6/10

Star Wars - The Clone Wars

Assez laid, mal animé, mal texturé, et loin d'être décisif dans la saga. Pourtant, le film a ses bons moments, grâce à une action bien enlevée et un rythme de Jedi.

Vous pensiez en avoir fini avec les longs métrages Star Wars ? Non ? Vous aviez donc raison, bien que le présent film sera difficilement bien considéré. D'abord, parce qu'il ne fera pas l'objet d'une trilogie, et un film Star Wars hors trilogie, c'est un peu comme manger une pizza dans un restaurant japonais ; et puis, surtout, il ne s'agit plus de prises de vue réelles mais d'animation 3D. Ces deux caractéristiques, plus quelques autres tout aussi importantes, font de The Clone Wars un long métrage parfaitement dispensable mais pas indigeste pour autant.

Scoop : Obiwan louche.
Scoop : Obiwan louche.
L'histoire vient se positionner entre L'Attaque des Clones et La Revanche des Sith, et part d'un postulat d'épisode de série télé : l'enlèvement du fils de Jabba the Hutt, et la quête des Jedi pour le retrouver. Pour simplifier, le scénario sera plus informatif qu'explicatif, il ne s'agit pas ici de fournir un trait d'union mémorable entre les deux films de George Lucas, mais plutôt de proposer une extension mineure à Star Wars en fournissant éventuellement quelques informations négligeables sur certains aspects des films. The Clone Wars introduit donc le personnage de Ahsoka Tano, jeune novice de l'ordre Jedi assigné à l'enseignement de Anakin Skywalker, un peu contre le gré de ce dernier. Cet évènement, sensé nous expliquer comme le jeune chien fou de L'Attaque des Clones et devenu un Jedi plus posé dans la Revanche des Sith, fait office de fil conducteur du film (et peut-être de la série qui en découle) mais se montre parfaitement absent du dernier film de la trilogie. L'histoire parait de toute façon trop simplifiée pour constituer une information importante, et réussit le tour de force de prendre un peu à contre-pied le matériau originel. Alors qu'Anakin devrait basculer doucement vers le côté obscure, il forme son apprentie avec sagesse et retenue, tout en mettant de côté le pauvre Obiwan Kenobi. On prendra surtout plaisir à voir le maître et le padawan affronter des légions de droïdes pour le bien de la république. The Clone Wars fait en effet la part belle à l'action, avec un certain nombre de scènes enlevées et rythmées qui nous aurait certainement bien plu de voir dans un des trois films de la nouvelle trilogie. Dave Filoni (réalisateur) a des idées, c'est incontestable, et son scénario maigrelet ne l'empêche pas de les greffer à son film, du coup loin d'être désagréable. Mais, il faut se l'avouer en fin de compte, qu'avec tout ça on se demande encore POURQUOI avoir choisi ce style d'animation anguleux et artificiel qui nous ramène à des séries pour gosses du mercredi matin. Même l'animation et les textures ne parviennent pas à relelever le niveau. Cela confère au film une identité, certes, mais le résultat est suffisamment laid pour regretter l'animation traditionnelle de la série Clone Wars. En revanche, si la musique se détache des partitions de John Williams, elle se montre plutôt bien intégrée à l'action, avec ses tendances un peu rock. Les premières minutes sont un peu gênantes (on était habitués aux génériques déroulants, que l'on nous refilait même dans les jeux vidéo), mais nous parvenons finalement à nous y faire.

The Clone Wars semble avoir été pensé pour les enfants : pas trop compliqué, pas trop noir, et de l'humour un peu bas de plafond. La 3D utilisée ici fait tache sur un secteur qui rivalise de technicité film après film, mais Dave Filoni parvient à donner un peu de peps à son film, grâce à quelques scènes de batailles bien troussées. Se laisse voir sans déplaisir, mais on ne nous aura pas, The Clone Wars est loin d'appartenir corps et âme à Star Wars.

A découvrir

Destination finale 4

Partager cet article
A voir

Ultimate Game

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    27/08/2009 à 15h12

    Répondre

    Je pense que le mieux aurait été de chroniquer directement la série, mais bon, on a tous du temps à perdre...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques