A DECOUVRIR
6.5/10

Metropolis - le film

Décidément, l'heure est à l'animation, puisque après Chihiro, Lain, et Mononoké, un nouvel animé japonais débarque pour squatter nos pages. Et pour les aficionados, l'événement est de taille, puisque le réalisateur Rîntaro a travaillé sur des séries mythiques comme Astro Le Petit Robot ou encore Albator.

Métropolis est une cité futuriste, aux gratte-ciel gigantesques, où humains et robots cohabitent malgré les attentats d'un groupe hostile à la présence des machines. L'événement du jour, c'est l'inauguration du grand complexe Ziggurat, une immense tour regroupant la crème de la ville, à laquelle assistent le détective Shunzaku et son neveu Ken'Ichi, tout droit venu du Japon pour traquer un scientifique recherché...

Vous voyez Astro Le Petit Robot ? Le style graphique de Métropolis est pratiquement semblable à celui de cette série. Ken'Ichi a des mollets en pattes d'éléphants, tout le monde à des beaux et grands yeux colorés... C'est pas le graphisme que je préfère, mais l'animation est tellement réussie que je parlerai de "broutilles". Si les persos/robots sont en animé, toute la ville et plusieurs décors/effets sont tirés de l'art numérique. Ouah c'est beau, mais ça contraste un petit peu avec nos héros. De toute façon, Métropolis ne pêche pas par son aspect visuel, mais par son scénario. Des concepts classiques de domination du monde, de robotique, en somme du déjà vu. Surtout que bizarrement, le visuel prend le pas sur les personnages, qui s'en trouvent peu développés (le personnage de Rock fait par exemple seulement office de méchant sans véritablement construire une autre particularité). En fait, on pourrait supposer que le film cherche à opposer constamment deux mondes, comme les humains et les robots, ou le monde tout beau d'en haut contre le monde tout sale d'en bas. Si c'est le cas, l'effort est tellement mineur que cela passera inaperçu à la plupart des spectateurs. En revanche, la musique se révèle être un excellent point, une bonne compilation de Jazz, qui servira une scène finale carrément d'anthologie.

Métropolis est plastiquement très réussi, mais pêche un peu par son scénario relativement conventionnel, et sa manière superficielle d'aborder les thèmes choisis par les auteurs. L'overdose de numérique passe plutôt bien, mais contraste nettement avec le style spécial du graphisme japonais.

Partager cet article

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Val Lazare

    16/02/2003 à 00h00

    Répondre

    Métropolis. L'accueil européen réservé a cet anime a été plus que léger. Il méritait bien plus. Le graphisme, au premier abord déroutant, passe très bien. La réalisation et les plans choisis dénotent d'un grande maestria au service d'un scénario au premier abord simpliste mais qui révélera toutes ses nuances au spectateur attentif. Entre ambiances 'Final Fantasy' et tragédie greque, Métropolis est un très bon anime, qui vaut largement d'autres productions plus médiatiques.

  • Aysuran

    17/08/2003 à 00h01

    Répondre

    Un des plus beaux films d'animation japonaise qu'il m'ait été donné de voir. Une héroïne sortant des "clichés", une intrigue qui fai plus que tenir la route, une musique dépaysante, des grandes phrases qui resterons dans le patrimoine de l'humanité. Dois-je en citer? 'Je n'aurai d'uniforme que celui dans lequel on m'enterrera...ces guenilles qui formanet l'uniforme de milliers de révolutionnaires". Ou encore 'Je vous ai trahis, président, mais je reste fidèle à l'histoire en marche'.
    Bon, ok, je suis trop fan ^^.
    La fin est tout simplement....extraordinaire. "Qui qui qui je suis?..."

  • Nicomaster

    16/09/2003 à 00h02

    Répondre

    Voilà un animé original !

    Des personnages à la AstroBoy et des décors d'arrière plan en 3D très réalistes et magnifiquement réalisés. Le tout peut choquer, il est vrai, mais le temps de s'y habituer, et c'est une petite merveille que l'on regarde !

    Des personnages très attachants et très fouillés, de l'humour présent dans une tragédie et une fin qui ose nous surprendre ! Voilà les éléments qui font de ce film une belle réussite !
    ---
    "I can't stop loving you..."

  • Jaxom

    09/12/2003 à 00h03

    Répondre

    Tres original ce film ! remake du film des années .... heu j'en sais rien en fait. (d'il y a longtemps en tout cas).
    Bref, je disais, original dans son design, on reconnait facilement la pâte du dessinateur d'Astro le petit robot, et pour peu qu'on s'y fasse, c'est un regal.
    Les decors sont pharaoniques ( peut etre trop ?), somptueux, l'animation parfaite, l'histoire prenante.
    Et les musiques. parfaites. je l'ai gnégnégnargné ( je l'ai pas dit) en revenant chez moi apres ltavoir vu au ciné, il y a quelques temps deja donc, et je reviens toujours dessus. pour les ignards, cherchez Going to Zone, c'est un chef d'oeuvre.
    La scene de fin est un enchantement, avoir une ville qui tombe en ruine avec du Ray Charles en fond, ça a de quoi rester scotcher à son fauteuil.
    A voir. (voire avoir

  • Jade

    12/12/2003 à 00h04

    Répondre

    Un tres tres tres grand film, qui helas risque bien d'etre a jamais dans l'ombre a la fois de son revolutionnaire aine (Imaginez les memes decors dans un film sorti en 1924, les amis! c'etait tout a fait revolutionnaire, et meme visionnaire. Par contre ce Metropolis la surpasse de loin celui de Fritz Lang) et aussi des autres chefs-d'oeuvres de lanimation japonaise. Doublement coince, Metropolis est pourtant un film a part. L'ambiance est absolument genial, et la bande son, qui prise a part est assez inegale, prend toute son ampleur collee a l'image, participe enormement a cette ambiance.
    Le script est l'un des plus foisonnant jamais decouvert par mes pupilles (en admettant qu'on regarde un script, mais essayez de touver un mot plus adapte, tient), et d'innombrables themes agrementent cet anime. Otomo prouve etre un genie dans la redaction de scenarios intelligents et denses comme nuls autres.
    J'ai trouve les personnages assez reussi, un peu cliches, mais relativement bien developpes, quitte a en contredire certains.
    Mais, avec l'ambiance, le vrai point fort de ce film est son genialissime final. L'emotion degagee dans les 20 dernieres minutes surpasse avec aisance un seuil extremement eleve, et c'est pour cela que je crois qu'il est impossible d'apprecier un tel film a sa juste valeur en dehors d'un cinema. L'ayant vu au cinema, puis chez moi, je temoigne que la force du final n'est meme pas comparable. Il est helas un peu tard pour faire un tel constat...

  • Endless

    14/03/2005 à 23h29

    Répondre

    Tout simplement la meileure fin jamais vue (avec Nausicaa).

    Sinon il est vrai que le reste de l'anime est bon, sans plus.

    Mais quelle fin!

  • Anonyme

    12/07/2010 à 13h43

    Répondre

    Ô Fritz Lang!Qu'ont-ils fait  de ton pur et magnifique chef-d'oeuvre de 1927!Où sont les personnages de Maria,Freder,Joh Fredersen, Rotwang et  le célèbre robot du film?!


    Pour moi ce manga n'a ni-queue ni tête,les héros sont des gosses,et la fin dramatique n'a pas du tout de sens!Ce n'est qu'une pale copie du film de 1927 version"Astro Boy"avec du jazz!pfff


    DSL pour les fans de ce film japonais!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques