"Requiem For A Love" de Darren Aronofsky


Pour son prochain film The fountain, le surprenant (c'est le moins que l'on puisse dire) réalisateur de Requiem of a dream et Pi : Darren Aronofsky revient avec une histoire d'amour s'étalant sur 1000 ans mêlant passé et futur autour de l'Arbre de la vie/la Fontaine de jouvence.

Le réalisateur ET scénariste de The fountain a fait appel à Hugh Jackman et Rachel Weisz (qui ont tout deux remplacé Brad Pitt et Cate Blanchett sur le projet) pour jouer les amoureux transis qui transitent à travers les âges...

Bande-annonce (attention aux petits yeux)

Sortie : 8 novembre 2006

A propos de l'auteur

33 commentaires

  • Vincent.L

    29/07/2006 à 17h48

    Répondre

    Comment dire?... Ca à l'air tout simplement... somptueux.

  • kenji

    30/07/2006 à 19h14

    Répondre

    C'est l'adaptation d'un comics qui est sorti il y a peu chez nous.

  • Selena

    30/07/2006 à 19h42

    Répondre

    Et si c'était le comics (scénarisé par Darren Aronofsky) qui était adapté du film?

  • kenji

    30/07/2006 à 19h51

    Répondre

    Ah be la je sais pas du tout

  • naweug

    30/07/2006 à 20h00

    Répondre

    Ben alors, on a supprimé mon message

    Si l'image était trop grosse, il suffisait de l'enlever ou de le dire..

  • Selena

    30/07/2006 à 21h14

    Répondre

    Apparemment, Aronofsky planchait sur le film The fountain il y a quelques années, mais son projet n'avait pas abouti à l'époque. Il s'est alors replié sur le comics.

  • naweug

    30/07/2006 à 22h48

    Répondre

    Donc le bouquin dont je voulais parler plus haut :



    Copyright Vertigo

  • nazonfly

    31/07/2006 à 10h15

    Répondre

    Marrant comme cette couv' fait penser à The Crow!!

    The Foutain est l'un des films que j'attends le plus. Comme j'avais attendu I Robot de Alex Proyas. J'espère que je ne serais pas autant déçu.

  • Anonyme

    29/11/2006 à 16h10

    Répondre

    Je suis impatient de voir ce film, j'ai toujour pas vu un seul film de lui et pourtant j'ai requiem for e dream depuis 3 ans déja en dvd, mais bon je suis pas impatient, par contre le sujet a l'air interessant.

    je sais aps pourquoi mais je suis presque persuadé que Vincent est un grand fan de Daren, dis moi il est objectif ou personnel ton avis

  • nazonfly

    29/11/2006 à 16h25

    Répondre

    KRISSS a dit :
    Je suis impatient de voir ce film, j'ai toujour pas vu un seul film de lui et pourtant j'ai requiem for e dream depuis 3 ans déja en dvd, mais bon je suis pas impatient, par contre le sujet a l'air interessant.


    Pffff ne pas voir un film de Darren Aronofsky est une terrible erreur. Ce réalisateur est génial! J'attends avec impatience, The Fountain.
    La critique de Vincent m'a bizarrement rappelé Blueberry qui avait divisé aussi la critique par de longs plans "chamaniques".

  • Anonyme

    29/11/2006 à 18h42

    Répondre

    Je sais que c'est une erreur, pas la peine de me le rappeller

  • Vincent.L

    30/11/2006 à 15h36

    Répondre

    KRISSS a dit :

    je sais aps pourquoi mais je suis presque persuadé que Vincent est un grand fan de Daren, dis moi il est objectif ou personnel ton avis

    Je ne suis pas un fan d'Aronofsky dans l'absolu. Comme beaucoup, j'ai adoré Requiem For A Dream. Mon avis est subjectif, comme tout avis ( ) mais je n'ai pas décidé de mettre une bonne note parce que j'avais bien aimé Requiem si ça peut te rassurer. Par ex, je suis pas fan de Pi.

    nazgul666 a dit :

    La critique de Vincent m'a bizarrement rappelé Blueberry qui avait divisé aussi la critique par de longs plans "chamaniques".


    Pour l'anecdote, à la sortie de la projection presse au début du mois, les journalistes étaient très très divisés. Certains avaient détesté, d'autres adoré et les derniers se taisaient, pour se laisser un minimum de temps de réflexion pour digérer ce qu'ils venaient de voir. Il faut le redire : ce Foutain en surprendra beaucoup et incitera autant à l'adoration qu'à la détestation. Certains moments sont très longs, hyper répétitifs mais au final, tout se justifie pour ne laisser parler que la poésie d'un amour éternel.

  • Logan

    30/12/2006 à 04h52

    Répondre

    Alors là moi j'ai tout bonnement trouvé ce film excellent.
    Il y à des passages qui sont vraiment excellent. Il y a une poésie qui se dégage de ce film.
    Moi je suis complétement rentré dedans et je suis reste tout le générique pour redescendre sur terre (bon en général je le fait tout le temps mais là c'était preque obligé je pense).
    La bande son est vraiment génial et renforce la poésie ou la tristesse et l'intensité de certaine scene. je met en spoile pour ne pas faire de boulette mais je pense à la scene de l'explosion qui est vraiment d'une beauté et d'une intensité très forte à mon avis
    C'est un film qu'il faut voir et revoir pour bien tout assimiler je pense.
    C'est vrai qu'apres avec une film comme celui là, soit on aime soit on aime pas. Moi j'ai vraiment aimé et je n'attend qu'une chose, sa sortie dvd pour me replonger dans cet univers.

  • Lestat

    30/12/2006 à 13h32

    Répondre

    Une curieuse réussite, tant Aronofsky est parfois plus occupé par sa belle image que par son histoire, assenée à grand coup de répétitions et de phrases nébuleuses. Le film n'en reste pas moins très prenant et parfois intense, à l'image du prologue chez les Mayas. D'ailleurs toutes les scènes chez les Mayas sont de loin les meilleures, c'est à regretter que le film ne s'y passe pas intégralement.

    Hugh Jackman se révèle film après film comme un acteur excellent. Et ça ça fait plaisir.

  • Danorah

    30/12/2006 à 20h48

    Répondre

    Moi aussi je l'ai vu !

    C'était beau, beau, et aussi beau et beau. Les personnages sont beaux, l'histoire est belle (même si j'ai pas tout compris mais on s'en fiche), les images sont belles, la musique est belle, bref, c'est beau. Esthétiquement beau, émotionnellement beau, métaphysiquement un tout petit peu moins beau quand même (limite caricatural parfois) mais globalement beau.

    Et triste, aussi. (Là c'est mon coeur d'artichaut qui a parlé, je décline toute responsabilité.)

  • nazonfly

    02/01/2007 à 12h46

    Répondre

    L'image était belle, sublime.

    Mais j'ai autant ressenti de choses qu'à la vue d'un artichaut.

    Je me suis globalement en dehors complètement de l'univers, aucune empathie. Rien. Le Grand Rien.

    Il n'en reste pas moins que l'histoire est intéressante et que l'image est vraiment superbe.

    Mais il m'a manqué de la vie, du sentiment.

    Note : 5/10

  • Jade

    05/01/2007 à 01h04

    Répondre

    Pas un mauvais film, mais j'ai ete quand meme bien decu. L'histoire est engageante, la photo sublime, comme le fait remarquer Vincent, les acteurs terribles (meme Rachel Weiz que j'ai toujours eu du mal a supporter, Helen Burstyn dans un second role trop faible par rapport a son talent), et les dialogues a certains moments vraiment beaux.
    Seulement, je ne suis pas d'accord pour dire que tout se justifie. le squelette de l'histoire (on se comprend pour ceux qui l'ont vu j'imagine) est drolement bien pense, la division en plusieurs epoques servant bien a expliquer un sujet pas facile l'amour et la vie sont deux choses differentes, en resume tres schematique et si je ne me trompe pas. Seulement, de nombreuses scenes ne s'expliquent pas Hugh Jackman faisait du Tai Chi vers la fin du film, la position du lotus... Alors oui, elles donnent un super cote esoterique a l'histoire, mais je pense qu'on aurait largement pu faire sans... Pour combler un vide scenarique? C'est plus que probable.
    Non seulement ces scenes ou ces elements sont superflus, mais ils donnent un cote vraiment surfait a l'histoire, qui fait que peu a peu on passe de la motivation absolue a une certaine sorte d'incomprehension devant cet objet bizarre. Dommage car certaines scenes donnent litteralement la chair de poule

  • Guillaume

    06/01/2007 à 14h33

    Répondre

    J'ai enfin vu The Fountain.
    Et wow, j'ai été bluffé. Je n'avais pas vu de film aussi bon depuis... longtemps.

    Pourtant, je suis loin de trouver que pris un par un, tous les éléments du films soient bon.
    La photo est sublime (dans les 2 premières minutes on se demande pourquoi Daren n'a pas fait le seigneur des anneaux, ça aurait été tellement mieux ^^), vraiment épatante, MAIS les scènes dans le "vaisseau spatial", enfin, plus exactement celles où l'on voit le personnage se détacher sur le fond spatial, sont décevantes. J'ai l'impression de voir un blue/green screen Ajoutons à cela, comme l'a dit Jade, des scènes complètement clichées type taichi, posture de méditation, etc... Et on entre dans le kitch. Le mauvais gout qui sera aimé par beaucoup ^^

    Et pourtant, je n'envisage pas d'autre moyens de montrer le côté "méditatif" du film. C'est à mon sens kitch, mais indispensable. De même on a par moment un petit coté clip des beattles, avec des métaphores visuels un peu baclées, mais forte en sens (les fleurs qui se développent sur le corps).
    On n'est pas loin du trip sous lsd vers la fin, l'aspect visuel acide en moins.

    C'est vraiment cette opposition photo léchée, effets un peu désuets remis au gout du jour qui pourrait me gêner. Mais c'est grâce à ces grains de sables que la sauce prend.

  • Danorah

    06/01/2007 à 15h48

    Répondre

    Guillaume a dit :
    J'ai l'impression de voir un blue/green screen


    C'est quoi un "blue/green screen" ? J'ai rien vu de vert/bleu moi dans ces scènes

  • Guillaume

    06/01/2007 à 15h52

    Répondre

    C'est au moment de tourner les scènes, on met un fond vert ou bleu pour ensuite le virer en postprod et incruster l'espace

  • Danorah

    06/01/2007 à 16h05

    Répondre

    Ah, je savais pas que ça s'appelait comme ça.

    Par contre je voudrais pas avoir l'air d'insister mais je ne comprends toujours pas ce que tu as voulu dire. Que techniquement ces scènes ont été mal réalisées ? (Je me suis rendu compte de rien moi...)

  • Anonyme

    06/01/2007 à 16h36

    Répondre

    Danorah a dit :
    Ah, je savais pas que ça s'appelait comme ça.

    Par contre je voudrais pas avoir l'air d'insister mais je ne comprends toujours pas ce que tu as voulu dire. Que techniquement ces scènes ont été mal réalisées ? (Je me suis rendu compte de rien moi...)



    SI tu veux en savoir plus, regarde un docu sur la nouvelle trilogie star wars, ça en est bourré, les acteurs en avaient marre il parrait !!!

  • Guillaume

    06/01/2007 à 18h02

    Répondre

    Danorah a dit :
    Ah, je savais pas que ça s'appelait comme ça.

    Par contre je voudrais pas avoir l'air d'insister mais je ne comprends toujours pas ce que tu as voulu dire. Que techniquement ces scènes ont été mal réalisées ? (Je me suis rendu compte de rien moi...)


    Ouip, je trouve qu'esthétiquement c'est raté dans ces moment là. C'est sans doute très réaliste, mais on n'a pas l'habitude de voir des sphères transparente volant dans l'espace avec un arbre et un mec dedans, donc ça choque pas mal. A mon sens le raccord aurait du être adouci pour rester ésthétiquement bon.
    Enfin, ça ne m'a pas empeché d'aimer le film ^^

  • Ceir

    12/01/2007 à 18h58

    Répondre

    Un truc qui me surprend, c'est que aussi bien dans la critique de Vincent que dans les différents commentaires, personne ne parle de la mort (même si par ailleurs les commentaires sont justes).

    Or, pour moi en tout cas, je trouve que Fountain est très beau sujet sur la mort : accepter la mort de l'autre, malgré ses peines et ses douleurs. Ne plus avoir peur, l'importance de se sentir en paix et de profiter de tous les instants. C'est quand même un sujet difficile à aborder.

    Donc voilà, en dehors d'une maîtrisé visuelle impeccable, je trouve que Fountain est un des meilleurs films sur la mort que j'ai pu voir.

  • hiddenplace

    15/01/2007 à 20h54

    Répondre

    Je rejoins plus Guillaume et Ceir que les autres avis sur plusieurs points: c'est un très beau film sur la mort et notre perception de cette donnée inconnue. La réflexion sur ce sujet, même si elle est inhérente au déroulement de l'histoire, et presque tacite, est pourtant palpable d'un bout à l'autre du film.
    La musique est somptueuse, je m'étais déjà laissée submergée par la beauté de la BO de Requiem for a dream , ici c'est un des (sinon L') éléments les plus marquants de cette expérience prenante: tous ces pianos et ces violons qui viennent souligner l'intimité, le doute et le questionnement, c'est vraiment sensible et émouvant.

    Mais le détail qui m'a quand même vraiment bloquée, comme l'a fait remarquer Guillaume, c'est cette imagerie kitch et baroque à souhait dans tous les moments du futur auxquels je n'ai VRAIMENT pas adhéré
    L'arbre de vie n'est pas assez symbolique pour moi, il est trop classique et trop "raconté".
    C'est vraiment dommage, parceque le reste (les scènes du XVIème et du XXIème siècle) sonnait plutôt bien.
    Par contre j'aime quand même assez la scène où
    Tomàs, après avoir bu la sève en voulant devenir éternel, se fond dans le cycle perpétuel de la nature. C'est une métaphore certes très littérale, mais elle a un côté surréaliste qui la rend très poétique

    Les gros plans sur les grains de peau et les regards sont aussi de beaux choix esthétiques qui rendent quand même justice au sujet.
    Mention spéciale moi aussi à Hugh Jackman et Rachel Weiz, très fins et très sobres.

    Mais j'ai l'impression que je resterai sur toutes ces images dorées et selon moi tellement lourdes, qui ressemblent parfois à des mauvais essais photoshop (désolée, c'est violent, mais c'est l'effet que cela m'a fait ) ou des posters d'adolescentes (il manque les dauphins au clair de lune... désolée^^) , et ça casse toute de suite le souvenir que j'en aurai.
    Vraiment dommage.

  • Aen

    31/01/2007 à 19h44

    Répondre

    Pour compléter les avis précédents, je rajouterai que le kitsch est une question d'époque. L'aspect "crâne rasé, tenue sobre" évoque l'universalité de l'être. La position de méditation est la plus proche de ce que l'on trouve pour signifier l'harmonie - l'illumination. Donc ça, c'est, je pense, pour avoir un référent commun avec le plus large public, un symbolisme évident.

    Le point qui m'a gêné dans le film, pour ma part, est qu'il parle d'un amour éternel mais, qu'à part répéter que leur amour est si fort et qu'il y a des rupture difficiles, ça manque clairement de mise en contexte qui permette de rentrer clairement dans l'histoire de ce couple, de son amour immortel.

    Après, on peut aussi voir les choses différemment de la presse qui y voyait l'histoire d'un couple sur 3 époques. On peut considérer que le couple présent est le présent de l'histoire. La partie dans la jungle étant la vision littéraire de leur aventure, transcrite par la femme. Quant à la partie dans l'espace, il s'agit du rêve de l'homme, qui est une métaphore métaphysique, la représentation spirituelle de leur relation. Chacun des 3 récits reprenant la même histoire : amour, séparation - mort, illumination.

    C'est une lecture du film parmi d'autres, bien sûr.

  • Jade

    05/02/2007 à 11h19

    Répondre

    La position de méditation est la plus proche de ce que l'on trouve pour signifier l'harmonie - l'illumination.

    La position de méditation est surtout un moyen très superficiel d'évoquer l'harmonie. On voit Hugh Jackman assi en tailleur avec les mains sur le coté et on se dit 'ah oui il est en harmonie, là'. Mais 'en harmonie' avec quoi? c'est l'emploi d'un lieu commun qui me gêne énormément, particulièrement maladroite dans un film aussi atypique que celui-ci. Ca donne une impression de superficialité, de solution de facilité vraiment difficile à pardonner pour le coup.
    En gros, tout le monde sait que cette position correspond vaguement à une pratique religieuse quelque part vers l'Orient, là-bas, que là-bas y sont vachement porté sur tout ce qui est méditation, c'est bien connu. Donc si Hugh Jackman est dans cette position à un moment du film, ca veut dire qu'il a du atteindre un niveau d'éveil qui fait qu'il arrive à faire tout ce qui serait plus ou moins inexplicable autrement.
    En ce qui me concerne, j'arrive pas à être satisfait par un tel raisonnement, meme si, comme disait Guillaume, ce serait difficile d'évoquer autrement certains points du film. Mais bon, ca c'est pas mon problème, c'est celui du réalisateur

  • viandox

    12/03/2007 à 02h37

    Répondre

    Daren Aronowsky nest pas du genre à proposer du cinéma pré mâché façon blockbuster Hollywoodien. Non ! Son truc cest plutôt de laisser au spectateur le travail de mastication et de réflexion.

    Comme dans ses précédents films, le jeune réalisateur se replonge dans létude des addictions. Après laccroc aux mathématiques de Pi, après les drogués de la télévision, du sexe et de lhéroïne de Requiem for a dream, Aronowsky sattaque à lhistoire de Thomas, scientifique camé a la vie éternelle.

    « The fountain » ne laissera personne indifférent. Les esprits cartésiens verrons en cette fable métaphysique se déroulant sur 3 époques une vaste fumisterie. Un objet prétentieux reposant sur une bouillabaisse de croyances religieuses. Les autres découvrirons une ode à lamour. Un récit intemporelle et magnifique a travers les yeux dun homme qui a perdu sa femme et qui compte sur la fontaine de jouvence pour la ramener a la vie.

    Chacun son camps, surtout que lauteur - réalisateur semble lui-même ne pas pouvoir choisir le sien. Alors quil avait pensé son film comme une exposition de toiles de maîtres grâce à un travail somptueux sur la lumière, Aronowsky clos son film dans une gerbe finale clipesque. Dix dernières minutes qui contrastent totalement avec le reste du métrage empêchant a « The fountain » daccéder a un statut de film culte.

  • Meow

    07/01/2008 à 12h01

    Répondre

    Vu hier soir en DVD.


    Je suis plutôt adepte de l'interprétation d'une seule histoire avec niveaux de lecture différents :


    1. L'épopée espagnole : l'amour selon la conception romanesque féminine. Il est son conquistador qui donnerai sa vie pour elle, elle est sa reine qui se sait condamnée et qui l'envoi dans une quête perdue afin qu'il ne la voit pas mourir.


     


    2. La métaphysique des bulles : L'amour selon la conception  infantile masculine. Il est obsédé par la perte de son arbre de vie, il vit autiste de son amour. Si elle disparait, tout son petit monde s'écroule. 


     


    3. La réalité : deux êtres qui s'aiment différemment confontrés à la mort. Lui va devoir affronter sa peur de la perdre. Elle va tenter de le guider dans cette quête, ultime preuve de l'amour qu'il lui porte afin qu'elle puisse s'éteindre appaisée.


     


    C'est un sujet que je trouve purement romantique mais traité au lance-flammes numérique. Trop d'effets, de musique, trop dans la pathos! Le meilleur est dans les instants d'intimités du couple (superbe jeu d'acteurs) avec ces très gros plans et ces sons amplifiés pour des moments complices d'une très grande sensualité.


    Ca ne manque pas de scénario, mais juste d'une classieuse sobriété.

  • Anonyme

    11/02/2008 à 21h48

    Répondre

    Je suis tombé d accord avec ton texte. Seul rajout de ma part  Un film a l'eau de rose tres réussi méditation legere sans etre trop lyrique un dosage difficile Alors que je pratique la méditation zen: j ai trouvé cela beau car innoffencif quel renversement pour ce réalisateur auteur  dun autre film tordu.Quand une femme laisse un message aussi gentil lorsqu  elle vous quitte.. c est un.espoir pour une suite de film inspiré(s) car le massacre des enfants de  woody allen j en peut plus§§§ american teenage psychiatrist...alors  ce film est reussi je le conseille.  Seule sorti de l année 2006 a mon avis. Continuer a croire a la réincarnation ou peu etre celui du cinéma francais humaniste fait par les vrai escros o coeur lourd. courage a tout les créateur. merci 

  • Anonyme

    20/10/2008 à 17h53

    Répondre

    bonjour,je comprends pas que personne n'est compris ou realiser ce film!


    il n'est pas question de 21eme siecle avec l'homme dans sa bulle pres de l'arbre,si vous faites attention ou suivez le film c tout simplement le gardien de l'arbre de vie qui est ecrit dans la genese!!!!!


    ce film c'est du bonheur pour ceux qui le comprennent

  • Anonyme

    06/05/2009 à 01h00

    Répondre

    voilà, petite critique que je trouve intéressante.


    http://www.chronicart.com/cinema/chronique.php?id=10277

  • riffhifi

    06/05/2009 à 10h05

    Répondre

    Même si je suis passé un peu à côté de The Fountain, je me garderais bien de le qualifier de "nanar" ou de "moche". Après, ça n'empêche pas de trouver la critique de chronicart rigolote, en se souvenant que le texte n'engage que celui qui l'écrit. Je me souviens qu'étant jeune (bon ok, il n'y a pas si longtemps), j'aimais les chroniques d'un gars dans le nouvel obs, qui racontait un nanar chaque semaine de la façon la plus drôle possible. Le jour où il s'est attaqué à La nuit du loup-garou, j'ai pris conscience que son texte pouvait être marrant sans pour autant que je sois d'accord avec...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques