Star Wars VIII a-t-il ruiné la saga et notre enfance ?

L'épisode VIII sorti le mois dernier a bouleversé les fans. Il a apporté des choses qui remettent en cause parfois toute la saga. Alors, est-ce que c'est une hérésie, une insulte pour tous les fans? La réponse est...

Non.

Non, clairement pas, alors maintenant on se calme, on respire, on se rappelle qu'on parle d'un film là, pas d'une déclaration de guerre. Et on fait le point.
Quand l'épisode VII est sorti, de nombreux spectateurs et critiques y ont vu une reprise un peu trop appuyée de l'épisode IV. Et on peut difficilement leur donner tort. Même ceux qui avaient bien apprécié le film ne pouvaient que reconnaître une certaine absence de prise de risque. Je m'étais d'ailleurs moi-même piqué d'un petit commentaire à l'époque qui, je trouve humblement, brille par sa clairvoyance.


Oui, je m'auto-cite parfois, c'est une grande source de satisfaction.

 



Et cette fois c'est différent. L'épisode VIII se permet de remettre en cause les bases de la saga. Le concept même de la Force est interrogé. Luke le dit clairement cette fois : la Force n'appartient pas qu'aux Jedi, et encore moins aux seuls Skywalker qui, il faut le dire à force, ne sont pas les seuls dans l'univers qui vaillent le coup qu'on s'attarde sur eux.
Les explications de Luke sonnent ici plus méta que jamais. Là, on a l'équipe du film qui s'adresse aux spectateurs pour leur dire: "Vous savez les enfants, les Jedi n'avaient pas raison sur tout, ce n'est pas parce que quelque chose est vieux qu'il est forcément juste". C'est toute l'idée de cet épisode, désacraliser les idoles, dire que eux aussi peuvent échouer.
Même Yoda peut avoir tort, même Luke peut faire des erreurs. Eux aussi sont des êtres faillibles qui, certainement, croyaient dur comme fer que leurs prédécesseurs avaient une sagesse innée. Mais c'est faux. Rey est déçue par la désillusion et la faiblesse de Luke. Luke est déprimé de se dire que Yoda ait pu se tromper et perpétuer un ordre Jedi prétentieux.

Luke la main froide.

 


C'est là que ça coince pour certains fans. On nous aurait menti ? Ce qu'on nous a dit sur la Force, sur la légende de Luke Skywalker, ce qu'on nous a laissé entendre sur les parents de Rey... Mais non. Nous spectateurs ne sommes pas ici pris pour des idiots. Si on a espéré voir débarquer des ancêtres prestigieux pour Rey c'est parce qu'on a projeté ses propres attentes à elle. Si on a cru en ce Luke sage, retiré et tout-puissant, c'est parce que tous les autres personnages du film y croyaient.
Alors oui, la réalité peut s'avérer décevante par rapport au fantasme qu'on en avait. Mais si le fantasme se réalisait, il n'en serait que plus prévisible, plus fade. Donner exactement au spectateur ce qu'il attend, c'est le pire que ce qu'un créateur peut faire.

D'ailleurs, tout le scénario du film est construit ainsi, avec plusieurs plans de la Résistance qui échouent là où on s'attendait à les voir réussir.

Mais alors, prendre le spectateur à rebrousse-poil, faire partir une saga dans une autre direction, ne pas être là où on l'attend... C'est exactement ce qu'a fait George Lucas avec sa prélogie. George Lucas a bien fait donc ?
Et bien dans un sens oui, George Lucas a apporté sa vision à la saga qu'il avait lui-même créée. Pour l'épisode I c'est peut-être là qu'il avait le plus les mains libres. Et pourquoi cette fois-ci c'est moins bien passé ? Peut-être en terme de qualité cinématographique tout simplement. Au-delà de savoir si chaque nouvel opus respecte plus ou moins l'héritage derrière lui, une question plus simple se pose: est-ce que c'est un bon film ou pas ? Ici, question de goût même si la question est tranchée pour beaucoup.

Il n'y a pas que la question qui est tranchée. #Snoke #PetitAngePartiTropTôt.

 


Alors que fait l'épisode VIII que la prélogie n'a pas su faire? Et bien d'après moi l'aspect clé, c'est l'ouverture qu'il apporte à l'univers. La prélogie ne faisait rien d'autre que de nous apporter des réponses. Comment Anakin est devenu Dark Vador, comment était la jeunesse d'Obi-Wan Kenobi, comment mesure-t-on la Force chez un individu... Autant de questions qui ne méritaient pas toutes une réponse. A l'inverse, l'épisode VIII ouvre des portes, nous apporte bien plus de questions que de réponses. Et c'est ça qui en fait un film bien plus important que ce qu'il aurait pu être s'il était resté sur les terrains balisés de la première trilogie.
Pour revenir à la question de base: ce dernier épisode a-t-il détruit la saga? Non clairement pas. Il nous permet même de la revoir sous un angle nouveau, en se disant que nos héros ont eux aussi bien davantage de failles et d'erreurs à leur actif que ce qu'on avait pu croire. Ils en ressortent finalement avec plus de profondeur que ce qu'on pouvait attendre. Ce qui rejaillit aussi sur le film, et tant mieux.


On est d'accord que c'est lui le vrai héros du film non ?.

 

A propos de l'auteur

Je regarde plein de films et sur mon temps libre je suis journaliste. J'ai eu peur devant Paranormal Activity et je me suis endormi devant Interstellar. Mes goûts n'engagent que moi.

1 commentaires

  • nazonfly

    06/01/2018 à 21h17

    Répondre

    J'aime bien cet avis sur ce nouveau Star Wars qui, il est vrai, pouvait décevoir assez facilement.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques