4/10

Scott Pilgrim

Transformer une BD à succès en un film de qualité, défi parfois difficile. La preuve avec cette adaptation ratée, trop facile, et finalement bien dispensable.

Ah, il paraît que Scott Pilgrim est une incroyable BD, un vent frais sur le manga à la canadienne. Peut-être, mais on ne peut pas en dire autant de son adaptation au Retour dans les années 90
Retour dans les années 90
cinéma.

Si on commence par croire que le potentiel du film est énorme, notamment grâce à un dynamisme indéniable du montage, on déchante assez vite. Le phénomène ticket de métro (ici on parle de scénario) est passé par là. Scott. Point. Petite amie. Point. Sept ex. Point. Devoir les tuer pour sortir avec pour de bon. Final.

Évidemment, c'est un peu spécieux, toute histoire peut se résumer en quelques lignes, c'est souvent le chemin qui intéresse. Ici, malheureusement, pas de surprise, on s'ennuie autant à contempler le petit rectangle blanc qu'à suivre sa trame. Il s'agit vraiment de sept combats. Mais pas sept salopards ou sept mercenaires. Pas même une orgie de violence sauce Kill Bill. Non, rien de tout cela. Juste des combats avec des adversaires un poil étonnants qui finissent en pièces de monnaie à la fin de la joute.

Pas de quoi pavoiser donc pour Scott Pilgrim. Pourtant on le trouve bien sympathique. Sous les traits de Michael Cera, il avait du potentiel. Mais le grand mou qui aime se fritter ne provoque pas de sympathie, même si on appréciera quelquefois l'humour qu'il dégage bien involontairement.


Alors bien entendu, tout n'est pas noir dans cet univers. On sent qu'Edgar Wright a fait tout son possible pour essayer de transformer un univers BD en une vision de cinéma. Il y réussit parfois, comme avec les coupes courtes qui évoquent l'esprit des cases. Mais plus souvent se rétame en beauté en proposant des onomatopées visuelles ou encore des références (bien trop) faciles au jeu vidéo.

L'adaptation n'est pas toujours une sinécure, et il faut parfois savoir admettre que l'on ne maîtrise pas le langage de tous les supports.

A découvrir

Social Network (The)

Partager cet article

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

19 commentaires

  • riffhifi

    26/11/2010 à 10h15

    Répondre

    Je n'ai pas vu le film, mais je remarque que le réalisateur Edgar Wright prend sa revanche sur les super-héros : le projet Ant-man stagne depuis des années, alors il oppose Scott Pilgrim à Brandon Routh (Superman) et Chris Evans (la Torche et Captain America) !

  • knackimax

    26/11/2010 à 13h01

    Répondre

    Et bien pour ma part j'ai beaucoup aimé ce film. Je l'ai trouvé subtillement mixé de tout un tas de composantes qui ont parlées à mon coeur de geek attardé et à l'amateur de cinéma que je suis. Niveau adaptation je ne saurais pas dire parcontre mais très bon divertissement à mon sens.

  • Anonyme

    05/12/2010 à 18h29

    Répondre

    Scott Pilgrim Vs The World est avant tout un film au public restreint. En effet je vois mal des amoureux aller voir ce film. Le ton est donc donné, ça ne sert à rien d'aller voir ce film si c'est pour le démonter à cause de l'amour des consoles 8-bit et 16-bit qu'il témoigne. La bande dessinée en elle même le confirme, on ne peut qu'apprécier Scott pilgrim que si on a un temps soit peu de culture dite "geek"


    Néanmoins, Edgar Wright est içi en bien meilleure forme que pour Hot Fuzz, et retrouve cette sensibilité particulière de ses personnages à travers des dialogues incisifs. On pourrait reprocher pas mal de choses comme le style BD trop mis en avant, mais cette adaptation est tout simplement géniale. Portée par une bande son du tonnerre, des acteurs aux meilleurs de leurs formes, une histoire originale, un univers propre bien porté à l'écran et des clins d'oeil qui ne gênent pas le film, Scott Pilgrim mérite sa place au sein des adaptations géniales.


    En conclusion, je pense que ce film est tout bonnement génial à regarder, si on éteint son cerveau et qu'on laisse faire le tout. Parce qu'en plus, il est rondement bien mené son rythme à Pilgrim. 


    09/10

  • Jade

    07/09/2011 à 13h57

    Répondre

    Je trouve cette critique assez sévère. Le film ne se résume pas à 7 combats tous plus bêtes les uns que les autres (et j'en veux pour preuve que le premier combat n'a pas lieu avant 40 bonnes minutes dans le film). Le scénario se résume effectivement (très) grosso modo à ces sept affrontements, mais ce n'est qu'un concept de base, duquel découle la ligne directrice du film.

    Il faut quand même parler de l'ambiance musicale très présente, et qui joue une rôle au moins aussi important que la trame scénarique, notamment par le fait que quasiment tous les personnages principaux font partie d'un groupe et s'affrontent musicalement à un moment. Le groupe Beck signe d'ailleurs une partie de la bande son.

    Ensuite, résumer le scénario à une succession de combats me parait quand même un peu léger. Après tout, un aspect important du scénario touche à la relation de Scott avec ses propres ex, qui ont une place tout aussi importantes que sa copine actuelle dans le film (cf la fin alternative du film qui circule sur youtube).

    Enfin, il faut souligner le rythme du film, qui est vraiment bien réalisé sur ce point (Edgar Wright est sur ce point un spécialiste, et l'on retrouve la même énergie que dans ses autres films), les dialogues qui font mouche à chaque réplique, et, oui les adversaires tous plus loufoques les uns que les autres (cf le végétalien qui tire ses pouvoirs psychiques de son régime alimentaire, ou Jason Schwartzman en grand méchant). Les références aux jeux vidéos sont faciles (et encore, le sont elles toutes ?), mais participent à créer un monde de fantasme où le monde réel est un jeu d'arcade.

    Il n'empêche que certains écueils du film pour adolescent sont toujours présents, et c'est fort regrettable, mais le passage de la BD au film est pour moi réussi, si ce n'est qu'en 2 heures il est difficile de faire ressortir tout l'aspect "glandeur de haut niveau" que le support de base mettait si bien en évidence au travers de ses 6 volumes. http://cinema.krinein.com/scott-pilgrim-20851/critique-10355.html

  • Jade

    07/09/2011 à 13h58

    Répondre

    (j'en profite pour rajouter que voir le film en VF ne doit pas vraiment faire justice au film, peut être est ce ainsi que tu l'as vu)

  • Guillaume

    07/09/2011 à 15h52

    Répondre

    Je l'ai vu en VO il y a un bail maintenant.
    Le film a tout du culte, mais on devient culte par le choix du public, on ne s'autoproclame pas culte
    Les références de ce point de vu là sont carrément trop faciles :/

    C'est un peu comme un mauvais café que l'on sucre. La douceur fait passer la boisson, mais ça reste un mauvais café

  • Ryo

    23/03/2012 à 22h34

    Répondre

    J'ai vu le film ce soir : je trouve que c'est une tuerie à tous les niveaux : effets spéciaux, humour, combats, mise en scène + même quelques reflexions philosophiques. Culte pour les fans de JV et de manga.

  • Islara

    24/03/2012 à 11h00

    Répondre

    Je partage totalement l'avis de Ryo. Une originalité qui dévaste vraiment tout et un décalage détonnant à tous les niveaux : les personnages caricaturaux, l'histoire à moitié absurde, les onomatopées insérées dans le film, clins d'oeil aux homos femmes, humour décapant, dialogues délirants et toujours imprévisibles, références permanentes aux jeux vidéo (on n'en voit trop peu dans les films, donc ça fait du bien d'en voir ici ).

    Seuls hic en fait : - on ne savoure pas ce film si on n'est pas un(e) gamer(euse) ;
    - la fin est pourrie, il vaut mieux aller voir la fin alternative dans les scènes coupées.

    Bref, d'une manière générale, ce qui sort des sentiers battus est toujours très appréciable.

    PS : j'ai vu le film en VF, aucun pb.

  • naweug

    24/03/2012 à 11h39

    Répondre

    Lisez les comics maintenant !

  • Islara

    25/03/2012 à 20h15

    Répondre

    naweug a dit :
    Lisez les comics maintenant !


    Justement, j'y pensais. C'est le prochain sur ma liste d'attente de bouquin/BD à lire. Mais comme je me suis remise aux Harry Potter, il y a le temps.

  • Choucroot

    25/03/2012 à 20h58

    Répondre

    Ha ben bravo, à cause de vous je l'ai regardé.

  • Ryo

    26/03/2012 à 09h31

    Répondre

    Et alors... Verdict...???

  • Choucroot

    26/03/2012 à 12h36

    Répondre

    J'ai trouvé ça épuisant à regarder, montage pressé comme un enfant hyperactif qu'on a envie d’assommer et je rejoins Guillaume quand au côté "culte" du film que je trouve aussi très artificiel.
    En fait j'en ai pensé à peu près la même chose que Kick Ass: c'est pas vraiment bien, mais c'est pas vraiment complètement raté non plus. C'est plein de couleurs, de coolitude, de "décalage" (= hé, hé, les gars les gars, regardez comme je suis cool et décalé !). On sent qu'il y a quelque chose derrière, en l’occurrence une BD, mais qu'afficher des onomatopées à l'écran ne suffi pas à en faire une bonne adaptation, d'ailleurs c'est plus une succession de gentils tricks visuels qu'un film.
    Je ne suis probablement pas dans la cible non plus, les passages musicaux, introspectifs et romantiques m'ont juste donné l'impression d'être devant un sitcom pour ado... Autant dire que mon empathie pour le ridicule à été mise à rude épreuve, que j'ai du accélérer des passages, et que je n'en conserverai aucun souvenir d'ici quelques semaines.

    Et quand au côté gamer, faut pas pousser, on est dans la gentille caricature avec des références raz des pâquerettes de la culture geek soit disant représentée .

    Ha! j'allai oublier, j'ai quand même bien ri au passage sur la Vegan Academy.

  • Guillaume

    26/03/2012 à 15h49

    Répondre

    Merci, j'ai enfin teouvé un soutien

  • Noctenbule

    24/04/2012 à 17h18

    Répondre

    J'ai adoré ce film vraiment. Pleins de peps, de clin d'oeil et sa lecture à plusieurs niveaux.
    Je le note dans les films à revoir. Ils ont toujours une deuxième saveur après

  • Lanfeust_deTroy1

    25/04/2012 à 10h30

    Répondre

    Allez, j'arrive pour aider Guillaume aussi, hu hu! (Ou en tout cas nuancer) Car je suis plutôt partagé sur ce film.

    Perso, j'ai aimé dans l'ensemble : sympa, marrant, et surtout varié et avec des clins d'oeils au jeu vidéo qui - s'ils ne sont certes pas légers - ont au moins le mérite d'exister. Puis les acteurs ne sont pas têtes à claque pour des (pseudo) ados, et ça c'est bien.
    Mais après... effectivement l'histoire réside VRAIMENT sur un ticket de métro ! Un peu plus d'enjeu m'aurait plu, parce que le coup : "j'ai 7 ex, tu leurs casses la gueule, je sors avec toi". Okayyyy....

    Reste que, pour moi, le gros défaut du film c'est vraiment que ça manque de "liant", dans le sens ou : ok, les bastons sont cool, on se marre bien, mais après, c'est plus une succession de scénettes qu'un véritable film. On passe d'une phase à une autre sans presqu'aucun "entre deux" avec un chouia de rapport.
    -> Bref, syndrome totalement identique à celui de Suckerpunch.

  • Loïc Massaïa

    03/09/2012 à 23h02

    Répondre

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    Reste que, pour moi, le gros défaut du film c'est vraiment que ça manque de "liant", dans le sens ou : ok, les bastons sont cool, on se marre bien, mais après, c'est plus une succession de scénettes qu'un véritable film. On passe d'une phase à une autre sans presqu'aucun "entre deux" avec un chouia de rapport.


    Ben c'est comme un jeu vidéo, quoi. Enfin, de l'époque cité dans le film (l'époque des gros pixels à la NES et des musiques en midi pas beau): tu avances dans le jeu, un boss. Tu avances dans le jeu, éventuellement dans un autre niveau, et pouf un autre boss. Et ainsi de suite. Scott Pilgrim, le film, c'est pareil qu'un vieux Mario: on en ressort rien, mais qu'est-ce qu'on s'amuse (ailleurs je l'avais comparé à One Piece en ces même termes).

    Moi en tout cas, je préfère passer un bon moment avec des films comme ça, fun et un minimum originaux, qu'avec n'importe quel film avec Vin Diesel. Quitte à éteindre son cerveau, au moins que ça se prenne pas au sérieux...
    Après je comprend aussi qu'on puisse ne pas accrocher...

  • cubik

    03/09/2012 à 23h17

    Répondre

    attends, y a des supers films avec Vin Diesel
    genre le Geant de fer

  • Loïc Massaïa

    03/09/2012 à 23h46

    Répondre

    haha
    pas faux
    pour ce qu'il a à y faire...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques