5/10

Twilight - Chapitre 5 : Révélation - Partie 2

En trois ans, Twilight a réussi à imposer un nouveau genre cinématographique. C'est assez difficile à décrire, mais en somme, il s'agit d'une association de romantisme, de fantastique, d'ennui et de niaiserie, ce qui à l'écran se traduit par des films regardables, certes, mais sans véritable portée. Pour beaucoup, le dernier livre Breaking Dawn était le plus recommandable, et coup de bol pour les producteurs, c'est celui qui pèse le plus lourd (environ 700 pages). Avec pour but de rendre hommage à ce dernier volet épique et riche en évènements, la production décide de le couper en deux. Deux fois plus de temps pour le récit, deux fois plus de temps pour approfondir les problématiques survolées dans les précédentes aventures de Bella « nunuche » Swan et Edward « cachet d'aspirine » Cullen (et de Jacob « loser » Black). Et deux fois plus d'argent à faire rentrer dans les caisses, éventuellement, mais la dimension financière n'est pas la plus importante. Ce qui est primordial, c'est évidemment de faire de Breaking Dawn un évènement et un spectacle, pertinent et complet.


DR.
C'est le mieux que je puisse faire pour vous vendre le film. Car il est inutile de souligner que l'aspect financier a pris le pas sur tout le reste. Encore une fois, on se désole de la première partie du film en constatant qu'il ne se passe rien. Vous pensiez que Bella allait mal vivre la relation bizarre qui se noue entre Jacob et Renesmée ? Trois minutes de film suffiront. Vous imaginiez que le film allait s'attarder un peu sur l'étendue des connexions que nouent les Cullen avec les autres vampires ? Quatre ou cinq répliques par personnage secondaires devraient être satisfaisant. La prétendue soif de Bella ? Une scène et on oublie. En fait, tout le monde avait tellement conscience qu'il n'allait rien se passer dans le film qu'ils ont imaginé une scène de bataille qui n'existe pas dans le livre. Et même si celle-ci se révèle astucieuse, elle n'est qu'une pointe de sucre dans un plat sans réelle saveur. Faut dire, Twilight le film traîne toujours de gros boulets derrière lui, comme le couple Stewart / Pattinson qui ne marche jamais – encore qu'ici, ils sont tellement sur la même longueur d'onde vis-à-vis des autres épisodes qu'ils en deviennent carrément moins pénibles. Taylor Lautner continue de jouer comme un sac de nœud, Billy Burke n'est pas considéré à sa juste valeur, les effets spéciaux sont souvent déplorables, et la réalisation penche entre l'acceptable et la mièvrerie assumée. Bref, Twilight aura gardé une ligne de conduite droite et sans prise de risque pendant toute sa vie (en admettant que celle-ci soit terminée). Le plus regrettable est que la véritable idée du tome, la petite fille à moitié humaine, ne soit resté qu'un enjeu dans la tête des scénaristes. Ce personnage n'existe pas, il s'agit d'une gamine complètement formatée qui va suivre ses parents sans afficher la moindre émotion par rapport à ce qu'il l'entoure. Ce qui nous ramène au fondement de Twilight : la volonté première aura été de créer une histoire romantique dans un contexte un peu original. Je n'ai aucune idée de ce que cela donne dans un livre, mais sur pellicule, tout cela est loin d'être inoubliable – au moins, tout n'est pas désespérant.

Révélations partie 2 garde toutes les spécificités des précédents épisodes pour offrir une conclusion loin d'être percutante. C'est même l'effet inverse qui se produit : on suit mollement l'intrigue, on s'intéresse à de rares moments pour passer en demi-sommeil la seconde d'après, et l'on en ressort sans quasiment aucun souvenir.


DR.

A découvrir

A man who was Superman

Partager cet article

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • Anonyme

    17/08/2010 à 14h31

    Répondre

    j'ai trouvé le 4ème épisode de la saga plutôt décevant...


    Plus aucun effet de surprise, on prend les mêmes éléments et on recommence.


    De plus ce qui arrive à Bella dans la première partie (je ne le précise pas pour ceux qui ne l'ont pas encore lu) dure une éternité! Dommage.


    Ce 4ème tome quitte aussi un peu à mon sens le milieu ado, ce qui faisait le charme et l'ambiance de twilight.


    Cela dit, il n'est jamais facile de terminer une série, et plus il y a d'épisodes, plus il est difficile d'inover.


    A mon sens le premier livre était le meilleur.


     

  • hiddenplace

    28/11/2012 à 19h09

    Répondre

    Alors alors alors.

    Prenant en compte le fait que je n'ai pas lu le 4ème tome de la série, que j'avais été un chouia agréablement surprise par l'intrigue (du moins la seconde moitié, parce que la première était totalement vide) de la partie 1 de Révélation, je n'espérais certes pas un miracle pour cette partie 2, mais au moins un équilibre à peu près potable et surtout une fin satisfaisante à ce schmilblick innommable. Et bien non.

    Je ne reviendrai pas sur le côté superficiel de cette histoire, que tu évoques dans ta critique Nicolas (des persos, notamment secondaires, d'une substance au moins aussi riche que celle d'une huître)(et blindés de clichés, de surcroit (il manquait presque le Français de service avec son bérêt et sa baguette )), mais je m'attarderai deux minutes sur les effets numériques.
    Non mais WTF ???? La petite Renesmée, au delà du prénom improbable, qu'est-ce qu'ils lui ont fait ? Déjà que lors de sa naissance dans l'épisode précédent, le gros plan sur le photoshopage était bien flippant, là, ils ont reproduit la technique sur la moitié du film, c'est ultra bizarre.
    N'ayant pas lu le livre, je ne savais pas que la scène de baston n'y était pas. Même si elle part un peu dans tous les sens et qu'elle apporte une surprise (

    un petit côté Destination finale rigolo^^
    ), elle créé un peu d'animation (bon, 10 minutes, quoi) dans un ensemble qui en manque cruellement. Et franchement je n'ai rien contre les intrigues lentes et analytiques, bien au contraire, mais là ça n'analyse rien du tout. Aucune réflexion sur le nouveau statut de Bella, qui au-delà de son immeeeense satisfaction de rejoindre Edward pour l'éternité, n'a plus aucun pensée pour son ancien statut d'humaine, pour son ancien corps vivant, pour ses propres parents (bon si, un peu, mais vite fait pour la forme), ses potes de lycée (qui étaient pour la plupart des bouche-trou... bon OK, c'est pas grave alors).

    Bref, je suis allée le voir pour clôturer enfin (dignement ? euh...) cette franchise, et même si je ne m'attendais pas à un chef d'oeuvre, je ne m'attendais pas à tomber dans un truc aussi... vide, nawak, et quand même super cheap (malgré le budget ?). Pour tout dire, on est même loin de la photo sensible et bleuté du premier film. Ne parlons même pas de la musique. Et encore une fois, le folklorisme vampire/ loup garou dans cette série ne me paraît vraiment qu'un vaste prétexte à une histoire d'amour qui en plus, fait plouf. Une petite pensée pour Anne Rice, encore une fois.

  • gyzmo

    28/11/2012 à 19h16

    Répondre

    L'épisode est sans doute le plus kitsch de la saga.
    Dans le genre "loupé" (sur tous les points), je pense que Révélation 2 est un modèle à suivre.
    Des films / livres / séries de Vampires avec si peu de profondeurs, j'ai envie de dire : plus jamais ça

  • Islara

    28/11/2012 à 19h43

    Répondre

    Ayant un attachement tout particulier pour le tome 4 que je considère comme une apothéose de l'ensemble des livres, je compte voir le film d'une façon ou d'une autre. Et je vous donnerai alors mon avis de fan.

    Impatients ?

  • naweug

    28/11/2012 à 19h46

    Répondre

    Rah mais c'est quoi tous ces gens, qui semblent biens, qui vont voir et qui apprécient Twilight ? Vivement l'apocalypse > !

  • hiddenplace

    28/11/2012 à 19h59

    Répondre

    Tiens, j'ai oublié, en effet, de parler des scènes kitsch qui dépassent l'entendement (et le niveau de tous les autres opus réunis).
    La réa entière (tout, absolument tout : décors, costumes, maquillage, couleurs, lumière, cadrages et petits effets spéciaux à coup de fleurs, de fumée et trucs qui brillent) est kitsch, ça pique les yeux.

    Mais Islara, j'ai hâte de lire ton avis en regard de ta lecture du bouquin, ce sera intéressant.

  • Islara

    29/11/2012 à 11h25

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Mais Islara, j'ai hâte de lire ton avis en regard de ta lecture du bouquin, ce sera intéressant.

    Ca ne devrait pas être trop long. Dès qu'un coffret avec les 4 DVD sera dispo, on a décidé avec mon chéri de se l'acheter. En plus, lui, il n'a pas réussi à passer le cap du tome 3 en livres, donc du coup, il est impatient de voir la fin de l'histoire.

  • Loïc Massaïa

    29/11/2012 à 13h15

    Répondre

    Moi j'ai pas lu les livres. J'ai vu le 1er film au ciné. On m'y reprendra plus.

  • hiddenplace

    29/11/2012 à 18h57

    Répondre

    Islara, c'est pas plutôt 5 DVD ?^^

    Loïc, t'as bien fait d'en rester au premier si déjà il t'a déçu, comme j'ai dit, à mon sens c'est le plus réussi (au moins formellement (c'est une autre réalisatrice), parce que les acteurs restent les acteurs^^) ; pour les livres, le tome 1 est le seul où j'ai pris un peu de plaisir, mais je me suis aussi arrêtée au 3.

  • Islara

    30/11/2012 à 09h51

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Islara, c'est pas plutôt 5 DVD ?^^

    Oui, t'as raison, mais j'ai tjs du mal à subdiviser les DVD par rapports aux livres. Pour Le Seigneur des Anneaux version longue par exemple, il y a 6 DVD, mais dans ma tête il y en a 3 car 3 livres... ^^'

  • Nicolas

    30/11/2012 à 10h42

    Répondre

    Pas la même chose, il y a bien cinq films à propos de Twilight, et trois (très longs) films pour le SDA.

  • Islara

    30/11/2012 à 10h56

    Répondre

    Nicolas a dit :
    Pas la même chose, il y a bien cinq films à propos de Twilight, et trois (très longs) films pour le SDA.

    Oui, je sais bien, mais je ne sais pas pourquoi, mon esprit reste bloqué sur le nombre de livres. C'est même pire que ça : par exemple, pour Kill Bill, dans ma tête il n'y a qu'un film tant l'histoire est continue d'un bout à l'autre.

    En fait, je suis en train de me dire que ce ne sont plus des films, ce sont des épisodes, comme dans une série.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques