3.5/10

Taking lives, destins violés

Après Fenêtre secrète et Instincts meurtriers, Hollywood nous envoie encore un thriller raté avec Taking Lives, Destins violés. On garde les mêmes recettes: une jolie fille, un scénario alambiqué et à retournement ainsi qu'une ambiance sombre. Pour celui-là, on rajoute un peu d'exotisme (le Québec et la langue française) et d'images chocs. Mais rien n'y fait, sans un bon scénario, ce genre de film est sûr de se planter.

A Montréal, après un crime qui a tout l'air d'être l'oeuvre d'un serial killer (avec l'accent je vous prie), les trois policiers (Olivier Martinez, Tcheky Karyo et Jean-Hugues Anglade) sont toujours bredouilles. Le chef décide d'appeler Illeana Scott (Angelina Jolie), agent spécial du FBI, pour les aider. Parce que rien n'échappe à cette superbe femme dont les méthodes tiennent autant de Scully que de Mulder. Coup de chance, un témoin (Ethan Hawke) qui ne la laisse pas indifférente assiste à un nouveau meurtre et va pouvoir ouvrir une piste sur ce tueur qui semble voler la vie de ses victimes.

Je viens de réfléchir de nouveau au scénario en écrivant la critique et il n'a vraiment aucun sens. Plus on y pense, plus il est faux. Aucun élément n'arrive à tenir debout et l'on n'a aucune explication sur ce soi-disant voleur d'identité. Aussi, pourquoi développer une histoire d'amour? Elle a sa place dans le scénario mais on s'en passerait volontiers. A croire que le scénariste est atteint de sérieuses pertes de mémoire. C'est dommage parce que l'ambiance était prenante, au moins dans la première partie. Celle-ci était lugubre, même parfois malsaine lors de certains détails macabres. L'intrigue réussissait aussi à intéresser mais dans la seconde partie, lorsque l'on découvre le néant absolu du scénario, on attend impatiemment la fin. On peut en plus déplorer dans l'ensemble un rythme lent et quelques scènes sans fin n'apportant que de l'ennui.

La pilule serait peut être mieux passée avec un autre casting. Je n'ai rien contre Ethan Hawke mais qu'est ce qu'il joue mal. Toute sa prestation est fausse. Quant à Angelina Jolie, elle ressemble plus à une déesse grecque qu'à une inspectrice. Kiefer Sutherland est sous-employé et le trio de frenchys est rigolo mais je ne pense pas que c'était l'effet voulu. D'autres détails m'ont fait sourire comme lire un livre dans le noir ou le fait que les canadiens parlent français sans accent canadien.

Taking lives, destins violés est un film à ne surtout pas revoir sous peine de démonter pièce par pièce ce qui semblait constituer un scénario. Le film commençait pourtant de manière intéressante mais le réalisateur aurait du le regarder en entier une seconde fois pour se rendre compte de son absurdité.

A découvrir

Instincts meurtriers

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques