Sidney Lumet est mort

Le célèbre réalisateur américain Sidney Lumet est mort samedi dernier, à l'âge de 86 ans. On lui devait quelques bons petits classiques comme Douze hommes en colère, Serpico, Le crime de l'orient-express, Un après-midi de chien, Le Verdict ou le plus anodin Family Business.


DR.
Né le 25 juin 1924 à Philadelphie, fils d'un acteur et d'une danseuse, Sidney Lumet tâte du théâtre dès l'âge de quatre ans, et tient son premier rôle à l'écran à quinze ans. Après avoir lancé une troupe de théâtre à la fin des années 40, où il croise notamment les jeunes Yul Brynner et Eli Wallach, il fait ses premières armes de réalisateur à la télévision dans les années 50. Au milieu d'un paquet d'épisodes de diverses séries, il dirige un film pour le cinéma, adapté d'une pièce de théâtre à succès : Douze hommes en colère (1957). Porté par la vedette Henry Fonda, le film est un triomphe et permet à Lumet d'entamer une belle carrière de cinéaste : L'homme à la peau de serpent avec Marlon Brando (1960), Long voyage vers la nuit avec Katharine Hepburn (1962), Point limite avec Henry Fonda et Walter Matthau (1964)… En 1965, il dirige Sean Connery, tout auréolé de son succès en James Bond, dans le drame La colline des hommes perdus ; il le retrouvera en 1971 pour Le gang Anderson, et en 1972 pour le film de braquage The Offence.

Les années 70 sont bonnes pour Lumet : après ses deux films avec Connery, il dirige Al Pacino dans les thrillers Serpico et Un après-midi de chien, et se voit offrir la luxueuse adaptation du roman d'Agatha Christie Le crime de l'orient-express ; au sein d'un casting comprenant Albert Finney, Anthony Perkins et Lauren Bacall, on retrouve… Sean Connery à nouveau !

Les années 80 sont moins prestigieuses : si le cinéaste continue à se montrer prolifique (Le prince de New York, A la recherche de Garbo), il ne livre qu'un seul grand film : le drame juridique Le Verdict avec Paul Newman (1982). Il terminera la décennie en tournant une dernière fois avec Sean Connery, pour une comédie policière appelée Family Business ; l'acteur écossais y joue le père de Dustin Hoffman et le grand-père de Matthew Broderick.

Lumet réduit sa production dans les années 90, tournant "seulement" six films, dont un remake de Gloria avec Sharon Stone. Son étoile a désormais bien pâli, et il se tourne à l'aube des années 2000 vers les deux éléments de son succès d'origine : la télévision et le drame juridique. Il produit ainsi la série Tribunal central, dont il réalise neuf épisodes. En 2006, c'est à nouveau une intrigue de prétoire qui marque son retour au cinéma : Jugez-moi coupable, avec Vin Diesel. En 2007, il signe sa dernière réalisation, 7h58 ce samedi-là, qui présente quelques similitudes avec Family Business.

Dix-sept acteurs ont été nominés à l'Oscar pour leurs performances dans ses films, et quatre l'ont obtenu. Mais Lumet, en revanche, n'a eu "que" l'Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, en 2005.

Il a été marié quatre fois, et a eu deux enfants avec sa troisième femme.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Islara

    14/04/2011 à 13h09

    Répondre

    J'ai un très grande souvenir de 12 hommes en colère. Je ne savais pas de qui c'était. Ce huis clos m'avait tenu en haleine de bout en bout ! On y voyait en plus à quel point la Justice ne tenait pas à grand chose. Eternelle vérité que ce constat d'ailleurs.

    Je suis curieuse de voir ce que donne ce Jugez-moi coupable du coup...
    http://cinema.krinein.com/sidney-lu ... 15759.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques