8/10

Spider-man 2

Appelé à régner

Dur dur d'être un super héros. Voilà la leçon que nous donne Sam Raimi dans Spider-man 2, une suite bien plus sombre et dramatique de son adaptation du comic book de Stan Lee. Si vous croyez que l'homme araignée a une vie facile, vous vous mettez le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Peter Parker (Tobey Maguire) vit ou plutôt survit en tant qu'étudiant dans une chambre pourrie de New York. Afin de gagner de quoi se loger et se nourrir, il cumule les petits boulots, ses photos de Spider-man n'étant pas suffisantes. Sa vie de super héros lui ronge de plus en plus de temps et d'énergie et le pauvre Peter n'a plus une seconde à lui. Ses relations déjà bien difficiles avec sa tante, sa chère Mary-Jane (Kirsten Dunst) et son meilleur ami Harry (James Franco) ne vont pas aller en s'améliorant et lui rendent la tâche encore plus difficile. Spider-man lui donne des super soucis, alors que faire ?

Le film est entièrement basé sur cette interrogation. Ses pouvoirs doivent-ils lui gâcher la vie? Son existence ne serait pas plus simple si elle reprenait son cours d'avant? Peter Parker souffre, sa double vie le tourmente et jamais un héros n'aura été aussi humain. Heureusement, Sam Raimi sait y faire. Le film aurait pu tomber dans une niaiserie totale ou dans de l'humour involontaire devant les problèmes de Spider-man et il n'en est rien. C'est même l'inverse qui se produit. La dramatique du film lui donne toute son ampleur et les scènes tombent justes à chaque fois. On s'émeut du sort de Peter Parker et on le soutient. Ses interrogations sont bien celles d'un humain débordé ne sachant plus comment trouver la solution à ses problèmes. Et là, ses super pouvoirs ne peuvent pas l'aider et deviennent même un lourd fardeau à porter.

Redevenir humain ou garder ses super pouvoirs, telle est la question. Une chance pour faire ce choix, un autre élément intervient, un nouveau méchant bien balèze arrive en ville en la personne du docteur Octopus (Alfred Molina). Suite à une expérience scientifique ayant mal tourné (comme d'habitude), cet homme sympathique à la base va se retrouver avec 4 tentacules d'aciers implantés dans son dos et qui vont le contrôler. Bref, le bonhomme en jette bien plus que le bouffon vert et est aussi bien plus dangereux. Le méchant ne possède peut être plus le potentiel dramatique du précédent (dur de faire mieux que le père du meilleur ami) mais remplit d'une meilleure façon sa tâche, charismatique et menaçant à souhait. Un effort particulier a aussi été fait sur les rapports avec ses amis. Sa relation avec Mary-Jane est plus adulte et Harry lui en veut de protéger Spider-man. De plus, tous les acteurs, Tobey Maguire en tête, assument parfaitement leur rôle et nous offrent des personnages de qualité. Bref, le fond est mieux assuré par Sam Raimi. Il connaît à merveille les personnages et dégage d'eux une profonde humanité. Le scénario se base dessus et nous donne une bonne histoire, loin d'être extraordinaire mais assez originale par son côté sombre et humain. On est alors très loin de regarder un film de super héros pur et dur. Mais à trop nous faire prendre conscience de l'aspect dramatique du personnage principal, Sam Raimi oublie quelque peu l'action. Certaines scènes, notamment avec la tante, ont tendance à perdurer et les scènes d'action sont assez peu nombreuses. Il n'y a pas de surenchère dans l'utilisation des effets spéciaux et ceux-ci sont toujours utilisés à bon escient, en particulier pour la séquence du métro. Le rythme général reste néanmoins très bon, on ne voit pas les deux heures passés. Ajoutez à cela le même humour que dans le premier épisode et vous avez là un divertissement d'une superbe qualité.

Vous avez aimé le premier Spider-man ? Vous apprécierez aussi celui-là. Et pour ceux qui ne l'ont pas aimé, ils devraient aussi se satisfaire du nouveau. Le héros se nomme Peter Parker et non Spider-man et c'est là toute la différence. Sam Raimi a réussi à frapper fort avec ce Spider-man 2, à la fois blockbuster, film dramatique, intimiste et d'action. Il devrait en avoir pour tous les goûts. Pour une fois qu'une histoire est sombre, que les personnages sont fouillés et que les scènes d'action sont superbes, on ne va pas s'en priver. Spider-man s'affiche vraiment comme une franchise de très grande qualité prête à devenir culte, surtout avec un numéro 3 qui s'annonce tout aussi passionnant.

A découvrir

Spider-man 2

Partager cet article

A propos de l'auteur

10 commentaires

  • Anonyme

    15/07/2004 à 00h01

    Répondre

    ce film est super, il est beaucoup mieux reussi que le premier car plus profond, plus spectaculaire, plus tout.
    Spiderman est mieux realisé, Alfred Molina est un acteur vraiment genial car il reussit à transmettre la gentillesse, la generosité mais aussi la haine de son personnage. Il a reussi à me faire aimer le docteur otto octavius, personnage que je n'appreciais pas dans la BD, grâce à son charisme et à son style.
    Les combats sont moin nombreux mais plus spectaculaire. Mais il y a aussi la profondeur d'esprit de ce film avec le dilemne de P.PARKER.
    Autremendit un film à voir et un grand merci à Sam Raimi pour ce grand film.

  • Kyp

    15/07/2004 à 00h02

    Répondre

    vu hier et je ne suis pas déçu !!!
    un sacré film : action, humour, amour (évidemment) mené avec brio même si parfois la "leçon sur la vie" traîne en longueur.
    Raimi respecte très bien le comics !! (un des rares où justement le hero est avant tout un être humain).
    Vivement Venom (un astronaute amoureux déchu avec un symbiote extraterreste taré !!!) comme ennemi !!! alors là ca risque d'être exceptionnel, pour spiderman 4 surement en 2008 !!

  • Anonyme

    15/07/2004 à 00h03

    Répondre

    j'ai tenu ,en tant qu'aficionado du genre,à le voir le plus tot possible,attendant ce moment depuis deux ans et me réjouissant du retour des supers héros sur le grand écran (la warner va bientot répliquer avec le spin-off catwoman et le tres attendu batman begins,réunissant par ailleurs un des plus gros castings de ces dix dernieres années!).

    il y a deux ans j'etais sorti de la salle avec un air ébahi,persuadé d'avoir vu un chef d'oeuvre,et conforté dans cette idée par la critique.depuis j'ai legerement relativisé apres une seconde puis une troisieme lecture.

    fort encouragé par un trailer enorme (surtout le cliffhanger final!) et une critique quasi-unanime,je me jetais dans la salle.

    2h15 plus tard,j'en ressors carrément groggy,étouffé par la maitrise quasi-totale du sujet jusque dans les moindres détails (quasi,car mon pote a réussi a dégoter une "erreur de film" dèes la 5 ou 6eme minute je crois) et à la fois amer.amer par l'insupportabe attente d'un troisieme opus qu'engendre la situation finale du deuxieme,qui laisse sans voix.

    molina est assez remarquable en vilain pas si vilain mais assez vilain quand meme,parker (euh,maguire...c'est dire) tombe le masque à ne plus savoir qu'en faire,kirsten dunst alterne tout au long du film entre le statut de "girl next door" et de star quasi-mondiale,son visage placardé dans le tout manhattan(paradoxal,mais fidele àa la BD),mais gagne en epaisseur,à l'instar de james franco,remarquable lui aussi,et qui sera sans doute au centre de toutes les préoccupations dans deux ans.

    au rayon caméos,la aussi il y a du beau monde.les deux grands disparus du premier opus (dafoe alias osborn/green goblin,et robertson alias oncle ben....mais non,pas celui-la!!) reviennent hanter leurs fils biologiques et spirituels;bruce campbel,acteur fétiche de raimi depuis "evil dead",passe de commentateur de catch dans le premier opus à ouvreur de salle de théatre dans le deuxieme,et ce bon vieux stan lee semble aussi pointer le bout de son nez (arretez moi si j'ai tort).

    en bref,du tout bon durant 2h15.peut-etre le meilleur film du genre depuis batman 2!! du moins on verra apres une seconde lecture...

  • VaP

    15/07/2004 à 00h04

    Répondre

    Au cinéma, lexercice qui consiste à donner une suite à un film à succès est toujours très périlleux. Il lest encore plus lorsque ledit film repose sur une juteuse licence. Cest justement le cas de Spider-Man 2, suite attendue par des nombreux fans à travers le globe et métrage annonçant tous les blockbusters estivaux. Alors, bon film ou mauvais film ? Force est de constater que le toujours malin Sam Raimi évite lécueil qui consisterait à employer la recette éculée du « plus ». Plus long, plus dense, plus daction, plus de tout. Au contraire, avec cette suite, Raimi livre un film plus intimiste encore que ne létait le premier volet. Intimiste car la majeure partie du scénario concerne Peter Parker, et non son double héroïque. Depuis le premier volet, le réalisateur clame à qui veut lentendre que son intention avec Spider-Man était de livrer un film sur Peter Parker. Dans ce domaine, Spider-Man 2 est une incontestable réussite. La dualité de Parker/Spider-Man est placée au premier plan, quelle se manifeste dans ses relations avec les autres (le trio Mary-Jane, Harry, Tante May), ou dans ses perpétuels questionnements intérieurs (Est-il responsable de la mort de son oncle ? Pourquoi ne peut-il pas être avec celle quil aime ?). De plus, Raimi montre les difficultés de Peter à grandir, à quitter le stade rassurant de ladolescence pour celui, plus difficile, dadulte, avec tout ce que cela implique. Cependant, si le côté intimiste du film est une incontestable réussite, il semble que le film ait le défaut de sa qualité, et ce, à cause dun mauvais dosage entre intime et action pure. Ainsi, si le film présente des scènes daction à couper le souffle (lenlèvement de Tante May ou la scène du métro -magnifique- sont des modèles du genre qui permettent à Sam Raimi de montrer sa parfaite maîtrise des effets spéciaux), celles-ci sont partiellement « plombées » par un scénario rechignant à développer le personnage de Docteur Octopus, archétype de lhomme « possédé » par la science, mais dont les motivations quant aux crimes quil commet restent pour le moins obscures voire simplistes. De plus, des thèmes intéressants, comme le rapport, voire la fusion de lhomme et de la machine restent à létat embryonnaire. A trop vouloir insister sur Peter Parker, Raimi rate une partie de son film et donne parfois un peut trop dans lémotion gratuite (90% des face-à-faces Peter/Tante May se terminent par une larme au coin de lil). Cependant, en létat, Spider-Man 2 est un excellent blockbuster, rempli de passion, damour, de grands sentiments, tragique dun certain point de vue mais aussi rempli dhumanité, dhumour et dauto-dérision, tout ceci le faisant entrer directement au panthéon des suites réussies des films de super-héros, aux côtés de X-Men 2 de Bryan Singer et surtout, de lincroyable Batman Returns de Tim Burton.

  • Anonyme

    06/05/2005 à 18h21

    Répondre

    c'est un peu gros comme nouvelle, malgré la qualité des deux premiers, je doute que ça s'étire sur 8 épisodes au total.

    enfin comme on dit l'espoir fait vivre puis si fdavid koepp est daccord, je veux bien y croire, mais je doute que ça soit le cas.

  • Selena

    06/05/2005 à 18h30

    Répondre

    KRISSS a dit :
    c'est un peu gros comme nouvelle, malgré la qualité des deux premiers, je doute que ça s'étire sur 8 épisodes au total.



    6 au total, pas 8

  • Anonyme

    06/05/2005 à 18h39

    Répondre

    Selena a dit :
    c'est un peu gros comme nouvelle, malgré la qualité des deux premiers, je doute que ça s'étire sur 8 épisodes au total.



    6 au total, pas 8

    pardon maitrese, je le referai plus, ne me mettez pas trop de coup de fouet, vous m'avez fait saigné hier soir !!!










    (n'empeche 6 c'est trop aussi )

  • Henry Letham

    01/12/2006 à 18h15

    Répondre

    Venant de tomber sur la news "bilbo-sam rémi?" je suis passé par la, et oh surprise, la meme unamité que pour Laurent Gerra, en plus ditirambique.
    Alors j'en profite pour donner le baton pour me faire battre si quelqu'un lit... attention j'ose un nouveau sacrilège !
    C'est un très bon film pour pas mal de passage, mais malheureusement il contient les "passages obligés dans un gros film américain" les plus ridicules que j'ai pu voir ces dernières années... ("Les zentils citoyens sauvant le zentils héros" ou "le vilain messant réalisant qu'il est po zentil et qui veut alors sauver le zoli monde en se sacrifiant" pour ne citer qu'elles...)... Pitof, désolé mais tu es batu

  • nazonfly

    17/07/2007 à 15h25

    Répondre

    Je serais plus de l'avis du dernier postant que des exaltés ci-dessus. Trois ans après la sortie de Spiderman 2, les effets spéciaux sont vraiment très spéciaux. Et on se demande bien qu'est ce que fait ce Spiderman en latex au long du film.


    Quel cruel choix de Peter Parker! L'araignée ou Mary-Jane? Voilà à quoi on peut résumer ce film. Vous imaginez bien qu'il y a plus qu'il ne faut de larmoyant et de bons sentiments ("les enfants, ce n'est pas bien de jouer sur la route").


    Le fameux Dr Octopus est plutôt risible au niveau de l'interprétation, de son histoire personnelle. 


    Comme le dit weirdkorn 


    Le film aurait pu tomber dans une niaiserie totale ou dans de l'humour involontaire devant les problèmes de Spiderman et il n'en est rien


     à part évidemment que le film tombe dans cette niaiserie et cet humour involontaire.


    Spiderman (le 1 et le 2... en attendant de voir le 3) est franchement loin d'être une réussite, mais si je suis arrivé à la fin sans presque m'ennuyer.


    Bof donc. 

  • Anonyme

    18/07/2007 à 14h42

    Répondre

    C'est vrai qu'il y a des scénes qui peuvent souler certaines pesonnes, mais quoi qu'on en dise, le film est trop bien fait! L'hisoire est cohérente et interressante, on voit la vie de Peter et on se laisse prendre par le film: c'est 2 heures d'émotion et de réve!!


    Un grand bravo à la production et aux acteurs!


    http://www.monstersgame.fr/?ac=vid&vid=18016728

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques