6.5/10

Tonnerre sous les Tropiques

Pamphlet marqué et marquant contre Hollywood ? Que nenni, les critiques du système servent avant tout le propos comique mené à pas d'éléphants.

Pour permettre de relancer le tournage d'une adaptation de Tonnerre sous les Tropiques (le récit d'un vétéran de la guerre du Vietnam), un réalisateur secoue les puces de ses acteurs en les sortant de leurs cocons de fêtes, fauteuils moelleux et exigences saugrenues. Dépôt des artistes -involontairement- dans une zone à cheval sur le Laos, la Birmanie et la Thaïlande, alias le Triangle d'or pour les intimes, ou encore l'endroit où les narco-trafiquants se plaisent à faire pousser toutes sortes de choses certainement répréhensibles. 

Face à face
Tonnerre ! C'est mon topic ! (de forum ?)
Les premières minutes, sans doute les plus amusantes et les plus percutantes du film, proposent une présentation des acteurs sous forme de clips les mettant en scène. Le ton est donné, le vulgaire sera de la partie, tout comme la blague potache et facile, mais avec les moyens de la rendre aussi belle qu'une publicité commandée par Hollywood. Le gros rouge qui tache n'est pas loin... Mais assené si tôt dans la partie, il est plutôt plaisant et met en appétit.

Tonnerre sous les Tropiques est manifestement une mise en abîme... qui pousse à s'interroger sur les messages que les scénaristes, et notamment Ben Stiller ont souhaité faire passer à travers une oeuvre comique.

Tous les membres de la bande d'acteurs ont une face cachée, plus ou moins assumée. Addiction pour l'héroïne d'un Jeff Portnoy (Jack Black) peroxydé, quête d'identité de Kirk Lazarus (Robert Downey Jr.) perdu au point de faire changer la couleur de sa peau pour interpréter au mieux son nouveau rôle, Alpa Chino (Brandon Jackson), non pas membre de la camora, mais s'enflammant pour un autre homme, Kevin Sandusky (Jay Baruchel), le nerd de la bande, à la recherche de son dépucelage, Tugg Speedman (Ben Stiller), en proie à la peur de perdre son statut d'acteur renommé.

J'ai des gros bras !
J'ai des gros bras !
Une fine équipe qui dénonce indirectement la complexité du comédien, tout en se moquant de ses excès, et qui part à la dérive en se conformant tant bien que mal aux standards hollywoodiens.

Ceci sans compter, hors caméras, les luttes viscérales entre producteur, attaché de presse et réalisateur. Tom Cruise dans un rôle surprenant d'homme chauve rabaisse tout son monde à coup de paroles (de rap !?) bien senties.

Le film présente une critique facile du système hollywoodien et de ses abus en mettant en exergue ses excès les plus flagrants. Chacun en prend pour son grade, tout en conservant un côté humain méritant.

Étonnamment, ce pamphlet est recouvert d'une sauce de comique inégale mais souvent faite de noeuds énormes qui le réduit à portion congrue et lui fait perdre toute sa moelle. Il ne reste alors, pour ainsi dire, plus que nos yeux pour pleurer de rire en étant finalement assez heureux que la forêt cache si bien l'arbre, en nous évitant une analyse poussive et évidente.

On ne sait si Stiller s'est restreint par peur de sombrer dans un style plus sérieux qui ne lui conviendrait pas nécessairement, ou bien si, au contraire, la caricature est belle et bien là, mais uniquement pour servir l'humour à grands traits de clichés ? Il en résulte un salmigondis qui se regarde sans déplaisir, malgré une durée qui semble s'allonger tout au long de la bobine, et qui s'accompagnera nécessairement, surtout dans une salle comble, de fous rires répétés et compulsifs. La jauge d'humour étant régulièrement pleine, il faut bien faire sortir un peu de tout ce gras plus ou moins douteux en faisant marcher ses zygomatiques.

A découvrir

Faubourg 36

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

8 commentaires

  • Anonyme

    19/09/2008 à 10h56

    Répondre

    C'est dommage, ils sont passé a coté de quelque chose.


    J'aime bien le concept (tourner en derision le cinéma hollywoodien en general, et les films de bourrins en particulier), mais voila ca tombe un peu a plat, faute de rythme, et de séquences vraiment droles.


     Ils se sont fait plaisir (surtout Tom Cruise haha) mais une bonne idée de départ suffit pas a faire un bon film, et le resultat est forcemment decevant ....

  • Anonyme

    20/10/2008 à 23h14

    Répondre

    Je ne suis absolument pas d'accord avec cette critique. Tonnerre sous les tropiques est la meilleure comédie que j'ai eu l'occasion de voir depuis Hot Fuzz et Shaun of the Dead, et s'impose d'emblée comme un classique absolu du genre. Un vrai régal dans lequel les acteurs s'en donnent à coeur joie pour notre plus grand plaisir (mentions spéciales à l'excellent Robert Downey Jr. et au surprenant Tom Cruise).


    Amicalement.

  • el viking

    20/10/2008 à 23h36

    Répondre

    bof... non, moi je trouve que la critique est assez juste... c'est pas le film del'année, mais il reste toutefois assez divertissant pour ne pas s'endormir à la fin de la séance... (de toute façon, j'aime pas tom cruise...)

  • Anonyme

    26/10/2008 à 18h29

    Répondre

    C'est gras, très très gras mais bon dieu qu'est ce qu'on rigole!


    Un début et une fin a mourir de rire et un milieu assez longué.


    Je le recommande a tous ceux qui veule se détendre pendant 1h40 mais l'humour est à prendre vraiment au second degré (voir 3).


    PS: ne loupez surtout pas le début c'est me meilleur!!!!

  • Tony Clifton

    14/04/2009 à 10h42

    Répondre

    Très bonne comédie US !


    Franchement fandarde, tout el monde ds la salle de ciné était plié de rire. Nos amis critiques de Krinein cherchent un peu la petite bête ...


    A quand des comédies francaises de cette envergure ? De même pour Super Grave, Dodgeball, Zoolander,  Tenacious D., Semi-Pro ou Blades of Glory ?

  • nazonfly

    14/04/2009 à 11h40

    Répondre

    Prenez une crotte de chien ramassée en France, enrobez-là d'un drapeau américain, laissez reposer, servez chaud.

  • Anonyme

    14/04/2009 à 12h33

    Répondre

    J'avais quelque chose à dire à nazgul sur les animaux qui surnagent du caca (de leur critique), mais bon, on va dire que j'ai oublié. 


    A part ça, l'impression que j'avais eu en sortant de la salle c'est que je n'avais plus autant ri au cinoche depuis Mary à tout prix... Excellent Ben Stiller (encore), qui a su très bien s'entourer (comme souvent).

  • Arlein

    06/07/2009 à 00h20

    Répondre

    J'en attendais beaucoup, et j'ai été très déçue... Très peu de scènes m'ont fait vraiment rire, et j'ai trouvé le temps long...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques