7/10

Videodrome

Il n'est pas libre, Max

Max est le directeur des programmes d'une chaîne câblée érotique. Lassé des éternels programmes porno-soft (type M6 le dimanche soir) qu'on lui propose, il recherche en vain quelque chose de neuf. Quelque chose d'un peu plus violent. Quelque chose qui sorte des sentiers battus.

Et c'est bien connu, quand on cherche, on trouve.

C'est par son technicien que viendra la révélation : Videodrome. Ce programme pirate montre des scènes de torture, de sexe, de violence inouïe. Fasciné par ce qu'il a vu, Max tente de retrouver les auteurs de l'émission pour en acquérir les droits de diffusion. Au fur et à mesure qu'il avance dans son enquête, il découvre qu'il ne s'agit pas d'une fiction, mais bel et bien de la réalité. Max se met en quête du mystérieux Professeur O'Blivion, qui semble être à l'origine de l'émission pirate, encore plus emballé depuis qu'il sait que Videodrome est loin de représenter des évènements fictifs.

Le problème (puisqu'il y a un problème), c'est qu'après avoir regardé Videodrome, Max commence à être le sujet d'hallucinations troublantes Il se rend rapidement compte que l'émission pirate délivre un signal altérant la perception de la réalité, en créant une tumeur cérébrale, et découvre le concept un peu flou de "Nouvelle Chair"...

Y a pas à dire, c'est bien du David

Pour tous ceux qui ont déjà vu plusieurs film de David Cronenberg (Faux-semblants, La Mouche, Rage, Crash, Scanners, eXistenZ, Chromosome III, Spider -entre autres-), aucune surprise, on retrouve l'un de ses thèmes favoris : le thème de la transformation du corps humain. Aucune surprise non plus, quelques scènes sont assez violentes, crues, voir simplement insupportables. Non pas que l'esthétique gore soit poussée à son extrême, mais les situations sont souvent ambiguës, et provoquent des sentiments contradictoires.

Exemple simple mais frappant : Max est un connard de première, misogyne et macho, pas gêné pour un sou de la diffusion de meurtres sur sa chaîne. Du moment que ça fait de l'audience, ça ne peut être mauvais. Pourtant Max reste le héros du film.

Télévision, quand tu nous tiens...

Effets spéciaux au top pour l'époque, ambiance léchée, scénario original et captivant, le paradoxe de Videodrome réside dans sa grande complexité : c'est à la fois sa force et sa faiblesse. Loin de vous donner toutes les clés pour comprendre les tenants et aboutissants de l'histoire, Videodrome pousse à la réflexion et au questionnement. Vous ne finirez résolument pas le film dans le même état qu'en le commençant. Pour ma part, à la fin du premier visionnage, j'étais littéralement perdu, frustré, fatigué, mais plein d'interrogations nouvelles.

N'espérez pas comprendre grand chose, le but n'est pas forcément là. Non, ce qui est à garder de Videodrome, c'est ce qui transpire des propos du film, une sorte de mise en garde contre la fascination que l'on porte aux médias, qui trouve un parallèle dans la relation quasi-sexuelle qui lie Max à la télévision. On assiste en effet à deux scènes marquantes (en tout cas qui m'ont marqué) mettant en avant une télévision vivante, malsaine au possible. Loin d'être un film d'horreur basique, Videodrome, comme les premiers films de Cronenberg, en utilise simplement les codes pour faire passer son message avec force.

Détails historiques

Enfin, précisons que Videodrome est le film qui a fait passer David Cronenberg du statut de réalisateur de film gore très série Z à celui de réalisateur reconnu. Là ou les critiques se sont fourvoyées, c'est que malgré la qualité moindre de ses précédents films, ceux-ci abordaient des thèmes intéressants et restaient dans l'ensemble travaillés et captivants. Il n'empêche que Videodrome explore l'univers des médias et de la technologie avec une certaine originalité, et fait mieux qu'eXistenZ en ce qui concerne la perception de la "réalité", le tout presque 10 ans auparavant. Jouant ici plus sur l'immersion de Max dans le monde de la télévision que sur le thème de la réalité virtuelle, pas encore développée en 1982, Videodrome était une oeuvre en avance sur son temps.

Encore une fois, ce film n'est pas à mettre entre toutes les mains. Ce n'est pas un classique, et si vous voulez voir un film d'horreur, passez votre chemin. Mais David Cronenberg signe là à mes yeux un de ses meilleurs films, si ce n'est le meilleur, traitant avec brio de la fascination de l'homme envers les médias et de la perception de la réalité. Qu'on ne comprenne pas tout, peu importe, le message passe avec une force rarement atteinte au cinéma depuis.

A découvrir

Majestic (The)

Partager cet article

A propos de l'auteur

14 commentaires

  • Daggy

    22/09/2004 à 00h00

    Répondre

    Hum... Videodrome.
    Rien que d'écrire le titre, j'ai des frissons. C'est vrai que Cronenberg est obnibulé par la face sombre des hommes et leur désir profond de se brûler les doigts au contact des "expériences interdites". Probablement qu'avec Crash, Videodrome est son oeuvre la plus sordide (visuellement et scénaristiquement). C'est très malsain comme environnement et y'a pas à dire, c'est un cinéma exclusivement destiné aux habitués du cinéaste canadien. Petite pensée pour Rick Baker, le concepteur des effets spéciaux totalement hallucinés qui apportent au film une touche ô combien impressionnante (pour moi, en tout cas).

    Sinon, c'est une bonne critique, Ichabod

  • Anonyme

    03/06/2005 à 12h56

    Répondre

    c'est après une préparation psychologique de plusieurs mois que j'ai regardé Videodrome. Sachant que c'est un film de Cronenberg, on ne peut s'y plonger comme ça, comme on le ferait avec un film d'horreur. Car, le film d'horreur, lorsqu'il est fini, ne fait plus peur.
    Le "problème" et le talent de Cronenberg, c'est ce que ses images nous marquent, nous habitent, nous questionnent, nous poursuivent lontemps après la fin du film (parfois toute la vie) justement parce qu'elles se rattachent à des thèmes forts, comme l'ont bien souligné Ichabod et Daggy. C'est la différence entre un film d'horreur basique et un film de Cronenberg.

    Il y a des scènes très dures, des moments insoutenables où je me suis vue mettre les mains devant l'écran pour ne pas voir.
    ca ne m'était pas arrivé depuis une éternité.

    Comme il ne s'agit pas de redire ce qui a déjà été dit, voilà ce qui m'a particulièrement frappée : la touche qui évoque John Carpenter, pour la création des atmosphères, la manière d'éclairer les scènes, l'utilisation de la musique, la manière de camper des personnages déplaisants qui sont "les héros".

    bon, c'est le premier "vieux" Cronenberg que je vois et j'avoue surtout connaître les films de Carpenter et peu les autres prods du ciné d'horreur des années 70 et 80. je ne sais pas si le lien se justifie ou pas. mais dans les deux cas, c'est du grand art.
    cardiaques s'abstenir.

  • Anonyme

    07/06/2005 à 06h23

    Répondre

    Cronenberg a toujour eu de l'avance sur son temps, son film sur la manipulation par l'image est plus que d'actualité.

    Un film presque intouchable, c'est culte !!!

  • nazonfly

    26/06/2007 à 17h01

    Répondre

    Très bon film, plutôt flippant à la fois pour la manière dont il est filmé et pour le message qu'il véhicule. La télé actuelle semble se rapprocher de plus en plus de celle imaginée dans Vidéodrome. La moralité fait encore face, mais pour combien de temps?

  • Anonyme

    08/04/2009 à 20h26

    Répondre

    J'ai vu ce film il n'y pas longtemps(en VO puis en VF).

    Certes Cronenberg,caricaturiste des pouvoirs anormaux tels"Scanners",du malsains(Vidéodrome et Chromosome3,dont j'ai vu une photo d'une femme dévorant un bébé ensanglanté,"berk!"et d'autres descriptions des* films d'organes,)et du bizzare sous forme de  philosophie ect... nous prouve que la télé peut être tyrannique si le spectateur y passe un temps fou à regarder les bêtises qui passent.(violence,film à l'eau de rose,télé-réalité,porno),Pour ça,le réalisateur a raison,mais le film est caricatural à souhait;et cela m'a pris un temps fou à enlever ça de ma tête:


    -La bande annonce en 3D(pour l'époque c'était impressonnant),révèle mes peur quand j'étais petite:yeux en gros plans,bouche remuant la langue et la tête qui sort de l'écran tirant cette langue,femmes bioniques enchaînées,main virtuelle glissant sur l'écran titre de la bande annonce(en anglais)bruitages bizzares,effet spéciaux morbides,même dans le film lui même.Même les musiques précédentes durant le film sont bizzares et envahissent notre cerveau.


    -Synopsis:un patron de chaîne de télé malsaine tombe amoureux d'une femme sado-masochiste qui plus tard sera emprisonnée dans une télé.Sa bouche grossit(bouh flippant)et la télé qui se contorsionne,souffle et craque,qu'on a l'impression qu'elle a des veines qui ressortent,la main virtuelle qui sort sort de l'écran de la télé devenue de la chair avec des veines.Et au final,un homme,le méchant de l'histoire qui se fait tirer dessus et se dégrade tout seul(les organes qui sortent du corps qui se séparent en 2,grotesque et effrayant!),pareils pour le bras d'un autre gars à lunettes,(qui se forme en grenade avec une manche)mangé par le vagin ventral du héros,avant qu'il explose!


    Seule la musique de fin est belle et triste,ce qui m'avait donné les larmes aux yeux.(pas en pensant aux victimes du film,la musique qui nous évoque des choses beaucoup plus belles dans la vie!)

    Bref ce film est malsain et sans-queue-ni-tête!


    Je mettrais plutôt -16 que -12(tout comme pour mes avis précédentes dans le site(Feebles,Team America) à cause de la morale du film et des effets spéciaux impressonnant de l'époque et moi qui suis adulte j'ai été quand même choquée.


    Je préfère de loin le film"Elephant Man",un film magnifique et pas du tout effrayant,qui explique sans caricature le vrai fond de la personne et ce qui fait son charme,le noir et blanc.


    Cordialement.


     

  • Anonyme

    28/10/2009 à 16h50

    Répondre

    C'est quoi ce film,moi qui croyait à un vrai film de science-fiction?C'est un pseudo film contre la dictature de la télé et le réalisateur en profite pour nous faire peur avec des scènes gores.Ce n'est pas du fantastique,mais un film d'horreur de série B.Et je le vous déconseille!


    En un mot:R-E-P-U-G-N-A-N-T!

  • Anonyme

    03/12/2009 à 10h21

    Répondre

    moi qui croyait a un film d'action et bien non! c'est un film horrible et gore,caché sous un pseudo-thriller!


    le scénario est pourri,les acteurs n'ont aucun charisme(surtout la fille dans Blondie,je la préfère en chanteuse mais pas en  actrice),les effets spéciaux sont répugnant.


    en gros un film dégoutant et trop effrayant pour quiconque ayant l'ame sensible.A jeter aux ordures!

  • Anonyme

    03/12/2009 à 12h06

    Répondre

    Pouah!Le pire film que je n'ai jamais vu,moi qui m'attendais à un bon thriller![img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/gnark.gif"%20border="0[/img],des kilos de viandes gores par-ci par la!


    Bref à vomir.Ce film est un étrong à qui on a oublié de tirer la chasse d'eau!A réserver aux SM!

  • nazonfly

    03/12/2009 à 13h25

    Répondre

    Un étrong? T'es Marseillais.?

  • Anonyme

    07/12/2009 à 10h54

    Répondre

    Moi perso,j'aime bien ce film(c'est un copain qui ma l'a pretté),mais après c'est chacun ses goûts.[img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/yeah.gif"%20border="0[/img]


    Moi j'aurais mis -16 au lieu de -12 au cause des scènes trop génantes(gore ou sexe)et pour le message décrit dans Vidéodrome:la dictature de la télé.

  • Anonyme

    11/12/2009 à 18h36

    Répondre

    Ah oui,tu as raison je me suis trompée,je croyais tout le temps que ça s'écrivait comme ça,mais il n'y pas de g en tout cas je ne suis pas marseillaises elle est bonne ta blague!

  • Anonyme

    13/05/2010 à 16h06

    Répondre

    Film longuet et sans scénario,vidéodrome peut heurter la sensibilité de certaines personnes.Et maintenant la cotation du dvd c'est TOUT PUBLIC!


    Franchement je trouve qu'il y a beaucoup d'hypocrisie de la part des éditeurs!Déjà "interdit aux moins de 12 ans" à une époque c'était un peu trop clément pour un film d'horreur plutôt malsain et qui met mal à l'aise.

  • Anonyme

    30/05/2010 à 17h24

    Répondre

    comment peut-il être classer dans "sience-fiction"?!moi je l'aurais classer dans le gore du genre "SM" tellement c'est sanglant et dégoutant!


    à éviter pour les âmes sensibles!

  • Anonyme

    08/09/2010 à 18h51

    Répondre

    Ce film est une bouze cinématographique qui heureusement n'est plus populaire.C'est répugnant,trop gore et malsain!

    Ca ne vaut pas du tout l'Exorciste,qui lui est un bon film d'horreur!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques