute sur le plaisir qu'il ressent à les voir ainsi souffrir. enfin, quand les enfants quittent la chocolaterie, on ne peut pas dire qu'ils aient reçu une " bonne leçon" : ils ont été humiliés sans vraiment en comprendre la raison... ils resteront sans doute des "sales gosses". la seule "morale" : Wonka s'est bien amusé à leurs dépens.

    Johnny Depp aka Wonka est d'ailleurs terrible dans ce personnage déjanté, irresponsable et un peu effrayant aussi. par exemple, j'ai trouvé la scène du feu d'artifice très réussie avec cette mégalomanie et ce côté barge de l'incendie qui fait fondre les poupées.

    j'ai aussi bien aimé le kistch revendiqué du film car c'est aussi une facette de Burton que j'apprécie , comme dans [i]Mars Attacks. kistch des décors mais aussi des situations, quasi-nanardesques : quelle excellente idée d'avoir donné un seul visage à tous ces Oompa-Lumpas ! j'ai trouvé cela jubilatoire car c'est digne d'un bon gros nanar ; chacune des apparitions m'a beaucoup fait rire justement par ce côté énorme et artificiel.
    tout comme la mise en scène des flash-blacks, avec Wonka qui parle lui-même de ses flashbacks... aucun réalisateur n'oserait ça, Burton y va en mettant les deux pieds dedans avec beaucoup d'élan et c'est ça qui est plaisant.

    pour moi, c'est justement un signe que Burton fait ici sciemment du divertissement grand public en jouant sur les codes du genre, et, surtout, qu'il s'en donne à coeur joie en réalisant le film.
    qu'on pense à la séquence avec l'Odyssée de l'espace, qui est du n'importe quoi élevée au grand art. à ce niveau-là, on ne peut plus parler de référence : on montre des extraits du "film culte" dans le film lui-même avec qui plus est la musique originale, c'est sacrément culotté !!! je vois ça comme un pied de nez à cette mode de coller des références de partout, (cf Tarantino, notamment.)

    Burton a ce goût de la série B, du décalé, du n'importe quoi. je ne me risquerai pas à définir ce qui est "burtonien" ou pas car pour moi, Burton est une sorte de "touche à tout" inclassable.

    le film n'est pas un chef d'oeuvre mais il est plus que plaisant sans être aussi facile que certaines critiques le donnent à penser. j'imagine que cela vient des attentes de chacun, ceux qui en attendent du "grand Burton lugubre" sont déçus mais comme le disait justement morgane, Burton c'est aussi Mars Attacks, Beetlejuice et Ed woods.

    j'ai découvert Burton avec Beetlejuice [/i]et je suis bien contente de le revoir faire un film avec des aspects volontairement débiles, "graves" ou "faciles".
    tout le monde a besoin de se changer les idées... Burton aussi.

  • cactus07

    18/09/2006 à 20h44

    Répondre

    J'ai lu les critiques.J'ai bientot 14 ans,toujours dans le "public ciblé" donc...c'est pas pour ça qu'on doit nous faire regarder n'importe quoi(pour etre polie,hein).
    On m'en avait beaucoup parlé,mais j'avais refusé d'aller le voir à sa sortie en salle(je vois aujourd'hui que j'avais raison).
    Je l'ai loué il y a peu,et franchement,les commentaires qu'on m'en avait fait,c'est vraiment...à l'ouest de ce que je pense.
    C'est long,répétitif,on connait la fin dès le départ et je n'ai pas été surprise,ni éblouie.Les couleurs flashy m'ont plus écoeurée qu'autre chose,et coté humour,je n'ai pas souri non plus(et pourtant,je suis la première à rire)...vraiment décevant.Johnny Depp ou pas,Tim Burton ou pas,j'ai vraiment pas apprécié...

  • hYpe

    27/09/2006 à 15h19

    Répondre

    J'en suis ressorti déçu, non pas que le film soit mauvais en soi... après tout le génial Tim Burton a encore réussi à recréer un monde visuel complètement atypique, Johnny Depp bénéficie d'un charisme à tout épreuve, et le film fait succéder de bonnes scènes d'émotion, d'émerveillement et de rire...

    Mais alors qu'est-ce qui m'a déplu?

    J'avais lu le livre plusieurs fois étant enfant, je m'étais imaginé un monde visuel, olfactif, gustatif très personnel, c'est pourquoi je n'ai pas retrouvé mon émerveillement d'enfant en voyant le film.

    Ainsi je n'aurais qu'un conseil à donner à ceux qui ont lu le livre:

    Gardez vos souvenirs d'enfant et relisez le livre plutôt que d'aller le voir au cinéma...

  • nazonfly

    28/09/2006 à 11h38

    Répondre

    hYpe a dit :
    J'avais lu le livre plusieurs fois étant enfant, je m'étais imaginé un monde visuel, olfactif, gustatif très personnel, c'est pourquoi je n'ai pas retrouvé mon émerveillement d'enfant en voyant le film.


    Difficile de faire passer l'odorat et le goût par l'intermédiaire d'un écran et de hauts parleurs quand même!
    A quand le cinéma multi-sensoriel? (celà dit je n'imagine même pas l'odeur du fleuve en chocolat!)

  • hYpe

    28/09/2006 à 12h20

    Répondre

    nazgul666 a dit :
    A quand le cinéma multi-sensoriel?


    Pas pour tous les films alors... je pense à Bad Taste de Peter Jackson, version remasterisée AVEC ODEUR!

  • hiddenplace

    28/09/2006 à 20h47

    Répondre

    Ya bientôt l'adaptation du Parfum qui sort au ciné... j'ai vu la bande annonce et ça ne se présentait pas trop mal, c'est le monsieur qui a fait un des court-métrages que j'aimais bien de Paris je t'aime !
    Je suis curieuse de voir ça (surtout que je ne suis vraiment pas fan du bouquin )

  • Anonyme

    29/09/2006 à 12h45

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Ya bientôt l'adaptation du Parfum qui sort au ciné... j'ai vu la bande annonce et ça ne se présentait pas trop mal, c'est le monsieur qui a fait un des court-métrages que j'aimais bien de Paris je t'aime !
    Je suis curieuse de voir ça (surtout que je ne suis vraiment pas fan du bouquin )


    le Monsieur que tu dis a déja réalisé plusieurs longs avant de travailler sur celui de Paris, il s'appelle tom tykwer et il a entre autre réalisé un film imparfait mais très sympathique, c'est cours lola cours, je te le conseille .

  • Danorah

    29/12/2008 à 01h09

    Répondre

    Je viens de le voir à la télé ! (Ce qui nous fait donc deux films en une soirée, ça ne m'était pas arrivé depuis des siècles... voire jamais, en fait.)


    Mon commentaire pourrait être, en substance, à peu près le même que celui que je viens de poster sur Les Frères Grimm : j'ai bien aimé, mais je ne saurais pas dire si c'est beaucoup mieux ou beaucoup moins bien que ce que fait Burton habituellement.


    J'ai juste trouvé ça joli, rigolo, et j'ai beaucoup aimé Willy Wonka. En plus je n'avais jamais lu Charlie et la chocolaterie, donc je n'ai pas été gênée par la comparaison (potentiellement négative) avec l'ouvrage d'origine. Pour le reste, je suis globalement d'accord avec le commentaire d'Internaute du 26/08/2005, ce qui m'évite d'avoir à en dire plus.


    (Ca c'était du commentaire à haute teneur en esprit critique.)


    Bonne nuit.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques