Ras le casque de Star Wars

Je n'en peux plus, j'en ai marre, j'en ai ma claque, je suis saturé.

Je n'en peux plus, j'en ai marre, j'en ai ma claque, je suis saturé. Alors que le septième opus de La guerre des étoiles sort dans quelques jours, j'ai atteint ma limite supérieure d'exaspération concernant le film. Pourtant franchement Star Wars j'aime bien. Avec ses qualités et ses défauts. Je suis allé à l'expo Star Wars Identities, j'ai revu les 6 films en prévision de la sortie imminente, j'ai même une clé USB Dark Vador et je ne compte plus les jouets estampillés Star Wars collectionnés par mes gamins (de l'AT-AT Lego à la figurine Dark Vador de 30cm, du jeu de plateau Angry Birds Star Wars à la parure de lit, ah non excusez-moi, c'est Cars la parure de lit). Autant dire que j'ai déjà bien cédé aux sirènes du merchandising de chez Lucasfilm.

Pourtant depuis quelques semaines j'ai l'impression de voir du Star Wars partout. Le sens du teasing des marketeux d'Hollywood avait déjà fait fort en sortant une mini-bande annonce en octobre dernier. Puis une bande annonce plus conséquente. Les deux avec leur lot de polémiques et de questions philosophiques qui impliquent l'avenir du monde : un Stormtrooper peut-il être noir ? Luke Skywalker va-t-il être de la partie ? J'ai même cru voir passer un sujet sur la bande annonce japonaise qui apportait quelques micro-images de plus permettant de deviner ce qui va se cacher dans ce nouvel épisode. De bandes annonce en teasers divers et variés, on arrive vite à la surdose. Même Les Inrocks titraient, sur Facebook, un de leurs articles : « La 9383ème bande-annonce est la bonne. » On peut franchement se demander de l'intérêt pour une franchise aussi importante que celle-ci de vouloir occuper l'écran et les médias de cette façon.

Certes il faut donner à manger à ces fans affamés pour qui chaque minute, chaque seconde dévoilée est source de questionnements sans fin. Si seulement Star Wars s'était contenté de lâcher leur plan com' mûrement réfléchi. Mais non, il faut que Star Wars envahisse tout. Ouvrez n'importe quel catalogue de jouets (paraît que c'est tendance en ce moment) et vous allez forcément tomber sur du goodies Star Wars. Ça va encore plus loin : passez chez Leclerc et vous aurez en fonction de vos dépenses de courses quotidiennes des cartes à collectionner Star Wars. Chez Leclerc. Science et Vie, magazine scientifique qu'on ne présente plus, a fait sa Une du numéro de décembre sur « Star Wars. Planètes habitables, propulsion des vaisseaux… La science rattrape la fiction. » Je vous rassure, le papier à l'intérieur est relativement dispensable. Et bien entendu la réalité est toujours aussi loin de la fiction.


DR.

 

Star Wars est parvenu à un tel niveau de notoriété que tout le monde s'y met pour utiliser, détourner ses symboles. Qu'il s'agisse d'utiliser le scénario pour réaliser un mariage contre nature entre Star Wars et La reine des neiges. Qu'il s'agisse de détourner le thème de Dark Vador en le jouant à la balalaïka dans les rues. On ne sera donc pas étonné que, quand le photographe Jorge Perez Higuera décide de « manifester l'importance de la routine quotidienne en décontextualisant un personnage de fiction », il choisisse des Stormtroopers. Du reste France TV Info est en train de faire paraître une série de 5 articles sur les photographes inspirés par les films de Lucas. Chez Playboy, on va même plus loin en imaginant une playmate (une certaine Sara Jean Underwood si vous voulez tout savoir) passer les castings de Star Wars. Star Wars ici, Star Wars là, Star Wars partout. Jusqu'à la nausée.

Mais le pire dans tout ça, c'est que je ne vais pas pouvoir échapper à cette folie Star Wars. Nul doute que je vais aller voir le film. Nul doute qu'on va en discuter longtemps pendant les prochains mois. Voire les prochaines années.

A propos de l'auteur

Intéressé par beaucoup trop de sujets, nazonfly est en charge de la partie Musique Krinein depuis quelques années. Ce qui ne l'empêche pas de visiter les territoires des livres, du cinéma, des médias et même de sciences et tech.

2 commentaires

  • Islara

    14/12/2015 à 13h17

    Répondre

    Il paraît que c'est rien ici par rapport aux Etats-Unis... Je n'ose même pas imaginer.
    Tu t'es fait avoir en tout cas, je n'ai rien acheté estampillé Star Wars à mes gosses . Ils ne savent même pas (encore ) ce que c'est. ^^
    Mais je suis aussi curieuse que toi. J'irai voir le film, ne serait-ce qu'à cause de la déception que les 2 et 3 ont engendrée chez moi. Je me suis gardé la surprise et n'ai visionné aucune bande-annonce.

  • nazonfly

    15/12/2015 à 09h00

    Répondre

    Idem pour moi. Pas de bande annonce. D'ailleurs en général je ne regarde pas les bandes annonces. Quand j'allais souvent au ciné, je me fiais au résumé, voire au titre du film

    Bravo pour avoir résisté, je suis faible :(

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques