6/10

Reeker

Slasher peu effrayant, Reeker a le mérite de proposer une bonne dose de mystère avant son twist final. Classique dans l'horreur qu'il propose, il invite le spectateur à se poser des questions sur les morts qui se produisent dans le film. Pour le cadre de son action, dans un petit motel égaré dans le désert, son ambiance sombre et ses scènes parfois un peu sales, le long métrage fait penser à Identity. Pour l'esthétique de "la chose" qui attaque la bande de jeunes, le réalisateur Dave Payne, habitué à tourner des séries Z (Alien Terminator, Alien Avengers II), propose un mélange de robot tueur et d'une entité proche de la mort de Fantômes contre Fantômes.

Avec des jeunes interprétés par des acteurs secondaires de séries télévisées, Reeker offre son lot de léger érotisme, de drogue et de blagues douteuses. Le second degré est loin d'être absent. On appréciera notamment les maladresses de Trip (Scott Whyte), qui siphonne par exemple la sortie des toilettes d'un camping-car au lieu de celle de l'essence... Niveau visuel, les arrivées du caractère destructeur et fatal ne manquent pas de charme. Elles présentent des flous sympathiquement artistiques, accompagnés d'une odeur qu'on imagine bien répugnante. Dénué de réelle tension, le film a du mal à faire peur. La présence récurrente de lumières rassurantes n'y est certainement pas pour rien. Bonne trouvaille du film, l'adolescent aveugle Jack (Devon Gummersall) constitue un apport décalé et terriblement solitaire face aux dangers.

Comme d'habitude dans les slashers, on ne s'attache pas aux personnages et on se fiche donc un peu qu'ils disparaissent l'un après l'autre. Dans Reeker, le twist final est tellement inattendu qu'il tombe un peu à plat. Toutes les belles images accélérées après chaque mort perdent alors de leur charme étrange.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques