6/10

Total Recall 2012 : Souvenirs à revendre

Tous les moyens sont bons pour justifier un remake et s'appuyer sur la notoriété, certes vieillissante, d'un blockbuster devenu culte avec le temps. Aujourd'hui, l'équipe derrière ce Total Recall version 2012 met en avant sa plus grande fidélité au matériau d'origine (une nouvelle de l'incontournable Philip k. Dick, « Souvenirs à vendre ») et décrit son film davantage comme une nouvelle adaptation plutôt qu'une refonte. Est-ce réel ? Est-ce imaginaire ?

Sans avoir vu le Total Recall de 1990

Dans un futur plus ou moins proche, Douglas Quaid rêve quasiment chaque nuit d'une vie d'espion dangereuse et mouvementée, aux côtés d'une ravissante brunette. Seulement voilà, Douglas n'est en réalité qu'un ouvrier oppressé par l'Union Fédérale Britannique, marié à une ravissante brunette – mais pas la même.
DR.
Pour étancher sa soif d'aventure, il se rend chez Rekall et casse sa tirelire pour s'offrir de juteux souvenirs : un passé d'agent secret. Alors sur le point de mettre le processus en marche, les employés de l'agence découvre que Douglas est un réel agent secret qui s'ignore lui-même…

Si Total Recall est indubitablement un blockbuster d'action, son amorce semble le doter d'une double lecture psychologique intéressante dans le principe. Le scénario plonge Quaid dans une série de faux-semblants qui nous amène rapidement à douter de la véracité des faits. S'agit-il de la réalité ou des souvenirs achetés chez Rekall ? Rapidement, toutefois, cette subtilité « de gonzesse » va être jetée aux ordures pour laisser place à du muscle, de la sueur, de la nana bien charpentée qui va tenir des gros flingues et des robots qui vont aller s'exploser joyeusement sur l'inébranlable virilité de Colin Farrell. Nous qui pensions, au début, nous retrouver avec une sorte de Jason Bourne Futuriste et à double sens, nous voilà bien attrapés !
DR.
Quaid fuit, dézingue, détruit, doute quelques secondes pour fuir et détruire derechef. Le « spectacle », parfois un peu épuisant, a le mérite de garder une bonne vitesse de croisière et nous prendre par les couilles jusqu'à la fin du film, sans trop serrer ni trop relâcher sa pression. Même lorsque le film déroule ses twists scénaristiques, on garde la main au paquet : Quaid va vite revenir à la bonne vieille méthode du premier degré, de toute façon.

Kate Beckinsale a de la chance, son mari Len Wiseman est à la réalisation. Alors, elle récupère un des rôles principaux, celui de la femme de Quaid, et s'assure un bon salaire sans avoir à compter sur sa performance au casting. Elle a un joli minois, devrait prendre quelques kilos, mais se montre suffisamment crédible dans les scènes d'action pour ne pas avoir envie de lui chercher des noises. Je n'ai pas dit qu'elle était « bonne actrice », non, plutôt « actrice bonne ». Avec des cascadeuses correctes. Même topo global pour Jessica Biel, rien ne transpire du personnage à part une volonté manifeste de péter des trucs. Et Colin ne rattrape rien, il sait coller des gnons et se montre immédiatement sympathique grâce à son accent irlandais, mais pour le bonhomme torturé par sa perte d'identité, on repassera plus tard. Reste que Wiseman a eu 200 millions de budget et nous livre alors une transposition numérique du futur plutôt sympa à admirer – avec même quelques moments de grâce dans sa réalisation. Ce n'est pas ça qui fera de Total Recall un film exceptionnel, juste un blockbuster estival qui détend. Enfin, si l'on aime se détendre avec l'action et de la sueur de bonhomme.

En ayant vu le Total Recall de 1990


DR.
Si la version 2012 se dit « nouvelle adaptation », elle subit constamment l'ombre de la version de 1990. Ne vous laissez pas embobiner, il s'agit bien d'un remake, avec certes de petites différences qui ne sont pas à la faveur du film. Déjà, il ne sera pas question de Mars, mais d'une colonie isolée en Australie. Richter (interprété à l'époque par Michael Ironside) fusionne avec la femme de Quaid (Lori), le meneur de la résistance devient un Bill Nighy complètement effacé, et tous les mutants sont rayés du script – hormis une nana à trois nichons. Commençons par les deux différences positives. Avec 22 ans d'évolutions technologiques, la vision futuriste de Len Wiseman est évidemment plus agréable à regarder par rapport à la kitscherie de 1990 – qui, je le rappelle, implantait des colonies sur Mars en protégeant la population avec du verre extrêmement fragile. C'est évidemment une question de budget et d'époque, mais au moins, nous en avons pour notre argent, c'est détaillé et parfaitement crédible – tout du moins, pour les quelques années à venir. Et puis, Colin Farrell a beau ne pas signer la composition de sa vie, son apparence physique lui donne plus de crédibilité en agent sous couverture. Je veux dire, qu'il soit espion ou non, Arnold Schwarzenegger qui pète à la gueule à quatre malabars de métier, c'est limite du pléonasme. Lorsque Colin Farrell se débarrasse d'une dizaine de policiers dans un réflexe, c'est déjà plus étonnant.


DR.
Sur tout le reste, 2012 fait pâle figure. Total Recall 1990 construisait un univers décalé, dépeignait une vie martienne balancée entre la tenace décennie 80 et la quasi-horreur, donnait au film un cachet graphique à la fois dérangeant et fascinant. On se souvient avec une certaine perplexité des effets permettant aux acteurs de suffoquer dans d'atroces gonflements du visage, image certes devenue un peu arriérée mais visuellement saisissante. Dans Total Recall 2012, nous écopons d'un futur qui ressemble à n'importe quel autre futur cinématographique, aseptisé et porté sur la technologie de pointe. On serait dans le même univers que Minority Report ou Paycheck, cela ne nous étonnerait point. Le réalisateur de l'époque, Verhoeven, prenait également un malin plaisir à jouer sur les zones d'ombres du scénario. La première demi-heure de son film est absolument parfaite sur le plan de l'ambiguïté, et se répercutera sur l'ensemble du métrage : réel, imaginaire ? La question se pose jusqu'à la fin, et devient même le principal sujet de discussion sur le personnage. Len Viseman ne s'en inspire pas, et préfère filmer sa femme en train de jouer de la mitraillette. Soyons bien compris, la version de 1990 a elle aussi du triceps à revendre, avec de l'hémoglobine, du membre arraché et de la punchline à tous les étages (« Consider that a divorce ! »), le tout dans une bonne humeur très caractéristique de la fin des années 80. Mais il y avait tout de même ce second degré très caractéristique des films de Verhoeven, ce que la version de 2012 ne parvient pas à atteindre, restant sur les berges du premier degré.

Et puis, il y a une différence de stature. D'un côté nous avons Colin Farrell, acteur certes populaire mais à la carrière hésitante. Il est épaulé par Kate Beckinsale, incapable de briller avec ou sans son mari malgré un physique avantageux quoique un peu altéré par l'anorexie, et par Jessica Biel, tout aussi agréable à regarder mais sans grand film à son actif. De l'autre côté, nous avons Arnold Schwarzenegger, sur le point d'atteindre le sommet de sa notoriété avec Terminator 2, et Sharon Stone, à deux doigts de crever le grand écran avec le sulfureux Basic Instinct et sa touffe de poils. Avec le recul, la version de 1990 a toujours autant de sex-appeal, et voir l'affiche de Total Recall 2012 donne surtout envie de revoir l'ancien.

Conclusion

Total Recall : Mémoires programmées est un honnête divertissement estival, assez light sur l'intellect et plutôt bien fourni sur le plan visuel. A partir du moment où l'on recherche de l'action et l'effet spécial de qualité, on pourra s'y plonger sans déplaisir. Si l'on s'attend à une relecture de la nouvelle de K. Dick ou d'un remake scrupuleux de la version de 1990, la déception sera grande, pour ne pas dire énorme. Même 22 ans plus tard, Verhoeven et Schwarzy demeure de solides arguments de vente et de qualité.


DR.

A propos de l'auteur

40 commentaires

  • Maat

    29/03/2012 à 11h23

    Répondre

    Je le sens mal. J'ai adoré l'original,mais là je le sens mal. Remake remake ou autre, vu que le titre est rallongé ?http://cinema.krinein.com/-23418/total- ... 18567.html

  • Nicolas

    29/03/2012 à 11h31

    Répondre

    Plutôt une relecture de l'oeuvre de K. Dick, la version de Paul Verhoeven s'en écartait fortement.

  • cubik

    29/03/2012 à 11h38

    Répondre

    Ouais mais bon, j'aimais bien le premier film aussi.
    Et puis hollywood est bien plus puritain qu'à l'époque, je doute que ce soit aussi couillu

  • nazonfly

    29/03/2012 à 13h32

    Répondre

    Tu veux dire qu'il n'y aura pas de filles aux trois seins ?

  • cubik

    29/03/2012 à 13h51

    Répondre

    j'en ai peur
    ni de pseudo sharon stone qui fait de la gym en lycra moulant avant de frapper son mec de façon subjective >

  • naweug

    29/03/2012 à 21h38

    Répondre

    Et puis Colin Farrel quoi. Rah mais non.

  • Kil.Art

    29/03/2012 à 23h12

    Répondre

    naweug a dit :
    Et puis Colin Farrel quoi. Rah mais non.


    J'te trouve dur, il a de bons films a son actif, comme Bruges, Parnassus ou Miami Vice.
    Bon pas que, il y a aussi des merdes je conçois !

  • Kil.Art

    02/04/2012 à 12h02

    Répondre

    Outch !! Ca sent pas bon !!!! -_-'http://cinema.krinein.com/total-recall- ... 18597.html

  • OuRs256

    02/04/2012 à 12h09

    Répondre

    Non effectivement... pas bon du tout :s

  • Guillaume

    02/04/2012 à 12h38

    Répondre

    Pour avoir revu l'original il n'y a pas si longtemps, je dois dire que celui ci semble plus sympa. Mis à part cet effet de "ralenti zoomé/dézoomé".

  • nazonfly

    02/04/2012 à 13h29

    Répondre

    Colin Farrel... voilà quoi. Pourquoi pas Nicolas Cage pendant qu'on y est ?

    C'est toujours la grève des scénaristes à Hollywood ? D'ailleurs je me demande pourquoi ils ne font pas des remakes de tous les films tous les 20 ans : ils s'embêteraient moins.

  • cubik

    02/04/2012 à 13h30

    Répondre

    vous comprenez pas, le premier Total Recall, c'était un film étranger >
    Verhoeven, Schwarznegger, c'est pas très étazunien tout ça
    alors bon, les remakes des gens d'ailleurs, ça compte pas >

  • Guillaume

    02/04/2012 à 13h36

    Répondre

    Je vous invite à redécouvrir l'ancien, ça peut faire un choc devant tant de bon jeu d'acteurs et d'effets spéciaux et décors époustouflants

    Moi j'aime bien Farrel, c'est quand même à des millions d'années de Nicolas Cage, il joue tout de même bien mieux, et dispose d'une chevelure plus saine.

    Après, le problème des remakes... c'est effectivement une véritable question... Où ont-ils enfermés les scénaristes ? Maintenant dès qu'un type propose autre chose qu'un remake on crie au génie de l'originalité

  • gyzmo

    02/04/2012 à 13h49

    Répondre

    nazonfly a dit :
    Colin Farrel... voilà quoi. Pourquoi pas Nicolas Cage pendant qu'on y est ?

    Troll inside. Schwarzenegger, c'est pas non plus le summum de la référence en la matière. Farrell et Cage sont nettement plus intéressants comme acteurs, surtout lorsqu'on regarde un peu leurs filmographies respectives.

    Je me souviens d'un entretien de Verhoeven au sujet de Schwarzie dans la peau de Doug Quaid. Cela a apparemment été un petit supplice pour lui sortir l'attitude juste hors scènes d'action. En vo, certaines séquences dramatiques sont tout de même à se décrocher la mâchoire de rires. Schwarzie, je trouve, y est à côté de la plaque. Pourtant, je suis un fan de ce Total Recall !

    nb : la série TV est pas trop mal dans son genre.

  • froo

    02/04/2012 à 13h51

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Après, le problème des remakes... c'est effectivement une véritable question... Où ont-ils enfermés les scénaristes ? Maintenant dès qu'un type propose autre chose qu'un remake on crie au génie de l'originalité


    Et quand c'est pas des remakes, c'est des adaptations de livres. Le summum étant les remakes d'adaptations.


    Sinon, même si je n'aime pas trop Colin Farrell, je suis d'accord sur la chevelure douteuse de Nicolas Cage.

  • Kil.Art

    02/04/2012 à 14h14

    Répondre

    On est d'accord pour dire que Total Recall est culte mais est aussi un vrai nanard (peut etre l'histoire du nanard d'ailleurs avec Robocop ^^), mais honnetement rien que la scene de "réveil" ou Colin Farell descend une bonne dizaine d'agents au ralenti sans qu'ils aient le temps de tirer une cartouche... AU SECOURS !!!

  • Islara

    02/04/2012 à 14h21

    Répondre

    Ben moi, je vais suivre l'idée de Guillaume, je vais me revoir Total Recall que j'avais littéralement adoré ! De toute façon, dès qu'un film parle de mémoire ou d'amnésie, je suis fan : A propos d'Henry, Memento, Eternal Sunshine, Amour & Amnésie, Paycheck et j'en oublie.

    Celui-là il mélangeait en plus le thème de l'amnésie avec de la science-fiction, quoi de mieux pour l'ado que j'étais.

  • Kil.Art

    02/04/2012 à 14h28

    Répondre

    Tu n'as pas cité les chefs d'oeuvres Sans Identité et The Bourne trilogy

    EDIT : Je suis de mauvaise foi, car il en existe un qui est vraiment tres bon et qui mélange SF et Mémoires : Dark City

  • cubik

    02/04/2012 à 14h38

    Répondre

    Perso, je crois que j'ai le dvd quelque part, du premier
    Je l'ai même revu y a pas très longtemps, avant de savoir qu'un remake arrivait
    Eh ben je le trouve toujours aussi bien

    Après, je ne comprends pas cette angry mob face à Colin Farell
    En même temps, je crois que je l'ai vu uniquement dans un épisode de Scrubs, je me rends pas bien compte, mais je l'avais trouvé très bien

  • nazonfly

    02/04/2012 à 15h00

    Répondre

    Guillaume a dit :
    Je vous invite à redécouvrir l'ancien, ça peut faire un choc devant tant de bon jeu d'acteurs et d'effets spéciaux et décors époustouflants


    Total Recall a certes un peu pâti de l'usure du temps mais rien ne dit que le nouveau, tout joli, tout beau ne va pas faire de même.

  • Ryo

    02/04/2012 à 15h00

    Répondre

    C'est sur que ça donne pas très envie : on voit des explosions partout et des coups de feu dans un univers tout gris : ça manque de... comment dire d'exotisme tout ça. Et puis dans l'original Scwharzeneger il assurait quand même (et je ne parle pas de Sharon) parce qu'il y avait cet espèce de second degré dans tout le film. Alors que là, ça fait hyper sérieux...

  • Kil.Art

    02/04/2012 à 15h03

    Répondre

    Ryo a dit :
    C'est sur que ça donne pas très envie : on voit des explosions partout et des coups de feu dans un univers tout gris : ça manque de... comment dire d'exotisme tout ça. Et puis dans l'original Scwharzeneger il assurait quand même (et je ne parle pas de Sharon) parce qu'il y avait cet espèce de second degré dans tout le film. Alors que là, ça fait hyper sérieux...


    OH j'te trouve dur y'en a de l'exostisme !
    Les scénaristes sont allés au Boudha's Bar d'ailleurs d'apres les décors du marchand de rêve xD

  • Guillaume

    02/04/2012 à 15h11

    Répondre

    Tant qu'à lui magouiller sa mémoire, les petits gars lui ont peut être greffé l'intersect de chuck

  • Lanfeust_deTroy1

    02/04/2012 à 15h26

    Répondre

    De toute façon, Kate Beckinsale et Jessica Biel

    Check pour moi !!!



    Edit (comme j'ai galéré avec le transport de liens images refusés)

  • Islara

    02/04/2012 à 15h30

    Répondre

    Kil.Art a dit :
    Tu n'as pas cité les chefs d'oeuvres Sans Identité et The Bourne trilogy


    C'était volontaire, car je ne les ai pas vus. Mais ça viendra.

  • Pucy Cadole

    02/04/2012 à 18h15

    Répondre

    C'est sûr que comparé à Nicholas Cage, Colin Farrell a le poil plus sain. Il n'y a qu'à voir ses sourcils de compétition!

    http://youtu.be/iWZeav40Ro4

  • naweug

    02/04/2012 à 18h45

    Répondre

    Mais la bande annonce a été effacée ?!

  • Guillaume

    02/04/2012 à 18h51

    Répondre

    Je l'ai remplacée par une autre

  • hiddenplace

    02/04/2012 à 18h58

    Répondre

    Bon j'ai pas vu Total Recall l'original (et je me fais taper sur les doigts à chaque fois que je le rappelle ), mais je viens juste pour constater que je fais aussi partie des gens qui ont un problème avec Colin Farell (et ce depuis Phone Game, surtout à cause de Phone Game d'ailleurs, parce que j'en ai vu d'autres après avec lui, où il ne jouait pas forcément mal... mais c'était quand même épidermique, plus fort que moi )

    Cela dit, je n'ai pas d'affinité non plus avec Schwarzie (à part Terminator 2 qui me fascine pour une raison que j'ignore^^) mais il passe mieux que mister Farrell, déjà. Par contre, moi Nicholas Cage ne me dérange pas (pour tout dire, il m'indiffère, même si j'avais bien aimé le film Matchstick Men par exemple)

  • naweug

    02/04/2012 à 20h00

    Répondre

    Bon, et bien cette bande annonce est fonctionnelle, elle donne envie. Et finalement, Colin Farrell est plus crédible que Schwarzie.. il faudrait que je le revois le vieux..

  • Islara

    02/04/2012 à 20h13

    Répondre

    Perso, je m'en fous des acteurs/actrices, quel que soit le film... C'est juste que refaire la même histoire avec des têtes différentes, avec un décor différent, avec une mise en scène différente, ça me gâche tout le plaisir. C'est comme changer l'acteur au milieu d'une série, on a l'impression que ce n'est pas la même personne, qu'on a empoisonné l'histoire.

    Ils auraient mieux fait de remasteriser le film voir de le produire en 3D : là j'aurais payé sans pb une place de cinéma , surtout que Totall Recall, je ne l'avais pas vu sur grand écran.

  • cubik

    02/04/2012 à 20h14

    Répondre

    Perso là, ca me fait penser à la Memoire dans la peau, leur bande annonce
    Et du coup, ça m'attire pas plus que ça, malgré le nom

  • OuRs256

    20/08/2012 à 13h21

    Répondre

    Recall me maybe xD tu m'as tué Nico xDhttp://cinema.krinein.com/-23418/total- ... 19427.html

  • Anonyme

    30/08/2012 à 14h52

    Répondre

    Il faut aussi noter quelques évolutions aussi dans le genre. Il y a un mélange des personnes, pas uniquement des blancs comme la version année 90. Un noir et c'est le méchant. Trop naze. les femmes ne sont pas seulement des femmes objets. Ici combats de femme, avec belle scène de combat dans l'ascenseur. Les rebelles ne sont pas des prostitués, des mac ou alcooliques. Non se sont des gens organisées et très réfléchis. Se sont des gens ordinaires qui souhaitent se battre contre le système. Nuance aussi.
    La femme à 3 seins dans la version 2012 était l'un des clins d'oeil à la version année 90.

  • cubik

    01/09/2012 à 08h43

    Répondre

    juste pour la femme objet, il me semble que sharon stone tape fort sur le gouvernator dans l'original, quand même

  • el viking

    01/09/2012 à 14h18

    Répondre

    Clair! Et les drogués, prostitués et alcoolos ne sont pas tous rebelles également dans l'ancien... Ce dernier reste meilleur à quasiment tous les points de vue.

    J'approuve également le jeu de mots de nicolas, "recall me baby", c'est bien trouvé!

  • gyzmo

    08/09/2012 à 17h06

    Répondre

    Ça faisait un moment que j'étais pas allé voir un film. C'est tombé sur celui-là. Et pour un retour à mes premiers amours, quel choc. Le film est pas mauvais. En tant qu'adaptation de la nouvelle, il est peut-être même extra (pas lu). Mais alors, par rapport à la version de Verhoeven (plus kitch, mais surtout plus exotique et bourrée de trucs marrants ou grinçant), qu'est-ce que c'est tiède. Aucune identité visuelle. J'ai eu l'impression de voir un mix de Minority Report et de I-Robot. Puis trop de scènes d'action insipides. C'est hyper long. Et même si le film y va de petites références à la version de Verhoeven, son côté "plus réaliste" et froid ne m'a pas plu. Vraiment, l'ensemble est lambda. Je m'en souviendrai plus dans 2 mois...

    Côté casting, c'est moite.
    La dame qui joue la méchante > pouah, trop nulle. Sharon Stone, reviens !
    Jessica Biel > hyper pas intéressante son perso. Dans l'original, le perso est vachement mieux écrit.
    Colin Farrell > je préfère à Schwarzy dans le rôle de Doug Quaid. Par contre, il a la même tête qu'André Agassi. Dingue !



  • froo

    13/09/2012 à 22h53

    Répondre

    Vu tout à l'heure, sans connaître la version d'origine. Ça se laisse plutôt bien regarder. J'ai même apprécié Colin Farrell, alors que d'habitude je ne le supporte pas !
    Pas mal pour se vider la tête après le boulot.

  • Canette Ultra

    14/09/2012 à 08h08

    Répondre

    Je ne comprends pas Colin est toujours au top

    http://www.krinein.com/swat-unite-elite ... -1205.html

  • Loïc Massaïa

    17/09/2012 à 10h04

    Répondre

    Je n'ai pas vu cette nouvelle mouture, mais c'est vrai que le film originel avait un peu vieillit niveau effets spéciaux et scènes d'actions... Après il avait d'autres qualité qu'il ne faudrait par perdre dans une nouvelle adaptation, ce que j'ai pu lire comme critique me font penser que justement si, ces qualités là n'y sont plus...
    faudra que je le vois, quand la bib l'aura acheté...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques