3/10

revanche d'une blonde (La)

J'ai l'étrange souvenir d'un film français portant le même titre avec Clémentine Célarié, Christian Clavier, et Marie-Anne Chazel dans les rôles principaux. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un remake à la sauce hollywoodienne, mais d'une petite ode à la frivolité comme seuls les djeun's movie savent le faire.
Elie (Reese Witherspoon) a tout ce dont elle rêve. Elle est belle, fais de brillantes études en mode, s'habille en rose à longueur de journée, et est sur le point d'être demandée en mariage par un respectable fils à papa. Ou tout du moins c'est ce qu'elle croyait, le bellâtre admis en école de droit à Harvard préférant se trouver une fiancée plus sérieuse. Mais Elie n'est pas de celles à abandonner comme cela, et se met en tête d'intégrer elle aussi Harvard pour récupérer son futur sénateur...
Tailleur rose bonbon, dents blanches certifiées Signal +, clébard assorti, et tous les froufrous qui vont avec. Reese sait se faire superficielle, et elle le prouve. Le film se pose tranquillement sur la rumeur selon laquelle les blondes sont des décérébrées frivoles (comme cela a été dûment expliqué dans l'émission Le Grand QI de M6), et en projette une dans un monde peuplés de ternes brunes, l'école de droit. Ou comment une blonde supposée stupide va coiffer aux poteaux la plupart de ces petits camarades, jusqu'à impressionner certains professeurs. On est en plein dedans, le mot est lâché, Djeun's Movie. On oublie la crédibilité, on s'adonne à la petite comédie tirant son jus des petites étincelles produites par le choc de deux mondes, deux cultures différentes, et en appuyant bien sur le côté «cérébral» de la manucure à outrance et de la mode spectaculaire. Si le scénario ne présente pratiquement aucune surprise, l'humour lui décide d'oublier totalement l'originalité. A part le fait que Elie se fait ridiculiser au départ du fait qu'elle ne provienne pas du même milieu, et qu'elle utilise des concepts de mode pour éclaircir des affaires, quelqu'un a-t-il vu une autre petite fibre d'imagination censée amuser le spectateur..?
Véritable choc des cultures pour djeun's movie, où le monde tout rose de la mode rencontre le monde tout gris de la justice, La 2evanche d'une Blonde s'atèle à montrer d'une curieuse façon qu'une blonde peut rester elle-même et faire aussi bien que les autres. Foncièrement inintéressant.

A découvrir

Minority Report

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques