5.5/10

vie aquatique (La)

Petit mais coustaud

On ne trouve pas tous les jours la réunion de Bill Murray, Owen Wilson, Angelica Huston, Willem Dafoe, Cate Blanchett et Jeff Goldblum dans un même film. La vie aquatique, nouvelle réalisation de Wes Anderson, nous propose ce casting de rêve. Au programme, une comédie nostalgique décalée et très cheap relatant les frasques d'un pseudo commandant Cousteau.

Steve Zissou (prononcer avec un "s", pas comme notre footballeur émérite) est un documentariste océanographe. Avec sa fidèle équipe, il parcourt les océans à la recherche de découvertes fantastiques. Sa popularité autrefois au sommet est retombée et il ne livre plus que des documentaires médiocres. Mégalo et amer, il doit retrouver dans sa prochaine et vraisemblable dernière expédition un requin-jaguar. Pour couronner le tout, son nouveau fils de 30 ans sera de la partie.

Surtout ne vous attendez pas à un film conventionnel. La vie aquatique représente plutôt le doux délire du réalisateur de faire un film sur le commandant Cousteau. Fan de l'océanographe étant enfant, le réalisateur habille le film de nombre de clins d'oeil à son égard entre le fameux bonnet rouge ou la reconstitution du bateau. Cela dit, il ne faut pas voir plus loin que l'hommage tant le contenu est décalé, loin de tout contexte réaliste.

En effet, La vie aquatique est filmée à la manière habituelle de Wes Anderson, à savoir un peu n'importe comment. On dirait que le réalisateur ne s'embarrasse d'aucun détail et se sert de son ton décalé pour faire passer tout et n'importe quoi. Il faut bien avouer que cela marche dans l'ensemble. En effet, tous les délires semblent normaux et il ne faut pas se soucier de la logique du scénario. Les sentiments développés par les personnages et l'évolution de leurs relations ne souffrent pas non plus, bien au contraire, de ce genre de traitement. On tombe souvent dans la poésie et le burlesque, fait aussi déconcertant qu'attirant. L'humour est toujours de mise mais ne vient que comme un plus, une seconde raison de faire le film, et il n'y a aucun moment de franches rigolades. On peut tout de même regretter le niveau esthétique très limité, un rythme un peu mou ainsi que le jeu de Bill Murray ou d'Owen Wilson que l'on a connu dans une meilleure forme.

La vie aquatique est un divertissement léger et loin des standards du genre. On a parfois l'impression d'un petit film mais l'énorme casting remet vite les choses à leur place. Envie d'un délire calme sur fond d'aventure aquatique, ce film est fait pour vous.

A découvrir

Elektra

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Kei

    18/03/2008 à 22h09

    Répondre

    Mais mais mais mais mais !


    Je (re) découvre cette critique et je ne peux que crier mon mécontentement. Ca vaut du 7, c'est super culte.


    (mode fanboy)


    Faut vraiment avoir de la merde dans les yeux et des gouts de chiottes pour écrire ça. Alors s'il te plait vient pas nous empêcher de regarder ce super film. Surtout que faire une critique c'est facile, mais un film c'est autrement plus dur. Et si y'a des gens qui ont aimé ça prouve bien que c'est pas si pourri hein ? Alors retourne dans les jupes de ta mère sale ****** ***** ************-**-**********.


    (fin fanboy)


    Je suis bon dans l'imitation non ? 

  • riffhifi

    18/03/2008 à 22h19

    Répondre

    Moi j'ai été déçu par ce Wes Anderson-là. La famille Tenenbaum, miam par contre. Et demain, hop, j'embarque A bord du Darjeeling limited.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques