5/10

retour de la momie (Le)

Agréable mais sans prétention

Comment réaliser une critique au ton mitigé, d'un film qui vous a à la fois passionné et ennuyé, d'un film à la fois beau et exagéré ?

Le retour de la momie nous plonge au sein des décors sublimes d'Égypte, dans les années 30. O'Connell, sa femme et leur fils, sont à la recherche du bracelet du roi Scorpion. Une fois trouvé, il sera la proie de ceux qui ont l'intention de faire revivre un ancien assassin de pharaon, doté de grands pouvoirs.

L'histoire importe peu : le scénario est si fragile qu'il faudrait mieux éviter d'y toucher. Ce que le film a toutefois d'intéressant, c'est son côté parodique: les acteurs se moquent eux-mêmes de la trame du film, répétant sans arrêt que ce qu'ils vivent a un air de déjà vu. Et puis il y a toutes ces références au cinéma moderne : Gremlins, Jurassic Park, E.T. -vous vous souvenez forcément de ce passage où Eliott passe au niveau de la Lune à bord de son BMX spatial-, Star Wars. Il y a aussi de très légères références sous-entendues à Titanic et Matrix mais ici le réalisateur nous a gracié d'une énième recopie.

Le film a un autre atout : le décor, absolument sublime, que les protagonistes soient en égypte, au pied des pyramides de Guizèh, ou à Londres. Restent deux petits détails qui n'auront échappé à personne que l'on mettra dans le sac des éléments parodiques pour soulager le réalisateur: l'usage des réacteurs à bord du dirigeable alors que l'on est en 1933, et la voie ferroviaire en plein désert.

Il est clair que l'on passe un bon moment, mais les vrais amateurs cinéphiles y trouveront seulement une nouvelle parodie du cinéma, moins bonne que d'autres. Les acteurs sont certes excellents, il s'agit d'une forme de cinéma qui a été maintes fois utilisée : ici, le spectateur ne fait que subir, il est inactif et ne peut rester que bouche bée devant les cascades -certaines tirées par les cheveux- des acteurs.

Le cinéma est une invention qui au contraire du livre, vous impose un univers, des personnages, bref, réduit la tentative d'imagination du spectateur. Mais le cinéma a d'autres bons côtés que Le retour de la momie ne met absolument pas en valeur: il peut faire réfléchir, présenter des visions du monde, faire rêver d'une autre manière que le livre : en laissant espérer le public, par exemple.

La momie 2 fait voyager chaque spectateur mais ne le fait pas rêver, lui offre seulement des aventures complètement décalées de la réalité qui prêtent à sourire, mais c'est la seule chose que propose ce film, qui n'a donc pas vraiment de prétention et qui manque cruellement d'originalité, les éléments de parodie ajoutant encore à la banalité du film -on voit de plus en plus de parodies ces derniers temps, à croire que bientôt, on ne fera plus que de se moquer de nous-mêmes, étant tous en panne de création-.

A découvrir

Independence Day

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    27/12/2009 à 20h57

    Répondre

    trau coulle le film

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques