5/10

Quand j'étais chanteur

Des vocations se créent : à l'instar de Benoit Poolvoerde dans Podium, Gérard Depardieu devient comédien - chanteur pour la bonne tenue d'un film romantique se déroulant dans le monde du spectacle à petite échelle, cette fois ci réalisé par Xavier Giannoli (Les Corps Impatients, Une aventure). Applaudi à Cannes, Depardieu ne recevra pas la récompense que beaucoup lui conférait déjà, à juste titre...

Au beau milieu d'une soirée dansante organisée par un casino, le chanteur de bal Alain Moreau rencontre la jeune agent immobilier Marion. Le bagout et la voix suave du chanteur séduit la jeune femme, au moins pour une nuit : au matin, celle-ci détale sans laisser d'adresse. Déçu et brusqué par cette dégringolade, Alain va n'avoir de cesse que de passer du temps avec Marion en prétextant vouloir acheter une maison, et va chercher à remonter leur relation vers l'intensité de ses premiers instants...

Inutile de préciser que Quand J'étais Chanteur se présente comme la grande sortie française de la rentrée, au regard du bouche à oreille médiatique qui lui attribue de nombreuses qualités. Le film de Xavier Giannoli semble en effet posséder tout ce qu'il lui faut pour surfer sur la vague du succès façon Podium. Les deux films ne sont d'ailleurs pas très éloignés, à bien y regarder, chacun dépeignant un monde artistique assez peu connu du grand public - à ceci près que le film de Yann Moix verse davantage dans la satire humoristique, bien entendu - tout en donnant un coup de chiffon sur de nombreux titres musicaux aujourd'hui un peu dépassés. Au-delà de tout ça, il y a une histoire d'amour. Celle de Alain Moreau, petit chanteur de bal à succès très relatif, parfois inconsidéré et peu pris au sérieux, et de Marion, jeune agent immobilière divorcée. Leur relation est à la fois simple et compliquée : une différence d'âge, et une certaine incompréhension, les séparent. Le temps passé ensemble les réunira, les aidera à mieux se comprendre, les tirera vers le haut, par la succession de discussions et d'évènements assez commun au genre. En soi, proprement rien d'original, et les réfractaires au genre devraient s'ennuyer profondément pour peu qu'ils n'affichent aucun intérêt pour la chanson française un peu rétro. L'histoire d'amour se montre assez convenue et peu crédible, jusqu'à laisser de temps en temps le spectateur sur la touche tellement l'intensité sentimentale fleure bon le zéro. Rien de bien trépidant non plus en ce qui concerne la réalisation, assez formatée dans son ensemble, qui peine même à mettre en valeur les quelques jolies scènes musicales interprétées, juré craché, par Depardieu himself. Une petite appréhension quant à sa qualité de chanteur ? Rassurez-vous, Gérard Depardieu, non content d'offrir une interprétation remarquable de pudeur et de qualité, affiche de jolies facilités lorsqu'il s'agit de chanter, et propose une excellente alternative aux morceaux originaux par son timbre de voix si spécifique. Loin d'être en reste, Cécile de France s'offre un rôle plus mature qu'à l'accoutumée, et obtient de par le fait le moyen de démontrer son talent de comédienne.

Une remarquable interprétation du populaire Gérard Depardieu et de la petite comédienne qui monte Cécile de France ne suffira certainement pas à réitérer la surprise de Podium. L'intrigue s'évente un peu sur la longueur, l'ennui montre parfois le bout de son nez, et l'alchimie du couple fonctionne un peu en sous-régime. L'ensemble devrait néanmoins plaire aux masses par la légèreté de son propos et le joli timbre de chansonnier de Depardieu.

A découvrir

Chacun sa nuit

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Nancy

    23/09/2006 à 23h38

    Répondre

    L'ensemble devrait néanmoins plaire aux masses par la légèreté de son propos et le joli timbre de chansonnier de Depardieu.


    Je trouve cette phrase particulièrement méprisante.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques