3/10

secret des poignards volants (Le)

Il était une fois un beau pays magique où tout ce qui s'y déroulait n'avait ni queue ni tête. Ses habitants étaient bien étranges, faisant toujours le contraire de ce qu'ils disaient ou pensaient. Leur langage était d'ailleurs spécial, mélangeant métaphores et vieilles expressions pour être absolument incompréhensible. Leurs sens auditifs, visuels et sensoriels étaient par contre particulièrement développés. Rien n'était plus facile pour eux que de transpercer un grain de riz craché au loin à l'aide d'un poignard. D'autres phénomènes bizarres s'y produisaient : les larmes ne coulaient que d'un côté, les souches de bambou pleuvaient, les couteaux se transformaient en boomerang supersoniques et même les saisons étaient totalement déréglées.

Ce pays pas comme les autres était gouverné par le roi Zhang Yimou. Ce monarque était peu porté sur les affaires courantes du royaume et n'avait d'intérêt que pour la beauté. Le réalisme ou la logique n'étaient que des futilités à ses yeux. Il aimait imaginer de jolis contes où le lyrisme et les perceptions l'emportaient sur l'histoire. Il se mit à rêver d'une belle aveugle, fille d'un puissant chef de clan, qui serait emprisonnée puis délivrée par un jeune et fougueux séducteur qui la ramènerait auprès des siens. Il avait même trouvé un titre "Le secret des poignards volants".

Le roi, fier de sa belle histoire, source de poésie, de larmes et de conflits, décida de lui donner vie. Mais le brave homme, en dépit de tous ses efforts, était encore loin de maîtriser l'ensemble de ses compétences. Les mages de son royaume ne lui avaient pas tout appris. Seul le grimoire "L'esthétisme en 4 saisons" avait été abordé, "Les joies du rythme" ou "Récit et cohérence" n'ayant pas été consultés un seul instant. Le roi, l'esprit encore jeune, avait préféré jouer avec ses outils numériques. Une fois son histoire finie, il décida de la montrer à l'ensemble de ses sujets. Les réactions furent bien différentes. Beaucoup s'étaient endormis, certains rigolaient en se remémorant les combats et les autres étaient émerveillés devant tant d'esthétisme.

La nuit tombait finalement sur cet étrange pays où se mêlaient inexplicablement calme et grands éclats de rire. En effet, on découvrit plus tard de grandes vertus tranquillisantes et amusantes au secret des poignards volants. Grâce à son histoire, le roi fut décoré par l'Académie des Sciences pour l'invention d'un somnifère puissant et reçut des mains de son joker le trophée "Meilleur n'importe quoi" que ce dernier espérait remporter. Tout le monde vécut heureux et endormi jusqu'à la fin des temps.

A découvrir

Cellular

Partager cet article
A voir

Bad Santa

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • vivant

    19/11/2004 à 09h42

    Répondre

    C'est étrange mais ça me donne envie de le voir. Pas de cohérence ni de rythme, un pays déréglé, quel pied !

  • Wax

    19/11/2004 à 12h39

    Répondre

    La bande annonce me faisait bien envie, au vu de l'esthetique apparement tres fouillee, mais effectivement si l'histoire ne suit pas... (c'est un peu "Hero" puissance 10 non?)

  • sven

    19/11/2004 à 14h04

    Répondre

    bon, j'y suis allé hier soir, et j'avoue que je ne suis pas d'accord avec la critique de weirdkorn...
    alors d'accord, ce n'est pas très logique, d'acccord, les réalités de notre monde à nous ne s'appliquent pas forcément au film (les saisons, le temps, les couleurs, etc...)
    mais pourquoi se focaliser là dessus???
    sinon, faut se contenter de films minimalistes hongrois tournés en dv qui racontent l'histoire de chomeurs qui ont une vie triste!!!
    et pas aller voir des films dont on sait pertinemment qu'ils seront (comme Tigre et Dragon ou Hero) sublimes esthétiquement, mais pas forcément très bien adaptés aux réalités climatiques ou physiques de notre monde à nous!!! et d'ailleurs qui s'en soucie???
    sinon, qu'est ce que je m'ennuierais au cinéma...

    ps: je HAIS les gens qui rigolent devant de tels films!!!
    ils devraient savoir que ce n'est pas fait pour eux....

  • juro

    22/11/2004 à 12h57

    Répondre

    Je l'ai vu et plutôt que rigoler c'est beau à pleurer. D'accord, l'histoire est simple mais la narration est limpide. Et puis les décors, les costumes et les scènes d'action sont somptueuses. Ca mérite le coup d'être vu...

  • lemanruss

    23/11/2004 à 13h44

    Répondre

    Je pense tout simplement que ce film est splendide, il est bien evident qu'il est resprésentant de mythes et légendes asiatiques cassant un peu le réalisme escompté par beaucoup de personnes allant voir ce film, le monde de Yimou est tout formidablement léger et poétique, ces acteurs jouent à la perfection leur role , souvent génies des arts martiaux. Les décors sont splendides , les costumes sont éblouissants et les suivis de lancers de couteaux sont formidablements réussis .

    Ceux s'attendant à voir un film à la Matrix ou encore a la john woo économisez alors votre place , mais ceux voulant s'évader dans un univers poétique haut en couleur et désireux d'histoire d'amour à la chinoise alors filez au guichet de votre cinéma et passez un agréable moment, car ce film est dans la lignée de Hero , également splendide réussite du réalisateur .


    Une beauté de plus pour le cinéma asiatique.

  • sven

    23/11/2004 à 14h02

    Répondre

    pour aller à l'encontre de ce que vient de dire LemanRuss, je dirais qu'on peut être fan de John Woo et de Matrix et adorer ce genre de films...

  • Danorah

    23/11/2004 à 17h27

    Répondre

    Bon c'est vrai que le scénario est assez tiré par les cheveux et bourré de grosses ficelles, mais c'est tellement joli que je serais prête à lui pardonner pas mal de choses ! J'ai a-do-ré les décors et les costumes, et comme l'a dit lemanruss, les acteurs jouent très bien...

    Je viens de découvrir à ce propos que Andy Lau jouait aussi dans "Infernal Affairs", qui était dans les salles au mois de septembre. (Pas mal non plus ce film d'ailleurs ^^)

    Et Zhang Ziyi a joué dans "Tigre et Dragon", "Hero" et plus récemment dans "2046", la suite de "In The Mood For Love". Qu'est-ce qu'elle est belle cette dame...

    Sur ce, je m'en vais voter 8 pour "House Of Flying Daggers" (Hi hi, rien que le titre est représentatif de tout le film : limite grotesque mais complètement féérique... )

  • Migou

    23/11/2004 à 18h06

    Répondre

    Je comprend parfaitement que l'on ne puisse pas apprécier ce film, néamoins je trouve que les argument de ta critique ne sont pas appropriés.

    On peut reprocher à ce film son scénario sans grande originalité ( le thème du double jeu sur fond de sentiments est assez bateau mais traiter avec un peu de créativité il peut donner des ressorts à l'intrigue)
    On peut aussi regretter que les acteurs restent sur un jeu sommaire et n'aient pas bcp d'occasion d'exprimer leur talents)

    Mais on ne peut pas reprocher à un film fantastique son manque de réalisme !!!

    De plus depuis la mort de Bruce Lee plus aucun film de Kung-Fu ne revendique le réalisme mais au contraire parie sur le fantasmatique (avec plus ou moins de bonheur). Alors noter les incohérences vis à vis du réel me semble hors sujet.

    Pour revenir au film, reste un clip avec un sénario qui à pour seul pretexte d'amener des scènes superbement chorégraphiées et filmées.

    Il ne nous reste qu'a esperer que dans le futur cette caméra rencontre un scénario aussi construit que les scènes de combats

  • Wax

    20/01/2005 à 15h48

    Répondre

    J'ai vu ce film le week end dernier et j'avoue avoir ete pas mal decu, bien que j'ai beaucoup apprecie [i]Tigre et Dragon et Hero dans une moindre mesure.

    Certes ca manque de realisme, mais comme l'a dit Migou, on ne peut pas vraiment reprocher ca a un film de ce genre (que je ne qualifierai neanmoins pas de "fantastique", mais c'est un autre debat).
    Non, ce que je retiens surtout et la je suis entierement d'accord avec la critique de weirdkorn, c'est le gros probleme du rythme. Absolument rien n'est fait pour nous entrainer dans l'histoire, tout semble etre place sur un pied d'egalite, depuis le moindre plan de coupe jusqu'aux combats les plus feroces. Alors c'est sur, les images sont magnifiques et l'ensemble du film est tres beau d'un point de vue strictement pictural, mais qu'est ce qu'on s'emmerde!!!

    Deuxieme point, j'ai ressenti une impression de "facilite", a savoir que le realisateur ne s'est pas trop creuse la tete, conscient que vu le succes de Hero et Tigre et Dragon[/i] dans le monde occidental notamment, un autre film du genre etait l'assurance d'un succes. L'utilisation d'effets du genre "la camera suit la dague ou la fleche jusqu'a sa cible" ou encore le montage a la machette lors de la scene du "jeu de l'echo" montre bien cette volonte de plaire a un public plus occidental coup d'images impressionantes. La mise en scene aurait gagnee a etre plus sobre et plus inventive de ce cote la.

  • -k-Ashitaka

    23/01/2005 à 14h15

    Répondre

    j'ai vu ce film à Shanghai il y a quelques mois..
    d'abord le titre c'est ".... embuscade"(en chinois) je vois pas pourquoi c'est devenu "le secret des poignards volants"...
    l'histoire de 2 hommes avec une femme.. vachement interessant..
    ce film a sali le nom de Andy Lau et de Takeshi Kaneshiro
    pour Zhang ZiYi .. c'est vrai qu'elle est très belle mais tout ce qu'elle fait c'est le crac crac qui fait fantasmer les hommes, d'ailleur selle fait son appararition sous l'identité d'une prostituée..
    le film est purement commercial (avis personnel) , ça marche qu'à l'étranger..

  • nazonfly

    13/04/2005 à 13h46

    Répondre

    Je pense moi non plus qu'on ne peut reprocher au Secret des Poignards Volants son manque de réalisme. Car le film ne se déroule bien évidemment pas dans le passé de notre bonne vieille Terre, mais dans un passé où comme dans Dragon Ball Z, les personnages peuvent voler, danser comme des semi-dieux, se battre comme ils dansent... Dès le début du film, on est clairement ancré dans cette pseudo-réalité déjà vue (malheureusement) dans Tigre et Dragon. Certes l'irréalité est flagrante, mais fait partie du film, au contraire par exemple d'un James Bond rattrapant un avion en chute libre.......
    Mais revenons au film proprement dit.
    Pour moi deux parties se sont clairement détachées.
    Les 45 premières minutes ont été très inégales avec certes de superbes combats (légèrement moins poétiques que dans Tigre et Dragon) entrecoupés de ces longs passages à vide qu'on appelle longueurs.
    Puis les 45 dernières minutes se révèlent beaucoup plus intenses, plus magnifiques encore.
    Le Secret des Poignards Volants fait immanquablement penser à Tigre et Dragon mais ne sait malheureusement pas élever assez son niveau pour rejoindre son aîné. Ce film reste malgré tout un bon divertissement, très beau niveau visuel et chorégraphique. Il manque juste ce que je ne sais quoi qui rend un film exceptionnel.

  • ousta

    13/04/2005 à 22h16

    Répondre

    Comment Le Realisateur du PARFAIT Hero a pu nous pondre une daube pareille. Sentimentalisme niaiseu Combats pourri. Bref ce n'est plus Hero c'est Tigre et dragon.

    Franchement qunad on fait un chef d'oeuvre comme Hero on passer a un autre genre de film car la perfection est imbattable .

    Mention special au final fight qui dure 4 hivers lol

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques