6/10

On va s'aimer

Adaptation du film espagnol El Otro lado de la cama (2002), On va s'aimer brille par les interprétations de ses quatre acteurs principaux. Drôles et talentueux, Julien Boisselier (Clara et moi), Alexandra Lamy, Mélanie Doutey (Il ne faut jurer... de rien!) et Gilles Lellouche (Ma vie en l'air) apportent douceur, fraîcheur et sensibilité à un propos sur le couple somme toute assez commun. Grâce à des dialogues et quiproquos souvent cocasses, la réalisation de Ivan Calbérac (Irène) provoque de nombreux rires chez les spectateurs. Particulièrement pertinentes, un bon nombre de paroles touchent toute personne qui a déjà connu la vie de couple.

Comme dans une multitude de films français produits depuis plus de trente ans, On va s'aimer offre une dose de réflexion sur des individus modernes qui se cherchent des repères sentimentaux. De ce côté, le film n'apporte rien de neuf. Niveau rétro, le réalisateur et scénariste a choisi de proposer des sortes d'interludes musicaux chantés par les acteurs principaux. Tantôt à la limite du ridicule et du second degré, ces saynètes chorégraphiées et incarnées s'incrustent sans problème dans le récit. Elles dégagent des teintes nostalgiques des années 1970 à 1990 qui ne sont pas sans atteindre un public habitué à entendre et réentendre les grands classiques de la chanson française. Les acteurs, à l'aise dans le difficile exercice du chant, s'y prêtent glorieusement. Les délicats timbres de voix de Julien Boisselier et de Mélanie Doutey ne laissent pas indifférent. Malgré sa courte durée (1h37), le long métrage fait ressentir des longueurs dans certaines scènes dramatiques. A l'exercice rude de trouver un équilibre entre l'humour (parfois frénétique) et le sérieux (parfois tout autant), le réalisateur s'en sort plutôt bien. Evidemment, l'ironie et la gaieté sont les plus efficaces et agréables.

Avec la bonne humeur qu'expriment les acteurs, on ne peut s'empêcher de tomber sous un certain charme. Une séduction qui se retrouve dans le sourire somptueux (le plus beau du cinéma français ?) de Mélanie Doutey et dans le charisme troublant de Julien Boisselier.

A découvrir

Poséidon

Partager cet article
A voir

Hooligans

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • bertyone2046

    16/06/2006 à 11h44

    Répondre

    Celui-là, dès que j'ai vu la bande annonce j'ai eu envie de le voir. En plus le casting est parfait. Julien Boisselier, depuis Clara et Moi j'adore. Gilles Lellouche, qui s'affirme de plus en plus comme une valeur sûre. Mélanie Doutey, trop mignone. Et Alexandra Lamy, pleine de charme. Donc j'y suis allé et j'ai aimé même si j'en attendais plus.
    Je trouve que la partie humoristique du film est vraiment réussie . Les relations entre les personnages sont bien tissées et Lellouche qui essaye de savoir qui l'a rendu cocu est tordant. Mais dès que l'on rentre un peu dans l'introspection, ben le rythme chute gravement et on sent des longueurs . Les interludes chantés sont intéressants car chantés par les acteurs et permettent d'apporter au film un peu de surréalisme. Mais pourquoi une orchestration aussi molle. Les acteurs chantent bien mais les musiciens ont l'air de dormir dans le studio. Dommage. D'autant plus dommage que en dehors de ces interludes il n'y a quasimment pas de musique dans le film et que cela n'aide pas pour le rythme.

    Mais ne boudons pas notre palisir. Ne serait ce que pour les acteurs et certaines scènes très réussies, ce film vaut largement le déplacement. On y trouve un esprit et un ton pas toujours présent dans les films dit de Trentenaires. Et même en participation, Patrick Chesnais est toujours impeccable.

  • Anonyme

    26/12/2008 à 17h10

    Répondre

    Dur de trouver un film plus nul que celui-là...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques