5.5/10

Sahara

Et l'on commence sur les chapeaux de roues un mois de juin qui va nous faire hurler de plaisir, nous, les adeptes des films pas intellectuels (mais alors pas du tout du tout...). Je ne vous cacherai d'ailleurs pas que j'attends avec une certaine impatience le petit Baby-Sittor de Vin Diesel, mais intéressons nous à l'instant présent. Sahara. Un film d'aventures comme on les aime, avec ce qu'il faut d'adrénaline et d'énormes pétards pour passer un bon moment loin de la civilisation intelligente et cohérente.

Dirk (Matthew McConaughey) et son ami de toujours Al (Steve Zhan) parviennent à convaincre leur employeur, l'amiral Sandecker (William H. Macy), de les laisser partir en Afrique à la recherche d'un ancien cuirassé disparu avec son stock d'or. Une aubaine pour Eva (Pénélope Cruz), médecin de l'OMS, qui les rejoint pour enquêter sur la source d'une vague épidémique préoccupante...

Deux ex-militaires rompus à toutes les techniques de combat et d'utilisation d'armes à feu, une nana pour le sourire, du sable, des chameaux, des soldats, des tanks, des explosions, des AK-47 comme s'il en pleuvait, et bien sûr, l'élément le plus indispensable quand on souhaite parler intelligemment de ce genre de films, des blagues à s'en étouffer pour des millénaires, je vous le donne en onze lettres : B.L.O.C.K.B.U.S.T.E.R. « C'est quoi qu'on fait aujourd'hui. » « Un film de plusieurs dizaines de millions de dollars avec plein d'explosions partout ! » « GENIAL ! ». Oui, génial pour commencer un si beau mois de juin cinématographique. Alors, le concept retenu pour Sahara, classique dans sa forme, classique dans son fond, fut de bourrer le maximum de péripéties si possible explosives en 120 minutes de temps, histoire que le cerveau travaille avec ce qu'il voit et entend sans chercher à analyser la moindre petite parcelle de scénario. Parce qu'il faut être honnête, avec le contrecoup, considérer ceci comme une oeuvre de fiction est un doux euphémisme qui reviendrait à qualifier le Sahara « d'endroit chaud ». On nous annonce « la plus grande chasse au trésor de tous les temps », on se retrouve avec de vilains industriels pollueurs et des affreux dictateurs pas franchement diplomates. Pour les empêcher de tourner en rond, deux hommes : Dirk et Al, le genre chiens fous, ultra potes, ultra blagueurs, et ultra bourrins (ce qui explique le « plein d'explosions »). Il y a bien aussi une nana, Eva, vaguement docteur pour l'OMS, mais je préfère m'en tamponner avec dédain. Non, ce qui compte ici bas, c'est la sueur, la poudre, l'argent, et les explosions, si vous avez bien saisi le concept. Et en fin de compte, on s'aperçoit que tout le monde semble bien le comprendre, ce concept, à commencer par Matthew McConaughey et Steve Zhan, complètement euphoriques à l'idée de mener une guerre à la Rambo. Ils s'amusent, nous aussi, dans des proportions gardées. Pour ne rien gâcher, Breck Eisner, réalisateur pourtant novice, se planche à suivre les codes du divertissement à gros budget, avec la rigueur et les bonnes vibrations d'un professionnel. C'est dynamique, c'est rythmé, et c'est donc agréable et entraînant (la musique y est aussi pour beaucoup).

Ne vous attendez pas du Indiana Jones, on est bien loin d'une chasse au trésor passionnante et crédible. A la place, des explosions à n'en plus finir, et une bonne humeur communicative typée « divertissement sans complexe ». On n'y gagne peut-être pas au change, mais Sahara vole à une altitude très acceptable de plaisir apporté, en dépit de sa condition de blockbuster qui ne trouve toujours pas de semblant de renouveau.

A découvrir

Papa

Partager cet article
A voir

Sin City

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Nicolas

    02/08/2005 à 16h33

    Répondre

    Ouiiiiiiiiiiiiiii
    Panamaaaaaaaaaaaa

  • Vincent.L

    03/08/2005 à 14h10

    Répondre

    Penelooooooooooooooooooooope!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques