6/10

Superman returns

Super sans aplomb (ouch)

Même si la connexion reste peu évidente, l'équipe du film se plait à affirmer que le nouveau Superman fait suite au deuxième, reniant du même coup les épisodes qui ont suivi. Nul doute que personne ne s'en plaindra outre mesure, compte tenu du degré de nanardise de Superman III et Superman IV, mais il est, je pense, important de discutailler un peu des anciens films pour mieux approcher la nouveauté...

De Superman (1978) à Superman IV (1987)

Si Superman I et Superman II sont deux films bien distincts, il n'en a pas été toujours ainsi, notamment sur le papier. Richard Donner, le réalisateur, a même tourné une très grande partie des scènes composant les deux films. Finalement scindée en deux parties, c'est le réalisateur Richard Lester qui s'occupa de combler les trous de l'intrigue pour faire de Superman II quelque chose de convenable... ou qui aurait pu être convenable, si Marlon Brando n'avait pas décidé de se retirer du projet (malgré l'importance de ses scènes), provoquant de sérieuses fissures dans l'intégrité du scénario. Ces deux premiers épisodes regroupent l'essentiel de ce qu'il y a connaître de Superman pour mieux appréhender Superman Returns, notamment les rencontres répétées de Superman et Lois Lane, la découverte de l'antre du super héros par Lex Luthor, et l'éclair de génie de la journaliste qui cesse d'être une idiote trois minutes pour se rendre compte que Superman n'est autre que Clark Kent (un détail qui sera proprement effacé d'un coup de bisou magique).
Superman III et Superman IV font déjà nettement moins bonne figure, davantage écrits comme des épisodes de série, et c'est pourquoi j'en parlerai assez peu. Le quatrième oppose Superman à une créature de Lex Luthor utilisant l'énergie solaire, et le troisième transforme un sans-emploi un peu benêt en crack de l'informatique au service d'un industriel véreux. Ce dernier épisode profite néanmoins d'un détail intéressant, l'apparition d'une kryptonite de synthèse transformant Superman en vilain petit super héros occupé à pourrir la vie des honnêtes citoyens et à se pochtronner dans des bars miteux.

Superman Returns (2006)

Disparu depuis cinq ans, à la recherche de sa planète natale, Kal-El (Brandon Routh) retourne sur Terre et reprend sa place au Daily Planet en tant que Clark Kent, d'une part, et sa place de super héros mondial en tant que Superman, d'autre part. Avec stupeur, il découvre que Lois Lane (Kate Bosworth) ne l'a pas attendu, fiancée et mère d'un petit garçon depuis quelques années. Un premier souci qui ne sera malheureusement pas le seul : Lex Luthor (Kevin Spacey), plus cruel et plus imaginatif que jamais, couvre dans l'ombre un sombre plan machiavélique...


Les moyens changent, la technique évolue, les ambitions demeurent : Superman Returns est à l'image des films de Richard Donner. En d'autres termes, une production bourrée d'effets spéciaux qui met en avant non pas son scénario ou sa problématique, mais sa propension à toujours vouloir en mettre plein la vue. Tout ce dont vous avez pu glaner comme information n'était probablement que de l'esbroufe commerciale visant à conférer au film un fond plus élaboré qu'il n'y parait, que ce soit la disparition de Superman, le nouveau couple de Lois Lane, ou les desseins de Lex Luthor. Tout est plus ou moins lié : Kal-El (ou Clark Kent, ou Superman, au choix) quitte la Terre sur un coup de tête pour retrouver ses origines, lesquelles s'avèreront dans un état cosmiquement assez dispersées ; Lois Lane, déçue et frustrée, se trouve un sympathique bellâtre pour passer le temps (James Marsden, réchappé des X-Men), faire un môme et, le cas échéant, oublier ; Lex Luthor, allégé du témoignage de Superman, n'encaisse qu'une peine scandaleusement réduite pour ses méfaits. Le retour de « l'homme d'acier » relègue, comme l'on pourrait s'en douter, son absence à une simple anecdote.


Décalage de mèche, paire de lunettes, costume de boulot, Kal-El redevient Clark Kent et réussit encore, après toutes ces années, à abuser le petit monde du Daily Planet malgré quelques petits détails laissés en suspens (le retour de Superman qui coïncide avec celui de Clark Kent) qui ajoute encore quelques points à la sottise du personnage de Lois Lane (seule personne à franchement approcher de très près Clark et Superman, et qui devrait selon beaucoup se douter de quelque chose). Ce qui nous amène à parler plus en profondeur de deux personnages importants du film qui ont malheureusement subi, à l'image du costume de Superman, une décoloration flagrante : Clark Kent et Lois Lane. C'est bien simple, le premier se révèle quasi-inexistant, privé de sa raison de vivre par Richard, le petit ami de Lois (l'une des bases fondamentales de l'existence de Clark est de pouvoir à loisir approcher Lois Lane et grommeler en constatant l'affection de la journaliste pour le super héros en collants moulants) ; quant à la seconde, elle perd Dieu sait où la vitalité du personnage animé par Margot Kidder (actrice des premiers Superman) et se retrouve enfermée dans son petit rôle de nunuche pas trop farouche dès qu'il s'agit de faire un tour dans les airs. Bref, de quoi ramener Superman au premier plan et lui donner du boulot : avions en flammes, explosions de gaz, et autres joyeusetés pyrotechniques et si possible spectaculaires, pour notre grand plaisir.


Car Superman Returns, quand il s'agit d'action, ne fait pas dans la dentelle et repousse sans cesse les limites techniques de l'imaginaire, abusant des possibilités de son héros pour cramer du budget dans de somptueux effets visuels (le minimum que l'on pouvait attendre d'un Bryan Singer rodé aux X-Men). Ce qui a l'avantage de ramener Superman Returns au stade « blockbuster naïf de super-héros », et de nous faire fermer les yeux sur la pauvreté de son histoire.

Superman Returns commence et se termine dans des effets de style du même tonneau que les films des années 70-80, annonçant du même coup son amour pour les films de Richard Donner dont il est, parait-il, la suite directe. Bryan Singer réussit plus ou moins son revival, peut-être pas de la même façon que le Batman Begins de Christopher Nolan, avec technicité et sens du spectacle, sans révolutionner le film de super-héros ni rechercher une quelconque autre façon de faire.

A découvrir

Qui m'aime me suive

Partager cet article
A voir

Vol 93

A propos de l'auteur

35 commentaires

  • Veterini

    13/03/2005 à 17h30

    Répondre

    Selena a dit :

    avec un Superman sans superpouvoirs.


    Pardon ? j'ai loupé quelque chose ou quoi ?

  • Protos

    13/03/2005 à 18h20

    Répondre

    Tu sais ce que c'est... le temps passe, et comme on avait plus besoin de lui, il s'est rouillé. En plus, la dernière fois qu'il avait tenté un survol de Metropolis, il s'est mangé trois missiles sol-air dans les <bip>.

  • Selena

    13/03/2005 à 18h22

    Répondre

    Pour l'histoire: différents résumé:ici.

  • Veterini

    13/03/2005 à 19h06

    Répondre

    Bien j'ai lu et c'est pas très clair.

    En fait superman qui est un extra-terrestre de la planète Krypton, avait des super pouoiors sur terre. Or un moment il tombe amoureux d'une certaine Lois Lane, et pour prouver son amour il abndonne ses super-pouvoirs.
    Mais a ce moment apparait le terrible Général Zod, et Superman est obliger de reprendre ses pouvoirs pour le combatre dans cette lutte sans fin, comme il n'a jamais combattu.
    Or après avoir gagné, les gens de Metropolis (je suis pas sur qu'il y est un rapport avec Fritz) commence a plus l'aimer, le pauvre superman déprime et va donc dans la Forteresse de la Solitude pendant 6 ans.

    6ans que vont utiliser les méchants pour transformer le monde en un cauchemard maléfique ! Et Superman dit alors revenir car les gens chantent ensemble :"Superman Reviens Superman reviens parmi les tiens !"

    Sérieusement y en a qui ont envie de voir ça ?

  • Protos

    13/03/2005 à 20h04

    Répondre

    oui (mais pas dans un état d'esprit limpide)

  • KalistoR

    14/03/2005 à 15h13

    Répondre

    Je consens à aller voir ce film uniquement si l'inconnu Brandon Routh est remplacé par le talentueux Juro...

  • Selena

    17/04/2005 à 18h21

    Répondre

    Quelques images de Brandon Routh/Clark Kent ->[url=http://cache.gettyimages.com/comp/52637959.jpg?x=x&dasite=MS_GINS&ef=2&ev=1&dareq=E2399169AC85D6DEA53A95B58FB16D35885F596F1E8BDDD371F140B8A43343B6" title="ici">ici
    et de Kate Bosworth /Lois Lane en compagnie de James Marsden/ Richard White -> .

    Et une toute petite vidéo du tournage sur

  • Lestat

    17/04/2005 à 18h24

    Répondre

    Faut pas y voir de trop pret, mais en Clark il ressemble à Christopher Reeves, je trouve.
    Reste à le voir en cape et collant.

  • hiddenplace

    17/04/2005 à 23h42

    Répondre

    Selena a dit :
    Quelques images de Brandon Routh/Clark Kent ->ici


    C'est moi où il a l'air d'un canard sur la photo? Quand j'ai ouvert le lien, j'ai pouffé de rire

    Sinon, il a en effet, de loin, un faux air à la Christopher Reeves. Mais personne ne pourra le remplacer

  • Selena

    18/04/2005 à 10h13

    Répondre

    C'est vrai qu'il a un peu une tête de canard sur la précédente photo.
    Clark Kent version humanoide:[url=http://www.supermanhomepage.com/images/superman-returns1/brandon3.jpg" title="pour hiddenplace">pour hiddenplace , une photo du [url=http://www.supermanhomepage.com/images/superman-lives/set2.jpg" title="crash">crash et une image du logo de Superman.

    (source: Superman Homepage:

  • Anonyme

    19/04/2005 à 09h43

    Répondre

    Il fait plus superman que celui de smallville, c'est déja ça de pris !!!!

    on aura pas un beverlly hills mélangé à charmed

  • Selena

    22/04/2005 à 09h27

    Répondre

    Aperçu du Superman nouveau (avec un léger goût de banane)

    (source: USAToday)

  • Anonyme

    22/04/2005 à 11h08

    Répondre

    je trouve que ça rend plutôt bien, très proche du regretté reeve.

  • Vincent.L

    22/11/2005 à 18h16

    Répondre

    Smallville 2...

  • iscarioth

    22/11/2005 à 18h56

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    Smallville 2...


    je crois pas. Même si Routh a une vraie tête de minet ( http://hunks.punt.nl/upload/R/Brandon_Routh.jpg ) Singer nous a prouvé avec XMEN 1 et 2 qu'il savait faire de bonnes adaptations...

  • hiddenplace

    23/11/2005 à 00h23

    Répondre

    Oh, si c'est le même dont on parlait sur je ne sais plus quel topic, il ressemble quand même à Christopher Reeve ! (enfin là on voit que les yeux mais bon...^^)
    Sinon le teaser donne une bonne impression (même si je ne vois pas ce qu'on peut bien faire de nouveau sur Superman.) En tout cas, j'espère qu'ils rendront justice au tout premier des années 80, j'y tiens, moi, à ce film!

  • Lestat

    23/11/2005 à 11h00

    Répondre

    "Tout ce pouvoir et je ne peux rien faire !"

  • iscarioth

    23/11/2005 à 11h18

    Répondre

    Rien que dans la bande annonce, il y a plusieurs scènes et bruitages qui font clairement référence au premier superman cinématographique. Si, en plus, on nous dit qu'on va réscusiter Marlon Brando à partir d'images d'archive, je pense qu'il y aura peut être hommage explicite

  • iscarioth

    22/12/2005 à 01h06

    Répondre

    "Ils se demandent vraiment quoi faire, a confié une source au tabloïd anglais. Brandon a été très gâté par la nature, et ils aimeraient bien que ça ne se voit pas trop à l'écran."


  • juro

    22/12/2005 à 01h15

    Répondre

    Voila voila voila...

  • Anonyme

    22/12/2005 à 01h27

    Répondre

    C'est peut être le moment de changer d'avatar Juro !

  • schiste

    22/12/2005 à 01h31

    Répondre

    dawa a dit :
    C'est peut être le moment de changer d'avatar Juro !


    En fait l'avatar de juro est le storyboard, de ce que sera Superman, et non ce qu'il est...

    notons aussi que la possession d'une cape est dangereuse pour la santé

  • Bzhnono

    13/07/2006 à 11h04

    Répondre

    J'ai été vraiement déçu par ce Superman cru 2006.

    Acteurs très moyens, à part Kevin Spacey qui s'amuse bien dans son rôle de Lex Luthor, scénario creux et sans grand intérêt. Le film part assez vite, puis le rythme s'essoufle, puis il repart, puis il s'essouffle, on dirait un moteur diesel un matin d'hiver.
    Ahhh! Autre chose, qui n'est pas décevant mais carrément choquant : les deux derniers plans du film sont des effets spéciaux en images de synthèse...des images de synthèses de merde. Au premier coup d'oeil on voit que ce sont des images de synthèses. Mais pas des images de synthèses comme les autres, des images versions Final Fantasy, vous savez le film de synthèse sortit en 2001. Alors si FF est un très bon film car révolution technique de l'époque, 5 ans plus tard et avec plus de 200 millions de dollars de budget, on est en droit d'attendre beaucoup mieux.

    Bon, ça c'était juste un coup de gueule sur le film du film, car dans l'ensemble, les effets spéciaux tiennent la route (notament lors de la scène de sauvetage d'un avion....nickel).

    Mais Superman Returns a, à mon avis, le principal défauts des blockbuster, c'est-à-dire qu'il lui manque une âme. Autant Bryan Singer avait surpris avec les 2 premiers X-Men, autant, la je trouve qu'il se plante sur ce plan, le film n'ayant pas vraiment d'âme.

    Ce Superman nous prouve à quel point il est casse gueule d'adapter des comics sur grand écran puisqu'on compte tout de même peu de paris gagnés et beaucoup de déchets.

  • bertyone2046

    17/07/2006 à 11h39

    Répondre

    Pas d'accord, en ce qui me concerne je trouve ce film particulièrement plaisant. Fan de comics, je dois cependant avouer que Super man n'a jamais été parmis mes héros favoris. Mais je trouve que le film recèle d'un tas de bonnes idées qui m'ont fait voir le grand S sous un autre jour.

    Tout d'abord, il est clair qu'il faut avoir vu (ou connaître) les deux premiers films pour vraiment apprécier celui là car les clins d'oeils sont légions. Mais là où je trouve que Singer réussi son pari c'est que, se servant des deux premiers films, il peut se passer d'une longue introduction nous expliquant les origines de Superman. Et c'est tant mieux car non seulement tout lemonde les connaît, mais "Smallville" en a fait son fond de commerce. Ors ce film ne s'adresse pas aux fans de la série télé mais aux fans de l'homme d'acier. Encore une fois Singer signe un film dont l'histoire est, somme toute universelle (comment gérer un retour après une longue absence), mais comme il s'agit d'un film de super héros, on a le droit d'en prendre plein les yeux et là il n'est pas question de bouder son plaisir . Les scènes d'actions sont époustouflantes et cette fois on peut bien croire qu'un homme peut voler (l'accroche du premier film était You'll believe a man can fly). Du sauvetage d'un avion, à celui d'une ville, puis d'un pays Superman ne chôme pas dans cet opus. ALors chef d'oeuvre? Pas loin. Mais comme toujours certains points pourront gêner aux entournures. Si Kevin Spacey campe de façon excellente Lex Luthor (cette fois pas de doute, il est vraiment fou) on peut regretter que ce se soit toujours lui qui vienne chercher des poux à Superman. On attend toujours un vrai méchant doté de pouvoirs dignes de celui de Superman. De même que la Kryptonite est un argument de scénario qui commence à être un peu usé... Kate Bosworth fait ce qu'elle peut avec le personnage de Loïs Lane qui a été cruellement affadi. En face de l'homme d'acier, Loïs a toujours été la femme d'acier, bien plus qu'une journaliste en danger qu'il faut secourir. Ici elle semble un peu rentrée dans le rang et a perdu beaucoup de piquant. l'actrice est peut-être un peu trop jeune pour incarner ce personnage. Un défaut que je pensais être celui de Brandon Routh à la vue des premières bandes annonces. En fait, il n'en est rien. Il arborre d'ailleurs un air vaguement absent qui fait bien ressentir le côté solitaire du héros, dernier descendant d'une civilisation disparue et exilé sur une planète qui n'est pas la sienne. Certains pourront y voir une absence d'expression, mais je crois que c'est plus profond que ça. En tout cas il réussit à rendre à Superman toute la noblesse qui fait sa grandeur. Après les deux Spider Man et les deux premiers X-Men, voici donc une nouvelle réussite dans le genre nouveau des films de super héros. Et dire qu'avant d'attaquer les X-Men, Brian Singer ne lisait pas de comics... Le voilà pourtant un des meilleurs représentants du genre. Et grâce à lui, je crois à nouveau qu'un homme peut voler.

  • Anonyme

    17/07/2006 à 12h50

    Répondre

    bertyone2046 a dit :
    , Brian Singer ne lisait pas de comics... Le voilà pourtant un des meilleurs représentants du genre. Et grâce à lui, je crois à nouveau qu'un homme peut voler.


    Oui mais quel position tu lui donnerai ???

  • naweug

    18/07/2006 à 10h07

    Répondre

    D'après une amie fan absolue et grande connaisseuse de l'univers de Superman, ce film correspond parfaitement à ce qu'est Superman. Et c'est normal que la plupart des gens n'aime pas car c'est plein de bons sentiments, c'est parfois mièvre, mais c'est justement là son intérêt : c'est un super homme, il représente tout ce qu'il peut y avoir de bon dans un homme.

    Je ne peux pas approuver son opinion car je ne l'ai pas encore vu.

  • Anonyme

    20/07/2006 à 11h28

    Répondre

    Quand on connait les qualtiés de Bryan Singer, on attend toujours ces oeuvres avec une grande impatience et ce malgré un travail technique plutôt retenu sur X-men qui est pourtant considéré par beaucoup de fans.

    Pourtant, X-men a été travaillé de manière très intelligente puis que la nombre conséquent de personnage aurait pu donner un résultat creux, résultat qu'on a pu d'ailleur observé dans le dernier opus.

    Par contre pour Superman, il était évident que Singer ne pouvait pas adopter le même procédé vu que le comics est déja complètement différent mais aussi car une première adaptation culte a déja été projeté dans les salles il y environ 20 ans de cela.


    Bizarrement le résultat est loin d'être parfait et Singer affirme une fois de plus le peu d'affinité qu'il entretien avec les super héros.

    Pourtant le film est loin d'être mauvais, regorgant de sscènes spectaculaires et permettent à superman de prouver sa puissance et d'imposer son statut de dieux.

    Même dans les scènes de dialogues, Singer n'en fait pas trop et les personnages sont très interessants, (le remplaçant, le fils, l'ex) mais contrarie plus ou moin l'image donné par les prouesses de superman, un superman qui passé ses sauvetages, est analysé comme un être humain, un être humain qui a fait l'erreur de fuir le navire au moment le plus important de sa vie et de celle des autres.

    ces deux images très opposées finnissent par un peu lasser, surtout que celles ci se trouvent à l'intérieur de superman monsieur Kent se retrouvant du coup complètement mis à l'écart.

    De plus, le personnage n'est jamais représenté comme LE super héros d'une génération comme dans le spiderman de Raimi. On ressort donc avec l'impression d'avoir vu un très bon film d'aventures mais une assez moyenne adaptation de comics vu que le réalisateur réussit à tout moment à nous faire comprendre qu'il se sent plus intéréssé par surpasser les suites du premier plutôt que de rendre un réel hommage à un super héros qui a marqué une génération.

    Malgré cela, c'est techniquement très réussite et certaines scènes sont vraiment fabuleuses. Le superman est interprété par un acteur qui bien sur nous renvoie directement à son prédécesseur et vu que c'est évident on ne peut que s'incliner. Pour le reste des personnages, le bémol va vers Lois Lane, dont la personnalité est carrément creuse (ce qui est un comble vu qu'elle reste le personnage central de l'intrigue), et Luthor est un peu négligé mais il est évident que Spacey s'en tire avec les honneurs...

    Même si le film est un peu décevant, ça reste un très joli film qui ne tente jamais de tragir même si parfois, il le fait involontairement.... Dommage.

  • sven

    21/12/2006 à 10h31

    Répondre

    suis sûr que je gagnerai pas une fois de plus

  • nazonfly

    21/12/2006 à 12h49

    Répondre

    sven a dit :
    suis sûr que je gagnerai pas une fois de plus


    Ouais comme moi.
    Enfin heureusement j'ai eu le temps de profiter des premiers concours de Krinein, quand pas trop de monde ne participait

    Mais il faut garder espoir!

  • gyzmo

    21/12/2006 à 12h53

    Répondre

    Y'a même pas un slip dédicacé ?
    C'est nul.

  • Anonyme

    27/06/2007 à 12h47

    Répondre

    La dernière adaptation donne envie de voir les vieux films ???


     J'ai du mal à comprendre qu'on puisse facilement faire l'impasse sur Superboy, Loïs and Clark, Superman 3 et 4 (je resterai neutre sur Smalvile) et autant massacrer superman returns qui malgré beaucoup de défaut reste plutôt fidèle au mythe grace à quelques idées géniales que je ne développerai pas ici.


     Bref, la nostalgie c'est bien mais faut être un peu objectif de temps en temps.


     (Supeman 3 une bonne suite ??? ... hum hum)


     Sinon, merci pour cette petite chronique qui ne m'a pas beaucoup appris grand chose de plus que je ne le savais déja mais qui a le mérite d'informer les autres.

  • riffhifi

    27/06/2007 à 12h52

    Répondre

    Droit de réponse : Superman 3 divise beaucoup, mais reste un plaisir coupable pour moi - le 4 est une honte, bien entendu.


    Superman returns, à mon sens, n'a de fidèle que l'imagerie, et n'a eu aucun impact sur le spectateur que je suis : ni ému, ni impressionné, ni intéressé, je suis sorti de la salle les mains dans les poches en pensant déjà à autre chose. J'ai trouvé ça triste... Mais la suite prévue en 2009 peut encore changer la donne !

  • Anonyme

    27/06/2007 à 14h40

    Répondre

    Superman 3 divise ??? je ne sais pas qui il divise (toi et le reste du monde ).


     


    Honnêtement, je pense qu'en majorité, on peut dire qu'il est bien raté malgré deux trois scènes comme le pétage de plomb ) mais d'un autre côtés, je trouve bizarre que certaines scènes du dernier ne t'ai pas interpellé, c'est pour ça que je parle de nostalgie car la scène de l'hopital, celle ou il regarde la planète loin et quelques une ici est la ont plus de respect que le troisième opus de superman à mon sens.


     Le pire est qu'apparement tu as aimé la série L&C, et ça me conforte dans le fait que la nostalgie t'as submergé car je l'ai revue pas plus tard que cette année (vive les rediff. !)et mon avis sur la qualité de ce machin n'a pas changé, c'est fade et bizarrement tu pense que S returns et fade, perso je comprends pas ton point de vue.

  • riffhifi

    27/06/2007 à 14h54

    Répondre

    J'aimerais qu'on arrête de me dire que les opinions sont basées sur la nostalgie (on m'a déjà fait le coup dans une discussion hier soir), parce que c'est majoritairement très faux. Si c'était le cas mon film préféré serait Les Maîtres de l'Univers avec Dolph Lundgren...


    Pour en revenir à Superman, le ressenti de chaque spectateur est forcément différent (c'est ce qui nous achemine vers l'impasse argumentaire) : je trouve que les personnages de Lois et Clark ont de l'épaisseur alors que ceux de Superman returns sont des marionnettes sans âme.

    Mais encore une fois, les goûts et les couleurs...

  • Anonyme

    27/06/2007 à 15h59

    Répondre

    Ce genre de comparaison est délicate, une série ou des personnages n'ont pas d'épaisseurs, ça serai un exploit car au bout de plusieurs dizaines d'épisodes, faire une série avec des personnages creux (et pourtant très populaires avant la série) mais continuer à alimenter les intrigues, faut vraiment le vouloir?


    Pour le film, disons qu'un superman superjaloux, mais aussi une Loïs pleine de rancoeur et un autre mec au milieu tentant de s'affirmer comme il le peut, j'ai pas eu cette impression de voir des personnages sans épaisseurs, surtout lorsque superman joue les voyeuriste.


    Donc je ne pense pas que ce soit un problème de gout et de couleurs (expression un peu trop galvaudée) mais plutôt une histoire de perception, j'ai pas reconnu le superman que j'aimais dans Loïs et Clark alors que dans superman returns, j'en étais pas loin.


    par contre pour la nostalgie, désolé de te décevoir mais ne te sent pas seul, on est nombreux dans la même situation.


     


     


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques