8.5/10

Simpson - Le film (Les)

L'odyssée d'Homer (et de sa famille) est largement à la hauteur de la série

Disons-le tout net : le film de l'été ne s'appelle pas Transformers, encore moins Die Hard 4 ou Les 4 Fantastiques et le Surfer d'Argent. Eh non. Le film de l'été, c'est Les Simpson. Il suffit de voir la foule massée devant les cinémas le jour de sa sortie pour s'en convaincre. Une foule qui jubile, qui chante le générique à tue-tête dans la salle avant même que la séance ne commence ; une foule qui éclate de rire dès les premières secondes du film, et qui ne s'arrête qu'une fois parvenue au générique de fin, pour mieux applaudir à tout rompre en hurlant des « bravos » déchaînés. Inutile de se leurrer : les Simpson sont des rock stars.
Depuis leur création en 1989, la petite famille de Springfield a connu une popularité sans cesse grandissante, au point de faire de ce film une sortie historique : jamais, depuis la création du cinéma, un dessin animé n'aura été attendu avec autant d'excitation par un public adulte. Jamais.

Homer Simpson, boulet de son état, se lie d'amitié avec un cochon. Il en résultera les pires malheurs du monde pour sa ville (Springfield, impossible à localiser sur une carte), sa famille (Marge, Bart, Lisa et Maggie, qui font partie de son paysage quotidien) et son couple (avec la femme aux cheveux bleus dont il n'imagine pas perdre la bienveillance)...

« Vous êtes prisonniers comme des carottes ! »

Homer e(s)t un boulet
Homer e(s)t un boulet
La crainte principale lorsqu'on aventure un orteil dans la salle - outre celle de se faire piétiner par la horde de spectateurs qui vous suit - c'est que le film ne soit qu'une version longue d'un épisode de la série (le métrage dure quand même aussi longtemps que quatre épisodes additionnés). Dès les premières minutes, on se rassure, les petits plats ont été mis dans les grands pour faire partiellement oublier cette origine télévisée : format Scope pour doubler la quantité d'informations visuelles, images ombrées pour simuler une troisième dimension absente de la série, ajout d'une musique quasi-permanente composée par Hans Zimmer... Le film réussit le tour de force d'être à la fois fidèle à l'univers visuel de la série, et suffisamment différent pour satisfaire l'amateur de grand écran. C'est un premier bon point.

Comme Homer ne se lave pas, il fouette
Comme Homer ne se lave pas, il fouette
Le deuxième est d'avoir su faire un choix pertinent pour l'intrigue. Même s'il est probable que les spectateurs se seraient jetés sur le film quel qu'en soit le scénario (Moe qui essuie des verres pendant 1h30 ? les aventures de M. Burns en maison de retraite ?), les auteurs de la série ont eu la décence de travailler sur une trame qui en valait la peine.

Passées les cinq premières minutes pétaradantes qui offrent avec générosité un long métrage de Itchy et Scratchy, l'assassinat de Green Day et une crise mystique de Grand-père Simpson, l'intrigue peut commencer, et fera preuve d'une unité assez remarquable jusqu'au bout. La famille-titre est à l'honneur ici, et fait l'objet de toute l'attention au détriment de la flopée des personnages secondaires que l'on connaît. Bien que quasiment tous présents à l'appel (Barney, Ned Flanders, le principal Skinner, etc., etc.), chacun ne récolte en tout et pour tout que deux gags par souci d'équité, laissant la vedette à Homer et sa tribu. L'occasion de les faire voyager un peu hors des frontières de Springfield, et de mettre à l'épreuve les liens qui unissent la smala au plus décadent des pater familias : Homer Simpson. Un thème plusieurs fois abordé dans la série, qui ménage ici quelques scènes émouvantes au milieu de la tornade de rires inévitable par ailleurs. Bart et Lisa sont tous deux gratifiés d'une sous-intrigue un peu inutile, qui contribue cependant à étoffer leurs personnages.

Mais évidemment, et même s'il est un peu hypocrite de la garder pour le dernier paragraphe, la principale qualité du film est d'être hystériquement drôle, savamment orchestré qu'il est par une équipe de maîtres en la matière. De l'humour « domestique » (les scènes avec le cochon sont impayables, pour la bonne raison qu'aucun animal n'est aussi drôle qu'un cochon) à l'humour « épique » (certaines scènes semblent dirigées par un Michael Bay qui aurait conscience de son potentiel comique), impossible d'être déçu quand on aime la série. Déjà un classique.

A découvrir

2 days in Paris

Partager cet article

A propos de l'auteur

24 commentaires

  • iscarioth

    09/06/2005 à 15h56

    Répondre

    ca serait un film ou un dessin animé de longue durée ? (comme south park le film)

  • Selena

    09/06/2005 à 15h58

    Répondre

    si j'ai bien compris (vu que ce sont les acteurs qui doublent les voix des simpsons qui ont fait des essais en groupe): il s'agit d'un dessin animé version long-métrage

  • Anonyme

    12/06/2005 à 21h05

    Répondre

    Alors ça c'est la super nouvelle, j'attends ça depuis dix ans !!!


    DO THE BARTMAN !!!!

  • kou4k

    13/11/2006 à 23h34

    Répondre

    Enfin en 2d... ya quand même pas mal de plans en images de synthèse

  • eldready

    16/11/2006 à 20h02

    Répondre

    Peu importe, la bande annonce ma bien fais rire ! (reste à voir si les dialogues seront du même ordre)

  • Anonyme

    16/11/2006 à 23h59

    Répondre

    Déja futurama regorge de plans 3D sans pour autant alterer la qualité première de Matt Groenning, l'humour !

  • kou4k

    17/11/2006 à 13h52

    Répondre

    j'adore la boule de démolition qui s'arrête... et bim! un dernier coup

  • mokonette

    26/07/2007 à 13h32

    Répondre

    Bien d'accord !


    Tout en étant familière de l'univers des Simpson, je ne suis pas non plus une fan de la série, et c'est un peu un hasard du calendrier si je l'ai vu le jour de sa sortie. Mais je ne regrette pas !


    Bon, soyons honnête, ce n'est pas un chef d'oeuvre absolu du 7éme art, mais dans sa catégorie, il est à deux doigts de la palme d'or. En clair "Les Simpson" est drôle, très drôle, les gags magistralement mis en scène s'enchaînent à toute vitesse (surtout pendant les scènes d'exposition) et le métrage d'1h30 ne laisse guère de repos aux zygomatiques.


    L'intrigue, bien que forcément rocambolesque, est réelement construite et on peut dire que Matt Groening a très bien su adapter son écriture au passage du petit au grand écran (le scénario de certains épisode étant parfois certes burlesque, mais un peu inconsistant).


    Techniquement également, comme le souligne riffhifi, on sent clairement, non seulement d'avantage de moyens (ombrages et utilisation d'effets spéciaux très utiles bien que discrets), mais également des variations dans la réalisation qui sonnent comme une "touche ciné" : travelings, gros plans, plans très larges, etc...


    Enfin, c'est avec plaisir que l'on retrouve l'univers des Simpson, où aucun personnage n'a été oublié, où affluent les gests de tout poil et où une critique impertinente de la société américaine n'est jamais très loin. Cependant, comme toujours chez les Simpson, la critique en question n'est ni très profonde ni très subtile, et il n'est pas necessaire d'être très au fait de la politique interieure des USA pour apprécier pleinement le film.


    On ne pouvait espérer plus belle réussite !

  • KaSuGayZ

    26/07/2007 à 16h21

    Répondre

    Spider cochon ! Spider cochon !

  • mokonette

    26/07/2007 à 23h50

    Répondre

    Ouais, aussi...

  • KaSuGayZ

    26/07/2007 à 23h52

    Répondre

    Does whatever Spider Pig does !

  • Anonyme

    27/07/2007 à 19h25

    Répondre

    Eh eh je suis aller le voir hier et j'étais pliée en deux quand je l'ai
    vu ! Notamment le coup du spider cochon qui sait marcher au plafond
    mais qui peut pas faire de toile parce que c'est un cochon !!!! loool

  • Anonyme

    29/07/2007 à 12h41

    Répondre

    En tant que très grand fan de la série,j'attendais énormément de ce film...Et je n'ai pas été déçu!Du moins,pas durant les premières 30-40 minutes du film...Après ça...Le scénario avance,avance,et avance.L'humour y a à peine sa place.Ca reste mon avis,mais j'ai trouvé la 2ème partie vraiment mélodramatique.D'accord,les déchirements familiaux ont toujours fait partie de la série,mais là,c'est poussé jusqu'à un point assez lourdingue(la sous-histoire de Bart est par exemple inutile).Bon point cependant:quelques clins d'oeil sympas à la série(c'est quand même la moindre des choses).Tout n'est pas à jeter,mais j'ai quand même pas mal décroché,et pour un fan,je trouve ça énorme.Je le reverrai de toute manière pour la première partie et pour me refaire une opinion,mais je suis en gros assez déçu,même si c'est très loin d'être une daube et que j'ai quand même passé 40 très bonnes minutes.Pour terminer,je finirai sur un coup de gueule: montrer Homer faisant un "fuck",ça rend pas le film + mature...Ca aurait été sympa que les producteurs comprennent ça,c'était vraiment hors personnage,selon moi.

  • Cineman

    29/07/2007 à 17h55

    Répondre

    Un pied fantastique , voila ce que j'ai ressenti pendant tout ce Simpsons Movie . 1h30 de gags non stop , sans aucuns temps morts et qui ne laissent nuls répits à nos pauvres zygomathiques en feu . Gags d'une efficacité redoutable , principalement orchestrés par notre Homer national , véritable comique en puissance qui crève l'écran de ce métrage . C'est un véritable Homer Show que nous livre Matt Groening et sa bande pour notre plus grand bonheur , ce qui donne lieu à une avalanche de scènes jubilatoires , déja classiques pour tous les fans de la famille en jaune. Le reste de cette célèbre famille n'est cependant pas en reste et l'on peut juste regretter la figuration des autres personnages qui sont réduits pour la plupart à une petite apparition , histoire de dire qu'ils sont dans le film . Mais bon soyons honnête c'était impossible de donner la même importance à tous les persos de la série et c'est déja fort appréciable de les retrouver , fidèles à eux-même et à leur caractères délirants . On retrouve biensur également ce ton si délicieusement irrévérencieux , qui tape gentiment sur tous ce qui bouge ( l'écologie , l'église , le gouvernement ) notemment aux travers des scènes avec Scharzie véritablement poilantes. Bref ils étaient déja les stars du petit écran , les voila maintenant les stars du cinoche , héros d'un des films d'animation les plus drôles de ces dernières années ... Pari réussi pour Matt Groening !

  • weirdkorn

    29/07/2007 à 23h24

    Répondre

    De l'avis de Guibluk. Une très bonne première partie, très drôle, et des gags qui s'essouflent de plus en plus. Un très bon divertissement tout de même.

  • Anonyme

    30/07/2007 à 17h34

    Répondre

    Globalement déçu, j'en attendait certainement trop. Pareil, j'ai bien accroché au début et puis ensuite... bof.  Quand je lis "1h30 de gags non stop" je me dis qu'on a pas vu le meme film.  Pourtant j'adore la série.

  • Guillaume

    30/07/2007 à 18h20

    Répondre

    Je crois que personne n'a parlé des légendes des images illustrant les image de l'article. Etonnant et drôle

  • Cineman

    30/07/2007 à 18h34

    Répondre

     Pareil, j'ai bien accroché au début et puis ensuite... bof. Quand je lis "1h30 de gags non stop" je me dis qu'on a pas vu le meme film.


    Si si on a vu le même film je t'assures. C'est juste que je n'ai pas ressenti cette cassure de rythme en deuxième partie et que je trouve qu'il garde cette efficacité comique tout du long . En tout cas je ne me suis pas ennuyé une seconde.


    ps: j'avais pas vu les légendes ... bien marrantes

  • Anonyme

    31/07/2007 à 22h35

    Répondre

    ... Pas transcendant. Pas mal de gags intéréssants mais d'autres qui tombaient franchement à plat. Disons que si on a le rire difficile, c'est pas super poilant...


    Par contre j'ai bien aimé les références à divers films, en particulier gores!

  • mokonette

    05/08/2007 à 21h22

    Répondre

    C'est vrai que j'ai senti aussi une petit baisse du régime comique en deuxième partie : l'action et "l'émotion" prennent le pas sur l'avalanche de gags de la première partie. Inversement, si drôle qu'elle soit, la scène de Bart à travers la ville ne fait pas du tout avancer l'histoire...


    Bon, par ailleurs, c'est vrai que l'intrigue est completement tirée par les cheveux, et les scènes mélo d'un ridicule achevé. Je pense que c'était là l'intention du réalisateur : même si ces scènes ne sont pas sur le mode du gag franc avec presque marqué "Rire Ici" en bas de l'écran, elles restent drôles, je trouve. Mais je pense qu'il y a certaines choses desquelles le public US rit beaucoup moins facilement, d'ou l'intéret de les cacher un peu.

  • Vincent.L

    22/08/2007 à 00h45

    Répondre

    Assez déçu et pourtant je suis un gros fan de la série (j'ai vu les 18 saisons en entier). Le film est bien moins drôle qu'un épisode moyen de la série : trop de sentiments à deux balles (pourtant je l'ai vu en VO), un scénario trop facile, des gags qui ne font pas toujours mouche, des guests stars peut convaincantes...


    7/10 au max...

  • Vincent.L

    22/08/2007 à 00h49

    Répondre

    Sans oublier les nouveaux temps morts, la censure pour Itchy et Scratchy (pas de sang)...

  • Jade

    29/08/2007 à 19h43

    Répondre

    un petit rire quand l'ours polaire shoote dans l'espece de canard des glaces, sinon de la bonne humeur mais c'est bien tout. Un bon moment neanmoins.

  • hiddenplace

    30/08/2007 à 01h03

    Répondre

    J'avais oublié de laisser un commentaire, moi aussi^^ Mais j'ai pas
    grand chose à dire de plus: c'était sympathique, ça m'a fait sourire,
    mais ne m'a pas rendue hilare. Je pense que je ne suis pas non plus le
    public privilégié des Simpsons à la base, donc mon avis est assez fidèle à ce qu'il était pour la série.


    Mais
    bon ça détend, c'est déjà pas mal. Ah si, un reproche, l'utilisation de
    la 3D par rapport à la majorité de 2D dans le film est tellement énorme
    qu'on ne voit plus que ça dans ces passages... dommage, mais bon
    techniquement pour le reste ça tient bien la route.


    Sinon je voudrais pas comparer avec Ratatouille, ça n'a rien à voir... allez si, tant pis, je le fais (balancez vos tomates!^^) : Ratatouille m'a bcp plus divertie et émerveillée par ses décors. Héhé. 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques