2/10

tueur (Le) - 2007

Cédric Anger nous montre le quotidien d'un tueur. Qui à défaut de réussir à tuer sa cible nous fait une démonstration de son talent sur le temps, avec plus ou moins de succès.

Attention, cette critique dévoile volontairement une grande partie du scénario.

Le tueur est le premier film réalisé par Cédric Anger. Bien qu'il porte l'étiquette de thriller, il est assez difficile de le classer dans ce genre, on pense plutôt à un film d'auteur, à réserver à un public éclairé.

Kopas (Grégoire Colin) est un tueur chargé d'exécuter un contrat sur Léo Je suis fatigué : J'ai comme un poids sur le dos
Je suis fatigué : J'ai comme un poids sur le dos
Zimmerman (Gilbert Melki), un riche homme d'affaire. Il commence par l'observer, prendre contact avec lui mais lorsque Léo voit Kopas arriver dans son bureau, il sait ce qu'il est. Il va alors lui proposer un marché : attendre la fin de la semaine pour faire son travail. Le scénario n'apporte rien au genre, d'autant plus qu'on s'apercevra vite qu'en fait Léo est malade et que c'est lui-même le commanditaire du contrat.

Voilà donc en quelques lignes le scénario complet du film. Mais alors que se passe-t-il pendant les 1h36mn du film ? A vrai dire pas grand chose. Le tueur attend et s'occupe comme il peut, et réussit l'exploit de nous faire partager son ennui. Beaucoup de scène sont superflues et inutile à l'histoire. On peut supposer que le réalisateur veut rendre l'atmosphère du film lourde voir tendue, mais c'est plutôt la lassitude qui guette le spectateur.

L'apparition de Mélanie Laurent, toujours aussi charmante, ne parvient pas vraiment à relancer le film. D'autant plus que Kopas l'aborde de manière un peu abrupte, et on se doute qu'elle n'est pas forcément là par hasard; c'est effectivement le cas, puisqu'on apprend un peu plus tard qu'elle est envoyé par Léo pour "tenir compagnie" au tueur.

T'en as pas marre de jouer à cache cache ?
T'en as pas marre de jouer à cache cache ?
Le tout est filmé de manière très minimaliste, sans fioritures, que ce soit les scènes de discussion, de sexe ou d'attente. Car on passe son temps à ça: attendre, on essaie de comprendre l'intérêt du film, de voir où on veut nous emmener, mais rien à faire, il a vraiment du mal à susciter l'intérêt. Doucement, le temps passe, et le rendez vous de Léo avec la mort est une délivrance, aussi bien pour le personnage que pour les spectateurs.

Les acteurs sont bons, ils ne surjouent pas. Le casting est bien trouvé, et on peut même trouver dommage d'avoir autant de talent et de ne pas réussir à leur donner un scénario consistant. A noter que Cédric Anger a écrit le rôle de Kopas spécialement pour Grégoire Colin, donc ce dernier n'a aucun mal à rentrer dans la peau de son personnage.

Au final, Le tueur est un film sans grand intérêt, lent, mou. Les personnages sont assez fouillés et les acteurs bons, mais ça ne suffit pas à nous sauver de l'ennui. Et comme le personnage principal, le spectateur se retrouve à tuer... le temps.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques