8/10

SOS Fantômes II

Un deuxième opus dans le même esprit que le premier, presque une copie conforme. Au final, un film férocement sympathique.

Cinq ans après SOS Fantômes, Venkman, Stantz, Spengler et Zeddemore vivotent plus ou moins, à moitié oubliés après avoir sauvé New York. Ray et Winston font les chasseurs de fantômes auprès de gamins qui n'attendent que Musclor, Egon fait de la recherche sur l'empathie tandis que Peter Venkman anime une émission miteuse sur le paranormal, que même Jacques Pradel n'aurait osé présenter (ô toi lecteur qui ne connaît pas Jacques Pradel, va réviser tes classiques). Dana, de son côté, a un enfant et un mari à l'étranger. C'est d'ailleurs à nouveau à partir d'elle que va se manifester la prochaine calamité qui va s'abattre sur New York. Evidemment, c'est sans compter sur les Ghostbusters.

Apocalypse 2 le retour

En résumé, pour cette suite, c'est plutôt simple, on prend les mêmes et on recommence. Les acteurs sont tous là, de la sublimement sexy Sigourney Weaver à l'ahuri Rick Moranis. Il serait tentant de dresser tous les parallèles entre les deux films : le dénouement se passe au sommet d'un immeuble dans le premier Ghostbusters et dans un musée dans le deuxième, Sigourney est aimée d'un petit homme ridicule (Rick Moranis est remplacé par un Peter MacNicol, plus connu comme le Reinfeld de Dracula, mort et heureux de l'être et surtout le John Cage d'Ally MacBeal) à l'accent à couper au couteau, Egon Spengler fait de bizarres expériences et la fin du monde est proche. Bref on se retrouve dans un monde connu. Trop peut-être ? Le mot d'ordre, comme pour toute suite, est PLUS. Plus de slime, plus de fantômes, plus d'amour, plus d'effets spéciaux. Et plus de bons sentiments. Car ce deuxième opus a une morale jamais vue au cinéma : les mauvaises pensées des New-yorkais sont une des causes du futur Apocalypse et seuls les pensées positives, associées à l'un des plus grands symboles américains, pourront vaincre l'adversité.

Apocalypse 3 annoncé !

L'effet de surprise est désormais passé et ce ne sont pas les quelques remarques sur le merchandising du premier épisode qui vont changer la face du monde. Faut-il changer de recette quand on en a trouvé une à son goût ? Les avis seront divergents mais SOS Fantômes 2 n'en reste pas moins un bon divertissement, voire un très bon. Il restera tout de même de très bonnes scènes comiques (au hasard, celle du trou dans la route) et surtout des acteurs au top de leur forme, et notamment Rick Moranis dont le rôle s'est largement étoffé.

En attendant la sortie prochaine d'un SOS Fantômes 3, en images de synthèse, mais avec les voix originales de Bill Murray, Dan Aykroyd... vous pouvez découvrir, voire redécouvrir les deux premiers SOS Fantômes, pour les enfants de 7 à 77 ans comme on dit.

A découvrir

SOS Fantômes

Partager cet article

A propos de l'auteur

Intéressé par beaucoup trop de sujets, nazonfly est en charge de la partie Musique Krinein depuis quelques années. Ce qui ne l'empêche pas de visiter les territoires des livres, du cinéma, des médias et même de sciences et tech.

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques