6.5/10

Starsky & Hutch

Seventy Show

La nouvelle avait fait du bruit : Ben Stiller et Owen Wilson reprenant les rôles légendaires des chevaliers aux grands coeurs qui n'ont jamais peur de rien, et qui de surcroît gagnent toujours à la fin. La bande-annonce, elle aussi, avait marqué les esprits : un peu de rétro, dérision, un brutal retour en arrière pour une série qui, à notre souvenir (elle date tout de même des années 70), ne mettait pas autant en valeur l'aspect humoristique de ce duo de policiers un peu antagonistes. Buddy Movie ? Oui, assurément. Et en considérant les têtes d'affiche, plus de doute à avoir sur la voie choisie pour le film.

Après une opération d'infiltration plutôt trouble, Ken Hutchinson (Owen Wilson) est contraint de faire équipe avec l'inspecteur David Starsky (Ben Stiller), le flic le plus consciencieux et le plus acharné de tous les temps. Leur première affaire commune : un cadavre repêché sur la côté de Bay City, probablement mêlé à une sombre affaire de drogue. Avec l'aide de leur indic Huggy les Bons Tuyaux (Snoop Dog), Starsky et Hutch se lancent sur la piste du cerveau de ce machiavélique réseau de stupéfiants, un richissime homme d'affaire a priori irréprochable...

La série allait-elle si loin ? Probablement pas. Ou peut-être les niveaux de tolérance ont-ils changé ? Quoiqu'il en soit, ceux qui s'attendent à suivre une intrigue policière potable peuvent déjà cliquer sur la critique suivante. Starsky et Hutch se constitue surtout comédie volontairement rétro, et qui ne couve pas l'ambition d'aller plus haut. On est, parfois, pas trop éloigné des schémas classiques de réalisation des années 70, et l'on baigne constamment dans les morceaux d'action typiques de la même époque ; comme jeter une bagnole dans l'océan, braquer en dérapage contrôlé, ou effectuer une roulade en entrant dans une pièce. Les blagues sont elles, par contre, bien contemporaines, parfois même anachroniques, et font souvent dans le lourdaud premier degré. Pas ce à quoi l'on s'attendait certes, mais le résultat n'est pas si moche que ça. Grâce rendue au formidable tandem Wilson - Stiller, leur sixième collaboration, qui expose leur merveilleuse entente à défaut de mettre en valeur les oppositions de leurs personnages.

Un fac-similé de pilote des séries des années 70-80, jouant à fond la carte de la dérision et reposant, donc, sur les épaules habitués de Owen Wilson et Ben Stiller, toujours aussi à l'aise quand il s'agit de faire un peu n'importe quoi. L'ensemble se laisse voir, mais se retrouve finalement bien loin de l'évènement qu'il aurait dû devenir. Attendons de voir le deux.

P.S. : Et bon sang, où est le générique ??

Partager cet article
A voir

π

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques