6/10

Salt

Salt, ou l'histoire d'une supposée espionne russe qui se fraie un chemin pour déclencher la troisième guerre mondiale. Trop d'invraisemblances et de twists gâchés.

Rien ne vaut un passage par la case torture pour faire un bon agent de la CIA.
Salt (Angelina Jolie) n'échappe pas à la règle. Savoir tenir sa langue alors que l'oeil se boursoufle, voilà qui pose une femme.
Quelques années plus tard, un Russe débarque au QG de Washington D.C. en la mettant en cause. Craignant pour la vie de son mari, elle se fraie un passage vers la sortie à l'aide d'un extincteur, d'un pied de table, et de quelques produits d'entretien, façon MacGyver.
Les ennuis ne font que commencer.

Salt est un film d'action et d'espionnage. Le twist y fera inévitablement un passage, tant la règle du genre est immuable. Un peu trop prévisible pour être honnête -mis à part le retournement final-, il n'arrivera pas à brouiller les pistes, mais seulement à nous faire sentir lésés.
Angelina Jolie, dans son rôle supposé -on vous laisse la surprise- d'agent
"dormant" russe, joue la carte de l'action avec une certaine crédibilité (qui manque par instants de masse musculaire), rappelant par moment son personnage de Lara Croft. Pas de civilisation perdue à découvrir, mais quelques armoires à glace à dégommer à la force du poignet et du talon. Quelques rebonds sur les murs histoire de prendre de l'assurance, et voilà une affaire rondement menée.

Oui, Salt est un film qui manque de sel. On s'y ennuie assez vite, regrettant surtout que l'innovation ne soit pas de la partie. Le format est des plus classique, comme Hollywood sait nous en servir depuis une vingtaine d'années. Pas de révolution, même pas Russe, juste un divertissement qui se laisse regarder, non sans consulter sa montre régulièrement, la faute à des incohérences multiples et successives qui gâchent l'immersion.

A découvrir

Commando

Partager cet article
A voir

One (The)

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

1 commentaires

  • gyzmo

    30/08/2010 à 17h49

    Répondre

    Film sans surprise, avec un scénar carrément risible. Le twist final est d'une prévisibilité à toute épreuve. Puis bon, la fluette poupée Jolie a du mal à faire croire à la dangerosité de son personnage, pourtant digne héritière de celui incarnée par Geena Davis (dans Au Revoir, à Jamais). Mais en vachement moins péchue et physiquement impressionnante...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques