1/10

Total Western

Habitué de DVD Magazine, j'achète donc le numéro de l'été et le DVD qui va avec : Total Western. Jamais 7 euros cinquante n'auront été aussi mal utilisés...
Gérard Bédécarax (Samuel Le Bihan) est un petit escroc sans envergure. Il participe à un deal de coke qui tourne mal où tout le monde se flingue. Il se barre avec l'argent et part se faire oublier dans une ferme de l'Aveyron où des éducateurs essayent d'aider des jeunes des cités.
Alors qu'il s'intègre très mal dans ce petit monde, la bande de Ludo Daes (Jean-Pierre Kalfon) débarque pour récupérer son pognon...
Que dire sur ce film mis à part que c'est une perte de temps ? Déjà il faut avaler le coté "banlieue" caricatural à l'extrême qui fait que les dialogues se limitent à "va niquer ta mère fils de pute moi je t'encule". Soit c'est du second degré et je n'ai pas saisi, soit le réalisateur a cherché à mettre dans son film tout ce que La Haine a évité.
Le scénario sans intérêt est un prétexte pour nous montrer des mauvaises scènes d'action, de la violence gratuite et dix litres de sang. Le seul élément qui aurait pu être sympa (des amateurs de paintball qui se transforment en vrais soldats) est gâché en quelques secondes. On ne rit même pas devant les absurdités constantes du film du genre Samuel Le Bihan qui fait 4 bornes en moto, la casse puis revient à pied à son point de départ sans aucune raison...
Le coté western est évidemment totalement raté mis à part certaines musiques.
Allez je n'en dis pas plus. J'ai jeté le DVD et lu le magazine qui propose un dossier fort intéressant sur Michael Moore.

A découvrir

Intacto

Partager cet article

A propos de l'auteur

    3 commentaires

    • Anonyme

      22/08/2003 à 00h00

      Répondre

      Je crois que ce film est à prendre au second degré. Une bonne rigolade entre potes !! Certes il y a des clichés mais des films cultes comme les bronzés ou la cité de la peur sont eux aussi bourrés de clichés...

    • Tarsem

      07/10/2005 à 17h24

      Répondre

      Pour avoir déjà fréquenté ce genre de jeunes de la cité, je peux affirmer que la majorité de leur vocabulaire est ainsi!
      Le seul exemple d'incohérence offert est Samuel LeBihan revenant sur ses pas sans raisons, hors, il a une raison, un coup de feu retentit, signe que les jeunes sont revenus à la ferme!
      Pour ce qui est des scènes d'action mal filmé, je dirai que justement elles évitent la mise en scène tape à l'oeil tel qu'on peut voir dans les prod' luc besson, ici la violence est sec, dur et sans concession, un vrai hommage aux série B d'antan!
      Pas un chef d'oeuvre, mais une vraie petite réussite!

    • Anonyme

      02/11/2009 à 23h46

      Répondre

      Allez, j'y vais de mon grain de sel...


      Les jeune des cités, les jeunes des cités... C'est peut-être pas évident pour tout le monde, mais dans ce film, les jeunes, c'est d'abord des jeunes qui ont mal pris le premier virage, alors quoi ? Faire semblant de s'éffaroucher ? Juste un truc au passage, pour rappeler le regrété Alex Metayer: Dans les cités, justement, combien de jeunes disent "fuck les keufs" et combien d'autres disent "ces messieurs de la police sont des sodomites" (je cite) ?


      Moi je trouve que ce film est bon et bien fait. Avec peut-être même une morale à la fin. Ben oui, vous avez vu la tête des gosses, à la fin? Ces gosses, moi je crois qu'ils ont pigé un truc, là. Et les éducateurs, à leur corps défendant,  ne sont peut-être pas ceux que l'on croit...

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques