7/10

Village (Le)

Village People

Après seulement trois films, il est impressionnant de constater que la cote du réalisateur M. Night Shyamalan reste toujours aussi haute. Vrai, on ne parle pas de n'importe quels films : Sixième Sens (exemple même du dénouement catégorie poids lourd), Incassable (un chef d'oeuvre d'écriture et de mise en scène), et Signes (moins d'impact, bien que fondamentalement réussi). Un remarquable tiercé, et trois excellentes raisons d'attendre le quatrième rejeton de l'acteur/réalisateur avec le plus grand enthousiasme. Les fans peuvent se réjouir, leur metteur en scène fétiche ne compte pas encore abandonner ses principes...

Fin du XIXème siècle. Le petit village de Covington vit reclus sur lui-même, terrorisé par les créatures sanguinaires qui rôdent dans la forêt. Depuis des années, l'équilibre n'a pas été rompu : Elles ne franchissent pas les frontières du village, et les habitants ne s'aventurent pas en forêt. Elevé dans ces principes, Lucius (Joaquin Phoenix) n'a pourtant qu'une seule idée en tête : franchir les bois, aller en ville, et rapporter au village de quoi rendre la vie meilleure à ses occupants. Pourtant plié à la volonté des anciens, il enfreint les règles et marche quelques pas en forêt. Les conséquences ne tardent pas : des cadavres dépecés d'animaux sont retrouvés aux quatre coins du village, et d'inquiétantes marques apparaissent sur les portes des habitations...

Rappelons rapidement ce qu'est précisément un film de Shyamalan : thriller, assurément, muni d'un propos à plusieurs lectures, et d'un dénouement théoriquement inattendu qui remet en cause l'ensemble du métrage et ses ramifications ; avec, bien souvent, une petite teinte de fantastique rarement déplaisante, et même dans deux cas sur trois plutôt bienvenue. Il ne resterait plus qu'à analyser le porté de caméra et les références du bonhomme, et l'on pourrait alors affirmer le sourire aux lèvres tout savoir de lui. Le Village en subit d'une certaine façon les conséquences directes : si la mayonnaise prend toujours, son goût n'est plus aussi singulier qu'auparavant. Alors évidemment, les deux trois surprises que souhaitait nous réserver le scénario ne sont guère surprenantes, parfois limite évidentes. Même remarque pour la réalisation, pourtant toujours aussi suave et travaillée, qui se calque sur les récurrences du style de Shyamalan : apparente symétrie des plans, utilisation du son comme moteur à effroi, apparition significatives des couleurs, etc. Des récurrences qui vont même jusqu'à pouvoir s'identifier au sein même du script écrit par Shyamalan, qui recycle ses thèmes chers et nous les ressert impeccablement, avec un petit zeste supplémentaire de politique et de sociologie. Impossible d'en parler plus longuement, sous peine de gâcher l'intérêt, mais il parait évident que le noyau de ce Village n'est pas dans son dénouement ou dans les rebondissements de son scénario, mais bien dans le drame social et dans le regard porté par Shyamalan sur notre société. Le message est subtil, peut s'interpréter de diverses façons différentes, et ne correspondait pas vraiment à ce que l'on attendait du réalisateur ; mais indubitablement, il donne au Village la petite étincelle qui ferait presque oublier ses défauts, associé au charme de la petite Howard qui fait ses grands débuts dans les têtes d'affiche (Bryce Dallas Howard, la fille du réalisateur Ron Howard) au côté de Joaquin Phoenix et de Adrien Brody, tout deux irréprochables.

Shyamalan fait un film qui lui ressemble : une réalisation inspirée et très professionnelle, un scénario à deux degrés de compréhension, un rebondissement final « carte de visite », et une distribution impeccable. En somme, ce qui avait fait de Signes une passable déception, et qui fait du Village un honnête thriller pas véritablement surprenant mais doté d'une belle intelligence de propos.

A découvrir

Mon voisin le tueur 2

Partager cet article

A propos de l'auteur

21 commentaires

  • Alain

    19/08/2004 à 00h00

    Répondre

    Effectivement, après trois films plus ou moins mauvais, il est fort de constater que M. Night Shyamalan a toujours la côte... on se demande pourquoi d'ailleurs...
    Petit retour en arrière : 6em sens avec son scènario et sa fin honteusement pompés sur Angel Heart... mais... un enfant au milieu.
    Incassable, film lent (bien que chi** serait plus à propos) ou on s'ennuie ferme et on déboule sur une fin en queue de poisson à la limite du risible... mais avec un gamin...
    Le magnifique Signes avec des extraterrestres qui se balladent à poil dans des champs de maïs et sur une planète ou l'atmosphère contient bien plus d'eau que n'importe ou ailleurs, mais qui est pourtant mortelle pour eux... (entre autres inépties de ce scènarii)mais avec des enfants...
    Et finalement le village qui tout genre confondu se trouve être encore plus mauvais que les trois autres reunis... peut être que M. Night Shyamalan se prétend toujours être un croisement entre Spielberg (voila pourquoi toujours des enfants ???) et du maître Hitchcock (ben y'a encore du boulot mon gars !!!)... Mais force est de constater que si ce monsieur a toujours autant de succés, c'est soit un phénomène de mode, soit que le mauvais gout en matière cinématographique est rentré de plein pied dans les moeurs... (possible vu le succés de Luc Besson...)
    Bref, Le Village est un excellent soporifique homéopatique pour tous ceux qui aiment dormir au ciné.

  • weirdkorn

    19/08/2004 à 00h01

    Répondre

    Jai bien limpression que M. Night Shyamalan a attrapé la grosse tête. Soit, il peut être un bon réalisateur. Il possède un grand sens du cadrage, de la mise en scène, de limportance de la musique mais si à côté il ny rien, ça ne sert justement à rien. Ses films baissent grandement de niveau au fur et à mesure et le village confirme tout à fait cette règle. Cela dit, cest bien, cela ne sera pas trop dur de faire mieux pour le prochain. Mais quel est le problème ? Le problème est une intrigue totalement nulle servant uniquement à nous mettre de lamour et des sentiments purs pendant tout le film. Je ne veux pas trop en dire sous peine de gâcher le peu de suspense mais comment rentrer dans lhistoire et avoir peur de ces créatures encore plus risibles que la bête du pacte des loups. Entre des personnes parlant un mot toutes les 10 secondes, des plans sans fin dune forêt lugubre et quelques petites larmes par ci par là, on a affaire a un film on ne peut plus ennuyeux. Du début à la fin, rien na réussi à me captiver. Jai du autant regardé la salle que lécran. Rien à faire, plus lhistoire avançait et plus elle mennuyait tant elle sonnait creuse et tant le rythme était lent. Un petit conseil pour la prochaine fois M. Night Shyamalan, arrête de ne penser quà la forme et concentre toi sur le fond.

  • Totakeke

    20/08/2004 à 00h02

    Répondre

    9 sur dix... comment ne pas être excessif après ???
    Malgré l'admiration que j'ai pour le réalisateur, pour moi, l'un des plus doués formellement même si je peux comprendre que le fond soit critiqué, j'ai vraiment essayé d'aller le voir comme un film lambda et non comme le messie que j'attendais depuis Signes, un peu décevant...

    Et bilan, après un deuxième visionnage (non, je ne suis pas excessif...) , je suis toujours autant sous le charme de ce film.
    Sans disserter, le réalisateur maîtrise son film comme jamais ( réalisation innovante et justifiée, musique merveilleuse, casting impeccable)...

    Au final, seul le propos du film, utopique mais profond et l'inévitable retournement scénaristique ( multiple ici...) peuvent diviser l'opinion...

    Le 9/10, juste parce que quand même, Le village ne vaut pas Incassable...

  • Armitage_tib

    22/08/2004 à 00h03

    Répondre

    Tres belle reusite de M. Shyamalan sur le plan social et humain. Car ici c'est uniquement de ça qu'il s'agit.
    Si vous acceptez l'histoire que vous comte M. S. alors vous ne pourrez rester insensible aux secrets que cachent ce "si beau" village.
    9/10 pour le fond, original et intéressant.
    6/10 pour la forme, bien trop classique et par moment poussive a mon gout.
    Une tres belle surprise, mais davantage à louer et à voir en famille plutot qu'au cinema.

  • Anonyme

    25/08/2004 à 00h04

    Répondre

    M.Night Shyamalan nous sert un excellent Thriller avec Le Village.Le thème, bien que d'actualité (à l'heure de la mondialisation, certains ne sont-ils pas tentés de se replier sur leur communauté?) n'est pas vraiment original, mais il est traité de façon habile dans ce film. Les personnages sont attachants, et même si l'issue est prévisible, on passe un excellent moment.

  • dead.eyes

    25/08/2004 à 00h05

    Répondre

    Arrivé à la fin du film on se dit... ouais... et alors? et on se rend compte qu'on vient de perdre 2 heures dans une salle de ciné. L'histoire n'a rien de captivante, pourtant le sujet était pas mal trouvé. Dommage.

  • nazonfly

    25/08/2004 à 00h06

    Répondre

    Pitié!!! Arrêtez de nous refourguer ces films plein de bons sentiments : l'amour est plus fort que le reste du monde, l'argent c'est mal, l'écologie c'est bien, mon slip est propre et le racisme c'est rien que pour les racistes...
    6ème Sens était assez moyen, Signes une daube galactique, j'ai échappé heureusement à Incassable.
    Mais le teaser de The Village était tentant, et autant le dire tout de suite, toute l'atmosphère de la bande annonce et notamment la peur se retrouve diluée dans les 50 heures du film (comment ??? il n'a duré que deux heures ???). Il n'y a pas grand chose à retirer de ce film si ce n'est deux ou trois scènes, comme celle dans la tourelle en bois... Mais ces scènes sont cloitrées entre les quatre pans de la forêt, et l'on suit plutôt la vie de ce petit village : ils mangent, ils dansent, ils se marrient, ils cachent un horrible secret, etc etc et blabla.
    A toute cette miévrerie et ce non-rythme, s'ajoute en plus d'énormes incohérences.
    Bref vraiment peu de chances à retirer de ce film, si ce n'est quelques rares éclairs d'intérêt et un assez bon jeu des acteurs, Adrian Brody en tête...

  • filou

    26/08/2004 à 00h07

    Répondre

    moi j ai bien dormi...j ai commence a ronflé au debut...et je me suis reveille vers la fin, et j ai quand meme compris le film, pour un film chiant, y a pas mieux....

  • Anonyme

    26/08/2004 à 00h08

    Répondre

    un excellent film de plus pour Shyamalan qui reste visiblement le plus grand réalisateur de films à ambiance de ces dernieres années. Succes merité donc pour ce réalisateur qui enchaîne les bombes mais qui stagne malheureusement legerement en qualité de réalisation depuis Signes. 6eme sens et surtout Incassable restent ses 2 meilleurs films (Incassable est une bombe) mais courez quand meme voir Le Village vous ne serez pas deçu

  • junkahbass

    28/08/2004 à 00h09

    Répondre

    Un excellent film avec un suspense très bon qui place le film dans la catégorie "bon thriller à voir seul dans le noir la nuit"
    Une réalisation impeccable et des sursauts à faire arrêter le coeur.
    J'ai passé un très bon moment

    Le hic : trop d'influence : 13eme guerrier, promenons nous dans les bois

  • Anonyme

    29/08/2004 à 00h10

    Répondre

    il ne s'agit pas d'un film d'horreur et il s'agit "à peine" d'un thriller.
    Plus justement c'est un film très intéressant par son analyse sociale des relations humaines. Il pose également quelques questions intéressantes mêmes si elles ne sont pas révolutionnaire. Et bien sûr n'apporte aucune réponse.
    Le jeu des acteurs et bien fait, l'ambiance est réussie; mais encore une fois, n'y allez pas en espérant être surpris ou flipper !!

  • tagzerlik

    30/08/2004 à 00h11

    Répondre

    Que dire du Village ? si Le Sixième Sens m'avait scotché, si Signes m'avait ennuyé, je ne sais encore quoi dire du Village ! Il ne m'a pas scotché, ne m'a pas ennuyé (malgré le fait que ce soit lent, long ?)
    Alors je me pose une seule question, est-ce que le moment que j'ai passé à le regarder ce Village j'y ai pris du plaisir ?
    Dans l'ensemble, non, quoique, allez les trois quarts non, reste un quart, finalement je ne suis pas un Shyamalan adepte.

  • Anonyme

    01/09/2004 à 00h12

    Répondre

    Si on devait prendre la tension de ce film? Et bien elle serait de 2!!! Quelle lenteur pour au final arriver a quoi ? Une epilogue aussi surprenante que ridicule! Je m'explique : les personnages prennent la parole tous les quarts d'heures et ont peur d'herissons géants avec des tetes de sanglier! Je ne critique aucunement le talent de réalisateur de shyalaman mais la manière qu'il a d'endormir le spectateur en nous contant une vague histoire de monstre pretexte à une classique histoire d'amour dénuée de toute passion. Deux heures de perdues à regarder le plafond de la salle en recherchant désesperement une quelconque action. Ne cherchez également pas un semblant de psychologie derrière les personnages elle est inexistante! Bref si vous voulez assister au film le plus lent de l'histoire du cinéma courez vite voir ce film!!!!

  • kalouche

    03/09/2004 à 00h13

    Répondre

    Après Mel le messie Gibson, voici que le réalisateur du 6e Sens, nous refait non seulement le coup du film jettable, mais en plus du prechi-precha. Elle est belle la vie dans un village en autarcie, genre mormon qui, craignant l'adage "l'enfer c'est les autres", se replie dans une forêt sans eau, ni rien. Pour garder la pureté de cette Eden, ces eugénistes auraient peut-être du penser à tuer le débile du village, incapable de la moindre civilité et se laissant aller à ses instincts les plus primaires. Jolie leçon fasciste !

  • oufzor

    03/09/2004 à 00h14

    Répondre

    il faut attendre un bon moment enfin d'apprendre LE TRUC et à partir de la le film devient totalement ininteressant le concept de corruption de l'homme par le modernisme et l'argent est trop caricatural, seule l'histoire d'amour permet de relever quelque peu le film et l'apparition du celebre Commode de GLADIATOR fait sourire le spectateur.

  • Anonyme

    04/09/2004 à 00h15

    Répondre

    Je crois que Kalouche, qui y voit un film "fasciste", justifiant le repli sur soi, n'a absolument rien compris. Il est de ces gens qui interprétaient Coluche au premier degré et qui le traitaient de raciste. Après le film est encore qualifié de "simpliste" parce que, évidemment, si on le voit au premier degré sans en comprendre le message, ça paraît simple. En réalité, le réalisateur critique justement ce repli sur soi et j'y vois plutôt une parabole sur des pays comme les Etats-Unis, dont le peuple est tenu dans un état de peur perpétuelle (les soi-disant monstres) par le gouvernement (les anciens du village) et qui découvrent soudainement que le danger peut venir de l'intérieur (l'attardé mental) qui, en plus, est une conséquence de leur repli sur eux-mêmes (on peut légitimement penser que des problèmes de cosanguinités sont responsables de son état).
    De manière générale, le film n'est pas aussi angoissant qu'on aurait pu le croire et je pense que c'est là la principale critique qu'on peut lui faire : une bande-annonce trompeuse. Cependant, les plans sont ingénieux (10/10 pour le meurtre tourné d'une manière très originale), les scènes subtiles et le scénario bien construit.

  • Jade

    05/09/2004 à 00h16

    Répondre

    Shyamalan déçoit énormement avec ce film pourtant très attendu. Après un début où le réalisateur reste fidèle à lui-même, ne devoilant quasiment rien tout en maintenant une ambiance assez tense (on aime ou on n'aime pas), le film part totalement dans le n'importe quoi dans sa deuxieme partie. On voit peu à peu le scénario se dégrader à chaque scène, pour un final pas si surprenant que cela.
    Quant au message (plutot explicite, il me semble) du film, il est adressé au public avec maladresse, et ce au détriment de très bonne idées, complétement massacrées à cette fin.
    On retiendra pourtant d'excellents ressorts de mise en scène (on tremble dès que l'on voit la couleur rouge, par exemple), mais pas assez pour sauver le massacre scénarique (et certains dialogues carrément pitoyables).

  • dymE

    08/09/2004 à 00h17

    Répondre

    J'aime bien "la côte" de Shyamalan!! Non franchement j'ai trouvé la bande annonce vraiment très trompeuse, je suis donc allé voir le film en pensant qu'à la fin j'aurais hâte d'aller me recoucher, mais, non, pas du tout, c'est vraiment très décevant. Les trois moments ou on a un semblant de peur sont réalisés grâce à la musique. Vraiment dommage.

  • kou4k

    30/01/2005 à 22h09

    Répondre

    c'est un film difficile a critiquer je pense...
    il m'a envouté, par son histoire interressante, mais surtout par sa bande son excellente...
    mais il est vrai que si l'on attend un clone de "signes" on risque d'etre pris au depourvu par la fin, somme toute prévisible.
    un excellent film mais dont la bande annonce fait croire a un tout autre genre de film. a voir sans voir la bande annonce ^^.

  • Migou

    30/01/2005 à 22h59

    Répondre

    Visiblement pas de milieu ! Les avis sont très tranché et je ne ferai pas exception.
    J'ai trouvé ce nanar sans intérêt : scénario on ne peut plus prévisible et sans grande originalité. Réalisation pompeuse qui en rajoute des tonnes le tout sous tendu par de la philosophie de bistro à la petite semaine

  • Attila

    31/01/2005 à 12h01

    Répondre

    Casse pas des briques, mais j'ai trouvé que les acteurs jouaient juste, l'atmosphère bonne et voila.
    J'ai jamais adulé Shylaman, donc je crois que je risquais pas d'etre vraiment déçu.

    Par contre, je n'ose toujours pas voir I-Robot, j'ai trop peur d'etre déçu par A. Proyas qui est un de mes favoris (The crow et Dark City, deux de mes films cultes), donc je peux comprendre certaines réactions.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques