8.5/10

Star Wars Episode II - L'attaque des clones - DVD

Critique du DVD

Si le public et la critique s'accordent plus ou moins à désigner l'attaque Des Clones comme une belle renaissance après le relatif ratage de l'épisode 1, bon nombre de personnes le pointent encore du doigt en l'accusant de ne toujours pas s'insérer dans l'esprit Star Wars. Mais quel est la nature de cet esprit que tout le monde recherche si assidûment ? Personne n'aurait tort de penser qu'il s'agit en définitive de l'ambiance de la première trilogie tournée, ce monde grisâtre et austère rempli de combats spatiaux. En ce sens, oui, L'attaque des Clones est loin de cet univers.

Pourtant, ce qui caractérise Star Wars avant tout, c'est l'exubérance des décors et la profusion d'effets spéciaux. Les vaisseaux spatiaux ne font pas une ou deux centaines de mètres de long, ils font souvent près de 2 Km (13 Km pour l'Executor, le grand destroyer Stellaire de Vador) ! Et je ne parle pas des bases mobiles flirtant elles avec le diamètre d'une petite lune ! L'essence de Star Wars, c'est tout un univers à la fois vaste et high-tech, mais aussi teinté de valeurs plus chevaleresques, capable de nous montrer les décors les plus noirs tout autant que les paysages de rêves.

L'Attaque Des Clones fait partie d'une trilogie qui n'a pas encore connu une période aussi sombre que celle de l'Empire. Alors comment ces films pourraient se rapprocher de ceux des années 80 ? Si le contexte était semblable aussi bien avant qu'avec l'Empire, ou si le fait d'avoir deux cents Jedis revenait au même qu'en posséder 1 ou 2 sous la main, Palpatine pouvait rester chez lui, la dictature se faisait d'elle-même. Soyons sérieux, l'Attaque des Clones a bien des défauts, certes, mais il fait honneur à la saga et au cinéma, même si l'art visuel prend un pas beaucoup plus évident que le fond.

Pour ce DVD, Lucas ne prend pas de risques : la même chose que le premier. En d'autres termes, la même quantité d'infos pour la même qualité d'habillage. Personne ne sera surpris de retrouver le fameux trio de menus joués aléatoirement par le lecteur (Coruscant, Naboo, et Géonosis). Le film, entièrement tourné sur support numérique, passe donc directement sur le disque, pour le plus grand plaisir de nos yeux. Les habitués n'y verront pas beaucoup de différences, mais ils se raviront de l'absence totale de défauts de l'image. Que ce soit sur Naboo à contempler les magnifiques cascades lointaines, sur Tatouine à se faire mal aux yeux devant les splendides couchers du soleil, ou même sur Géonosis, à plisser les paupières pour distinguer le Jedi avec les dredlocks en train de découper quelques droïdes à l'arrière plan, vous verrez tout ! Net, sans bavure, le film, pourtant optimisé pour les salles de cinéma, garde son impact même en réduit. Ce qui inclut évidemment le son, pressé en 5.1 EX (je rassure les profanes, je sais toujours pas ce qu'apporte le EX), qui est un véritable régal pour les oreilles (La Marche Impériale enchaînée avec Accross The Stars en 5.1, un rêve).
Le tout peut être vu avec les commentaires audio de Lucas, Rick McCallum, et quelques artistes des effets spéciaux, relativement peu intéressants.
Pour les bonus, c'est une nouvelle fois le panard. D'abord deux documentaires : le premier, « Des marionnettes aux pixels », survole les différentes étapes qu'il a fallu aux concepteurs pour réaliser toutes les figures numériques de l'Episode II, principalement Yoda. Gros reproche : la quantité d'informations est telle que le non-bilingue (tel que moi) a parfois du mal à suivre les sous-titres en même temps que les images. Quoiqu'il en soit, la petite heure qu'il occupe passe comme un charme, en tout cas bien mieux que la demi-heure du deuxième documentaire « La pré-visualisation de l'Episode II », voué aux animations servant de références aux rendus numériques.

Les scènes coupées, finalisées comme l'ont été celles de l'Episode I, au contraire de ces dernières, très portées sur les coupures à caractère actif (Aaaaaahhh... Le deuxième tour de la course de Podracer), celles de l'Attaque Des Clones jouent dans la cour scénaristique. Principalement, elles sont très utiles pour découvrir en profondeur le personnage de Padmé Amidala et sa famille (annoncé et désespérément absent du montage final). Complémentaire, mais pas essentiel.
Les 12 mini-documentaires, diffusés au compte-goutte sur Internet lors de la promotion, recèlent en leur sein une mine d'informations sur les costumes de Padmé, les décors en carton-pâte, le style Jedi, et paquet d'autres petites choses ultra-intéressantes illustrées par des scènes hors-tournage (majoritairement vautrées dans l'écran bleu). A voir, à voir !

Cinq minutes d'un petit documentaire humoristique sur la vie privée de R2, de son premier succès dans La Guerre Des Etoiles, à sa traversée du désert, pour aboutir sur son retour dans La Menace Fantôme, le tout entrecoupé d'interventions de Francis Ford Coppola (qui le pressentait pour joueur dans Le Parrain), de Steven Spielberg, et bien sûr de Lucas. On apprend parallèlement que le droïde a longtemps sombré dans l'alcoolisme, et qu'il serait au départ une star de music-hall. Un petit délire assez bienvenu, malheureusement incomplet (cinq minutes seulement de bande-annonce).

Enfin, 3 documentaires vidéo promotionnels paraphrasant le reste du DVD, les bandes-annonces, les affiches, le clip d'Accros The Stars, les photos de tournage, et quelques bonus cachés. Parmi ces derniers, on retiendra surtout le bêtisier vraiment trop court, qui démontre qu'un Jedi a beau être un modèle de force et de sagesse, il est tout de même soumis aux lois de la gravité.
Si vous avez apprécié l'attaque Des Clones au cinéma, le DVD vous confortera comme jamais dans votre jugement. Le coffret présenté se constitue comme l'archétype du collector, parfait techniquement, bourré de bonus intéressant à souhait, et évitant le piège de la promotion commerciale à tout prix. Le demi-point d'écart avec celui de La Menace Fantôme représente l'absence d'un véritable making-of de l'ampleur du « commencement » de l'Episode I. Un petit reproche personnel, mais c'est bien le seul.

A découvrir

Bowling for Columbine

Partager cet article

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • Zapan

    17/05/2005 à 11h57

    Répondre

    Je viens de revoir cette épisode qui passait sur M6.
    J'ai aimé. Je l'ai trouvé supérieur au 1er épisode.
    Les effets spéciaux au moins viellit que ceux du 1er épisode.

    Ce film a été tourné entierment en numérique. Le résultat est vraiment coloré. Trop coloré. On est éblouit par tout ces effets spéciaux. Qui deviennent irééls.
    On a vraiment l'impression d'avoir assisté a un film en image de synthèse, et c'est domage. Je ne comprend pas le choix d'avoir tout fait en image de synthèse.
    Un exemple est la scène ou Ewan McGregor va dans un restaurant pour demandé des renseignements sur la fléche empoisonné. La scène parrait iréel et sans profondeur.
    Les scènes de la 1ère trilogie étaient autrement plus mystérieuse.

  • Oni-combi

    17/05/2005 à 12h11

    Répondre

    Meilleurs que le 1...Mais pas c'est pas encore ca.

    Dialogue mal ecrit (Trés mal ecrit!), acteurs qui oublie de jouer, plan fixe sans reel mouvement (sans vie meme)...Et des effets numeriques à gogo qui ne trompe personne. Et personne ne sait ou est passé le second degrés chere à la 1er trilogie? (haaaa l'empire contre attaque ) Merde, on est face a du 1er degrés...

    Quelques passages ou l'exaltation de la 1er trilogie refait surface, mais trop peu pour en faire un bon Star Wars.

    Dommage, Georges Lucas avait pourtant un Background assez sympas (surement un peut emprunté à l'histoire Romaine) et il foire sur pas mal de points.

    Bon, ya plus qu'a attendre l'episode III qui a l'air de tenir ses promesses...lui!

  • Joel Robuchon

    17/05/2005 à 13h08

    Répondre

    Oni-combi a dit :
    Dommage, Georges Lucas avait pourtant un Background assez sympas (surement un peut emprunté à l'histoire Romaine) et il foire sur pas mal de points.

    Oui, bien vu. Mais je dirais plutôt que cet opus s'inspire largement des tragédies Grecques. Moins cet implicite (ou second degré) qui nous plait tant.
    Ca rappelle pas l'Illiade d'Homère avec ces complots géo-politiques, ces batailles sous fond d'amour passionné? StarsWars est très librement inspiré de la mythologie.

    - "Mon coeur, tu le met au suplice je souffre de t'aimer." affirme Anakin sur un ton ampoulé devant Padmé. On dirait du Racine (enfin presque!), l'amuuur est une souffrance et ces deux individus ne peuvent s'éloigner l'un de l'autre: dilemne tragique. D'ailleurs je ne sais pas si tu as remarqué mais le décor ressemble à un temple Grecque fleuri durant cette scène, en guise de clin d'oeil ultime!

    Un exemple est la scène ou Ewan McGregor va dans un restaurant pour demandé des renseignements sur la fléche empoisonné. La scène parrait iréel et sans profondeur.Les scènes de la 1ère trilogie étaient autrement plus mystérieuse.


    George Lucas, sûr de son exploit, nous sort là un opus élaboré à coupsde canon. C'est un peu le stéréotype de la "Big production Américaine". Après, cela dépend un peu des goûts de chacun... On en prend plein la gueule tout au long du film mais que reste t-il après dans le fond?!

  • Kain2097

    17/05/2005 à 13h32

    Répondre

    Je conseil à certain d'arrêter de mater des films en VF là... (pour les dialogues).
    Très bon film, très bon Star Wars, en attendant l'épisode III qui s'anonce grandiose.
    Le final de l'épisode II est en tout cas très jouissif.

  • nazonfly

    17/05/2005 à 13h34

    Répondre

    Après la déception de la Menace Fantôme, le fan était impatient et anxieux de découvrir cette Attaque des Clones qui finalement va les réconcilier avec Lucas (malgré quelques scènes d'une mièvrerie affligeante).
    L'Attaque des Clones est impressionnant de tous les points de vue (effets numériques, paysages, action) et délaisse le côté drôle (même JarJar semble avoir grandi).
    Bref un très bon spectacle sans prétentions intellectuelles, mais ne demandons pas à Star Wars d'être plus que ce qu'il est.

  • Joel Robuchon

    17/05/2005 à 14h05

    Répondre

    Kain2097 a dit :
    Je conseil à certain d'arrêter de mater des films en VF là... (pour les dialogues).

    nazgul666 a dit :

    un très bon spectacle sans prétentions intellectuelles, mais ne demandons pas à Star Wars d'être plus que ce qu'il est.


    Bon, reconnaissons qu'il y a quelques scènes un peu pompeuses. Surtout, la petite idylle entre nos deux personnages dans un champs de paquerettes, entourés de bisons intergalactiques. Ca fait Laura Ingalls dans la petite maison dans la prairie. A mon humble avis, George Lucas tente de séduire un large public ( y compris la gente féminine). Oui, c'est une épopée complète sans prétention, avec juste ce qu'il faut d'action et de bons sentiments.
    Voilà un épisode qui tient la route...

  • Bzhnono

    17/05/2005 à 20h15

    Répondre

    Enfin j'ai retrouvé Star Wars (pas Georges Lucas, j'aime pas Georges Lucas)...après l'épisode I sans intérêt, j'ai retrouvé l'ambiance de la première trilogie.

    Ce film m'a donné envie de voir la suite...

  • hiddenplace

    17/05/2005 à 22h39

    Répondre

    Moi j'avoue qu'à force de les revoir ces épisodes (ancienne et nouvelle trilogie), je finis quand même par intégrer un peu l'histoire générale (au tout début j'étais larguée, j'avoue) et par avoir une vue d'ensemble sur les deux trilogies... car autant dire que lorsque je regardais la première trilogie(enfin la dernière, quoi... bref ) étant petite, je ne me posais pas trop de questions. C'était un spectacle et un univers incroyable, dont je rêvais lorsque j'éteignais la télé (je rêvais que j'étais la princesse Leia ), mais alors les aspects politiques passaient à la trappe.

    Et puis mon prof d'histoire de terminale (un inconditionnel) est passé par là, en nous faisant des digressions pas possibles à ce propos qui nous ont un chouia mis en retard sur le programme, et en évoquant le côté oedipien, mythologique, religieux, philosophique... Là j'ai compris que pdt ces 42 visionnages de chaque épisode, j'étais un peu passée à côté...

    Et puis est sorti la deuxième triologie (bon, enfin la première, on se comprend ) et même l'épisode 1 m'a davantage éclairée... Comme mon frère jouait aux jeux de rôle et avaient quantité de manuels sur l'Historique Star Wars qui n'est pas forcément évoqué dans les épisodes 4, 5 et 6, j'ai pu vérifier plein de choses que j'y avais lues dans les épisodes 1 et 2...
    En tout cas, même si ces deux épisodes n'ont pas le charme de leurs prédécesseurs, ils ont le mérite d'être une vraie clef du puzzle, indispensable aux fans de la première heure.

    Vivement demain matin! (la chance de pas travailler le mercredi!! )

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques