7/10

Spider-man

Je ne connais rien aux comics. Et donc pas grand chose du personnage de Spider-man. Un journaliste je crois, nommé Peter Parker, qui se fabrique tout un attirail pour devenir un héros bleu et rouge. Voilà l'étendue de mes connaissances sur le sujet. C'est donc dénué de tout a priori que je me lance dans la critique du film.

Au quotidien, Peter Parker (Tobey Maguire) n'est qu'un petit photographe pour le journal de son école, régulièrement sujet aux blagues foireuses de ses camarades, et désespérément amoureux de Mary-Jane (Kirsten Dunt). Mais lorsque qu'il est par accident piqué par une araignée génétiquement modifiée lors d'une excursion, toute sa vie s'en trouve basculée : une force surhumaine, des réflexes de Jedi, et l'étonnante faculté de pouvoir créer une toile à partir de ses poignets...

Résumons : Peter est piqué par une araignée, s'aperçoit qu'il a des super-pouvoirs, et les met bientôt au service de l'humanité. Vu comme cela, pas d'erreur, on est devant le super-héros américain de base. Et vu d'une autre façon... bah on est aussi devant le super-héros américain de base. La première heure sert de défouloir, où Peter découvre ses nouvelles capacités et les met à son profit. Ce qui mènera à la mort d'un de ses proches, qui le fera prendre conscience d'une chose : de grandes capacités entraînent de grandes responsabilités. Pan, il devient Spider-man, l'homme-araignée qui se déplace accroché à des buildings à grands coup d'effets spéciaux. Impressionnants cela-dit, une mise en scène très efficace et une excellente créativité dans les mouvements. Même si parfois il devient évident que le pauvre Tobey Maguire a dû faire appel à un double numérique pour certains plans très audacieux. Mais dans l'ensemble, le résultat est bon. Le méchant, c'est le Bouffon Vert (Willem Dafoe), devenu super-vilain quand le père du meilleur ami de Parker teste sur lui-même une expérience militaire. A part ses rires stridents, ses bouboules qui pètent, et son cerf-volant mécanique à réacteurs, rien de bien touffu pour ce personnage, dans l'ensemble assez pitoyable. On sent que nous avons affaire à un produit ultra-typé pour faire office de premier épisode. Ce qui implique une suite. L'oeuvre se finit plutôt moyennement, avec un final décevant et laissant de larges portes ouvertes aux potentiels opus suivants.

Spider-man est un gros pop-corn movie, très axé sur les effets spéciaux au détriment d'un scénario un peu faible et trop puéril. Le résultat est cependant très divertissant, et fait office de bon choix pour le premier film de la fête du cinéma.

A découvrir

chambre du fils (La)

Partager cet article
A voir

SuperNova

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    26/09/2003 à 00h00

    Répondre

    Merci Sam Raimi !!!
    ( merci David koepp scenar'parfait)
    Le film tiré d'un comics qu'on attendait plus est là!
    Et que dire sinon que dans le genre il sera difficile de faire mieux ( exemple hulk ou x men 2 bien bof)...peut etre spiderman 2 ?!
    J'en profite pour mettre en avant que deux réalisateurs qui ont commencé par le gore se retrouve à la tete de deux énormes franchises: je parle bien sur de sam Raimi donc (evil dead 1 et 2, le 3?! pas gore!) et peter Jackson (Bad taste, Brain dead) avec le seigneur des anneaux.En plus tout ces fims sont de petits bijoux de réalisations!!!
    Donc vive le cinéma fantastique et d'horreur!!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques