6/10

Treize jours

Costner sur le retour..? Treize Jours, son dernier film, le met en effet dans la peau d'un personnage beaucoup plus adapté à son registre. Personnage, façon de parler bien sûr, puisque nous avons affaire ici à une reconstitution des évènements d'octobre 1962, qui auraient pu être le démarrage d'une troisième guerre mondiale beaucoup plus meurtrière que les précédentes.
En 1962, un avion de reconnaissance américain survole l'île de Cuba et y découvre l'installation de missiles nucléaires soviétiques, pouvant provoquer la mort de quatre-vingts millions d'américains. Les pires scénarios sont alors envisagés. Le président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy et ses deux conseillers Robert Kennedy et Kenneth O'Donnell (Kevin Costner) doivent alors tout mettre en oeuvre pour éviter un conflit entraînant une guerre nucléaire...
Pour une fois, l'histoire de l'Amérique ne sera pas sujette à une démonstration technique plein d'effets pyrotechniques et de sentimentalisme grandiloquent. Mais y perd-t-on au change.. ? Car Treize Jours, c'est surtout deux grosses heures de pourparlers, très intéressantes historiquement parlant (quoique l'on puisse douter de la totale véracité des faits), mais parfois ennuyeuses à mourir. Surtout que l'on connaît déjà l'issue du film, alors la principale préoccupation va devenir pour le spectateur : « Mais comment ont-ils évités la guerre.. ? ». La réponse, on l'obtient après des discussions interminables, débats sans fin sur les conséquences de tel ou tel acte, et moments de stress intenses. De temps en temps, un gros plan est fait sur la famille de Kenneth O'Donnell, absolument inutile quand on sait que toutes les autres seront purement ignorées. Sans rire, cela n'apporte pas le côté mélodramatique visiblement escomptée, mais sert juste à rappeler que Costner est la vedette du film. Sur ce point-là, Kevin semble beaucoup plus à l'aise en costard qu'avec des pieds palmés, mais indéniablement ce sont les deux frangins Kennedy qui ressortent le plus.
Treize Jours dévoile un pan d'histoire diablement éprouvant pour la paix mondiale, étalé sur deux grosses heures et mis en scène surtout à base de conversations politiques et militaires. Assez intéressant, quoique ennuyeux par moment, et extrêmement focalisé sur la version américaine.

A découvrir

Passé virtuel

Partager cet article
A voir

Nouveau (Le)

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques