6.5/10

Shoot 'em up

Embarqué dans une histoire trop grosse pour lui, M. Smith de fraye un chemin à coups de pétoire.

M. Smith a deux passions : les carottes (c'est bon pour la vue) et les flingues (c'est mauvais pour la vie). A part ça, il n'aime pas grand chose et le destin le lui rend bien : alors qu'il pensait faire une bonne action en sauvant un bébé d'une troupe de mécréants, il se retrouve au coeur d'un complot inextricable. Pour s'en sortir, il va faire parler la poudre et ça ne sera pas de la colombienne !

Réalisateur de 100 Girls (!), Michael Davis restera avant tout l'immortel coupable de Monster Man, petit film d'horreur purement jouissif où un tueur à la tronche pas possible poursuit un duo de clampins à bord d'un Monster Truck. A la fois inquiétant et très drôle, il se dégageait alors de Monster Man une alchimie faisant que les deux genres se complétaient avec une belle harmonie plutôt que de s'autodétruire, grâce à une absence de cynisme, un scénario soigné et un premier degré total. Shoot'Em Up est l'exact contraire de Monster Man et aborde le film d'action avec une bonne dose de distanciation. Le scénario, confus et taillé à la serpe, n'est ici qu'un prétexte pour un immense jeu-vidéo live où M. Smith -Clive Owen, en mode mauvaise tête- transforme des sbires en passoire sur fond de metal...pétaradant. Vous l'aurez compris, Shoot'Em Up joue à fond les ballons sur le capital-plaisir et tant pis pour le bon goût : les fusillades les plus improbables se succèdent sans logique apparente, les vannes pourries tombent comme des douilles sur le sol, Motörhead braille son Ace of Spades et la signora Bellucci fait ce qu'elle sait faire de mieux, soit être belle (madonna !) et parler italien. A noter que le film ne lui demande pas mieux, Smith ne pouvant s'empêcher de dégainer, même en plein coït.

"Tu sais pourquoi un flingue c'est mieux qu'une femme ? Un flingue, tu peux lui mettre un silencieux"

Au rayon du divertissement pur et dur (et plus dur que pur), Shoot'Em Up en donne pour son argent et le simple fait de voir que ce gros barnum tient ses promesses fait un bien fou. Reste deux problèmes majeurs. Le premier viens de la note d'intention : Shoot'Em Up se voulait un hommage au travail de John Woo. A l'arrivée, malgré les poses sans équivoques de son anti-héros (et la présence du chef op' de The Killer), il en est pourtant l'opposé, tant sur la forme que sur le fond. Curieusement, Shoot'Em Up évoque davantage le cinéma de Robert Rodriguez, Desperado en tête, dont il reprend la fougue, la nervosité et le cachet quelque peu irréaliste hérité du western (Le Bon la Brute et le Truand et Django ont d'ailleurs droit au jeu des citations). Deuxième soucis et hélas pas des moindres : Michael Davis ne réitère pas l'exploit de Monster Man et Shoot'Em Up écope d'un gros problème de ton. A la fois décalé et assez violent, le film oscille entre l'humour noir réussi -virant parfois à la farce gore- et le rire jaune gênant, hésite constamment entre le sérieux et la légèreté, à l'image du bad-guy bien écrit (Paul Giamatti, savoureux) dont les hommes de main s'effondrent comme des dominos. En esquissant une micro-réflexion sur le commerce des armes tout en faisant l'apologie de ses produits, Michael Davis lui-même prouve qu'il ne sait pas trop sur quel pied danser avec sa bourinnade.

Décomplexé mais glauque, cartoonesque mais saignant, ludique mais sans concessions, fun mais imparfait, Shoot'Em Up est tout simplement généreux, pour le meilleur et pour le pire. A déconseiller aux enfants, mais à conseiller aux grands gamins. Ceux là même se prendront sûrement à espérer une adaptation de Max Payne avec Clive Owen, définitivement classe lorsqu'il brandit deux .45 en manteau de cuir.

A découvrir

invité (L')

Partager cet article

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Umbriel

    04/10/2007 à 11h45

    Répondre

    Je l'ai vu hier soir. Pas mal, quand on est dedans, mais j'avoue être sorti de la salle avec un sentiment mitigé et à moitié sourd !!


    Déjà, Monica Belluci, je supporte plus ^^ J'avais envie de lui coller 2 claques parfois Je sais pas, je trouve qu'elle joue mal, qu'elle a un port plutôt hautain... enfin bref, la magie de la belle Italienne n'opère plus !!


    Alors, il y a des scènes franchement excellentes et jouissives, mais il y a aussi des temps morts, et clairement, parfois, on trouve le temps un peu long entre chaque tuerie.  


    Alors un bon film décérébré, à voir une fois pour le plaisir. Par contre, je pense que j'ai pas du voir le tiers du quart des références du film, donc peut être aussi pour ça que je n'ai pas autant appréciée.


    Le méchant est particulièrement excellent, quelques traits d'humour bien trouvé (vive la VO ^^). 


    Pour le reste, tout est dans la critique je crois (bravo d'en avoir fait une aussi longue sur le sujet ^^).

  • el viking

    16/09/2008 à 14h28

    Répondre

    excellent film! enfin un chef d'oeuvre permettant de s'enliser dans un bourrisnisme malsain à en crever de rire!


    ce film offre tout ce qu'un amateur du genre peut rechercher: scènes d'action originales bourrées d'humour noir sur fond de motorhead, des répliques cultes totalement stupides et décalées, et surtout pas le moindre besoin de sortir ses neurones durant le visionnage...


    evidemment, on peut procéder à une lecture plus subtile et intelligente, où le film offre une belle performance sans pour autant atteindre le statut de chef d'oeuvre...


    Mais bon, moi je préfère rester dans le bourrisnisme endiablé que nous offre ce film!!!


    A noter effectivement la belle performance du méchant, uniquement à voir en VO...


    "c'est ce qu'on appelle tirer un coup!"


     

  • Luz

    16/09/2008 à 14h37

    Répondre

    El viking, tu as des piles duracell, non?

  • el viking

    17/09/2008 à 23h51

    Répondre

    beuh...non, pourquoi?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques