8/10

Shrek 4 : Il était une fin - DVD édition collector

Comme pour quasiment chacune de ses productions, Dreamworks Animation propose de retrouver Shrek dans des petits bonus aux couleurs de Noël. Un peu cher quand on voit le résultat.

Le DVD collector


L'édition collector ressemble davantage à une promotion de Noël qu'à autre chose, puisque les DVD vous seront servis dans un emballage plastique regroupant les deux boîtes. Etant donné le contenu plutôt maigre de la seconde galette, il semble étrange de s'être évertué à créer une deuxième jaquette qui va prendre de la place sur l'étagère, mais c'est ainsi.
Ce qu'il y a en tout cas d'intéressant avec les films d'animation 3D, c'est que l'image est tellement nette de base qu'un simple DVD suffit à jouir d'une qualité largement conforme aux attentes. Evidemment, le blu-ray sera plus expressif niveau couleurs, avec plus de piqué, mais le DVD se défend dans les tons de vert et offre un spectacle de grande tenue. La compression est impeccable, sans anicroche visuelle d'aucune sorte.
Limpide, les deux pistes son le sont également. Deux belles exploitations du 5.1, VO / VF, très bien balancées sur les différents canaux, menée par un casting vocal (Mike Myers / Alain Chabat) toujours au poil. Cela donne envie de les découvrir en DTS HD !

Les bonus

Commentaire audio de Mike Mitchell, Walt Dohrn, Gina Shay et Teresa Cheng
Pas énormément d'intérêt ici bas, l'exercice du commentaire audio pour un film d'animation déjà fort de quatre épisodes ne doit pas être chose aisée. Les intervenants reviennent donc sur les relations intra-équipes et nous présentent une franche camaraderie, ponctuant leurs propos ici et là d'anecdotes de production. Pas une perte de temps, mais de la motivation est requise.

3 scènes inédites avec introduction du réalisateur (6 minutes environ)
On commence par une scène où les personnages de contes de fée (le loup, les petits cochons, Pinocchio, etc.) attaquent et emprisonnent Shrek. La scène est finalisée, présente quelques défauts de finition technique, mais se révèle plutôt rigolote malgré qu'elle soit très inutile à l'intrigue principale. Les deux coupures suivantes n'ont pas dépassé le stade du story board, et sont donc présentées sous cette forme. Pas très intéressant dans ces conditions.

Le Noël Shrektaculaire de l'Âne (8 minutes environ)
Un petit court-métrage mettant en scène Shrek et ses amis en pleine préparation d'un repas de noël. Quelques chansons, pas trop de gags, rien à véritablement se mettre sous la dent.

La bûche de Shrek (29 minutes environ)
Le concept me laisse encore pantois : trente minutes d'un plan fixe sur une cheminée allumée, le tout agrémenté de quelques musiques de Noël. Et parfois, un personnage de l'entourage de Shrek vient faire une bêtise devant, pour repartir aussi sec. A la rigueur, peut-on le laisser en fond sonore le soir de Noël, mais c'est tout à fait inintéressant à regarder en tant que bonus.

Shrek, Rattle & Roll : juke-box des animations DreamWorks
Un module très promotionnelle mais sympathique, qui rassemble certains morceaux de musique emblématiques des productions Dreamworks. On retrouve les lémuriens de Madagascar, les abeilles de Bee Movie, les animaux de Nos voisins, les hommes, et le final musical du premier Shrek (I'm a believer, très bon). Après chaque morceau, on nous rappelle que le DVD est disponible en magasin.

Décorer le marais : Livre animé : 12 jours de Noël (3 minutes environ)
Un autre petit court-métrage : Shrek conte une histoire à ses enfants à travers un livre animé, une histoire évidemment un peu trash mais pas trop non plus. Ca se regarde sans ennui, merci la durée limitée, mais cela reste aussi minimaliste que le court métrage du Noël de l'âne.
La partie « Décorer le marais » est complétée par une série de petits puzzles réalisés avec l'interface du DVD, de quoi occuper les enfants pendant au moins cinq minutes.

Musique de Noël : chansons de Noël des personnages DreamWorks Animation
Un autre module musical, basé sur les chansons de Noël des autres productions Dreamworks. Nous retrouvons donc les pingouins de Madagascar dans un clip reprenant quelques scènes de leur court-métrage, le Santa perdu de Joyeux Noël Madagascar, et mêmes des extraits des précédents incursions de noël dans l'univers de Shrek. Un peu trop promotionnel également.

Conclusion

La série a beau plonger depuis le bien fade troisième épisode, Shrek continue d'être une valeur sûre pour divertir les enfants et les jeunes ados. Le DVD se suffit donc à lui-même, techniquement très abouti, s'il ne s'agit que de regarder et apprécier le film. L'édition collector apporte un petit contenu supplémentaire assez pauvre en regard de son prix (plus 5€ par rapport à l'édition normale), intégralement destiné aux plus jeunes, lui. Si l'on peut, autant se tourner directement vers le blu-ray, à la contenance plus importante.

A découvrir

3615 code Père Noël

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    20/01/2009 à 15h02

    Répondre

    cest  super marrant j'adore

  • Anonyme

    24/06/2010 à 20h11

    Répondre

    Pour avoir vu Shrek 4 en avant-première cet après-midi, je suis très déçu car... ce n'est pas drôle ! Le seul côté plaisant, c'est la 3D, agréable les 10 premières minutes, mais après on s'ennuie. Contrairement à Shrek 3, il n'y a eu quasiment aucun rire dans la salle, ni de la part des enfants présents, ni de la part des adultes. On passe son temps à regarder sa montre et se demander s'il faut suivre le film jusqu'au bout et si l'on ne va pas trop déranger ses voisins en quittant la salle avant terme ! Il y a une histoire, avec une notion d'espace temps hypothétique si Shrek n'avait pas existé, sauf la journée de l'action ; les enfants auront du mal à comprendre. L'histoire est rythmée de séquences mornes à l'humour éculé  ; le graphisme "trop parfait", "trop soigné", fait perdre l'idée qu'il s'agit d'un dessin animé, on en vient à regretter les vieux Disney des années 50 et 60... Bref, j'espère qu'il s'agit bien du dernier Shrek !

  • hiddenplace

    13/07/2010 à 14h15

    Répondre

    Beaucoup moins ennuyeux que Shrek 3,
    mais tout autant calibré (contrairement aux deux premiers opus qui
    avaient quand même le mérite d'être assez drôles et hors des sentiers
    battus... enfin d'après mon souvenir qui remonte à loin^^), ce 4ème (et
    j'espère dernier !) épisode du géant vert se laisse apprécier
    tranquillement. Un bon divertissement  doublé, comme l'a dit Knackimax, d'un scénario plutôt sympa... même si un peu réchauffé d'un tas
    d'autres trucs, mais dans ce genre de film ça apporte un petit plus.


    J'ai en revanche trouvé que la 3D était plutôt dispensable, mais on
    peut au moins la féliciter de ne pas être trop "gadget" et de se faire
    oublier (un peu trop même, de sorte que parfois on enlève les lunettes
    pour s'apercevoir qu'il n'y a quasiment pas d'éléments en 3D )


    Et graphiquement, je ne peux pas être très objective, ça n'a jamais été
    ma came vraiment comme on dit^^ mais ça reste techniquement très bien
    réalisé, et le filtre 3D obscurcit (ternit, diront peut-être certains
    ?) une gamme chromatique que j'avais tendance à trouvé criarde sur les
    autres, du coup j'ai plutôt apprécié


    Une conclusion à la franchise divertissante, agrémentée de moments qui
    font sourire (mais jamais "rire" vraiment) mais qui reste hélas assez
    éloigné du concept "subversif" dont elle se targait au tout début (avec
    une bonne morale de conte de fée (à l'américaine en plus^^^) alors qu'à
    la base Shrek se vantait de détourner le côté moralisateur du conte de
    fée...)

  • gyzmo

    13/07/2010 à 16h27

    Répondre

    J'ai trouvé l'ensemble sympathique. En espérant qu'il n'y en ai pas un cinquième derrière, parce que niveau originalité, les scénaristes sont complètement en manque d'inspiration depuis le second.


    nb :  3D numérique exploitée de manière totalement inutile

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques