8.5/10

The Operative

À la fin des années 2000, alors que le monde craint que l'Iran ne se dote de l'arme atomique, Rachel, ex-agente du Mossad infiltrée à Téhéran, disparaît sans laisser de trace. Thomas, son référent de mission, doit la retrouver entre Orient et Occident, car Rachel doit revenir à tout prix sous le contrôle de l'organisation ou être éliminée.

The Operative est un film franco-germano-israëlien prenant place à la fin des années 2000. On y découvre Thomas (Martin Freeman), un ancien agent du Mossad, qui reçoit un appel surprenant lors de son jogging matinal : Rachel (Diane Kruger), dont il a été le référent pendant de nombreuses années et tout autant de missions, lui demande de l'exfiltrer alors que plus aucun des deux ne travaille pour le Mossad. Thomas sera rapidement contacté par ses anciens collègues qui lui feront dérouler l'histoire de Rachel au sein du Mossad pour mieux en cerner la psychologie et prévoir ses prochaines actions. Le film sera donc un flash-back géant des débuts de Rachel en tant que petite main assistant le Mossad en Allemagne puis en Iran pour la mission la plus importante qu'elle ait eu à mener pour Israël.


DR.

 

Le film prend le contrepied des productions actuelles de ce genre en nous faisant assister aux diverses missions de Rachel de son point de vue. L'une des premières d'entre elles la place dans un ascenseur à un moment donné sans savoir pourquoi (et nous avec elle) puis, ça déraille, des gens se font tuer par un de ses "collègues" et la mission est finie pour elle : ni elle, ni nous ne saurons jamais qui étaient ces gens et pourquoi ils sont morts. C'est une situation que l'on retrouve à plusieurs reprises dans le film qui a la bonne idée de compter sur l'intelligence de ses spectateurs et ne ressent pas le besoin de leur expliquer tout ce qui se passe : Rachel n'est qu'un pion sur l'échiquier du Mossad qui n'a pas besoin de savoir pourquoi elle agit, nous n'avons donc pas besoin d'en savoir plus qu'elle.


DR.

 

 

La psychologie des personnages et principalement de Rachel est assez bien travaillée : fille d'expatriés, elle fut baladée de pays en pays dans son enfance, sans réellement nouer de liens avec quiconque lors de ses voyages avant de perdre sa mère, la laissant seule avec un père qui ne l'aime pas... Elle trouvera ainsi au Mossad un travail, une famille, une patrie, un but mais le Mossad ne la voit que comme un pion sans lien avec Israël qu'ils peuvent donc manipuler à volonté voire sacrifier, puisque ce n'est pas une enfant du pays. Sans spoiler la fin, le portrait que le film dresse du Mossad n'est pas très reluisant et, même si on pourrait l'appliquer aux autres services d'espionnage mondiaux, c'est assez surprenant venant d'un film produit par Israël pour être signalé.


DR.

 

The Operative est donc une vraie bonne surprise pour cet été : si vous aimez les films d'espionnage portés par un casting impeccable, une réalisation propre et une écriture soignée et intelligente, n'hésitez plus et foncer voir Diane Kruger infiltrer Téhéran.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques