A DECOUVRIR
7.5/10

Medal of honor : Débarquement Allié - Test

Tcho. Encore un jeu de ricain contre nazis. Mais ou vont-ils chercher toute cette imagination.. ? Bah pour l'instant, dans la seconde guerre mondiale précisément. Logique, puisque les nazis ont vraiment saoulé tout le monde dans cette période. Bref, vous voilà dans la peau d'un lieutenant de l'armée américaine, en route pour botter les fesses à la marmaille d'Hitler.
Le jeu se découpe en un peu plus de vingt missions, démarrant en Afrique, passant par notre belle côte de Normandie (à un certain moment de l'histoire où il n'était pas bon d'y faire bronzette), et se finissant en Allemagne. Vous êtes...euh...lieutenant dans l'armée américaine (appelons-le Ryan), et votre but est : 1° d'en sortir vivant 2° Accomplir la mission (souvent suicide) qu'on vous ordonne de faire 3° d'éliminer le plus de méchants nazis possible.
Commençons. Premièrement : je rame. Ah, je dois tout mettre au minimum, super. Et dire que Return To Castle Wolfenstein tournait presque à fond. Bon, alors ça a une répercussion sur l'environnement évidemment : C'est moche. Les arbres et les arbustes ressemblent à des bouillis de pixels, et le fameux brouillard permanent n'arrange rien. Fi, on est joueur ou on ne l'est pas. Bref, la campagne en Afrique, une chtite mission avec des coéquipiers assez sympa, un passage en jeep qui rame, rien d'insurmontable, et un déroulement assez sympathique. On remarque plusieurs choses au niveau de la jouabilité : D'abord le changement d'armes très lent (assez réaliste quand on y regarde, mais le menu est aussi TRES lent à apparaître même avec une molette), et le lancement de grenades le plus raté jamais existant (Un bouton pour au dessus de votre viseur, un pour les poser à vos pieds en gros).
Puis on arrive au débarquement en Normandie (6 juin 1944). Les références avec le soldat Ryan de Spielberg s'impose directement. On jurerait qu'il s'agit d'une adaptation du film. Votre but : arriver de l'autre côté en vie. Là où mon collègue CBL parle de " plus grand moment vidéo-ludique de l'histoire ", je reste sceptique. Bin si l'ambiance est bien rendue, la mission ne propose pas grand intérêt : Vous allez crever vingt fois pour finir la mission, en fait jusqu'à ce que vous compreniez que pour passer la plage faut y aller petit à petit, et qu'il n'y a qu'une seule façon de faire dans la suite. Une mission à usage unique, que l'on ne refait pas avec plaisir.
Puis vient le trou noir. Les missions qui suivent se résument à aller à un point ou à saboter une machine ennemie. La majeure partie du temps, vous restez planqué déguisé en fougère et avancez à petit pas jusqu'à ce que vous aperceviez le moindre petit bout d'humain ou de chien et que vous lui shootiez la perruque (Au passage, il arrive très souvent qu'on tire sur des amis, mais bon). Et vous crèverez bien trente fois avant de voir le bout d'une mission (Certaine sont carrément suicide, genre s'infiltrer incognito, et bousiller la couverture en plein milieu de la base remplie de gradés surarmés). Constatation : Vous êtes fluo. Dans un brouillard à couper au couteau, vous ne distinguez pas vos adversaires, mais eux vous tirent dessus avec une habilité extraordinaire alors que vous jardinez tranquillement accroupi sans faire de bruit. Ce qui me permet de faire une transition sur l'IA : Très bonne sur les ennemis (des gestes assez réalistes, sauf quelques gars qui ont tendance à se planquer SUR les grenades), mauvaise sur vos amis (ils ne savent pas viser, pas vous couvrir, plus des boulets qu'autre chose). Également, il y a parfois des générateurs d'ennemis : C'est à dire que les ennemis reviennent sans cesse, sans cesse, sans cesse. Quand vous trouvez un coin de ce genre, restez un peu immobile, massacrez tout ceux qui arrivent, faites vous un score d'enfer (Les tués sont comptabilisés à la fin) ! Parfois, après un long moment passé en mode " fougère " (mode " j'avance un pas à la fois accroupi "), on vous demande de vous échapper, et là plus de chichis, c'est arcade. Quand on pense qu'à la fin du jeu vous avez tué un bon millier d'ennemis à vous tout seul, si avec ça on vous nomme pas général...
J'avoue ne pas avoir été convaincu par ce jeu. Techniquement, ça tourne très mal chez moi, mais le jeu est finissable. En fait, le jeu est même plutôt réussi si vous aimez bien le genre, car certaines mission valent largement le coup : la petite ballade en tank (ah...détruire des bâtiments au canon, faire ramer mon PC), les bombardements de couverture (Ah...détruire des tanks rien qu'avec des jumelles et une radio, faire ramer mon PC), même le débarquement est à faire au moins une fois (Ah...se faire tuer, faire ramer mon PC). Mais l'innovation n'est pas vraiment au rendez-vous, et les nouveaux éléments qu'apportent le jeu ont pour base la technique. Au moins aussi bon que Return To Castle Wolfenstein.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    05/10/2010 à 05h15

    Répondre

    GAMEPLAY non abouti comme bad company 2 qui ma décu. C'est beau mais y a pas que le graphisme dans un jeux. On peut toujours pas ce coucher, pas latérale impossible en sprint , map gigantesque pour rien voir. DICE devrait stoper le fps c'est un vrai massacre. 50 euros pour pc la dedans, pour ma parts jamais. mode impossible a me tuer parce que je suis médecin dans bad company 2 en multi j'ai assez donner.

  • Anonyme

    05/10/2010 à 05h23

    Répondre

    Perso je me tourne direct vers CALL OF DUTTY BLACK OPS , gameplay soigner , graphisme super et visible en profondeur de champs . Le plus c'est que les utilisateurs de wallhack vont etre ban grace au systeme d'enregistrement de la partie. super innovation. indétéctable au vac et punkbuster mais pas a la video. les noobs vont morfler.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques