6/10

Tideland

Tideland est un long métrage complètement barré. Adapté du roman de Mitch Cullin, le dernier film de Terry Gilliam passionne, transporte, énerve et dérange. Pendant près de deux heures, le spectateur est embarqué dans une histoire incroyable. Un univers contrasté, toqué et torturé, comme presque seuls Gilliam et Burton savent en créer. L'oeuvre frôle souvent le génie et inspire parfois à l'ennui.

Avec l'utilisation de plans aussi insensés que le récit qu'il met en image, le réalisateur américain suit le personnage de Jeliza-Rose (Jodelle Ferland), une petite fille aux parents junkies (Jennifer Tilly et Jeff Bridges). La très jeune actrice, habituée à des seconds rôles dans les séries télévisées, jouit ici du rôle principal. Drôle, émouvante et mignonne, la fillette de 11 ans démontre un époustouflant talent d'interprétation. Traduisant à la perfection la curiosité, une imagination aux tendances schizophrènes et une tristesse déchirante, l'enfant mériterait presque un Oscar pour sa performance. Sans ses qualités de jeu, Tideland n'aurait aucune chance d'emporter le spectateur dans ses délires. Elle incarne magiquement le film, exhale un charme à croquer et représente à la perfection ce petit être tendre et fragile qui, malgré une vie détraquée, se cherche et se trouve dans les rêves et l'amusement.

Esthétiquement et artistiquement, Terry Gilliam nous plonge dans un monde peuplé de personnes atypiques. Un jeune homme simplet et une femme malade de taxidermie croisent un écureuil bavard et des têtes de poupées incarnées. Face à de tels ambiances et protagonistes, Tideland à de quoi en refroidir plus d'un. Les esprits les plus concrets auront beaucoup de mal à entrer dans l'égarement du réalisateur. D'autres retrouveront des soupçons d'atmosphères bizarres comme dans Brazil, Las Vegas parano ou L'Armée des douze singes. Capitale, la musique de Mychael Danna et Jeff Danna accompagne ce fantastique voyage singulier.

Les seuls reproches que le peut émettre sur ce Tideland sont sa longueur et des scènes psychologiquement malsaines assez gênantes. Difficile de tenir deux heures dans cette expédition psychanalytique tendue et constituée de saynètes qui s'enrichissent les unes et les autres. Malgré une jolie fin, une certaine lassitude apparaît dans la dernière demi heure.

A découvrir

Nos jours heureux

Partager cet article

A propos de l'auteur

16 commentaires

  • orphee

    07/07/2006 à 01h30

    Répondre

    je suis assez d'accord avec toi dans l'ensemble.
    c'est vrai que certaines scènes sont vraiment limites, mais je trouve justement que là est la réssite de TG. Il a éviter tout les écueils du scabreux, et finalement, malgré l'angoisse et l'horreur sous-jacentes, on en ressort comme d'un conte de fée.

    C'est vrai aussi que la petite actrice apporte un vent de fraîcheur et d'émotion qui compte pour bcp.

  • Anonyme

    07/07/2006 à 12h56

    Répondre

    Après Brother Grimm, enconre un echec de Gilliam, est t'il en train de perdre la main ???

  • Manfred Jix

    09/07/2006 à 18h44

    Répondre

    Voila comment on ressort de ce délire (maîtrisé, on veut le croire) Des sueurs froides tout le long, une ambiance incroyablement malsaine que le spectateur accepte parce qu'elle est dépeinte au travers des yeux d'une enfant, des thèmes tabous abordés pendant tout le film (sans tomber dans le scabreux comme cela a bien été précisé): pédophilie, quasi-nécrophilie, refus de la mort, relations quasi-incestueuse, schizophrénie, prostitution... C'est trash et en même temps c'est joli... De quoi faire froid dans le dos. L'ensemble est largement porté par les épaules de la jeune actrice dont les différents personnages et voix bluffent par leur justesse. Quant à la "jolie" fin, désolé Vincent, mais je ne l'ai pas vue!

    Bref ce film reste un ovni visuellement excellent et somme toute bien maitrisé avec une musique et une photo envoutantes, je dirais 9 pour un esprit rêveur (mais macabre), 4 pour un cartésien. j'aurais tendance à mettre 8 je suis rêveur mais pas macabre!

  • Vincent.L

    09/07/2006 à 22h58

    Répondre

    Quant à la "jolie" fin, désolé Vincent, mais je ne l'ai pas vue!


    L'explosion est jolie Et la tristesse, ça peut être joli aussi

  • Jowi

    09/07/2006 à 23h44

    Répondre

    argl j'en ai fait des cauchemards la semaine dernière et j'ai dû mettre deux jours à m'en remettre... comment savoir si ce film est génial ou bien complètement atroce?? Gillian m'a fait vibrer dans une ambiance cauchemardesque d'angoisses et de peurs qui m'ont traumatisés... J'ai réalisé juste après qu'il avait su toucher à des frayeurs que j'avais eues petite, tellement juste que j'ai recommencé à faire des cauchemards de mon enfance!! en fait, j'ai carrément détesté ce film, il m'a tellement dérangée, pas vraiment dans son propos mais plus dans l'ambiance qu'il a su mettre en scène... donc je n'arrive plus bien à savoir si je dois dire que le film était génial ou alors vraiment détestable... mais je crois qu'il a su toucher juste (par contre j'ai appris qu'il aurait eu dans l'intention de le faire visionner à des enfants... j'en ai froid dans le dos pour eux)

  • Manfred Jix

    10/07/2006 à 09h27

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    Quant à la "jolie" fin, désolé Vincent, mais je ne l'ai pas vue!


    L'explosion est jolie Et la tristesse, ça peut être joli aussi


    Ouais, en fait moi dans le regard de Jeliza-Rose j'ai plus vu se dessiner la folie que la tristesse et cette fin me paraît en fait très pessimiste malgré l'espoir qu'on a de la voir s'en sortir... J'en ai conclu que cette petite étaiot définitvement partie "in vacations"! Enfin je ne sais pas, je pense que c'est très dur de parler de ce film avec un recul de seulement une journée. Et tout comme Jowi je ne sais pas encore si c'est génial ou détestable (même si je pencherais plutôt pour génialement détestable, en effet je pense que l'aspect détestable de ce film fait une partie de son génie.)

    Soit dit en passant Jeff Bridges est une fois encore excellent dans une sorte de Big Lebowski trash! Road to Yutland!

  • naweug

    10/07/2006 à 15h11

    Répondre

    Oui les thèmes abordés le sont avec une extrême finesse.
    Oui la jeune actrice est plutôt bonne.
    Oui Jeff Bridges est top.
    Oui c'est quand même dérangeant.

    Mais je me suis ennuyée à mourir. J'ai trouvé ça beaucoup trop convenu et pas du tout assez poussé au niveau du délire filmique, visuel et sonore. Le jeune homme est affreusement mou et son rôle est lassant. Il n'apporte vraiment pas grand chose à l'histoire, malgré le fait qu'il amène le thème de la pédophilie.. Seule la fin fut vraiment agréable, lors de l'explosion du train et celle de Jeliza Rose...

  • Vincent.L

    10/07/2006 à 20h32

    Répondre

    Guewan trouve aussi que la fin est bien

  • Manfred Jix

    10/07/2006 à 21h08

    Répondre

    Attends Vincent j'aime beaucoup la fin et je la trouve "belle" mais comme le reste du film, une beauté très dérangeante!

  • Vincent.L

    11/07/2006 à 01h15

    Répondre

    La fin me dérange moins car je crois que j'ai plutôt du y voir de l'espoir...

  • Manfred Jix

    11/07/2006 à 07h06

    Répondre

    Tu ne trouve pas que son regard est terribement fou? et sa voix quand elle dit "They have names" elle est totalement absente!

  • Vincent.L

    11/07/2006 à 23h33

    Répondre

    Oui bien sûr mais :
    1. J'adore les fous au cinéma, ça me fascine
    2. J'adore les artistes fous, ça me fascine
    3. Il y a l'espoir qu'elle puisse continuer sa folie dans un cadre plus sécurisant et moins malsain

  • Loic

    12/07/2006 à 00h34

    Répondre

    Je ressort de ce film, je me suis pas mal ennuyé et je l'ai trouvé plutot malsain et terriblement glauque.
    Juste une petite question, suis je le seul a avoir rit quand la gamine a exploisé le crane de la mère de Dickens?

  • Manfred Jix

    12/07/2006 à 09h53

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    Oui bien sûr mais :

    3. Il y a l'espoir qu'elle puisse continuer sa folie dans un cadre plus sécurisant et moins malsain


    Là je te rejoins, sa folie peut rester de la folie douce si le contexte y est propice! Ce qui n'était pas le cas dans la Prairie!

  • naweug

    12/07/2006 à 18h03

    Répondre

    Loic a dit :
    Je ressort de ce film, je me suis pas mal ennuyé et je l'ai trouvé plutot malsain et terriblement glauque.
    Juste une petite question, suis je le seul a avoir rit quand la gamine a exploisé le crane de la mère de Dickens?


    Non rassure toi, moi aussi

  • Manfred Jix

    12/07/2006 à 18h20

    Répondre

    Tout le monde rit dans cette scène (sauf la dame qui est sortie en courant dans le ciné où j'étais, on étaient 7 en tout!)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques