8/10

Ratatouille

L'effet papilles

Un rat qui fait la cuisine ? Bin voyons, et pourquoi pas un jouet vivant, une coccinelle mâle du nom de Marcel, une voiture qui parle, ou même encore des tortues surfeuses ? Une telle idée aussi saugrenue ne pouvait venir que des esprits imaginatifs mais néanmoins tordus des gens de chez Pixar, les célèbres magiciens de l'informatique voués à la cause de la non moins célèbre souris aux grandes oreilles noires et à la voix fluette. L'idée, donc, fut de doter un rat tout ce qu'il y a de plus dégoûtant (en théorie) d'un amour de la cuisine et du goût digne d'un Cyril Lignac (ledit cuisinier, star du petit écran, prêtant sa voix à un des personnages du film, les plus perspicaces et les fans le reconnaîtront sûrement).

Ainsi se présente la vie de Rémy, petit ratounet bleu assigné par la meute familiale à la détection des aliments de bonne qualité. Le sort l'amènera à Paris, où il se retrouvera dans les cuisines du plus célèbre des cuistots français, monsieur Gustave Gusteau en personne. Il y fera la connaissance de Linguini, petit commis aux poubelles, avec qui il trouvera un moyen d'assouvir sa plus grande passion : la cuisine...


Il parait difficile maintenant de se démarquer de tout ce qui a pu être dit sur les films de Pixar. Ratatouille est également une grande réussite, aussi bien technique que scénaristique, même si la recette commence à montrer des légères petites faiblesses. Dans un premier temps, même si le rendu visuel est irréprochable (belle utilisation des couleurs), force est de reconnaître que le résultat n'impressionne plus, ou tout du moins pas avec la même vigueur que pouvaient le faire les précédents films de Pixar. Remarque de fine bouche bien entendu, puisqu'il s'agit de voir Ratatouille avant tout comme un divertissement plutôt que comme une démonstration technique, même si certaines scènes semblent s'y rapporter. A plusieurs reprises, les animateurs utilisent leur savoir-faire maintenant reconnu pour exploiter le support numérique, et livrer quelques plans élaborés de toute beauté, notamment lors des séquences mettant en scène le rat et Linguini dans les cuisines (impossible d'en dire plus sans spoiler). Quant au divertissement, le spectacle sera complet. Pixar ressort sa bonne vieille méthode, alliant avec main de maître humour et pitite réflexion destinée aux plus jeunes, en conservant sur toute la longueur un sens du rythme faisant oublier la durée du film, plutôt importante pour un métrage destiné aux plus jeunes. Le récit des aventures de Rémy, désespérément attachant malgré sa condition de rat, devient prenant dès les premières minutes, et même quelques minutes avant, dès le court-métrage habituel servant d'apéritif ! Celui-ci, en quelques instants, arrivera certainement à vous préparer zygomatiquement parlant au nouveau chef-d'œuvre de Pixar.

Réussite, encore. Pixar, grâce à sa souris magique, transforme un pauvre petit rat en cuisinier de renom à travers un divertissement de grande qualité, aussi beau que drôle, aussi attachant que prenant. Quel défi relèveront-il la prochaine fois ? « Surprenez moi ! ».

A découvrir

You kill me

Partager cet article
A voir

Mi$e à prix

A propos de l'auteur

17 commentaires

  • riffhifi

    02/08/2007 à 10h42

    Répondre

    Je dirais même plus, Brad Bird est un très très bon. On lui doit évidemment les Indestructibles, mais il a aussi pas mal travaillé sur les Simpson.


    Et Ratatouille est une nouvelle réussite à porter à son actif. Certaines scènes sont tout simplement fantastiques


    Bon, bien sûr, la vision de Paris n'est pas très dépaysante quand on y habite, mais le rendu est quand même incroyable...

  • Anonyme

    02/08/2007 à 18h14

    Répondre

    Il a pas fait le géant de fer aussi (dont on peut voir une parodie dans futurama ...) ???

  • riffhifi

    03/08/2007 à 09h37

    Répondre

    Si

  • Anonyme

    10/08/2007 à 02h07

    Répondre

    Nul. Ne gâchez pas votre argent.

    L'animal dans un dessin animé n'a d'intérêt que s'il présente un côté "humain" caractérisé. Or ici le rat reste une espèce animale d'égout vivant en bande et asexuée. C'est l'erreur majeure de ce film.

    Le héros-rat n'est en outre qu'un obsédé du boulot, qui n'a aucune vie hors de cela.

    En outre, l'iconographie concernant Paris est ringarde, elle date d'il y a trente ans! Les voitures des rues de Paris sont des DS et des 2CV!

    Enfin, Disney maltraite considérablement les cuisiniers. Pour lui ce ne sont que des repris de justice qui se sont reconvertis dans la cuisine! C'est méconnaître le côté professionnel hautement spécialisé des grands cuisiniers. Disney veut-il ridiculiser la cuisine française?

    Bref, c'est un dessin animé qui a été conçu sur une idée amusante - un rat intelligent caché sous la toque d'un cuisinier - mais qui, faute d'histoire attrayante et de personnages consistants n'aurait jamais faire plus d'une planche ou deux dans un comics.

  • Anonyme

    19/08/2007 à 22h28

    Répondre

    c pas faux

  • gyzmo

    20/08/2007 à 20h42

    Répondre

    Comme Archi, je ne suis pas d'accord avec le "on n'est pas impressionné" de la critique lorsqu'on évoque le visuel de Ratatouille.
    Ave ce film d'animation 3D, Pixar met encore une fois la barre de la
    prouesse technique un peu plus haute. L'aspect esthétique de Paris -
    bien que très rétro et customisé par rapport à la réalité actuelle,
    c'est vrai - est époustouflant de méticulosité (des détails
    microscopiques partout, hallucinant !). L'équipe de Bird a fait preuve
    d'une jolie sensibilité et de quelques grammes de poésie pour composer
    cet univers appétissant. D'ailleurs, je ne sais pas comment les
    infographistes se sont demmerdés - ils ont sûrement développé des
    outils internes ou ont acquis un bac+10 en gastronomie - mais le rendu
    de la bouffe est sensas ! Bref. Visuellement, c'est à tomber. Le rythme
    est excellent (l'entame avec la mémé est effectivement très drôle et
    formidablement mis en scène, l'esprit Pixar dans toute sa folie quoi (à
    noter le petit court métrage d'ouverture et de mise en bouche,
    improbable et déjanté comme tout !)). Pour ce qui est de l'histoire,
    bon, c'est tiré par les cheveux (ah ah ah ! désolé...),
    tout de même prévisible mais l'humour ambiant sauve largement le
    concept barbant "tout le monde il est beau, tout le monde il est
    gentil" du tentaculaire Disney. Quant aux personnages, petit faible
    pour Monsieur Ego, la quintessence du Critique culinaire "Fine Bouche",
    son allure lugosienne et surtout, sa madeleine de Proust succulante.


     


    Très bon divertissement.


    Epoustouflant et sympa. 


    Vala. 

  • hiddenplace

    23/08/2007 à 09h48

    Répondre

    Je suis une vraie gourmande (j'ai toujours pensé que la cuisine
    était un acte de création suprême^^) et j'aime les univers un peu
    "carte postale" comme ils se plaisent à le dire. Et bien j'ai été
    servie (hihi)!!


    Pas d'accord non plus avec le "on n'est plus
    impressionnés par la technique", surtout que je suis la première à
    bouder les 3D trop réalistes et sans âme sous prétexte d'éblouissement
    technologique. C'est pour cette raison par exemple que j'ai tout de
    suite été emballée par les décors originaux en 3D d'Azur et Asmar. Et bien pour Ratatouille,
    l'usage qui en est fait est à peu près équivalent : on est davantage au
    service d'une atmosphère que d'une simple prouesse, les lumières sont
    très belles, les couleurs sont plutôt à part comparées aux ambiances
    colorées des autres films d'animation, c'est presque proche de
    l'illustration (c'est sans doute pour cela que j'adhère autant) ; et
    les personnages sont légèrement plus atypiques que les éternels gros
    yeux et expressions récurrentes qu'on voit dans ces films d'habitude.
    (le sourcil qui se lève, le regard blasé, tous ces tics dont les
    animateurs affublent régulièrement leurs personnages)


    Comme Gyz
    au dessus, j'ai été époustoufflée par l'aspect très appétissant (mais
    pas outrageusement réaliste, tout a été "arrangé" pour donner encore
    plus faim^^) des plats et ingrédients, rendu par la texture et la
    couleur. Par ailleurs, je me suis reconnue dans la philosophie "les
    saveurs sont comme des couleurs, on va faire une jolie peinture au
    final", je me suis tjs représenté la cuisine ainsi.


    Les petites
    tranches d'humour ne sont pas trop débilisantes, et même si la trame
    est assez classique, les anecdotes sont plutôt croustillantes, et la
    sauce prend vite, et bien (hihi).


    Je suis donc assez agréablement
    surprise de l'impact que ce film m'a laissé, je m'attendais à un bon
    petit film d'animation sympathique, et je suis tombée sur le meilleur
    pixar que j'ai pu voir. J'espère qu'il continueront dans cette
    voie...et je me resservirais bien un petite louchée.

  • dymE

    23/08/2007 à 10h57

    Répondre

    Perso, je n'ai jamais vu une ratatouille comme ça de ma vie attention, je vais spoiler ^^


    c'est quoi ce truc qui ressemble à un flamby avec trois-quatre légumes dessus? J'ai l'habitude des conserves alors bon... Ca se présente vraiment comme ça dans les restaurants "chics"? (quand il y en a!)


     C'était la minute inutile ^^ Sinon j'ai trouvé le film vraiment très sympa... Ca faisait longtemps que j'avais pas regardé un film aussi emportant Pas de fous rires notoires mais une bonne ambiance et un visionnage très, très agréable ! 

  • Umbriel

    24/08/2007 à 23h00

    Répondre

    Je sors de la séance, et j'avoue que j'ai beaucoup aimé   Pas de grand fou rire, mais quelques scènes vraiment excellentes... Bon, c'est du Disney, on sait ce que l'on va voir


    Pour DymE, je dirais que c'est simplement de la cuisine "nouvelle", où l'on cherche aussi bien le plaisir des yeux que celui des narines et des papilles (perso, j'aime pas trop, ça fait des assiettes vide !!). 


    Pour la 3D, oui c'est bien fait, tellement bien que j'avoue que j'y fais même plus attention à force. 


    Pour le reste, on y retrouve le cheminement classique d'un Disney, avec les bons sentiments, les remords, la morale... bref, du bon divertissement pour grands enfants

  • Lestat

    28/08/2007 à 18h18

    Répondre

    Une nouvelle claque technique au service du scénario habituel. Passée la bonne idée de départ -un film avec un rat qui cuisine ne peut pas être mauvais-, nous nous retrouvons avec l'histoire habituelle, cousue fil blanc et prévisible.


    C'est bien documenté, par contre.


     

  • Prospero

    28/08/2007 à 20h47

    Répondre

    (Et j'imagine la difficulté que doit représenter la recherche de documentation sur les rats cuisiniers. )

  • Anonyme

    29/08/2007 à 09h50

    Répondre

    Le Film est quand même une belle réalisation, et il m'a fait découvrir une nouvelle méthode de cuisson et présentation de la Ratatouille que j'ai essayé de reconstituer  


    http://recettes.viabloga.com/news/ratat ... ns-le-film

  • nazonfly

    04/09/2007 à 15h02

    Répondre

    Et ce n'est sûrement pas à cause du matraquage ou du nombre impressionnant de salles dans lequel il est sorti (encore 679 salles...)

  • Anonyme

    04/09/2007 à 20h50

    Répondre

    Il le mérite amplement.Cela faisait longtemps que je n'étais pas sorti d'une salle de ciné avec l'impression de ne pas avoir perdu une seule seconde de mon temps.Directement après je suis allé voir Disturbia/Paranoiak...Le changement de qualité fut brutal...(à quand une chronique ici?Je suis curieux de voir ce que vous en avez pensé)

  • hiddenplace

    04/09/2007 à 21h02

    Répondre

    Nous, juste après la séance, on est allés manger dans un restaurant buffet à volonté [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/bwehe.gif"%20border="0[/img])


    Sinon pour moi aussi, c'est un des meilleurs films d'animation que j'ai été amenée à voir, même s'il ne dépasse pas encore Azur et Asmar, mais bon c'est pas tout à fait pareil^^ 

  • Anonyme

    07/08/2008 à 10h29

    Répondre

    le bruit du premier légume de la pile quand mr. ego le croque! miam!

  • kou4k

    08/08/2008 à 17h18

    Répondre

    Truc qui m'a saoulé dans ce film, c'est l'inutilité du jeune homme...


    C'est un boulet, il est ininteressant tant artistiquement que comme personnage, et, en plus, il n'évolue pas d'un pouce pendant le film. Bref, le film est sympa, l'idée est bonne, mais je ne comprend pas l'engouement extraordinaire autour.


    Un bon film, mais qui ne se démarque pas vraiment, et uniquement ciblé sur le rat en question. C"'est probablement là sa plus grande faiblesse, avec sa faible variété de scènes(cuisine, blabla, cuisine, blabla, cuisine)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques