5.5/10

Resident Evil

Passer du jeu vidéo au film n'a jamais été chose aisée. Au plus bas de l'échelle des adaptations, nous avons Wing Commander (Sur-pitoyable), et en haut se dresse fièrement Mortal Kombat (le plus fidèle selon moi au jeu originel), Final Fantasy faisant lui plutôt office d'ovni (très réussi, mais ne rentre pas dans le cadre d'adaptations). Paul Anderson connaît la chanson, puisque qu'il est l'auteur du premier Mortal Kombat (pour les connaisseurs, celui avec Christophe Lambert), et dans cette optique s'adonne à un autre monstre du jeu vidéo, Resident Evil.
Dans un futur proche, une gigantesque organisation contrôle le marché internationale sur pratiquement tous les plans (les bons comme les mauvais), la Corporation Umbrella. Elle effectue également des expériences génétiques et virales, dans le plus grand secret, par le biais d'un laboratoire hyper-sophistiqué terré sous un manoir à 2acoon City. Une faille dans le système de sécurité, et c'est le drame : Un virus extrêmement dangereux s'échappe et contamine tout le labo. Une équipe de mercenaires employée par Umbrella est rapidement envoyée sur les lieux...
Survival-Horror. Survivre dans l'horreur, quoi. Principale caractéristique dans la série des jeux Resident Evil, qui consistait à économiser ses balles et à s'en sortir vivant. Tout ça au milieu d'une horde de zombies avançant à deux à l'heure, de chiens sanguinaires, de bestioles à quatre pattes très affamées, j'en passe et des corsées. Et donc tout cela faisait partie du cahier des charges, on imagine bien. Sur ce point-là, rien à dire, les munitions sont rares, et vous allez bouffer du zombie. Bon, certains figurants sont moins doués que d'autres, mais après tout les contaminés ne sont pas censés avoir un QI de plus de 10. Et puis remarque en passant, on ne retiendra pas non plus la prestation du casting principal, assez fade et surtout composée de " Oh mon Dieu c'est affreux. ". Pour le scénario, si vous avez joué au tout premier, vous connaissez déjà une bonne partie des ficelles, mais de toute façon même avec le cerveau en Stand By il ne sera pas difficile de saisir la très, très grande profondeur psychologique. Certes, cela permet de mettre l'accent sur une réalisation nerveuse, sans temps morts, angoissante, à base de beuglements et de montée de musique pour faire sursauter le chtit spectateur. On tressaille plusieurs fois, c'est garanti pièces et main oeuvre. Dans l'ensemble, c'est assez divertissant, pris au premier degré. La fin est quant à elle un peu mince, mais à l'avantage de faire des références aux deux opus suivants du jeu, dont le Némésis. A suivre donc.. ? Probable.
Resident Evil garde une certaine fidélité au jeu, et c'est son principal reproche. Pas assez de consistance pour faire autre chose qu'une grosse tuerie, et les libertés prises avec le scénario ne font pas franchement pencher la balance. Néanmoins, l'ensemble répond d'une qualité acceptable et remplit son contrat, c'est à dire foutre un p'tit peu les ch'tons, et ne pas surchauffer le cerveau.

A découvrir

Crossroads

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • Lestat

    03/02/2003 à 00h00

    Répondre

    Resident Evil ne surchauffe certe pas le cerveau, mais de là à dire qu'il fait peur !
    Ce zombie-fillm ça ne vaut pas la nuit des morts vivants
    En plus, d'un point de vue visuel, il est plutot moche.
    En revanche, le film m'a donné envie de jouer au jeu, ce qui est plutot positif

  • Anonyme

    16/10/2003 à 00h01

    Répondre

    Un seul mot : pourri !

    Franchement, il faut pas avoir honte de réaliser un film putride comme celui-là... si on a jouer au jeu, on se rend compte forcément que ça n'a rien à voir avec le film... et quand je pense que le même réalisateur va nous pondre alien vs predator, j'ai peur.

    Salut à tous

  • LeGlouton

    17/10/2003 à 00h02

    Répondre

    Difficile de saisir au premier abord l'intéret d'adapter ce survival-horror culte à l'écran vu que le spectateur, passif par définition, ne retrouvera jamais au cinéma les frissons qu'il a pu ressentir avec une manette entre les mains. Pari perdu d'avance donc.
    A ce problême s'ajoutent quelques parti-pris décevants, comme celui de limiter les effusions de sang au strict minimum (un comble) ou encore de concentrer exclusivement l'action dans un décor high-tech aseptisé, alors que le jeu se plaisait à explorer des bâtisses gothiques et lugubres à souhait. D'autre part, les zombies sont loin d'être réussis et l'incrustation du gros monstre de synthèse final laisse à désirer.
    Ceci dit, le film se laisse regarder sans réel déplaisir, et ce grâce au talent de Paul Anderson qui compense le faible intéret du script par une poignée de trouvailles bien excitantes (la reine rouge, les chiens écorchés, l'amnésie du personnage principal), une mise en scène toujours lisible et un rythme nerveux.
    Le plan final, démentiel, donne quant à lui bien envie de voir la suite (actuellement en tournage).
    NB: pour ceux qui douteraient des qualités du réalisateur, prière de mater "Event Horizon" d'urgence!!! une VRAIE réussite.

  • hiddenplace

    07/01/2004 à 00h03

    Répondre

    C'est vrai: difficile d'atteindre le niveau de stress que l'on peut ressentir avec le jeu (et encore, c'est même pas moi qui joue!), mais bon, j'ai réussi à regarder ce nanar jusqu'au bout, peut être parceque c'était en divx et que j'avais du temps à tuer.

    Les zombies sont pas vraiment convaincants (heureusement que j'avais en tête ceux du jeu, mais bon, l'héroïne du film ne risque rien, alors c'est pas drôle), et la musique ne fait pas l'effet qu'elle devrait produire (l'envie de pousser un cri au moindre tressaillement de violon). Ca ressemble plus à un teen movie bas de gamme, en fait. Mila Jovovich est habillée comme dans ses pubs l'oréal, et on se dit à la fin "j'ai hâte de retourner au jeu pour ressentir enfin un peu d'émotion!"

    A voir quand on a que ça a faire.

  • DarkSquall

    15/10/2005 à 11h52

    Répondre


    POURQUOIIIIIIIII ?!
    Pourquoi avoir confié le projet à Anderson alors que Romero s'était proposé...
    Les fans du jeu me comprendront : ce film est une HONTE à la série de Capcom ! Un blasphème ! Anderson mérite le bûchet !
    Déjà que pris indépendemment du jeu, le film est une bouse, mais alors quand on s'attendait à retrouver l'ambiane générale du jeu, c'est une vraie M***E !
    Resident Evil (le jeu), c'est :
    - Un manoir isolé
    - Une histoire de famille, floue et malsaine
    - Des munitions rarissimes
    - Des plans de caméra fixes et flippants
    - De longs couloirs dont les murs sont couverts de fenêtres brisées ou vibrantes, desquelles à tout instant peut surgir une créature...
    - Des bruits, dehors...
    - Des bruits, dans la pièce d'à-côté...
    - Des bruits, au-dessus...
    - Des secrets bien gardés
    - Des énigmes basiques mais réalistes
    - Un groupe de personnes qui se perdent de vue et se croisent quelques heures plus tard avant de se reperdre de vue
    - Des monstres affreux inspirant la peur, la tristesse, le dégoût, résultats de manipulations ignobles, et possédant des sentiments à certains moments de lucidité
    - Une fausse fin qui n'annonce en fait que le pire

    Bref, Resident Evil c'est pas de l'action intensive sur des musiques de neo-metal pour ados et des plans à la Matrix avec une héroïne caricaturale qui saute partout et tire sur tout ce qui bouge...

    Quel massacre !

  • Sleuth

    23/10/2005 à 00h21

    Répondre

    .....Moi j'ai aimé les deux films R.E. qui s'inspirent plus des livres de S.D. Perry que des jeux...De toute façon, les jeux s'inspirent de pleins de films comme: La nuit des morts - vivants, Aliens, les oiseaux 1 - 2 etc....Alors tant qu'à faire un film inspiré d'un jeu vidéo inspiré de films, c'est mieux de faire changement....Il paraît qu'il va y avoir 4 ou 5 R.E. et ça sera tout....Mais il y a des rumeurs comme quoi une autre équipe voudrait faire des R.E. se rapprochant plus des jeux, mais ça reste à voir.

    ...Voici ce qu'il y a dans les jeux R.E. et qui se retrouve dans le film R.E. 1.... Je n'ai pas fait les parallèles du deuxième film vs les jeux.

    1 - Le manoir
    2 - Les corbeaux
    3 - Alice (genre de Jill Valentine pour le 1)
    4 - Le commando
    5 - Le laboratoire souterrain ( à la fin du premier et deuxième jeu, il y a des laboratoires).
    6 - Le train
    7 - Les logos
    8 - Les chiens
    9 - Les zombies
    10 - Rain et ce qui lui arrive ( qui est le personne de Karen dans le livre *Resident Evil: La crique du Caliban* de *S.D. Perry*)
    11 - Le virus
    12 - Le traîte
    13 - La créature finale
    14 - la bataille du train
    15 - La scène de la ville à la fin

  • kou4k

    23/10/2005 à 18h12

    Répondre

    tout ça, l'ambiance complettement foutue en l'air par des combats a la matrix bidons et du hard inutile...
    franchement, j'ai remarqué les rapports avec le jeu, et j'ai apprécié.
    mais les jeux R.E. sont flippants... les films ont été créés uniquement pour le fric. l'ambiance est pourrie et les décors pitoyables(où sont les scènes comme le bus ou les les extérieurs apocalyptiques???).
    grosse deception malgré les rapports.

  • Anonyme

    14/10/2007 à 15h31

    Répondre

    je suis de l'avis de DarkSquall "A MORT ANDERSON!!!!!!!!!!!"

  • Anonyme

    22/03/2008 à 15h38

    Répondre

    Je trouve les critique dures. J'ai beaucoup aimé les 3 films, car on ressent réellement la peur monter petit à petit, les acteurs sont tout bonnement extra dans leur rôle. Le maquillage de mort vivant est super. On retrouve un peu l'atmosphère de Buffy contre les Vampires, remis au goût du jour. 

  • Anonyme

    14/06/2008 à 02h56

    Répondre

    Etrange comme ceux qui chient sur le film sont toujours des fans du jeu. Moi j'ai pas boudé mon plaisir c'est un excellent film.

  • Bung

    14/06/2008 à 12h52

    Répondre

    Ah...


     


    Je ne savais pas qu'on pouvait placer les films et les jeux vidéos sur le même plan ludique


     


    Parce que Street Figther est un bon jeu, alors le film est un bon film.


     


    Rien à dire, j'en apprend tous les jours sur ce forum  

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques