7.5/10

Virgin suicides

Comme les 5 branches d'une étoile

Au milieu de tous ces teen movies que j'ai décidé de subir pendant ce beau mois de juillet 2002, j'ai pensé à faire un léger break et à m'orienter vers quelque chose de plus subtil, puis réfléchi. Sans véritablement sortir du sujet, simplement en orientant le tir vers le drame, Virgin Suicides fut un de mes choix pour l'unanimité critique et populaire qu'il a su rassembler.

Cecilia (13 ans), Lux (14 ans), Bonnie (15 ans), Mary (16 ans),Therese (17 ans), sont les cinq splendides blondes des époux Lisbon, un couple un peu strict amusant comme un mauvais épisode de La petite maison dans la prairie. Lorsque la petite Cécilia fait une tentative de suicide, leur mode de vie et le regard de leur entourage commencent à évoluer, d'une façon pas toujours heureuse. Mais la petite restera incomprise, et mettra un terme à ces jours peu après être revenu à la maison...

Sur un sujet plutôt sec et bouleversant, il paraît incroyable que la pilule passe aussi bien. Parler du suicide de ces jeunes adolescentes sans pour autant collectionner les pleurnicheries ou les scènes gores semblent relever de l'exploit, et c'est pourtant ce qu'a entreprit Sofia Coppola avec une douceur et une maîtrise n'enviant rien à son père. En intro, je faisais le rapprochement avec les Teen Movies, qui dépeignent une adolescence heureuse et colorée, mais Virgin Suicides offre une vision plus terre à terre sur ces quelques années houleuses et sur le mal de vivre qui peut en résulter, tout en s'intégrant pourtant dans son schéma. La relative comédie de la forme donc rejoint l'horreur du fond avec une surprenante aisance, octroyant au film une réflexion qui perdurera même après le générique.

Virgin Suicides constitue une réussite aussi bien plastique que scénaristique, intelligente et subtil, peut-être même un peu trop. La douceur qui émane du film tout au long des 1h40 pourra en rebuter certain, contrastant avec la terreur du thème présenté.

A découvrir

famille Foldingue (La)

Partager cet article
A voir

Mafia blues

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • Anonyme

    08/11/2003 à 00h00

    Répondre

    virgin suicide, c'est bien tout ça.
    et même un peu plus...
    je ne reviendrai pas sur l'histoire ni l'atmosphère , bien décrites par CS Black.
    j'ai vu le film à sa sortie, ça commence à dater, je n'en ai plus que des impressions fugaces et des images un peu floues en tête.
    ce que je garde en tête, associée à tout cela, c'est la musique du film, par Air.
    "playground love", avec cette scène sur le terrain de jeu, c'est vraiment juste et touchant. je me suis revue ado dans le même genre de situation...
    la musique de Air participe bien à l'ambiance générale, contribue à créer cette atmosphère mélancolique, cette angoisse et cette tristesse latentes, présentes sans être vraiment palpables.
    bref, virgin suicides est autre chose que le film de la fille de coppola. sofia coppola a assuré dans la sensibilité du scénario, la justesse des émotions, les images, la musique.
    elle affirme son style et son approche perso, féminine.
    une réalisatrice à suivre.

  • Anonyme

    15/11/2003 à 00h01

    Répondre

    Tout ce que j'ai à dire sur ce film c'est que c'est mon film préféré. L'histoire est juste, simple et tellement touchante..... je me reconnais dans leurs pensées, pas encore heureusement dans leurs actes.

  • hiddenplace

    19/12/2003 à 00h02

    Répondre

    A la sortie du film, j'étais un peu déçue, mais j'ignore pourquoi...je crois que tout ce que j'avais lu dessus avant m'avait fait attendre autre chose. Et puis j'ai lu le livre, et c'est là que j'ai été touchée...en repensant au film. L'adaptation n'est ni fidèle ni libre, elle participe à l'atmosphère qui se dégage de cette histoire, tout simplement. Comme cela a été dit, la musique de Air est le 3ème élément qui construit cette mélancolie de l'adolescence, la rend impalpable et floue. Le livre comme le film ne donnent pas vraiment de clefs sur ces suicides, mais rendent hommage à l'adolescence comme à une période presque "ailleurs"...une zone d'incompréhension totale.
    Je rapprocherais "Virgin Suicides" d' "Elephant" de Van Sant.

  • Gabrielle

    04/03/2004 à 00h03

    Répondre

    "Virgin suicides" est mon oeuvre cinématographique préférée. Il est difficile de mettre des mots dessus tant cette histoire prend son sens dans le ressenti. Ce n'est pas simplement un défilé d'images présentant des adolescentes enfermées par leur mère chez elle, c'est un festival d'émotions, toutes plus intenses les unes que les autres. Mais Sofia Coppola filme la vie de ces jeunes femmes, de ces anges avex extrêmement de pudeur, de respect. Comme si c'était un documentaire, comme si les soeurs Lisbon avaient existé, comme ça "Virgin suicides" se voulait un appel doux sans violence à leurs mémoires. Mais pourtant violent il l'est. Violents car douloureux, violent car baignant dans la souffrance. Jamais par les images. Très peu de sang et seulement dans la baignoire quand Cécilia se lave, jamais de violence autre que psychologique. "Virgin suicides" est un véritable chef d'oeuvre. Sofia Coppola pose un regard si doux et détaché mais tellement réaliste sur l'adolescence que l'on se reconnait aisément sans pour autant aller aussi loin dans l'action chez les soeurs Lisbon. Et la musique. Ah la musique... Air réalise une BO totalement en adéquation avec l'ambiance du film, une musique totalement suffocante. A voir absolument et il faut se procurer la BO également, à tout prix !

  • Liliroz

    20/06/2004 à 00h04

    Répondre

    Petits anges déchus,leurs ailes saignent. Subir subir ...toujours,pourquoi?Désirer, apprécier. Prenez soin de vos douleurs. Elles vous laissent voir comme vous êtes loin d'être bien.
    Petits anges vos ailes saignent mais au moins vous les entez. Allez! Enfuyez vous par là . Ne serai-ce que pour un temps. Il vous en reste des choses à accomplir pour que ce temps dure longtemps...

  • Grrr

    07/11/2004 à 20h42

    Répondre

    Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce film c'est l'absence de réelle explication , la personnalité des parents (très bien interprétés), ne justifie pas tout , et comme ça a déjà été dit , on perçoit ce que les filles ressentent plus qu'on ne le comprend.

    On finit par penser que l'incompréhension des garçons n'est que le reflet de l'incompréhension du monde ''extérieur''.
    La musique joue un grand rôle , c'est certain , mais il faut reconnaître le talent de suggestion de Sofia Coppola.

    Certaines scènes telles que la boum du début , montre en qlq plans simples et anodins , à quel point le passage à l'âge adulte, l'abandon du certaine forme d'innocence , peut être violent, voire insupportable.

    L'atmosphère 70's est très bien dépeinte, avec une pointe d'humour, et les jeunes acteurs et actrices sont d'une grande justesse(particulièrement Kristen Dunst).
    A voir au moins une fois.

  • sondern

    09/11/2004 à 14h08

    Répondre

    C'est vrai que l'approche de la réalisatrice (qui se fait un prénom pour l'occasion) qui ne veut pas donner d'explication au mal de vivre baudelairien des filles, peut déstabiliser. Par contre, la bande-son composée par Air reprend l'atmosphère tout à la fois seventies, nostalgique et mélancolique du film.

    PS : j'ai bien aimé la prestation des 5 actrices toutes très mignonnes malgré leur âge (dont Kristen Dunst la MJ de Spiderman sans son horrible teinture rouge).

  • nawenn

    10/11/2004 à 20h02

    Répondre

    j'ai été un peu déçue par ce film
    je pensais que c'était plus speed (ou trash)
    Par contre, la musique (BO) du groupe AIr est vraiment sympa

  • Grrr

    12/11/2004 à 08h59

    Répondre

    Nawenn a écrit: "j'ai été un peu déçue par ce film
    je pensais que c'était plus speed (ou trash)
    Par contre, la musique (BO) du groupe AIr est vraiment sympa"

    Le trash c'est pas forcément des images gores , une fusillade sanglante, ça peut-être la violence sourde ressentie par les personnages et suggérée par la réalisatrice, l'impression d'imploser...mais tu ne l'as peut-être pas ressenti.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques