4.5/10

Trouble

Matyas est père de famille orphelin qui s'apprête à voir la naissance de son second enfant. A la mort de sa mère qu'il ne connaissait pas, il apprend l'existence de son frère jumeau nommé Thomas...

Trouble, avant d'être un thriller penchant parfois vers l'épouvante, est une performance d'acteur et une réussite technique.
Benoît Magimel (La Pianiste, Nid de Guêpes, Les Rivières Pourpres II...) y est très impressionnant. Sa double composition est totalement vraisemblable grâce à des expressions du visage, des gestes et des intonations réellement différentes d'un jumeau à l'autre. On ressent parfaitement les doutes et troubles éprouvés par le personnage de Matyas ainsi que la complexité et les mystères que renferme Thomas. Le jeu de Magimel devient savoureux lorsque ses rôles jouent eux-mêmes avec leur identité.
Côté technique, en plus de la réalisation soignée de Harry Cleven, on apprécie grandement la bande sonore de George Van Dam, qui, pleine de bruits élaborés et discrets, est époustouflante par les tensions qu'elle entraîne. Aussi, les effets visuels de Krao permettent l'impeccable incrustation des deux jumeaux à l'écran.

Malheureusement, l'histoire de Trouble ne suit pas les qualités techniques et les interprétations de Magimel. Le scénario mince n'arrive pas à être surmonté par les ambiances et les interrogations créées. En conséquence, on assiste inévitablement à des pertes de cadence et à de nombreux moments lents, vides et ennuyeux.
De plus, le « twist » final est tellement décevant qu'il achève le film dans une série de stupidités énervantes. On pense ainsi au contenu du retournement final en lui-même et au mensonge ridicule qui s'en suit, à la terriblement bête Claire, jouée par Natacha Régnier (La Vie Rêvée des Anges, Tout va bien, on s'en va, Comment j'ai tué mon Père...) et à l'interprétation navrante de Nathan Lacroix dans le rôle de petit Pierre qui, à un moment où il ne sait pas comment jouer, regarde carrément la caméra comme pour savoir si on tourne ou pas (?!).

Entre thriller et film d'épouvante, Trouble se perd dans une histoire sans consistance et un « twist » sans intérêt alors que sa réalisation et Benoît Magimel sont remarquables. En peaufinant son scénario, en y apportant plus de profondeur et d'intensité, le film aurait pu rejoindre ses points positifs.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • daria

    12/03/2005 à 11h44

    Répondre

    Un peu sévère la note par rapport à la critique je trouve...

    Je suis d'accord : c'est un peu lent parfois. et le gamin joue comme un pied (heureusement qu'il n'est pas trop "présent")

    Par contre le "twist" final est vraiment pas mal je trouve, il est amené petit à petit : l'angoisse monte de plus en plus, l'histoire devient de plus en plus étouffante ! j'ai vraiment aimé la fin!!

    pour Magimel, l'ambiance sonore et les effets visuels : c'est extremement réussi!
    A mon avis c'est vraiment un film à voir, je lui donnerai 7-8

  • camite

    14/03/2005 à 10h43

    Répondre

    Perso je suis plutôt d'accord avec la critique de Vincent : Magimel est parfait, la réalisation est soignée, mais le scénario est d'une bêtise...

    Disons qu'en soi, le film reste regardable, mais à côté de ses modèles (De Palma, Cronenberg...) il fait vraiment pâle figure.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques