7.5/10

The American - Blu-ray

Dans les bacs ce 30 mars, The American constitue une bonne alternative à l'habituel film de tueur à gages, où Clooney parvient à faire oublier un temps son grand statut de séducteur amateur de café. Je ne cesserai pas cependant de le répéter : ne regardez pas la bande-annonce !

Je rejoins les commentaires laissés sur le film : ne regardez surtout pas la bande-annonce avant de voir The American, celle-ci étant complètement à côté de la plaque et vous induira forcément en erreur. Il est cependant inutile de jeter la pierre au distributeur, puisqu'un film de cette trempe peut difficilement se vendre par le moyen d'une bande-annonce, même si George Clooney fait partie du casting.


DR.
Nous n'avons donc pas affaire à un simili Jason Bourne, mais à quelque chose de moins démonstratif, plus intime, où l'intrigue volontairement rachitique va laisser place à un jeu de tension et de non-dits assez hypnotisant. Oui, The American est un film lent, contemplatif, avec très peu de dialogues et encore moins de scènes d'action, une chose que la bande-annonce a cherché à nous masquer en condensant les rares gunfights en un montage de moins d'une minute. Pourtant, même si l'on est trompé sur la marchandise, la surprise n'est pas mauvaise. Déjà, parce que George Clooney nous évite son numéro de séducteur et parvient à restreindre le nombre de ses sourires en coin ; mais surtout, parce que le film parvient à se saisir d'une problématique maintes fois abordées (le tueur qui pense à raccrocher les flingues) et à l'utiliser de manière beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord.
DR.
On effleure les sentiments de solitude, de peur et de mélancolie à travers quelques petits dialogues religieux et de nombreux plans d'une simplicité enfantine, lesquels sera probablement beaucoup moins captivants s'ils ne montraient pas la beauté des paysages italiens. Il y a d'ailleurs dans l'environnement choisi une sorte de message sous-jacent, où le personnage principal se perd et semble se retrouver face à lui-même. En extrapolant, on peut tout fait voir les quelques rapports humains qu'il entretient comme des figurations virtuelles de son existence : l'amour (la jolie prostituée qu'il fréquente), la morale (le prêtre qui se prend d'amitié pour lui), et la mort (son employeur). Inutile alors de rechercher une fin en feu d'artifice, tout est dans le traitement du film. Le réalisateur se contente alors de poser un point final à son paragraphe.

Loin du film d'action que souhaite nous vendre la bande-annonce, The American nous gagne à sa cause par sa simplicité et la justesse de son propos. Entendons-nous bien, il s'agit d'un film lent, peu démonstratif, dont l'intérêt réside avant tout dans la manière de traiter son propos. Peut-être que le blu-ray ne s'impose pas dans ce cas précis, bien que certains paysages et leurs couleurs soient magnifiquement rendus par le support, mais le visionnage est en tout cas mérité.


DR.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • gyzmo

    01/11/2010 à 21h58

    Répondre

    Lorsqu'on est pas friand des sourires émail diamant et des postures La Redoute, un film dans lequel  The Clooney tire la gueule d'un bout à l'autre ne peut être mauvais. Classique, et presque quiconque, l'acteur américain s'est choisi un rôle pourtant très fort, tout en nuance, et loin du sex appeal qu'on lui agraffe volontier sur le dos dès que l'ancien pédiatre  du Cook County pointe le bout de sa machoire virile  et son regard mascara sur grand écran. J'ai personnellement été surpris par le rythme du film, très lent, plein de tensions sous-jacentes. Mais j'ai surtout adoré ce fabriquant d'arme artisanal en perdition, traqué et sans cesse sur le qui vive, bouffé par une solitude envahissante et le désir de vivre une autre vie. Un itinéraire assez étonnant et mélancolique - comme souvent je ne connaissais pas du tout le pitch du film, que j'ai suivi avec intérêt, bercé par la douceur de la mise en scène qui n'oublie pas de beaux moments de glisser quelques moments de stress et de suspens. La réalisation de Corbijn, à ce niveau, est remarquable. Avec une jolie photographie en prime et des seconds rôles tous réussis. La bonne surprise de cette semaine, à des miles du film d'action concon et du thriller épileptique.

  • hiddenplace

    01/11/2010 à 22h26

    Répondre

    Je ne rajoute rien au commentaire de Gyz, que je partage. Par contre je viens de regarder après coup la bande annonce (que je n'avais pas vu avant coup, je précise, d'ailleurs je ne savais pas non plus de quoi il s'agissait) et je n'ai jamais vu une bande annonce aussi à côté de la plaque que celle-ci °o°


    Du coup, je ne m'étonne pas que certaines presses aient été déçues, ou tout simplement déconcertées, on penserait presque que la BA promeut un tout autre film.


    Sinon donc, une assez bonne surprise pour moi...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques