7.5/10

Quatre étoiles

Bonjour, vous avez du feu ?
Bonjour, vous avez du feu ?
Franssou (Isabelle Carré) est une jeune femme splendide. Elle sort avec un type un peu aigri, dont le rêve est de posséder un matelas multispires. Alors, le jour où elle hérite de 50 000 euros, elle décide de tout plaquer et de se payer un séjour sur la Côte d'Azur, au Carlton. Elle y croise un personne haut en couleurs, grande gueule, sûr de lui, Stéphane (José Garcia), un escroc qui filoute les plus riches pour vivre comme un nantis.
Les deux personnages, après quelques séquences délicieuses et violentes, vont s'associer, bon gré, mal gré, afin de dépouiller René (François Cluzet), ancien champion d'automobiles.

Quatre étoiles s'inscrit clairement dans le champs de la comédie en mettant en avant un environnement luxueux, des personnages atypiques et des relations tantôt tendues, tantôt drôles entre eux. Mais il ne s'agit pas ici de jouer sur le registre du rire à tout prix, ou sur le rire surdosé. Pas question de faire des grimaces ou des concours de pets. Ici tout est léger et se digère en douceur.

Seule, mais pour combien de temps ?
Seule, mais pour combien de temps ?
Le jeu des acteurs y est sans nul doute pour quelque chose. José Garcia se promène à grand renforts de gestes, Cluzet bégaie tant il est timide, Carré nous la joue ronde après quelques coupes, et pourtant aucun ne surjoue. Ils sont tous impeccables dans leurs rôles. Stéphane est un escroc, mais il est si sympathique. René est un peu idiot, mais il est tellement attachant. Franssou est si belle, et en même temps si parfaite.

On ne peut qu'insister à nouveau sur le brio de l'interprétation. Isabelle Carré est réellement sublime, à la fois fraîche, jeune et jolie, servant l'équilibre du film en insufflant une bonne dose d'innocence.
François Cluzet, lui, parvient à montrer que son personne est un abruti : sans même parler on le devine.


Je suis jolie
Je suis jolie
José Garcia ne démord pas de la règle : il est doué pour les rôles de tchatcheurs, et il a le mérite d'avoir su mettre de l'eau dans son vin depuis le temps. Il est si bien arrangé qu'il en deviendrait presque un Georges Cloney à la française.
Du luxe, de la beauté féminine, une histoire d'amour triangulaire en filigrane, de forts caractères, une escroquerie, tous les ingrédients sont présents pour faire une comédie onctueuse et légère. De la véritable chantilly.

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

8 commentaires

  • Bzhnono

    21/05/2006 à 15h20

    Répondre

    J'ai bien aimé ce film.
    On sourit plus qu'on ne rit, le ton est assez léger. C'est vraiment remplit de charme.

    Les acteurs livrent une belle performance. D'ailleurs je trouve que tous le film repose sur eux car ni le scénar, ni la réalisation ne sont vraiment exceptionnels.

    Par contre, j'ai eu une révélation pour Isabelle Carré. Elle n'avait jamais vraiment marqué ma mémoire comme actrice (en même temps je n'ai pas vu beaucoup de films dans lesquels elle a joué), mais dans ce film je la trouve vraiment superbe. Elle est fraîche, jolie sensuelle, naturelle...vraiment très bien.

  • hunt

    21/05/2006 à 15h28

    Répondre

    isabelle carré ....

    sinon, j'ai pas vu le film.

  • hiddenplace

    21/05/2006 à 15h29

    Répondre

    J'essaierai d'aller voir Quatre étoiles prochainement, mais puisque tu parles d'Isabelle Carré et de sa performance, je suis amplement d'accord avec toi, je ne vais voir ce film casiment que dans cette optique^^, et si tu aimes bien cette actrice, je te conseille le très joli Se souvenir des belles choses[/i], avec également un Bernard Campan méconnaissable et exceptionnel!

  • Vincent.L

    21/05/2006 à 23h41

    Répondre

    fraîche, jolie sensuelle, naturelle


    C'est tout à fait ça.

    Pour les intéressés, je conseille "La Femme défendue" de Philippe Harel, un très bon film en caméra subjective où Isabelle Carré montre vraiment tous ses charmes

  • iscarioth

    22/05/2006 à 06h34

    Répondre

    Vincent.L a dit :
    fraîche, jolie sensuelle, naturelle


    C'est tout à fait ça.

    Pour les intéressés, je conseille "La Femme défendue" de Philippe Harel, un très bon film en caméra subjective où Isabelle Carré montre vraiment tous ses charmes


    Ce qui est drole, c'est que c'est jamais le genre de commentaire qu'on lirait pour saluer la performance d'un acteur masculin. Pour un homme, on écrit qu'il a un beau jeu, de la retenue, de la classe, etc... Pour une femme, on explique, avec un langage policé, qu'elle produit son petit effet hormonal

  • Prof

    22/05/2006 à 17h36

    Répondre

    Suis allé le voir hier soir, et force est de constater que je ne suis pas trop d'accord avec vous.

    D'accord, le point fort du film réside dans son trio d'acteurs: Garcia est classe et parfait, comme d'hab' (il sait tout jouer ce garçon), Cluzet réussit à rendre hilarant un rôle pas facile à épaissir, et Carré est manipulatrice au possible, genre femme fatale, alternant une certaine candeur avec un physique toutes voiles dehors. D'ailleurs, si on parle ici tant du physique de l'actrice, ce n'est pas par pure machisme testostéroneux, mais bien parce qu'elle est filmée amoureusement par le réalisateur, dans des tenues suggestives, et sous toutes les coutures.

    Par contre, sorti des trois acteurs, je ne vois pas trop où réside l'intérêt du film: si certaines scènes font mouche (la gifle vue dans la BA, Cluzet dissertant sur l'air tel un Jean-Claude Van Damme des grands soirs...), le rete du temps, on s'ennuie ferme et on se demande où veut en venir le réalisateur. La fin est d'ailleurs le meilleur exemple, à la limite de l'incompréhensible. Donc au final, un film pas foncièrement mauvais, mais loin de mériter le terme de "Chantilly". Un verre de mousseux conviendrait mieux...

    AU fait: spécial dédicace au générique de fin, qui s'annonce comme un bétisier ou un ajout d'images coupées, et qui se contente de remettre des images déjà vues dans le film, genre best of "regardez comme notre film est drole et comme ya trop de bonnes vannes". Tres moyen.

  • hiddenplace

    22/05/2006 à 21h04

    Répondre

    Gallu a dit :

    Ce qui est drole, c'est que c'est jamais le genre de commentaire qu'on lirait pour saluer la performance d'un acteur masculin. Pour un homme, on écrit qu'il a un beau jeu, de la retenue, de la classe, etc... Pour une femme, on explique, avec un langage policé, qu'elle produit son petit effet hormonal


    oui enfin moi quand je parle d'Isabelle Carré, même si j'avoue qu'elle est mimi et tout, je parle notamment et surtout de ses performances d'actrice et de sa sensibilité

    ... et je dis pareil de Brad Pitt, hein

  • hiddenplace

    23/05/2006 à 22h29

    Répondre

    Bon je reviens de ce petit film sympathique... tout ce que je peux dire c'est que j'ai passé un moment agréable, et très léger (c'est exactement ce qu'il me fallait en cette fin de journée^^)

    Je suis assez d'accord avec Prof (tiens, encore un ), pas de quoi fouetter un chat, car ça reste une bonne vieille comédie sentimentale qui présente son lot de petits clichés sur une possible première approche amoureuse... quelques scènes m'ont par moment dérangée, même si je sais très bien que l'on est résolument sur un registre 50ème degré:

    Les premières réactions abusives du personnage de José Garcia envers Franssou: la giffle, les insultes tout ça... ça m'a paru un chouia tout much et pas de la plus grande finesse, même au niveau humour...l'amour vache peut être plus subtile que ça, quand même^^

    Cependant je tiens à souligner le petit plus concernant justement ce registre: le film semble osciller entre 2ème et 1er degré, notamment bien sûr au niveau des dialogues et des situations:

    on sait que le personnage de José Garcia est un escroc depuis le début, on ne sait pas jusqu'à quel point celui d'Isabelle Carré l'est à son tour...

    Le jeu des acteurs est savoureux, en particulier donc celui de François Cluzet, plein de charme dans sa maladresse et sa philosophie Vandammesque, et je déplore juste que, même si je le trouve aussi très percutant, José Garcia en fasse un brin trop par moment... quelques silences éloquents auraient été les bienvenus dans certaines scènes. Quant à Isabelle Carré, elle est très naturelle, même si je trouve que son rôle a des réactions illogiques parfois... enfin je veux dire qu'en tant que femme, je ne pense pas que je réagirais comme elle face à un type comme Stéphane

    Donc je pense que ça vaut le coup d'oeil surtout pour les acteurs comme précisé plus haut, mais ça ne restera pas non plus dans les annales, je pense

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques